mercredi 21 septembre 2011

Aux armes et caetera

Jeune dans la galère ? L'UMP t'a trouvé la solution : faire la guerre.

Émoustillé par les sauts de son poulain très content de lui à Tripoli et pour en finir avec les 2 millions de mal-logés, les 5 millions de chômeurs et les 8 millions de français sous le seuil de pauvreté, Hervé Mariton, cador de la déconne dont le titre de député UMP interroge sur les facultés intellectuelles du corps électoral, sort de sa bible programmatique pour 2012 (la série des "Police Academy") une de ces pipeaux-propositions destinées à détourner le débat des valises de billets, des affaires qui schlinguent et des contre-performances économiques de son gouvernement. 

Martion veut que les jeunes Français fassent allégeance aux armes

Tu me diras quoi de plus normal que cette référence aux flingues dans un climat de guerre sociale entamée contre les peuples ? Après avoir soumis les salariés à la logique du bourreau, cela fait un moment que nous disons que la prochaine étape sera d'éradiquer les pauvres au champ de bataille avec leur consentement.  On peut toutefois s'étonner que ce sursaut de patriotisme militaire provienne de ceux-là mêmes qui ont démonté le service national pour fournir des contingents de stagiaires sous-payés au patronat.  On peut aussi être surpris par ces références américaines de la part de ceux qui veulent faire de nous de bons Français, et ce, au moment même où la suprématie de l'oncle Sam, générant dette et pauvreté comme jamais, a du plomb dans l'aile. 

Cette resucée de drapeau cache-misère est symptomatique d'une droite en boucle sur ses scories, submergée par le collapsus de son monde rêvé, et qui va se cramponner sur ses actions militaires à l'international (souviens-toi Bush en 2004).
 *
Du coup, Yann Savidan me pose la question : "seriez-vous prêts à mourir pour la patrie ?". 

(...attention, ça peut tacher un peu.)

Mourir est déjà bien assez désolant comme ça, alors mourir pour un bout de terre dont un rentier croulant me refuse systématiquement à la location une infime parcelle (mal entretenue) si je ne lui présente pas 4X le montant du loyer en revenus...  plutôt crever. Avant de de s'étriper pour la patrie, pensons déjà à vivre pour améliorer la société.

Récemment, je m'engueulais comme souvent avec un type me reprochant d'être de gauche. Mon principal grief : vouloir "changer le monde" (sic). Je lui répondais que non, connard, je veux juste en finir avec les situations d'injustices dans mon immédiate proximité. Il n'y a aucune idéologie là-dedans, vois-y, au pire, une simple recherche de mon bien-être personnel. 

Je lis souvent que gauche et droite sont identiques (test efficace pour identifier quelqu'un qui, au final, s'abstiendra ou échouera à droite). Il existe pourtant une vraie ligne de démarcation plus visible que jamais entre fatalisme et progressisme. Entre les indignés et les résignés. La grande force des gouvernements successifs est d'avoir rallié les victimes à la raison du bourreaux (en détruisant par touches plus ou moins nuancées, culture, mémoire, sens critique, sens du collectif au travail et solidarité au quotidien)

Etant entendu que le mode veille de ce système est le maintien d'un climat de peur, ceux qui tirent leurs marrons d'une époque de crise (pouvoir ou rente ou les deux) disposent de deux leviers pour ramener les peuples à défendre leur cause à l'approche de l'échéance électorale

- Quand ça ne va pas encore trop mal, ils promettent "plus d'argent" et plus d'invidualisme à l'individu.
- Lorsque ça sent le dépôt de bilan, ils désignent des boucs-émissaires et tentent de réunifier les déshérités sur une cause suprême liée à des figures ou des traditions qu'ils se réapproprient à moindres frais. 

Problème technique à droite : comment brandir de l'unité et du drapeau pour faire oublier la pauvreté quand on a passé son quiquennat à vanter le consumérisme, le chacun pour soi et la perte de souveraineté  ?

Au moment où Mariton branle du patriote, le gouvernement augmente les tarifs des mutuelles de santé de 3.5% et cette Europe (imposée contre les peuples) allège son plan d'aide alimentaire de...75% (pour économiser quelques dizaines de millions d'euros sur un an alors qu'elle trouvait en une nuit quelques centaines de milliards pour renflouer les banques). Demandons donc au député s'il est prêt à sacrifier ses 5000 euros mensuels pour pondre des idées à la con afin que son prochain mange mieux et soit correctement soigné ?
*
Article connexe :
Un peu de volonté, que diable !

Sont également interrogés : NicolasDagrouikMelclalexRomain Blachier

20 commentaires:

Stéphane Laborde a dit…

"un climat de guerre sociale entamée contre les peuples"

Quels genres d'individus peuvent s'aveugler jusqu'à penser qu'une ultra-minorité peut tenir plus que quelques jours face à l'écrasante majorité ?

Avec quoi comme arme ?

On ne peut que se demander ce que pense faire réellement l'écrasante majorité. Il ne s'agit que de ça.

Quoi d'autre ?

Si l'écrasante majorité n'a pas encore saisi ce qu'il faut faire il ne faut pas alors s'étonner qu'il ne se passe encore rien.

Il lui suffit donc de savoir quoi faire exactement.

Anonyme a dit…

comme tu le dis, ça sert à "détourner le débat".

Ce billet n'a pas lieu d'être, pas besoin d'en rajouter.

Mike Hammer Papatam Andropov a dit…

"Mariton mariton, maritaiiiiinnneeuuuu" (chanson destinée à l'encouragement des troupes afin de se montrer à l'assemblée nationale pour un salaire de "cadre moyen" de 5000 euros.

Mamie rebelle a dit…

A la vue de l'apathie majoritaire ou de l'indifférence des très jeunes , des trentenaires , des quadragénaires et des quinquagénaires , je préconise la révolution générale des sexagénaires (et plus), toute idéologie confondue , qui ont connu la France d'avant et n'en peuvent plus d'entendre ces rigolos incompétents et bouffis d'orgueil.

Abdel Housni a dit…

Salut,

Petite anecdote de Belgique :
je vais à ma librairie préférée et là qu'est-ce je vois en couverture (+photo top-flatteuse de énergumène) de tous les journaux quotidiens ?
Réponse : D.S.K.

Là tu sais que c'est foutu et que c'est pas prêt d'aller mieux...

@++

kalondour a dit…

@mamie rebelle : je suis partant ! Vive la révolution des vieux...et qu'on retrouve nos 20 ans de mai 68...

seb musset a dit…

@mamie rebelle > je suis avec toi. Puissent-ils tous entendre !

Coralie Delaume a dit…

@Seb Musset : je pense que pourrait s'étriper sur la notion de "mourir pour la patrie", mais on pourrait peu-être tomber d'accord sur deux/trois trucs.
- premièrement, cette affaire d'allégeance aux armes et du dernier ridicule. C'est comme si on devait chanter la Marseillaise la main sur le coeur. C'est pas les Etats-Unis, ici !
- Mariton a dit que la gauche au pouvoir détruirait l'outil de Défense, et que jamais la droite, elle, ne détruira son armée. Il plaisante, le gars ! La RGPP (révision générale des politiques publiques), a prévu la suppression de 54 000 postes de militaires. Ca fait 54 000 emplois en moins, ça, non ?

nanou a dit…

HS: une pensée pour Troy Davis, qui a été executé hier soir a 23h08a la prison de Jackson, Georgie pour le meutre d'un polidier, crime pour lequel il a tjs clamer son innocence. Voila encore une preuve de la "superiorite" de ces etats unis d'amerique auxquels, selon notre cher president, nous devrions tous aspirer a ressembler

nanou a dit…

pour repondre a coralie, non car ces personnes vont etre reclasser dans d'autres services, peut etre certaines d'entre elles prendront leur retraite mais cela ne change rien au noeud du pb qui est de tout cela est du dernier ridicule, on est bien d'accord, d'ailleurs la premiere fois que j'en est entendu parler, je n'ai pas pu m'empecher de rire. Mais en realite, c'est extrement grave, comme le dit seb dans son article, c'est envoyer les pauvres au casse pipe, chair a canon de tout temps pour les dirigants et les riches qui eux feront bien entendu reformer leur progeniture, je ne pense pas que cette idee fera long feu, deja parce que de plus en plus de gens ont compris que la guerre, reelle ou economique, c'est juste le jeu d'une bande de sales gosses avec plein de pvrs entre les mains qui se servent de nous comme des pions et surtt, si personne ne veux s'y soumettre, je vois pas bien comment ils vont nous y forcer, aller chercher chaque personne chez elle par la peau du dos ? mettre tout le monde en prison ? un peu de serieux

Coralie Delaume a dit…

@Nanou :
Hélas, non.
Ces suppressions de postes dans la Défense, ce sont des départs en retraite non remplacés (donc des non recrutements, ou des non renouvellement de contrats (la grande majorité des militaires sont des contractuels).
Par ailleurs, un artilleur sol-air, ça ne se reclasse pas si facilement que ça, surtout que les autres services publics dégraissent aussi.
C'est ça, le monde merveilleux de la RGPP.

seb musset a dit…

@Coralie > On vient de me dresser les grosses lignes aujourd'hui de la RGPP 2 qui est dans les cartons de Bercy dans le cas d'une dégradation de note de la dette française. La ça va faire bobo.

Pullo a dit…

Un peu hors sujet (pas tant que ça, puisque l'affaire est liée à la Défense nationale et à des morts pour/par la France), les enquêteurs qui travaillent sur le Karachigate disposent d'extraits d'une conversation récente (même pas 15 jours) entre Hortefeux et Thierry Gaubert, fraîchement mis en examen. Le premier reproche à la femme du second de trop parler. Là, ça sent le gaz...

dauphin a dit…

Allégeance aux armes ou devoir de réserve:
Dans l'armée française,
vous ne trouverez personne pour évoquer la validité des engagements de la France.

N.B la dictature,
une ambition républicaine ?

Anonyme a dit…

@Coralie

Petite précision :
C'est le "livre blanc de la défense" établi en 2008 qui détermine l'orientation des armées.

A savoir : suppression de régiments et regroupement des infra-structures au sein de "bases de défense" moins nombreuses, réduction des budgets (manœuvres,mission habillement, logement, véhicules, matériel, ...), suppression de la retraite proportionnelle à jouissance immédiate, priorité budgétaire pour l'aviation de M. Dassault au détriment des 2 autres corps, obligation de racheter la complémentaire retraite au prorata des années effectuées, ...

Certaines (petites) communes commencent à grincer des dents, parce que la suppression d'une base a un impact direct sur l'économie locale, d'autant qu'il y a beaucoup de conjoints civils.

je pense que l'allégeance aux armes vise plutôt à draguer l'électorat nationaliste, parce que concrètement l'armée française part en déliquescence.

Anonyme a dit…

terrible ton article.

Anonyme a dit…

Ségolène voulait aussi le drapeau aux fenêtres...pathétique ces politiques qui veulent relancer le patriotisme comme opium du peuple, alors que par ailleurs ils applaudissent le Qatar qui rachète une équipe de foot (ou une banque?)

Je ne suis pas d'accord avec le fait que les 60 ans et + doivent bouger, ils ont déjà bougé, pas toujours bien mais c'est ainsi, aux jeunes de sortir de leur con-sommation et de réfléchir et agir, ou alors ils verront tous les acquis mourir, et ça sera bien fait pour eux (mais dommage que les anciens se soient battus pour de tels neuneus)

cultive ton jardin a dit…

Pas oublier que ceux à qui on demande de mourir pour la patrie, on leur demande aussi de TUER pour la patrie. Globalement, et compte tenu de ce que sont les guerres asymétriques actuelles, ils tuent beaucoup plus qu'ils ne meurent. Et beaucoup plus de civils que de militaires.

Il arrive quelquefois que, rentrés, ils continuent un peu sur leur élan, et se retrouvent devant un tribunal, comme s'ils savaient pas que désormais pour eux la chasse est fermée.

Il arrive plus souvent que longtemps après ils font des cauchemars à répétition et pourrissent la vie de leur entourage. La leur aussi bien sûr.

Anonyme a dit…

Décidément, ils ne savent plus quoi faire pour plaire aux électeurs FN.

Sinon, pour Mamie REBELLE : sans vouloir faire dans le conflit des générations, ce sont les électeurs de plus de 60 ans qui ont élu Sarkozy, à plus de 70%. C'est donc à eux qu'on doit d'être dirigés par des "rigolos incompétents et bouffis d'orgueil".

robin a dit…

@ anonyme : pas de généralités

- y a plein de jeunes qui votent pas et permettent donc à sarko de passer - tous les électeurs de + de 60 ans n'ont pas voté à droite et de + ils ont le mérite d'avoir lutté par le passé alors que la jeunesse est couchée et se fait bouffer les acquis durement gagnés
- j'ai voté pour la grande bécassine en 2007 mais je le regrette et à posteriori je sais qu'elle aura pas fait mieux elle est NULLE en tout elle aussi

Mais il y a aussi des jeunes qui bougent et votent "progrés" ceci dit la majorité est plutôt collée à fessebouc iphone et nintendo avec leur cerveau aussi plat que leur tv