Top Ad 728x90

6 mai 2020

, ,

#confinement jour 54 : la saison des masques

Ça y est ils arrivent. Saveur profiteur de guerre ou foutage de gueule, les masques sont là. Il y en aura pour tous et tout le temps de la pharmacie à l'hypermarché. 

Après un rapide survol des premiers arrivages en grande surface (oui ils étaient dans le besoin), c'est, au mieux, 50 balles pour 50 masques. On peut trouver moins cher (on me parle de 30 balles chez Netto) on peut évidemment trouver bien plus couteux. Avec 50 masques tu tiens une semaine. Vous êtes 4 dans la famille ? Pas de souci : c'est 200 balles la semaine sur lequel l'Etat empochera 5,5% de TVA.

Et le tiroir caisse va fonctionner. Même si le masque n'est qu'un des dispositifs de protection qui n'exonère pas de garder ses distances et de se laver les mains régulièrement, et même si les Français sont largement défiants envers la gestion du gouvernement (60% selon le dernier sondage Elabe), ils sont 67% à être inquiets du déconfinement (On se demande bien pourquoi vu le niveau d'incohérence du plan national et son incompréhensible explication de texte ?) et 80% à encore craindre l''épidémie

Chacun achète des masques, chacun en réserve, chacun en veut. Il y a deux mois tu passais pour un terroriste quand tu te baladais en te couvrant le visage, tu passeras bientôt pour un ennemi de l'état sanitaire en marchant tête nue, dans une rue jonchée de masques souillés. 

Devant le logiciel si novateur de la start-up nation constitué de sauf-conduits, de réglementations en douze tomes et de distribution de PV, "la débrouille" (tout ce que tu as mis en place en termes de fabrications de masque durant deux mois) devrait normalement être prohibé dans l'espace public dans de brefs délais. 

Peu importe que la défaillance de l'Etat soit à l'origine d'un confinement massue de 60 jours, d'une paralysie du pays, de dizaine de milliers de morts et d'un crash économique king-size : tu es là pour payer pour le prix de leur incompétence. Ils ne te la font plus payer en te privant de liberté, mais en conditionnant ton retour à cette liberté à l'acquittement d'un forfait santé hebdomadaire (le masque) pour une durée indéterminée. 

Avantage non négligeable de cette nouvelle religion : les autorités incompétentes pourront toujours expliquer un retour au confinement par notre non-respect du port du masque ou port de masques non-homologués.  

Je ne peux parler de la qualité des masques en question, je n'en ai pas eu encore entre les mains. J'attends avec confiance que la république du Baltringuistan me fournisse gratuitement, et en abondance, ce masque qu'il veut m'obliger à porter après m'avoir fait subir 60 jours de confinement à cause de son incapacité à me le fournir en temps voulu tout en me martelant par la suite qu'il était inutile, voire contre-productif, pour ma santé et celle des autres.

Je reste donc chez moi et j'attends. 

Les masques vont arriver d'une minute à l'autre.

J'ai confiance car je vis dans un état fort et protecteur. 



Les jours d'avant :

0 commentaires:

Top Ad 728x90