lundi 12 décembre 2011

Twitter et les politiques : Nadine Morano

C'est du plus grand chic dans le gouvernement. Pour tromper l'ennui, la vacuité de leur action, faire préventivement campagne pour son président tout autant que assurer son name branding dans les rubriques geeks des JT dans une perspective de reconversion post-électorale, nos ministres se mettent à Twitter. 

Eric Besson fait le kéké, François Fillon joue à cache-cache, Christian Estrosi se familiarise avec l'alphabet...  Chacun tente l'originalité. 

Moult fois parodiée sur twitter, Nadine Morano, nouvelle venue sur le réseau, peine à faire son trou. Aux heures tardives, on peut encore la surprendre à s'auto-troller, tout en naïveté, éructant dans un onanisme monomaniaque à 140 caractères contre le PS ou en flagrant délice de suce-boulisme standard à la gloire de Mickey président. 

Hier vers 23h, quelques heures après l'annonce de la candidature de Dominique de Villepin à la présidence de la République, dont on comprend évidemment l'embarras causé à droite si cette démarche venait à aboutir[1], Nadine nous livrait un vibrant et intime plaidoyer (oui, je vais citer du Morano sur ce blog, c'est une première):


Que c'est beau la communication directe avec le twitto. Pas de doute ces nouveaux outils changent la communication politique. L'internaute se sent privilégié, témoin en avant-première de la construction du programme politique et des idées de ses élus. Quelle ne fut pas ma surprise donc ce matin au flash-info du 8 heures sur France InterNadine nous y livrait le fond de sa pensée sur le même sujet. Ecoute bien (oui, j'ai conscience de lui donner une seconde tribune):


Et oui, tu ne te trompes pas, ce sont les mêmes phrases. Nadine a donc trouvé un nouveau support pour débiter des éléments de langage : twitter. On notera d'ailleurs le décalage de 3 heures entre la déclaration de Dominique et les twits de la ministre, le temps nécessaire au brief par téléphone entre les figures médiatiques de l'UMP pour s'accorder sur les 3 phrases à marteler au réveil (et en exclu-lulu sur twitter). Répéter en boucle les mêmes mots et les mêmes idées à l'unisson sur les télés et les radios ne suffisait pas, il faut désormais flooder le réseau.

Au début du mois, Le Nouvel observateur rapportait le contenu de deux mementos du SIG (service d'information du gouvernement) sur la communication que les ministres doivent adopter en période  pré-électorale.  "Objectif : éviter tout contentieux pouvant entrainer une réintégration des sommes litigieuses dans les comptes de campagne, voire l'annulation du scrutin et / ou des peines d’inéligibilité".[2]. Le SIG conseillait de privilégier "actions de communication récurrentes" et de veiller à ne pas diffuser de "contenus polémiques" sur les réseaux sociaux.

En bon soldat, Nadine Morano a bien compris la leçon. 

Jusqu'à quand ? Avec de nouveaux followers, déjà ce matin les premiers signes de fébrilité se font sentir.

[update 11.50 : Orel m'informe que N.Morano débitait déjà de l'EDL à 21h sur I-télé. Désolé, à la différence des sbires UMP, je ne peux pas être partout.]

[1] On ne peut d'ailleurs que conseiller aux élus PS de donner leurs signatures à Dominique De Villepin, Hervé Morin et François Bayrou.

[2] A noter, que le président a trouvé la solution. Il se déclarera au dernier moment, s’autorisant ainsi à faire campagne sans le dire en disposant des moyens financiers de l'Elysée sans que cela coûte un rond à l'UMP.

11 commentaires:

Laurent a dit…

je constate que Morano manie le français presque aussi bien que son ami Sarkozy : "Maintenant que Hollande est candidat les Français compare entre la compétence du Président et le manque de crédibilité du candidat ps"

catnatt a dit…

On va dire que je suis une bourrique mais Nadine, si tu passes par là, est-ce que tu peux répondre à ma p... de question de vendredi ?!

Non mais parce que je relance tous les jours.. Je veux bien qu'elle balance des "arguments" (ahem) mais j'aimerais réellement qu'elle m'explique le rapport entre un fait divers concernant une burqua et le droit de vote éventuel des étrangers aux municipales...

Je cite son tweet: "Loi ps votée Sénat : droit de vote des étrangers. une femme en nikab à Evry refuse de se faire contrôler 2 policiers agressés. À méditer"

En fait, à part monologuer sur des éléments de langage, il faut savoir que Nadine Morano ne répond que si tu la traites de poissonnière... Et oui...

omer a dit…

"Je cite son tweet: "Loi ps votée Sénat : droit de vote des étrangers. une femme en nikab à Evry refuse de se faire contrôler 2 policiers agressés. À méditer..."

En effet, surtout si on considère que les dames portant publiquement la burqa en France sont le plus souvent des "Françaises de souche", fraichement converties à l'Islam et faisant ainsi montre du zèle des néophytes, ce qui est assez classique...

orel a dit…

Bonjour Seb Musset,

La dame a ete interviewee en duplex hier soir sur itele et/ou bfm tv avant qu'elle ne tweete (et avant qu'elle aille voir Hollywoo...). C'etait deja le meme blabla.
Peut-etre que ca vaudrait le coup que tu l'ajoutes a ton billet (si tu trouves), histoire de bien montrer le cote perroquet du specimen.

seb musset a dit…

@orel > ah mince. A la différence de Nadine, je ne peux pas être partout ;)

Claribelle a dit…

J'appelle Nadine Morano à se souvenir que N.S. n'est toujours pas candidat et qu'il s'est donné jusqu'en mars pour se déclarer.

J'appelle donc Nadine Morano à demander à son patron de se déclarer maintenant afin que DdV puisse se ranger derrière lui.

orel a dit…

Le lien vers son passage du 11 decembre sur bfm tv:
http://www.bfmtv.com/nadine-morano-appelle-villepin-a-prendre-actu20314.html

Je ne trouve pas le lien itele pour le moment mais elle y a dit exactement la meme chose.

"L'incroyable Nadine"

Un partageux a dit…

Nadine Morano envisagerait une candidature à la présidentielle. Non, je déconne, faudarit qu'elle apprenne à écrire...

DJM de Cambrai a dit…

Mme Morano, en bonne spécialiste dans la vente au détail du poisson et des fruits de mer, c’est comme les coquillages, le romantisme en moins, lorsque tu les approches de ton oreille, tu entends la mer et surtout des vents.
N B : O K, c'est fin comme du gros sel (de mer).

BA a dit…

Lundi 12 décembre 2011 :

Exode des riches Français qui fuient la France vers la Suisse.

Le directeur de la rédaction de Challenge, Pierre-Henri de Menthon, qui intervient dans la chronique « Les coulisses des entreprises » sur BFM Business, annonce que les Français riches sont en train de quitter la France à vitesse grand V.

De ce fait, on peut se demander s’il y a un pilote dans l’avion France…

On assiste à une sécurisation de l’épargne des Français les plus riches qui retirent leur argent des banques spécialisées, une situation similaire à la crise financière de 1929 aux USA.

Pierre-Henri de Menthon pointe notamment le fait que les Français les plus riches réalisent des retraits et que cela se passe « loin des caméras, à l’abri des bureaux cossus des banquiers privés, ceux qui gèrent le patrimoine des grandes fortunes ! »

Dans la vidéo ci-dessous, il est précisé :

« Chez Pictet et Lombard Odier, deux grandes banques privées de Genève, les ouvertures de comptes par les Français se multiplient, des dizaines de millions affluent tous les jours. »

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_oEWxIkVA7o#!

robin a dit…

Je suis plus intéressé par le commentaire 10 que par la vie passionnante (!) de Morano ou Bayrou...même si on s'intéresse à la politique faut vraiment avoir du temps à perdre pour s’intéresser à des êtres aussi médiocres insignifiants et sans avenir, quelle misère la France en ce moment décidément et surtout du côté de la gauche hélas !!