jeudi 3 décembre 2009

[videos] Punir (et faire payer) les pauvres

Régulièrement ton monarque te sort ses petits bras musclés pour te jurer ses grands dieux que cette fois il va terrasser l'insécurité.

Ça travaille ton imaginaire, et tandis que tu crains ce qui pourrait t'arriver tu ne lui reproches pas ce qu'il a raté.

PARTIE 1 : TAPER LES PAUVRES


Dans Punir les pauvres, Loïc Wacquant a décrit le processus du tournant pénal américain des années 80 dont les noirs subirent principalement les frais : Au fur et à mesure que s'atrophie l'état providence, se développe sur le terrain un état policier concentrant l'essentiel de sa répression sur les pauvres.

Nous vivons le remake à la française.

PARTIE 2 : LA NOUVELLE SÉCURITÉ SOCIALE


Le rôle primordial de la télévision.
Désormais est diffusée en trois huit sur les chaines gratuites de la TNT (des amis du monarque) une bien piètre image de La France d'en bas (celle qui regarde justement). On dirait du Ettore Scola : Affreux, sale et méchant.

Pauvre, obèse, illettré, fraudant les allocs, le RMI et la sécu, éduquant comme un manche ses enfants criminels multi-récidivistes à 9 ans : Le pauvre tabasse sa femme et n'est jamais assez courageux au travail comparé à ces spécimens extra-terrestres de dévotion salariale qu'on lui oppose à chaque reportage.

Pauvre ou bien parti pour le devenir, il faut que cela rentre dans son crâne, qu'il fasse gagner du temps à la police et de l'argent à l'état : Qu'il se considère d'emblée comme coupable.

Coupable d'être pauvre.
Tandis que d'autres capitalisent en attendant l'acte II de la crise, dynamisent fiscalement, échappent à l'impôt en toute légalité, se confectionnent des retraites chapeaux à 1400 siècles de SMIC, que le pouvoir abandonne tout sauf sa jouissance personnelle, le bien-être fiscal de ses amis fortunés et sa sécurité, vénérant lui-même l'idole argent, le pauvre va payer pour son crime : il n'est pas riche.

- Il paiera au nom de la culture du résultat et d'une loi en 50 tomes que nul n'est censé ignorer : Un état policier bien managé fait rentrer beaucoup d'argent.

- Il paiera par la privation de ses libertés, pour avoir téléchargé ce film dont il n'aurait pu payer la place en salle ou pour avoir voler ce steak au Kipositive discount du quartier parce que le dix du mois il n'a déjà plus de monnaie. Ah les belles prisons privées que les promoteurs immobiliers vont pouvoir construire avec cette manne de coupables !

- Il paiera de sa vie, parfois.

- Les moins pauvres d'entre lui paieront également via une taxation indirecte, inique et camouflée, et rejoindront plus tôt qu'ils ne le croient les rangs des fauchés.

Bref, le marché du malheureux est promis à l'expansion et aux coups de colère.

C'est à cela aussi que sert l'état policier: Préserver le pouvoir de l’insurrection qui vient.

Des solutions politiques ?
Oui, si elles vont radicalement à l'inverse du processus de destruction actuellement à l'œuvre :
- Une forte taxation des riches,
- La création d'une banque d'état,
- La garantie par celui-ci que chaque citoyen ait un toit, des soins décemment remboursés, une alimentation équilibrée aux coûts et aux conditions de production rationnels, un enseignement sanctuarisé,
- Le relèvement du salaire minimum, le renforcement des droits du travailleur et de celui qui ne travaille pas.

Des blessures méprisées par le monarque, qui deviennent intolérables au quotidien pour de plus en plus de ses sujets. Une fois soignées, elles feraient pourtant baisser l'insécurité plus qu'il ne le fera jamais.

Musique : Sabotage by The Beastie boys / Mondwest by Qurtis

20 commentaires:

cedh007 a dit…

le problème,c'est comment réveiller les consciences autour de soi. je veux pas être méchant mais il y a un nombre de gens cons comme des ballets si énorme,voir même qui refuse de voir la réalité,alors qu'ils la vivent.

Ismail a dit…

@cedh007
il faut en parler, faire lire des articles, faire visionner les videos... éveiller les consciences, c'est ce que font seb musset, grand françois, alain soral, michel collon et bien d'autres. je pense aussi à nabe qui écrit et fait distribuer, gratuitememnt, des tracts intéressants au niveau de la géopolitique. ces gens y consacrent beaucoup de temps et sacrifient peut-être même leur peau pour nous informer et faire bouger les choses.
seb, dans cette video et dans cette article tu présages quelque chose de très intéressant : l'élargissement (incluant prochainement les blancs précarisés) de la stygmatisation que les étrangers se prennent dans la gueule depuis des décennies. cela confirmera qu'on est bien dans une lutte des classes et ça aura au moins le mérite de réconcilier, dans le cadre d'un combat commun, beaucoup de personnes qu'on a montées les unes contres contre les autres.
un lecteur bruxellois

Anonyme a dit…

« Ils vous ont fait payer le pain
Le ciel la terre l’eau le sommeil
Et la misère
De votre vie. »

Paul Éluard

Anonyme a dit…

C’est parti trop viiite, désolé.

La citation d’Éluard
est un extrait de
« La victoire de Guernica »
(1937)


Karl-Groucho Divan

BA a dit…

7 décembre 2007 : Sarkozy disait que les modèles à imiter étaient le Royaume-Uni et l’Irlande.

1er décembre 2009 : comme 99 % des économistes français, comme 99 % des journalistes français, Sarkozy retourne sa veste.

Une video extraordinaire :

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/comment-sarkozy-a-retourne-sa-66054?debut_forums=0#forum2337042

cedh007 a dit…

a ismail
en parler,d'accord,mais qu'est ce que nos paroles valent face a plus belle la vie ou un reality show de m6,que dalle. alors,il faut le faire,c'est un travail ingrat,mais c'est franchement désespérant de voir que les choses ne font que de se dégrader.

Anonyme a dit…

merci Seb pour tout le travail que tu fais.

Ne désespère pas. Continuons. La Liberté n'est pas acquise, il faut lutte pour la voir simplement.
éveillez, soyez la vérité que vous voulez voir éclater.

Nous sommes le Changement.

Vive la Liberté.

Anonyme a dit…

Nous vivons les conséquences de ce que beaucoup appellent le "libéralisme" mais que j'interprète comme la disparition des frontières. Il se produit alors une sorte d'égalisation entre les pays qu'on dit riches et ceux qu'on dit pauvres.

Cette égalisation ne touche pas les riches, pour qui déjà depuis longtemps les frontières n'existent plus. Riches de tous les pays unissez-vous ! c'est ça le slogan du libéralisme.

L'égalisation touche essentiellement les anciennes "classes moyennes" des pays riches, qui s'appauvrissent, et les pauvres des pays pauvres, qui souvent voient leurt sort s'améliorer, même s'il reste des grosses poches de misère.

La lutte contre le libéralisme est rendue difficile voire impossible par le fait qu'un pan du libéralisme, la libre circulation de l'argent et des marchandises, est défendue par la droite, alors qu'elle combat (mollement) l'autre pan du libéralisme : la libre circulation des personnes. La gauche fait exactement l'inverse : elle combat très mollement la libre circulation des capitaux et des marchandises (sans quoi la taxation des riches est inopérante) mais est très tolérante envers la libre circulation des personnes. Le résultat est que le libéralisme progresse tout le temps.

Il faut regarder ce qui se passe aux Etats-Unis, qui sont en avance sur nous, et en particulier la Californie. Là-bas aussi on a construit un formidable rempart policier et carcéral (nous en France on n'en est qu'au début) . Et on voit maintenant l'étape suivante : il devient impossible de financer le système policier à cause de la crise (si on ne veut pas taxer les riches), et on est contraint de le diminuer, en libérant par exemple des milliers de détenus. Les riches devront donc se défendre eux-mêmes, d'où l'explosion des ventes d'armes et des milices privées. La Californie va donc de plus en plus ressembler au Mexique, un pas de plus dans l'égalisation.

Pour finir je pense que le stade ultime du capitalisme est ce qui s'est passé en Russie, le règne des mafias.

Rafo a dit…

Je me demande si à la veille de l'élection de 2012, il y aura beaucoup de messages télé incitant les gens à s'inscrire sur les listes électorales et surtout, À VOTER.
Parce que la seule arme qu'ont ceux qui reçoivent de plein fouet ce déversement de belles paroles, de taxes, et de culpabilité dans la figure, c'est justement le bulletin de vote. Ceux acquis à sa cause, eux, votent de toute façon : vu leur moyenne d'âge, ils n'ont rien d'autre à faire, en gros, et ils ont reçu une forte éducation civique (qui n'a plus vraiment cours depuis un bon paquet d'années, ceci expliquant peut-être cela).
Tu es pauvre ? Au chomage ? En passe de l'être ? T'as plus une thune ? On se fout de ta gueule à longueur de journée ? Tu te dis "de toute façon on y peut rien" ? Eh bien si, tu y peux quelque chose : dépose un bulletin de vote pour quelqu'un d'autre (mais pas trop dispersé non plus sinon il passe quand même).
La plus formidable leçon que la population puisse donner à notre monarque serait qu'il ne soit pas au second tour de 2012. Ça, oui, ça serait vraiment un signe très, très positif.
Bon déjà y'a les régionales, là aussi on peut se bouger. Allez, hop !

Tassin a dit…

.

Tassin a dit…

@ Rafo :

Oui mais voter pour qui?

Le Front de Gauche -> Ils sont avec les communistes... (productivistes)

Europe Ecologie -> Libéralisme à la sauce écolo pour Cohn Bendit non merci. Duflot est intéressante par contre, nettement anti-productiviste. Ils sont plein de contradictions dans ce parti.

NPA -> Grisaille Trotskyste.

Modem -> Néo-libéralisme version light.

Restent les listes Décroissantes si elles arrivent à se constituer et ne se fond pas noyauter par les identitaires. Mais je pense que le mouvement n'est pas encore assez mûr, y'a encore pas mal de réflexion théorique à mener. C'est l'avis de Paul Ariès aussi je crois.

http://actu.adoc-france.org/2009/11/23/appel-regions-decroissance-pour-des-uto-pistes-decroissance-aux-elections-regionales/

Donc j'hésite entre les 2 premiers et le dernier...

Kaos a dit…

Comme si voter allait changer quoi que ce soit... Le dernier élan de 'citoyennisation' nous a donné Sarkozy (he oui, le sursaut républicain, c'est lui, les médias s'en frottaient les mimines à l'époque). Et la dernière fois qu'on a "mal" voté, on nous a entubé quand même.

Faut arrêter avec cette histoire de vote. TOUS les acquis sociaux (si vous me passez l'expression) l'ont été par des luttes de rue, concrètes, et bien souvent violentes. Tous ce qui passe entre 68 (contestation/affrontements mais sans morts) et la Résistance (dont le programme se fait ruiner la tronche en ce moment) a du poids. Le reste n'est que poudre-aux-yeux.

stephane a dit…

Le vote c'est du bidon ! comme au catch, c'est regler d'avance.
Sarko a était elue par les banksters et au lobby a qui il a fait allegeance, en echange du pouvoir et du fric et de sa petasse, il fait leurs 4 volontées, le reste c'est que du vent pour donner bonne conscience au peûple, en plus en 2012 il y aura le vote electronique, la, le resultat est déja dans les puces de boite de vote avant leurs installation dans les bureaux de vote.
Sarko sera réélu ou sa sera une merde du même tonneau.
lisait "les responsabilitées de dynastie bourgeoise" de E. Beau de Lomenie est vous comprendrez que les jeux sont fait d'avance.
Vous (nous) sommes la pour subir, jusqu'a quand ...

Anonyme a dit…

Merci Seb d'avoir publié le lien sur les marges des supermarchés.

Cet article relate des faits bien réels malheureusement. Parce qu'ils peuvent taxer les clopes et l'alcool, le bon citoyen aura toujours la possibilité de croire que personne ne l'oblige à se bourrer la gueule ni à fumer. (Et comme tu le disais si justement, certains ont tout intérêt à vous laisser vous anesthésier le cerveau pour ne pas que l'action prenne place).

En revanche, tout le monde mange. Et si je n'ai pas la chance d'avoir ma vache, mes poules et mon lopin de terre pour vivre sans "consommer", c'est un passage obligé au supermarché.

Et là, c'est la grande éclatade.

Si les vols dans ces magasins augmentent (et on parle de produits de grande consommation) c'est vraiment que la situation est grave.

En effet, je pense que ceux qui volent du lait de croissance pour nourrir leur gamin ne le font pas de gaieté de coeur, et d'ailleurs il faudrait leur expliquer que les enfants se construisent très bien avec du lait de vache "normal". Mais la pub est là pour dire le contraire, et bien sûr aujourd'hui, les gens manquent tellement de repères que c'est la télé qui leur dicte leur conduite.

On est tous obligés de consommer de quoi manger, donc. D'un côté on a les producteurs qui vendent leur produits de consommation à des grands distributeurs de plus en plus gourmands (y compris pour le référencement, aka le bakchich que demandent les supermarchés pour que vos produits apparaissent en rayon) et on les entend, ils sont de moins en moins contents, et de l'autre on a le consommateur qui voit les prix augmenter de plus en plus. Entre les deux, aucune communication, et un acteur qui a tout intérêt à ce que les choses empirent.

Donc, résumons : les médias ne font pas d'enquêtes sur un sujet qui concerne TOUT LE MONDE, l'Etat ne protège pas les citoyens contre des marges de plus en plus aberrantes, et, cerise sur le gâteau, les patrons des-dits supergroupes se paient des musées à Venise sur le dos des consommateurs qui, je vous le rappelle, en viennent à voler du fromage pour nourrir leur famille.

Ah, et j'oubliais : certains réseaux de distribution se développent, par exemple pour les produits bio, pour passer du producteur au consommateur (les paniers de légumes, etc), et là encore, tout le monde s'aligne sur les prix pratiqués dans les grands magasins.

Car après tout, si l'Etat donne l'exemple en se gavant à chaque étape de notre vie, pourquoi les commerçants ne suivraient pas l'exemple ?

Il existe bien des solutions, il doit en exister, mais à mon niveau je ne les connais pas.

Je me souviens d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître (sic), où on pouvait faire ses courses de la semaine chez ED et on s'en tirait à 100 balles pour deux, avant bien sûr le passage à l'Euro, le rachat dudit ED par une grande marque de magasin - oui parce qu'on s'aligne sur les USA pour plein de choses aujourd'hui, mais pas sur les lois antitrust, et la folie des Grandeurs de nos dirigeants.

Pourtant l'Etat sait promulguer des lois, on en a l'exemple tous les jours, et ce serait tellement plus simple de freiner certains appétits pour en contenter d'autres.



Signé : une fille.

lambda a dit…

Bonne nouvelle néanmoins l'électorat du nain qui tourne beaucoup aux alentours de 70 ans, blindé de tune, qui juge les nouvelles générations et n'a jamais eu à faire face à une situation économique difficile, va bientôt crever. La gueule ouverte, devant sa putain de télé avant son con de chien de salon (bien mieux traité que la plupart des miséreux qui vivotent à deux pas de là).
Songez à ça, vous allez voir, ça soulage.

Monsieur Poireau a dit…

Pas lu les commentaires.

Tu as bien sûr raison en tout point.
Pour revenir sur une discussion précédente, c'est en cela que je préconise que la gauche utilise le statut d'auto-entrepreneur qui existe déjà pour en faire un véritable statut d'auto-salarié. Quelque chose qui permettrait à un travailleur de s'affranchir d'un patronnat actionnaire pour subvenir dignement à ses propres besoins. Si les gens ou quelques uns en tout cas, peuvent se mettre à ne plus dépendre de quiconque, ça casse le système capitaliste bourgeois !
:-))

Anonyme a dit…

N'avez-vous pas (parfois ou souvent) la sensation de détester la plupart des gens, le monde?
Pour ma part, je commence à avoir du mal à accepter le fait d'être humaine...

Heureusement que des personnes comme vous, qui laisse des commentaires, qui créer ce genre de site, existent, car plus je lis, plus je suis rassurée de constater que je ne suis pas la seule à penser que tout va de travers!

J'espère que le monde ne finira pas comme un scénario digne d'Idiocracy... Car très franchement on en prend le chemin.

Anonyme a dit…

re le Sinistre

Perso, je compte quitter la France, quite à m'enterrer en fin fond du Guyana ou du Yémen.

C'est fini ici. la civilisation occidentale est en décadence depuis longtemps, mais là on assiste à sa fin... sans compter le changement de puissance qui s'opère à l'échelle mondiale.

Mais va faire comprendre ça à des vieux coupés des réalités, qui ne jurent que par TF1.

Anonyme a dit…

D'accord avec vous sur de nombreux points, mais ce n'est pas une raison pour justifier (comme vous semblez le faire en début de vidéo) les dealers qui généralement profitent du système d'allocations tout en ayant une voiture de luxe.

Anonyme a dit…

Certes...

Mais je ne connais pas beaucoup de dealers qui pavanent avec de telles caisses. La plupart aueje connais font ces combines pour arrondir les fins de mois...

Par contre il est tout aussi certain que certains se gavent un max, mais eux ne se risquent pas á dealer dans la rue...

Pour en revenir et faire la jonction, la misere croissante est ideale pour les mafias et consorts, et autres margoulins... ce qui arrange le gouvernement de toute maniere.