dimanche 31 juillet 2011

UMP, camouflons l'échec en attendant la catastrophe

La semaine passée, l'apercevant débiter son baratin en usine devant un parterre casté, dans un remake pourri du pourtant pas fameux "La Conquête", regardant droit dans les yeux un ouvrier à qui il affirmait des trémolos dans la voix que grâce à la réforme sa retraite serait garantie, j'éprouvais à nouveau ce puissant dégoût que, grâce à des heures de méditation zazen et à la lecture de l'intégrale de Guy des Cars, j'avais réussi à esquiver ces deux dernières années lorsque son nom revenait dans la conversation.

La campagne présidentielle est lancée, il va nous falloir reparler du commis des puissants.

L'embellie est "nette" parait-il et il n y aura pas assez de C dans l'Air et d'éditos exaltés de Valeurs Actuelles pour nous convaincre que l'homme du mouvement perpétuel est de retour : +6 points de popularité. Notre glorieux monarque aurait de nouveau la gagne (c'est le mot d'ordre dans les rédactions). Sans les minorer, ne nous inquiétons pas outre mesure de ces points reconquis et des autres à venir. Il s'agit des déçus de droite programmés pour revenir à droite à un moment ou à un autre, quelque soit le candidat : Oui-oui, Goering ou un ficus en plastique. Dans l'omelette norvégienne qui leur sert de cerveau, il vaut mieux n'importe quelle droite extrême qu'une gauche même modérée. 

Question : le candidat de la reconquête réussirait-il à faire oublier le roi de l'échec ? 

Faire la liste en un billet de toutes les destructions accomplies ces quatre dernières années est une tâche surhumaine. Prenons juste trois thématiques sélectionnées par notre sauveur lors de sa campagne 2007  : Chômage, dette et sécurité. 
1 / Le chômage
A l'annonce de l'énième augmentation de juin 2011, Le Figaro évoque un pudique "marché de l'emploi qui broie à nouveau du noir" alors que l'on flirte officiellement avec les 5 millions de chômeurs[1] et que l'on dépasse officieusement les 7. Comme le souligne Pat du 49 (expert en détricotage des intox des chiffres du chômage), le chômage de longue durée a augmenté de 29.5% en un an, celui de très longue durée de 18,8% pour les seules catégories A B et C. Précisons également aux évangélistes de la droite sociale (tripant de faire baisser la tête aux "assistés") que près de la moitié des demandeurs d'emploi ne touchent aucune indemnisation. A ces chiffres ne sont pas évidemment pas ajoutés les légions fantômes de "hors-jeu" tendance Gorz et autres objecteurs de la lettre de motivation, tel votre rédacteur, ne prenant même plus la peine d'aller s'inscrire à Pôle Emploi. Pauvre de nous, nous avons été éduqués selon ce principe simple et désormais désuet puisque bafoué jusqu'à l'absurde dans l'atonie quasi complète, voire l'active complicité, de ceux qui en pâtissent : travail honnête = salaire correct. 

"Travaillez plus, pour gagner plus ?" Le grand double ratage UMP. La défiscalisation des heures supplémentaires censée redynamiser l'emploi n'aura au final bénéficié qu'à la moitié des 20% déjà embauchés qui pouvaient y prétendre (pour un coût annuel de 4.5 milliards). Pur outil d'optimisation salariale au bénéfice des patrons, les heures TEPA auront eu, comme prévu, un effet contreproductif sur les embauches. Le nez dans leur échec, en déficit de renouveau, alors que le pays tourne à la rance maison d'aisance pour rentiers, tandis que le précariat devient la règle et que la désindustrialisation s'intensifienos zéros du boulot continuent à nous bassiner avec l'augmentation du temps de travail, à accuser les 35 heures de tous les maux et à culpabiliser les exclus de l'emploi.
 
Remettre la France au travail était la grande affaire du candidat de droite 2007, peu de chances qu'elle le soit en 2012. A moins que, à l'image de la RATP reportant avec son fameux "incident voyageur" les désastreux effets de sa réorganisation interne sur l'usager qui en est la victime, notre souverain du pipeau nous sorte tout simplement que c'est de notre faute, que "les Français ne travaillent pas assez". Oops, on me glisse que c'est effectivement la stratégie employée. Ainsi pour Wauquiez, chargé de l'emploi de 2008 à 2010, le chômeur de 2011 est d'abord "une victime du système social" (entendu cette semaine sur France Inter).  

2 / La dette.
Du lol en lingot. Notre Bob l'éponge national veut, en fin de mandat, faire inscrire dans la constitution une "règle d'or" sur l'équilibre d'un budget de l'Etat qu'il a explosé comme personne. La dette est passée de 64% à 82% du PIB en trois ans de réformes iniques censées la diminuer ! Et pour quel résultat ? Suppression de postes et d'infrastructures à tous les étages de la fonction publique et multiplication des taxes. Où sont passés nos 400 Milliards perdus ? Élémentaire. Au lieu de penser à augmenter les recettes en prélevant l'argent là où il est jalousement concentré (et accentue les nuisances), l'UMP n'a eu de cesse de les réduire en fermant les yeux sur les exonérations fiscales ou en créant sur mesure ces fameuses niches (504 niches fiscales au total), avec rasades de cadeaux pour les sociétés (fin de la taxe professionnelle par exemple) et les particuliers les plus aisés (110 milliards, ça va du PTZ+ à l’allègement de l'ISF). Vu qu'il ne veut pas toucher les niches fiscales les plus coûteuses, tu imagines comment et sur le dos de qui l'équilibre va se faire.

La dette a du bon quand elle sert à construire l'avenir. Rien de tout cela depuis quatre ans, les services publics sont un à un progressivement livrés au privé, avec perte et fracas pour les salariés et les usagers. Mais bon, parait que la droite dans l'inconscient collectif (de la presse de droite) est "bonne gestionnaire". Comme pour tout chez nos VRP du MEDEF, tentant de faire partager aux esclaves sacrifiés l'extase des dominants dans un monde où la morale collective est censée s'aligner selon les valeurs de ceux (une poignée) en position de nuire le plus aux intérêts de tous les autres, ils se persuadent que répéter des mensonges à longueur d'ondes conciliantes suffit à les rendre vrais. Dans le domaine de la dette, la prolongation éventuelle d'un quinquennat UMP dans un contexte économique mondial qui court au re-krach à court terme (c'est fou comme ça marche bien le libéralisme), impliquera un renforcement sans précédent de la rigueur[2]. Avec ce genre de ploucs, profondément méprisants avec tout ce qui n'est pas de leur stratosphère (et nous sommes 99,9% à ne pas y graviter), la rigueur ne connait qu'une direction : ta gueule.
3 / La sécurité.
Les dernières consignes de Guéant en la matière (à savoir que les gens rebaptisés "voisins vigilants" s'en chargent eux-mêmes) sont l'aveu du cuisant échec dans un secteur sur lequel l'UMP a pourtant fait une OPA marketing depuis près de dix ans. Chacun sait (j'espère) que n'importe quel parti fera mieux que ces baudets haineux hennissants à l'insécurité depuis 2002 alors qu'ils ont supprimé 10.000 postes de policiers en sept ans. La Cour des comptes vient également de souligner la coûteuse, et si prévisible,  inefficacité d'un concept en carton "la videoprotection". 

Nous pourrions également évoquer l'ex-sacrosaint "pouvoir d'achat", mais là je crois que nous ne trouverons personne, hormis les privilégiés bénéficiant depuis cinq ans des largesses fiscales précédemment exposées, pour revendiquer une quelconque amélioration sur ce front. Et ce n'est qu'un début, tandis que le candidat en campagne balance des sourires aux ouvriers, le gouvernement leur réaffirme à Paris  qu'augmenter les salaires serait la pire des choses à faire. En décodé : l'inflation de tout sauf de la rémunération du travail va durer.  

On serait donc en droit de distribuer des baffes à cette ribambelle d'incompétents à dessein, dangereux, car cohérents et persistants dans une idéologie qu'ils martèlent dans les médias : faire payer les faibles pour préserver les forts (ces derniers étant supposés tirer la société vers des jours meilleurs alors qu'ils n'ont jamais été aussi riches et que nous avons rarement été aussi mal). Depuis 2007, en complément du renforcement du "communisme des riches", cette gouvernance aura réussi à établir les grandes lignes de son nouveau modèle social pour les gueux du dessous : le Do-It-Yourself taxé.  Une logique qu'elle poussera à n'en point douter jusqu'aux plus inhumaines extrémités à partir de 2012 en cas de raidissement de la conjoncture.
(Pas de trêve pour les ministres. Tout l'été sur les ondes pour défendre le bilan UMP.)

Revenons à ce segment du Monarque chez les cols bleus. Le plus douloureux dans la scène ne fut pas le baratin du bonimenteur, mais l’acquiescement instantané de l'ouvrier.

Le boulet de L'Elysée n'est que la conséquence de nos inconséquences avant d'être le facteur aggravant du malheur national. Déplorant ébaubi nos aptitudes à faire un triomphe à la cinquième saison de Secret Story, à pouvoir gober trois épisodes identiques des Experts chaque soir sans broncher depuis bientôt dix ans, à clôturer le périmètre triangulaire de nos réflexions d'une Damido, d'un Zemmour et de quelques Lapins crétins, je suis parfois pris de terreur à l'idée qu'en 2012, ce pays persévère dans son erreur. Non par passion (nous n'en sommes clairement plus là), mais par conditionnement aux dogmes de droite.
  
C'est ce TINA en nous qui me fait peur.
Extrait de The candidate de Michael Ritchie, 1971

* * *

[1] mais c'était déjà trop osé, depuis ils ont rectifié le tir.

[|2] Au moment où l'on nous parle encore de "rigueur"pour 2012, on rajoute +15 milliards d'aide à La Grèce (qui ne seront jamais remboursés). 

20 commentaires:

Anonyme a dit…

je me sens d'humeur badine, lors pêle mêle une liste des actions de grâce de notre Saint Nicolas depuis qu'il est au pouvoir :
- la lettre à guy moquet
- suppression de 10 000 postes de flics
- diminution de 50% des crédits accordés au SAMU social
- la TVA à 5.5% dans la restauration qui coute 3.5 milliards à l'état et ne rapporte rien
- la défiscalisation des successions d'entreprises privant l'état de 22 milliards de revenus sur 10a
- le régime fiscal dérogatoire de lilianne Bettencourt imposé à 2% sur ses revenus (négocié par le ci-devant Eric Woerth qui dans le même temps demandait la rigueur au français)
- la vente de GDF au privé alors qu'il avait promis le contraire
- la chasse aux immigrés et la réhabilitation des thèses du FN sur la question
- l'explosion de la blingueblinguerie dans la vie politique française et l'utilisation sans vergogne de sa vie privée à des fins politiciennes
- la fourniture en 2 mois aux banques françaises de 4milliards d'euros quadn il en faudra juste un seul pour éviter la mort par famine à 12 millions d'africains
- le règlement du procès Tapie qui coutera la bagatelle de 250 millions d'euros à l'état
- un grenelle de l'environnement qui a fait pschitt
- une union méditerranéenne qui n'a servi que la politique de monseigneur
- la mise en place de la flexsécurité à la française quia aboutie à un flicage renforcé des chômeurs
-suppression de la taxe professionnelle afin d'étrangler financièrement les régions tenues à 90% par la gauche
- réforme de la justice qui a abouti à la casse d'un système déjà mal en point (jurés au pénal, suppression du juge d'instruction etc)
- réforme des retraites qui pour tous ceux nés après 1970 aura transformé la notion de retraite en doux rêve de vieux gauchos 68tards.
- suppression de postes d'enseignants détruisant toutes chances d'améliorer le niveau d'éducation général
- ré intégration de la france dans l'otan
- la loi hadopi afin de maintenir sous perfusion des industries moribondes
- la farce de la loi Droit Au Logement Opposable
- vente des logements HLM (1% du stock par an)
- maintien de la guerre en afghanistan et en irak juste pour faire plaisir à son ancien pote W. Bush
- humiliation de la france en recevant au 14 juillet bachar el assad, réception de la tente kadhafi dans la cour de l'élysée, gestion catastrophique des révolutions arabes notamment tunisienne (boris boillion, le nouvel ambassadeur sarko boy patenté)
- nettoyage au karsher et autre plan banlieue
- mise en place du ministère de l'immigration et de l'identité nationale, débats en préfecture sur l'identité nationale
- népotisme patenté lors de la tentative d'oukase du prince Jean Sarkosy (22a sans diplome) à la tête de l'organisme public de gestion du quartier d'affaire de la défense) ou encore lors de l'élection municipale à neuilly
-la mise en place du grand paris qui engage des dizaines de milliards d'eruos pour construire un métro au milieu des champs de patates sur le plateau de saclay, et renonce à améliorer les lignes existantes (efnin, si mais d'ici 2025 hein...)
- la gestion de la grippe A qui aura couté un milliard d'euros aux finances publiques pour rien

D.Dupuit a dit…

Je respecte votre opinion évidemment, mais j'espère que vous avez conscience que votre première phrase collerait également parfaitement avec un Mitterrand, une Ségolène ou une Martine...

Guillaume a dit…

J'aurais pas dit mieux.
Ton analyse est à la fois pointue mais exprimée simplement, ça ressemble de plus en plus à un discours de tribun. Tu devrais écrire quelques textes pour les politiques de gauche, je te trouve tellement plus convaincant et crédible. Tu me donnerai presque envie de ne plus voter blanc.
T'arrête pas en si bon chemin. Malheureusement pour nous, je crois bien que les crétins qui ont mis le nabot au pouvoir, par idiotie ou conviction, ne lisent pas ton blog. Tu prêches surtout les convaincus.

Anonyme a dit…

Cher Seb,

Il y aura forcément du changement d'ici peu. Les USA sont en faillite et n'arrivent plus à gérer leur dette.

Je sais que l'on nous raconte que c'est du "cinéma", mais pourtant ce ne l'est pas.

On a du mal à imaginer la situation actuelle des américains. Des villes sans policier parce que la mairie ne peut plus les payer.
Des retraités qui n'ont pas touché leur retraite depuis 3ans. Des agents économiques qui n'ont plus confiance dans le dollar.

L'empire Américain est en train de s'effondrer en direct devant nous. La question est de savoir ce que nous voulons à la place et à nous de
faire naître ce nouveau système économique.

Ces experts de l'ordre libéralisme sont déjà des fantômes...

Valérie de Haute Savoie a dit…

D.Dupuit comment ? On m'aurait caché quelque chose, nous aurions eu Ségolène et Aubry comme présidents ????????

jameswest a dit…

Tout ce que tu écris est juste mais qu'il est dur d'entendre ce silence de "Gôche" sur toutes ces vérités ; pas un n'ouvre sa bouche pour répéter en boucle ce que tu écris, écrire des tribunes dans les journaux etc. Les éléments, ils les connaissent tout comme toi. A part Mélenchon, tous les autres sont complices. Alors oui, le "PS" fait semblant d'être dans l'opposition mais même cela, il le fait très mal. C'est pour cette raison que comme toi, je pense que l'on va suivre la même voie que les américains qui ont élu (?) deux fois le même bonimenteur, nous les petits français qui nous disons malins, on fera pas mieux, et celui qui parle à l'oreille des ouvriers sera réélu.

corto74 a dit…

M'en voudra-t-on si de tout ce beau billet, à charge , je ne retiens que: " La conséquence de nos inconséquences ".
On peut ne pas être de droite, on peut vouer aux gémonies le bonhomme, mais du conseil municipal au Château, on n'a les élus que l'on mérite !

seb musset a dit…

@anonyme > belle liste. Bravo.

@corto74 > oui mais ensemble,tout devient possible

omer a dit…

Bah, c’est cuit, Sarkozy va être réélu triomphalement, tout lui sourit en ce moment, DSK son principal adversaire selon les sondages, qui valent ce qu’ils valent, et qui symbolisait la gauche caviar, mais qui avait peut être quelques chances, est hors jeu pour un bon moment.
Un prince héritier va être donné à le France, du coup la ménagère de moins ou de plus de cinquante ans en est toute bouleversée et votera comme Paris-Match, Voici et Gala lui diront de voter... Nos mirlitaires sont au sommet de leur art, en Côte d’Ivoire et en Libye, ils cassent, comme ils disent, du négro et du bougnoule, c’est bon pour les sondages, avec un peu de chance ils tueront Kadhafi... Alors là Dupont-Lajoie en oublie qu’il est chômeur, en oublie sa cirrhose, oublie que ses enfants n’ont pas de boulot, qu’ils n’en ont jamais eu et n’en auront jamais... Il ira voter Marine au premier tour et Sarkozy au second... Et il y a des gogos pour croire au vote républicain genre 2002... Ça ne marche que dans un seul sens...
Sarkozy réélu, donc, et avec lui la vieille droite moisie, haineuse, pétainiste, revancharde, anti-ouvrière qui sera toute requinquée, qui n’aura plus besoin de se gêner, qui pourra faire ses saloperies au grand jour, après tout le rideau de fer est tombé, l’Europe de l’Est et la Russie glissent à vitesse accélérée vers des régimes crapulo-fascistes, il n’y a plus de communistes en France, les socialistes se ridiculisent tous les jours et ce n’est pas les guignols genre Arlette, Olivier ou Jean Luc, plus ou moins créatures du ministre de l’intérieur qui vont changer quelque chose.
Bref il vaudrait, mieux si on est jeune et si on le peut, se barrer de ce pays...

®om a dit…

"Faire la liste en un billet de toutes les destructions accomplies ces quatre dernières années"

Quelqu'un a fait une liste des "affaires" liées à Sarkozy, à la fin d'un billet sur Agoravox sur lequel je suis tombé l'autre jour : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sarkozy-hortefeux-cope-takieddine-97771

Impressionnant…

Saint a dit…

ce n’est pas les guignols genre Arlette, Olivier ou Jean Luc, plus ou moins créatures du ministre de l’intérieur qui vont changer quelque chose.

Pourriez-vous chère Omer m'expliquer en quoi arlette et olivier sont "plus ou moins créatures du ministre de l'intérieur" ? Je demande ca en toute amitié car l'ensemble de votre propos m'apparaît comme censé.

Anonyme a dit…

En France :
- trop de ministres, sous ministres, secrétaires d'Etat... inutiles
- trop d'élus : députés, sénateurs, président régional ou du conseil général, maires...
- trop de cumulards de mandats (nombre et durée du mandat).

La France est sclérosée par la droite et une pseudo gauche ; ils grenouillent tous entre eux ds 1 seul but garder les mandats d'où : clientélisme, petits arrangements amicaux, magouillages...

Une pétition propose pour 2012; une petite moralisation de la vie politique :
http://www.mesopinions.com/Lettre-ouverte-aux-candidats-à-la-présidentielle-pour-l-abolition-des-privilèges-petition-petitions-e528dc312fbb88b75dac472cb09c3a30.html.

Si d'ici 2012, les élus du ps ne se moralisent pas alors le ps subira son 3 ème échec.

baillergeau a dit…

Se jeter sur la bête est un jeu bien plaisant comme se bourrer la gueule avec des potes, mais c’est moins neutre, car ça laisse à l’adversaire toutes ses chances.
Le chômage ? Tout ce que tu dis est juste, mais depuis quand on le dit sans être cru par nos troupes et par la petite part des autres qui nous manque pour gagner ?
Dire que le traitement du chômage est nul, même quand on s’en charge, serait plus utile à notre cause – regarder ailleurs comment ils ont fait serait assez économique et crédible.
La dette ? Qui explique qui gagne à financer une dette de plus en plus grosse ? La bombe est énorme et peut tuer quelques «amis» - le reste est du baratin !
Pourquoi traiter les gus de Guéant de « baudets haineux hennissants à l'insécurité » ils ont besoin de l’insécurité et la gauche a démontré comment faire pour la réduire – ne savons nous pas expliquer ce que nous faisons ?
«Le plus douloureux dans la scène ne fut pas le baratin du bonimenteur, mais l’acquiescement instantané de l'ouvrier.»
Quand tu parles des conneries qui passent à la TV, il ne te vient pas à l’idée qu’il faut éteindre la TV – campagne de boycott « assistée de quelques actions techniques » - une TV sans spectateur, c’est une TV qui réfléchie ou qui meurt
Parler du "pouvoir d'achat", sans jamais dire que derrière ce mot se cache une capacité à acheter des conneries pour pauvres, c’est en soi une connerie.

omer a dit…

@ Saint
Je voulais dire que le ministre de l'intérieur de droite à tout intérêt à ce que des candidats marginaux fasse perdre quelques % au candidat du PS, et que par conséquent il évite de leur mettre trop de bâtons dans les roues. Je ne voulais en aucun cas mettre en doute leur sincérité.

Guyb a dit…

C'est étrange, après un petit dessert entre vieux amis ce dimanche, je me suis rendu compte que ce sont les plus pauvres d'entre eux qui voteront Sarko (revenus de 0€ à 800€ grosso-modo )...

C'est un phénomène REEL sur lequel il faudrait se pencher de toute urgence !
Moi j'ai deux théorie:
1) le pauvre aime croire celui qui lui promet une vie comme dans les sitcoms américains (sitcoms auxquels le pauvre se plaît à s'identifier dans ses rêves).
2) la pauvreté rend con. (le contraire étant rarement vrai)

Pullo a dit…

@Guyb
Malheureusement, ce que tu dis n'est pas faux. Trop de pauvres votent contre leurs intérêts. C'est dramatique...

robin a dit…

Eh oui Sarko est nul...mais "président du pouvoir d'achat qui irait "chercher la croissance avec les dents" a en fait échoué à cause de la criiise !!!!

Et, mémoire chronique de poisson rouge du français téléphage oblige, il suffit que ça aille (un peu) mieux fin 2011/début 2012 (style moins grave que si c'était pire) et paf il sera réélu triomphalement

D'autant plus que

- la gauche est archi nulle et divisée (petit combat de 6 petits coqs qui ne se soutiendront pas), elle fait que critiquer mais aurait une politique semblable (cf dsk au fmi)
- le bb de carla va donner + 10 % à nico, vu que ben les français téléphages enfin bref on va pas le redire :)

Pour que ça change faudrait une vraie gauche mais pour ça faudrait qu'on ait des citoyens actifs et pas des con-citoyens couchés dans leur petit confort...

Ptet dans 10 ans quand ils seront tous ruinés comme dit attali ?

ZapPow a dit…

@ Saint

J'ai pensé la question inutile, me doutant bien de la réponse. En revanche, je trouve curieux que vous en ayez exclu Jean-Luc, comme si ce dernier était, dans votre esprit, une véritable créature du ministre de l'Intérieur.

Tassin a dit…

@ Seb Musset :

Ta conclusion me fait fait fortement penser au mécanisme décrypté par Thomas Frank dans "Pourquoi les pauvres votent à droite?" que je suis en train de finir.
L'as-tu lu?

seb musset a dit…

@Tassin > Non pas lu, mais j'en ai entendu parler. Je m'y colle dès qu'ils l'ont reçu à la bibliothèque ;)