lundi 16 mars 2009

15 mars : ouverture de la chasse aux pauvres sur radio-proprio


C'est plus fort que moi. Réflexe conditionné par une éducation bourgeoise, chaque matin je lis l'éditorial du Figaro* et j’écoute un flash-info sur Europe 1 : Façon efficace de démarrer la journée sur un bon boost de rage.

Le week-end, ces deux médias sont encore plus prompts qu'en semaine à servir sur un plateau doré à la droite gigot-fayots, ce qui cajolera au mieux ses convictions et ses intérêts.


Ce dimanche 15 mars à 8 heures du matin, la rédaction de
Lagardère s'est fendue d'un sujet sur la fin de la trêve hivernale permettant aux bailleurs, depuis à peine deux heures, d’expulser leurs locataires en retard dans le règlement des loyers. S'alarmant des dernières déclarations pourtant pas violentes d'une Chrstine Boutin garantissant qu'il n'y aurait plus d'expulsions sans solution de remplacement, la radio (des rentiers) de mai 68 opte, pour seul angle d'analyse, de se ranger derrière les propriétaires abusés par les ignobles locataires.

C'est parti pour 1 minute 15 d'injustice sociale :



Voyons-y un pudique appel du pied de la part du club des proprios à l'attention de l'assemblée des pesticides législatifs afin qu'elle lui livre au plus vite un spray anti-mauvais payeurs digne de ce nom.

C'est vrai, merde, y en a marre de ces sales gens qui profitent de leur précarité pour contrarier les revenus des riches !

La barbarie tranquille de la droite ? Ce sont ses médias qui en parlent le mieux.

[Update raccourci de ce billet à 14h40. Merci à Marc, Denis et loloster pour le mp3 qui parle de lui-même (me contacter en privé pour les bières promises !)]


* Le dossier du Figaro magazine de ce dimanche s'intitule "Immobilier, profitez de la baisse."

18 commentaires:

Constantin a dit…

Au prix où sont les bières offertes en terrasse à Paris, moi aussi je vais faire de la vidéo... :)

seb musset a dit…

"Chez moi, c'est tellement petit qu'on peut pas boire une bière à deux en même temps sans se cogner les coudes." vdm ;)

marc a dit…

Ca tombe bien j'avais soif. je te poste le mp3 de Florence par email.

Denis a dit…

Seb,

Tu devrais le choper ici :

MP3

Denis a dit…

addentum :

IE est stupide :) ( pas firefox ), donc il faut faire clique droit sur le lien et ensuite choisir "enregistrer sous ... " ...

Anonyme a dit…

Seb,
Une personne seule dans 110 m2 à Paris, c'est possible mais j'ai des doutes...
Je me méfie de ce genre de témoignage. File moi 100€ et je te mime le proprio (gentil) qui a fait confiance à son (pourri de) locataire qui n'a même plus de boulot (le con) et qui en plus loge peut-être à mes frais ses ami(e)s et le pire dégrade les lieux (Seigneur ! A l'aide ! ou saigneur au choix).
Il y a quelques mois une du genre sous-ministre de la con-sommation ou autre (Morano ? je crois) allait s'assurer que les étiquettes scolaires ne flambaient pas trop... chez Carouf. Elle s'est vite fait rattraper par les ménagères mécontentes et on a vite eu droit à l'interview d'un gentil papa qui trouvait que tout allait bien...
Sauf qu'il n'avait jamais été présenté comme un cadre du magasin.
Ils osent TOUT... et décomplexés on vous dit. Ils sont même contre les "Quelques dérives sociales" de leur Dieu et Maître.
Depuis Jean Yanne avec "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", je reste sceptique sur les informations audio et visuelles.
Ce n'est que mon point de vue.
Neb.

seb musset a dit…

Effectivement la radio est un média propice à la manipulation (facile, pas cher, diablement efficace...). N'en reste pas moins, un message de fond.

D'autant que les sujets du dimanche, sont enregistrés à l'avance.

Duyhai a dit…

Interro surprise:

Monsieur Dupont fait partie de la classe moyenne française. Comme tout parent soucieux du devenir de ses enfants, il commence à économiser les sous pour aider son gosse lorsque celui-ci va faire des études.

Il n'a pas confiance dans la bourse (et il n'y connaît rien), il a déjà un livret A du bon père de famille. Pour anticiper la vie étudiante de son rejeton, il a acheté à crédit un petit studio dans Paris. Le but c'est que son fils ait un logement quand il ira à la fac dans quelques années.

En attendant, au lieu de laisser le studio vide, il le loue, et ça permet de payer une bonne partie du crédit bancaire qu'il a contracté.

Maintenant, il se retrouve avec un locataire qui ne paie pas.

Quelque soit les raisons du locataires (licenciement, chômage longue durée ...) on ne peut pas d'un revers de la main dire que les proprios sont tous des connards.

Dans mon exemple, monsieur Dupont doit payer aussi tous les mois le crédit immobilier, un mois de loyer d'impayé, c'est un mois où il doit sortir son propre argent.

Si ça continue 5-10 mois, c'est la famille de monsieur Dupont même qui est en danger. S'il ne peut payer son crédit, les huissiers vont débarquer.

C'est très "tendance" et très "peace & love" de dire: Ohhh là là, le méchant propriétaire, quel connard, il veut que le fric.

Mais la réalité est plus nuancée et n'est pas aussi manichéenne qu'on pourrait le croire.

Il y a des propriétaires véreux, tout comme il y a de propriétaires honnêtes. Idem chez les locataires.

Le cas cité de la journaliste est évidemment caricatural. Sa famille n'est évidemment pas en danger (vu la somme qu'elle a pu débourser pour l'appart) mais bon, ne généralisons point à tous les propriétaires à partir d'un cas particulier comme celui-ci.

Anonyme a dit…

Si on pouvait expulser immédiatement et sans exceptions à chaque défaut de paiement du loyer, de très nombreux loueurs potentiels n'auraient plus peur, il y aurait des tas de locations disponibles en plus, et les loyers baisseraient.

Anonyme a dit…

c'est vrai, quoi merde, elle est ou cette loi qui donne des droits aux proprios qui rachetent un appart en esperant virer une vieille locataire qui est là depuis plusieurs dizaines d'années!
mais que fait sarko ? vite une nouvelle loi, sans decret d'applications (seulement 25% des lois sarko dispose d'un decret d'appli : j'attends hadopi avec delectation)
de toutes facons, dans six mois, le dollar ne vaudra plus rien, les sicav non plus, les proprios pourront toujours utiliser les milices citoyennes bourgeoises pour virer cette vieille profiteuse ! a moins que ...

Fred a dit…

"En attendant, au lieu de laisser le studio vide, il le loue, et ça permet de payer une bonne partie du crédit bancaire qu'il a contracté"

Ok mais tant que le locataire paie, Mr Dupont est bien content puisque celui-ci lui paie les 70-80% (parfois même 100%)de son crédit. Au premier coup dur, le locataire est foutu dehors ou quand Dupont Junior veut occuper l'appart pour aller à la fac, Mr Dupont dit "Merci d'avoir payé la note, maintenant tu as 6 mois pour plier bagage, c'est mon tour"...
Je ne dis pas que Mr Dupont est un salaud, il a fait un investissement qui peu s'avérer juteux comme quelque peu risqué. D'un coté Dupont perd de la tune et de l'autre, le locataire perd son toit. Pour moi, le choix est fait.

Anonyme a dit…

D'accord avec Duyhai. Il faut arrêter de dénoncer des caricatures et des amalgames par d'autres caricatures et amalgames.

Chaque situation est particulière et on ne connait jamais le fond de l'affaire.
Ce qui est sûr, c'est que si personne n'y trouve son compte, c'est que le système et la loi qui va avec sont à revoir de fond en comble.
Ce n'est pas en montant les gens les uns contre les autres qu'on progresse.

Après, on pourra toujours dire que c'est Julien Courbet qui en profite!

Un autre Séb

seb musset a dit…

Constat au retour d'une petite balade sous le soleil de "Pôris" aujourd'hui, du 20e au 5e : Inflation hallucinante de pancartes "bureaux à louer" et "locaux disponibles"...

A ce rythme là, dans 6 mois Paris n'a plus de commerces.

Anonyme a dit…

Je pense que cette famille oublie de préciser qu'elle a pu s'acheter ce 110 mètres carrés parce que justement il était vendu avec un locataire dedans.

Genre femme seule, fragile, vulnérable, e.t.c.

Donc le prix était moins élevé que vide. Simplement pas de chance la vieille se casse pas, plus de boulot, retraite, agrément du quartier, flemme de bouger son cul e.t.c.

Donc famille pas contente...
Trop classique...

Fred a dit…

"Ce qui est sûr, c'est que si personne n'y trouve son compte, c'est que le système et la loi qui va avec sont à revoir de fond en comble"

@Anonyme
Changer la loi? Pour le logement? A quoi ça sert puisqu'on l'applique pas la loi. Deux exemple: La loi SRU n'est respectée que par 60% (+/-) des communes concernées et la loi de réquisition des logements vides... tout le monde s'en tape. Pourtant ces lois existe. Ce n'est pas de nouvelles lois dont on a besoin. Sur ce coup là, je vais pas jeter la buche à la droite puisque même quand la gauche était aux affaires, la loi de réquisition n'a que rarement été appliquée. Alors? On fait quoi?

mtglr a dit…

On ne va pas pleurer sur le sort de cette famille capable de se payer un 110m2 à Paris, et ceci dans un contexte de prix gonflés ayant dépassé le stade de l'absurde depuis un moment.

Comme signalé par un autre commentateur, cet appartement a très certainement été acheté alors qu'il était loué, avec les risques que ça comporte. Si ce n'est pas le cas, son achat relève d'une autre forme d'avarice et d'imbécillité. On retrouve toujours cette approche mesquine qui se veut rusée chez les profiteurs qui se sentent spoliés.

L'immobilier parisien reste toujours ridiculement déconnecté de la réalité salariale de la majorité de ses habitants, pseudo-cadres et jeunes diplômés "winner" en tout genre compris. Le nombre de péons que j'ai côtoyé en SSII qui vivaient toujours dans leurs tetrapaks d'étudiants n'en est qu'un témoignage. Que les dix dernières années d'hystérie immobilière s'achèvent dans un bain de sang et de merde pour ces rentiers, agences et autres sangsues, cela ne peut être que salutaire pour le reste du corps social.

Denis a dit…

Seb,
Je ne crois pas qu'il soit rentable pour moi d'acheter un billet de TGV ( à 240€ ? ) pour une bière offerte :). A moins que tu n'offres le voyage avec la bière ( et je ne parle pas de voyage immaginaire d'homme saoul :p ).

Merci quand meme, et offres la à qui il te plaira.

Duyhai a dit…

Lu dans la presse récemment: la mère Boutin veut faire adopter une loi pour durcir les conditions d'expulsion (pas d'expulsion sans relogement).

On prend vraiment les propriétaires pour des vaches à lait... Genre tu t'es endetté 20 ans pour acheter un appart pour ton fils, ton locataire te paie pas, bah démerde toi avec ta banque et les huissiers qui vont débarquer saisir tes biens.

A ce rythme là, personne ne voudra louer. Et tiens, on s'étonne qu'il y ait des logements inoccupés....