mardi 31 août 2010

Les aventures de Benjamin et Laurianne #1

Internet = gauchosphère. Mediapart = groupuscule d'extrême-gauche. La gauche = faut qu'elle se taise.

Voilà, en substance, le programme de la rentrée média de Benjamin Lancar.

L'insupportable (mais sympathique) président contesté (mais réélu) des jeunes pop UMP reprend à son compte la propagande maison. Il s'attèle aussi à combattre ce qui commence à devenir gênant à l'approche d'échéances électorales (lorsque l'on représente un parti au bilan saveur fosse sceptique) à savoir :

Internet, les journalistes et les socialistes.

La blogosphère s'est gaussée, moi le premier, de Benjamin l'an passé avec son formidaube lip dable. N'empêche le #Fail paye (enfin pas au niveau électoral). Lancar partage cette devise avec Eve Angeli : en bien ou en mal, l'important c'est que l'on parle de moi.

Et, depuis, bon client des plateaux, il multiplie les inepties du plus bêta au plus hardcore sur un ton résolument positive attitude qui plait à la fois aux croûlants endruckérisés et à leurs arrière-petits-enfants. Ne le sous-estimons pas : j'ai le souvenir d'une très bonne prestation dans un anglais parfait sur France24, il y a quelques mois.

En face, à la tête du Mouvement des Jeunes Socialistes : Laurianne Deniaud, 28 ans, élue en 2009. Posée et plus discrète, constatons que, jusqu'à présent, Laurianne a un léger déficit de notoriété par rapport à son opposant qui y va franco dans le portenawak. Mais, Laurianne prépare sa riposte.

Et c'est ainsi que dans la soirée de Lundi, vers 19h, à la sortie d'un débat de LCI où les deux représentants étaient conviés, Laurianne, quasi débutante sur twitter, lance les hostilités sur le réseau. Atelier du web, leçon numéro un : Rien de tel qu'un bon tweet-clash pour se faire du follower.
La réponse de Benji, 20 minutes plus tard...
Oh pétard ! En un tweet, Laurianne a métamorphosé le chasseur goguenard de trosko-fascistes en un Robocop de Neuilly, mix de Frédo Lefebvre et de Justin Biber, calé sur thermostat "Destroy"... et gentleman en plus.
Et bing ! Je place mon programme (notons que Benjamin ne fait pas de même). Ici, je ne peux garantir à 100% l'ordre des tweets. Tout s'est déroulé très vite et, ajoutant à la confusion, le fier Benjamin a effacé celui où il exige que les jeunes socialistes se taisent.
Go on girl ! A ce stade, il faut absolument que je vois le débat de LCI : y a du avoir du sang, de la chique et du mollard...
Benjamin tente l'apaisement, de sa part c'est ce que l'on appelle un #WTF.
Les réactions ne se font pas attendre...

Je sens que c'est le début d'un grand roman d'amitié.

A Bientôt pour un nouvel épisode.


Bonus :
Benjamin Lancar,
filmé par Seb Musset et Mancioday, meeting UMP, le 17.03.2010 :



Laurianne Deniaud, filmée le soir de la victoire du PS aux régionales le 21.03.2010, par Seb Musset et Mancioday.



2 commentaires:

Nicolas a dit…

S'amusent bien !

Ca me rappelle que Laurianne s'est abonnée à mon compte twitter hier.

Je ne sais pas comment elle m'a repéré, elle a probablement suivit tous les twits avec #uePS, dimanche, les miens étant du style "Hou lala, j'ai apéro à midi, tant pis, je vais faire caca pendant le discours de Titine pour ne rien perdre #uePS".

romain blachier a dit…

@nicolas le chéri de Laurianne étant une connaissance à nous fort sympathique, il y a aussi cette solution.