lundi 10 octobre 2011

Primaires : On refait le match

Il avait pourtant prévenu les sondeurs :

Nous avions annoncé que le protectionnisme économique serait un thème majeur des scrutins à venir. Pan ! Arnaud Montebourg, porteur de "démondialisation", est le troisième homme des primaires ouvertes du Parti Socialiste (peut-être même récupère-t-il ce vote de la colère que certains au PS conseillaient d'abandonner).

Après le crash system de mai dernier, le résultat de ce premier tour des primaires réunissant 2,5 millions de votants est un deuxième reboot. 

Si F.Hollande est en tête à l'issue du premier tour (38,8%), il a bien moins d'avance que prévu par les sondeurs et l'arithmétique est sans appel : Les votes reportés de A.Montebourg (17,3), M.Aubry (30,6) et S.Royal (6,9) le disqualifieraient au final. Mais comme on le dit dans l'entourage de Montebourg : "seul le peuple est souverain". Les consignes de votes, s'il y'en a, auront peu d'importance.

Les électeurs de S.Royal (dégoûtés et il y'a de quoi, rapporté à la ferveur militante qu'elle à suscitée) peuvent boycotter le second tour. Si le rapprochement de l'électorat Hollande / Montebourg parait compliqué tant les lignes sont divergentes (cf. la vidéo du lien sur la démondialisation), un rapprochement de l'électorat Montebourg / Aubry parait plus probable. Petit indice : Montebourg fait 20% dans les Bouches-du-Rhône, une fédération sur laquelle il a tiré à boulets de canon

La vraie information de ce premier tour des primaires est donc le résultat du match dans le match Montebourg / Valls (5,6%) sur la ligne à venir que doit adopter le PS selon "le peuple de gauche". Hollande visait à rassembler sur le centre, la percée de Montebourg rebalance le curseur à bâbord. Celui qui gauchisera son projet sera donc plus à même de remporter le second tour des primaires et non l'inverse comme le tablait l'entourage du challenger la semaine dernière. Que l'on soit fan ou non du "challenger" qui sait séduire les journalistes ou de celle qui apparaît de moins en moins comme la "candidate de substitution", le résultat de dimanche dernier impose aux deux candidats socialistes en lice dimanche prochain de radicaliser leurs propositions

De là à affirmer que plus à gauche, le PS sera en mesure de passer face au candidat d'en face à la présidentielle : c'est un autre débat. La dislocation de l'économie européenne (et de ses peuples) en temps réel et des dirigeants pétrifiés, sans courage ni imagination, devraient aider les électeurs à trancher d'ici mai 2012.

14 commentaires:

Pullo a dit…

J'ai voté Montebourg.Je suis content pour son bon score, mais dommage que ni lui ni Royal (dont les idées sont proches) ne soient au second tour, car on aurait eu un vrai choix. Pour l'affiche Hollande/Aubry, je vote blanc. Le choix entre deux possibles variantes de la version française de Georges Panpandréou ne m'enthousiasme pas...

Anonyme a dit…

Bonjour, même constat que Pullo.
Le vote Hollande/Aubry ne m'enchante pas, déçu de ce duo "Jurassic Park".
Il ne représente pas l'avenir ou le renouveau à mes yeux, mais tout ce que le PS a de plus laid.

Anonyme a dit…

J'ai voté Montebourg hier parce que c'était le seul candidat socialiste. Je voterai Mélenchon l'année prochaine parce qu'il sera sans doute le seul candidat socialiste.

Entre les deux, pas sûr que j'irai voter aux deuxième tour des primaires. Comme militant socialiste je me contenterai sans doute de tenir le bureau de vote des primaires de mon canton...

Tassin a dit…

Ben pas mieux que les précédents commentateurs : A voté Montebourg ce dimanche, ne votera ni pour Papoudréou ni pour Papandréoute dimanche prochain.
Je pense que le taux d'abstention des électeurs de Montebourg de ce dimanche sera très élevé dimanche prochain.

korama a dit…

Pareil. A voté Montebourg hier et n'ira probablement pas voter au second tour. J'attendrai le premier tour des présidentielles pour mettre mon bulletin Melenchon.

Anonyme a dit…

Rien de neuf du côté PS on a ressorti,les vieux caciques du PS, je suis plutôt électeur de droite, mais si j'ai le choix au 2ème tour des élections présidentielles entre Martine AUBRY et Marine LE PEN je choisirai sans hésiter la seconde, les idées de Montebourg sont au programme du FN.
Quelque soit le candidat PS qui sera candidat,je pense que toute la gauche va voter utile, ce qui permettra à la gauche d'être au 2ème tour, mais face à qui ?
Il y a de très fortes chances qu'elle se retrouve face à Marine LE PEN. Connaissant un peu la psychologie de l'électeur de droite, il ne votera jamais Martine AUBRY, il préférera de loin Marine LE PEN, alors que Francois Hollande aurait pu être une alternative correcte pour un électeur de droite lambda.

C'est pourquoi j'irai voter Martine Aubry le WE prochain -)

seb musset a dit…

Le vote des primaires n’obéit pas aux mêmes logiques que la présidentielle. Il faut savoir si l'on veut voter en fonction de ses idées ou pour l'individu le plus à même de dégager Sarkozy.
La vraie interrogation, effectivement, c'est le cas d'une absence de Sarkozy au 2nd tour avec un match Aubry / Le Pen. Et là attention les yeux, ça va piquer. Mais d'ici là, des pays peuvent (vont)s'embraser, des banques s'écrouler et être renflouées...

Tassin a dit…

On va voir si mon scénario d'une présence de Le Pen au 2nd tour (voire élue) de 2017 en cas de présence d'une gauche "Papandréou-style" à la tête du PS en 2012 se réalise...

robin a dit…

Mais arrêtez avec votre FN au 2ème tour ! Avant qu'ait cet exemple en 2002 personne ne l'envisageait et là à chaque fois on y a droit ! Forcément ce qui a été doit toujours se refaire hein !! Quelle tristesse de voir des analyses aussi pauvres et certainement pas avant gardistes, le monde est vraiment en décadence...

De FN au 2ème tour il n'y aura point, par contre sans doute des surprises, dont personne n'aura parlé, puisque les analystes sont focalisés sur ce qui a été...

Le vote utile qui a un peu joué au premier tour 2007 ne devrait pas revenir en 2012. Et pour parler de la vidéo de Montebourg (très mauvais orateur, en passant) oui Mitterand et Chirac étaient mal à l'automne avant les élections et ils ont été réélus. Ce qui tendrait à dire que Sarko sera réélu. D'ailleurs c'est sans doute Martine Aubry qui gagnera les primaires, et perdra en 2012 (une femme présidente en France, en plus...arf)

Il est dommage que certains ne se rendent pas compte que les primaires ne signifient RIEN pour 2012, ce sont les sympathisants qui ont voté point barre

Dommage aussi de ne pas parler dans ce billet des vrais candidats à gauche, et qui ont des idées face à la "crise", comme Melenchon (car Aubry comme Hollande ne sont pas prêts à critiquer le traité de Lisbonne), perso je voterai sans doute JLM en 2012 et blanc au 2ème tour et croyez moi je serai pas le seul blanc

Quant à "La dislocation de l'économie européenne (et de ses peuples)" là ça me fait vraiment rire je vois pas où l'eco europeenne est disloquée (mais les peuples sans doute et leur déroute est pas finie après tout normal puisqu'ils ne réfléchissent pas et dorment sur leurs économies!)

Guyb a dit…

Pour le moment, le but de la gauche doit être de GAGNER... Les idéologies passeront ensuite: sans le pouvoir, elle ne valent presque rien.

Personnellement je trouve que le gouvernement actuel a des chances grandissantes de nous pourrir encore 5 ans de plus !

Le mieux est l'ennemi du bien.

Ben a dit…

Comme beaucoup ici, j'ai voté Montebourg dimanche et comme eux, je ne voterai ni Hollande, ni Aubry !

Pour moi, ces deux candidats n'ont rien compris à la période que nous sommes en train de vivre...Croire que l'on peut garder le même système en faisant des petites modifications, c'est se bercer d'illusions.

Devant l'écroulement du système, les mois à venir donneront raison à ceux qui soutiennent la "démondialisation".

Anonyme a dit…

ouh lalalala, la puissance stratégique de certains commentaires me laisse pantois : on a des as du billard à 5 ou 6 ou 7 bandes !!!
il y en a certains qui aiment se faire des noeuds à la tête du côté de la gauche de la gauche, j'en perds mon latin...
et si, au deuxième tour, on ne perdait pas de vue nos responsabilités, à savoir de désigner le challenger de sarko -et pour qui il faudra bien voter, même si ce n'est pas lui qu'on aurait vu de notre petit fauteuil devant notre téléviseur ...

Anonyme a dit…

La stratégie du moins "pire", je crois qu'on a déjà donné.

Alors le match Hollande/Aubry vs Sarkosy, autant choisir Sarkosy.

Il finira son plan de destruction de la France et au moins on aura une chance de voir des têtes nouvelles au PS en 2017, avec un vrai plan de reconstruction de ce pays en ruine.

Hollande ou Aubry, ça sent l'enfumage pour 5 ans avec une rose à la main.

ça parait plus joli mais le résultat sera le même.

Battre Sarkosy pour y mettre l'un des 2 dinosaures, c'est ne plus gagner d’élection pour 15 ans.

Autant choisir le pire si nous avons ce résultat au second tour 2012.

Anonyme a dit…

Tout pareil, j'ai voté Montebourg, mais j'irai à la pêche dimanche. Et je voterai Eva Joly l'an prochain, la seule qui me parait avoir des convictions honnêtes.