dimanche 28 juin 2009

Investissez dans la carcéro-technologie !


Un gouvernement moderne comme le nôtre se doit d'avoir une vision d'avenir.

Il discute donc ce dimanche[1]
des priorités dans la dépense de cet argent qu'il n'a pas encore empoché : Le tien.

Samedi matin sur la moderne Europe 1, le moderne Jean-Marie Bockel (secrétaire d'État auprès de MAM, nouvelle garde des Sceaux) a bien une petite idée révolutionnaire dont il est fier : Yaka construire des prisons !

"Prêtez-nous plus pour vous enfermer mieux.
"

Serait-ce le slogan marketing du grand emprunt national ?

Alors avec tout ce pognon populaire injecté, la France de demain ce sera quoi ? Nano-technologie, université libre et déconnectée des impératifs du marché, tunnel sous la méditerranée, ferroutage, sanctuarisation de la médecine, souci du plus faible et Arte pour tous ?

Non, non ce sera un bon gros Alcatraz privatisé avec cellules déclinées en gamme du VIP à l'Etap Hotel.[2]
En période de montée de la précarité, et face à un avenir de plus en plus incertain dans le secteur de l'envoi de CV et de la paye de son loyer, cela peut faire rêver ceux d'entre nous aux plus bas budgets.

Certes, on juge de la qualité d'une démocratie à sa façon de traiter ses criminels (ou présumés coupables ou carrément innocents, la ligne devenant de plus en plus floue) et les prisons ont un sérieux besoin de lifting mais je m'interroge sur la nécessité comptable de demander une contribution aux français pour une question ne résultant que d'une mauvaise gestion volontaire de l'argent public, et de confier la direction du chantier à Mam !

De l'argent a déjà été donné. Rien ou si peu, n'est fait. Bien peu de respect pour l'humain dans nos prisons dans les faits. Dans la conscience populaire, trop souvent de droite, le prisonnier est là pour subir, au jour le jour, une lente torture bien méritée. Éducation, école, police, haut sommet de l'état : ce sont les cerveaux qu'il faut rénover et ce bien avant d'en arriver aux portes du pénitencier.

Avec l'appui d'une police enivrée par cette prévenance gouvernementale et quelques réamènagements de la justice, j'imagine qu'une fois que le nombre de places sera jugé "suffisant", il importera "de me remplir tout ça !" à tout prix et à toute peine.

Lisons entre les lignes de l'annonce de Bockel. Premièrement,
en pleine crise de l'immobilier, il y a des chantiers qui ne se refusent pas : Ceux financés par l'état. Sans parler des concessions attenantes (restauration, personnel...) dont il faudra scruter attentivement à qui elles sont attribuées.

Deuxièmement, lecteur énervé de gauche, saches que le souscripteur avec argent à investir donc vraisemblablement de droite, lui, le décode très bien l'appel de Bockel. Q
uand un sbire dépendant de MAM, elle-même marionnette de son monarque, lui dit un samedi matin sur une radio bien comme il faut un truc du genre "notre société doit augmenter le nombre de ses prisons pour le bien des détenus", dans une optique préélectorale avec montée des contestations, possibilité de fort chahut social et danger diffus pour son petit pavillon des certitudes, il entend "nous allons multiplier le nombre de détenus pour le bien de votre société".

Il l'entend ça l'électeur de droite. Et ça le motive pour donner. C'est son côté humaniste à lui.


[1] parce que c'est un gouvernement moderne qui sacrifiera un dimanche au soleil pour notre bien collectif, ingrat de privilégié d'inutile qui passe tes journées à me lire.

[2] Il y aura également des établissements spécialisés, à part, non pas "psychiatriques" pour ceux en grande détresse mais pour les délinquants de la route (vu sur M6) qui ne sont pas des criminels comme les autres vu qu'ils vont bientot ressortir et racheter des voitures.

3 commentaires:

Aflam-com a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
jack a dit…

bonjour,
oui le modèle américain dans toute sa splendeur( même si je respecte leur culture pour d'autres raisons!)

La prison est un business comme un autre chez eux avec des peines définitives dont on ne sort pas ce qui fournit de la main d'oeuvre bon marché ! Mais nous nous avons plus de ressources, la préventive qui permet d'avoir de nouveaux esclaves sans s'embêter avec les lenteurs de la justice;
désolé Seb , je suis un peu déprimé en ce moment, continue tu m'intéresse en tous cas.

Aka 75 a dit…

Bouygues en a déjà construit 3 entièrement sous sa gestion.

Il faut savoir aussi que c'est Jospin qui a réintroduit l'usage commercial des prisonnier. N'est pas Brubaker qui veut.

Pour appronfondir, lire Nils Christie : L'industrie de la punition

Toute cette politique sécuritaire n'est qu'une fumisterie pour donner l'argent public (le notre) aux copains de Nico le dingue.

C'est comme le plan 1000 caméras à Paris. L'appel d'offre est limité à 4 candidats pour un montant de 300 millions.

Qui va l'avoir d'après vous ? Bouyghes, Lagardère, Boloré ou Dassault ?

Petition contre les caméras à Paris du collectif parisien