vendredi 19 mars 2010

Entre lol et insécurité

Faut le faire une fois dans sa vie...

Cordon de CRS, piétinement, fouille, portique de sécurité : T'es déjà dans l'ambiance devant l'entrée de La Mutalité.

Un couple âgé s'en va agacé.

LE VIEUX MONSIEUR
" - Elle aura pas mon bulletin dimanche, j'en ai marre d'attendre !"

Notre duo de blogueurs n'a pas ménagé ses efforts pour satisfaire sa curiosité et s'imprégner de l'ambiance du rassemblement parisien "de la dernière chance" pour Valérie Pécresse, candidate dimanche à la présidence de la région Ile-de-France.


Entrée dans la salle moite et blindée de la Mutualité : 1500 personnes, retraité(e)s, costards cravates, jeunes cadres Do you speak Wall Street english et ilots de Jeunes pops reconnaissables à leur indéfectible gaieté.

Le meeting est déjà bien entamé. David Douillet balbutie maladroitement ses fiches sur "la vidéo-protection" comme ultime rempart contre l'insécurité [1] [2] (cf. vidéo en fin de billet).

Passons sur la routine, André Santini
au bord du collapse, Christine Lagarde s'extasiant sur les records de création d'auto-entreprise [3] et le discours relativement court de la candidate star de la soirée faisant des appels du pied aux écologistes pour une écologie positive et pas punitive, pour nous concentrer sur ce qui aurait du être marqué sur le flyer :

Grand meeting gouvernemental pour l'insécurité.

Le meeting a deux buts : Mobiliser les abstentionnistes de droite et récupérer les électeurs d'extrême-droite.

Et un troisième en bonus : L'opportunité pour le Premier Ministre (bénéficiant d'une étonnante popularité) de se placer dans une perspective présidentielle.

Les deux-tiers du long discours de François Fillon (pas loin d'une heure) ciblent sans nuance le traitement policier de cette "'insécurité" qui, rappelons-le à tout hasard, n'est pas du ressort des régions.

Emporté dans son élan : J'apprends le lendemain matin que Fillon a annoncé la mort d'un policier toujours en vie.

Sur le moment, personne ne note. Et puis, "l'insécurité" c'est carton garanti à l'applaudimètre.

Insécurité : serpent sans fin d'un parti minoritaire ne disposant plus que d'une thématique en magasin. (chômage, croissance et barnum de l'identité nationale craquant de tous les côtés. D'ailleurs je ne vois pas Besson dans le casting de soutien : Lefebvre, Bertrand, Lagarde... ).

FRANCOIS FILLON
" - La lutte contre la violence est notre cause à tous !"

Ça, je sens qu'on va en bouffer d'ici 2012.

Devant tant d'insistance à nous faire trembler, posons-nous la question : Ce gouvernement a-t-il intérêt à la fin des violences, qu'elles soient réelles ou fantasmées ?

L'inverse légitimerait même son action répressive à mesure que l'on approchera de la prochaine échéance présidentielle. Ça marche bien depuis 8 ans !

Nier les causes -
spécialement si elles sont sociales et le résultat de son mode de gouvernance - et réprimer par la force leurs désastreuses conséquences tout en redonnant de la patine à l'état

C'est cela aussi faire des économies.


* * *

Sur le perron, partagés dans nos émotions, à savoir hilarité et constat IRL d'une instrumentalisation sécuritaire king size (de la délinquance comme des policiers), nous croisons le sympathique (mais delta-planant dans un monde parallèle) président des jeunes pops, créateur du pas possible lip-dub, donnant le la de la Lol Campagne. (Attention : c'est du lourd).

(Avertissement aux moins de 12 ans : cette séquence ne signe en rien mon appartenance à l'UMP.)



REPORTAGE DE LA SOIRÉE :



Intégralité des interviews chez Reversus.

[1] C'est loin d'être la panacée comme le souligne un rapport commandé par le Ministère de L'intérieur publié fin 2009 dans Le Figaro. On y lit : ”en dessous d’une caméra pour 2000 habitants, les agressions contre les personnes progressent plus vite (+44,8 %) que dans les villes qui n’ont aucun équipement (+40,5 %)“.

[2] Valérie Pécresse a également proposé le SMS anti-viol.

[3] synonyme de baisse de revenus, d'achat provisoire de la paix sociale, sans verser un centime, et de contournement de la loi pour les employeurs.

7 commentaires:

tassin a dit…

Alors là c'est du lourd...

"Les barbus du front de gauche" limite point godwin version guerre froide!

Jouanno... effrayante!

Là franchement Seb tu vas un peu loin pour les lecteurs sensibles de ton blog.

pjan a dit…

Moi, c'est décidé, j'ai activé le contrôle parental sur ce blog.
Veut pas que mes enfants tombent sur ce site. Ils font assez de cauchemars comme ça.

"Les vrai écologistes c'est nous".

sçui là je m'en souviendrait longtemps. brrr! ça me file les chocottes rien que d'y penser

les2terres a dit…

Je suis convaincu : il faut voter.

En 2012, votez pour mon psychiatre, il saura quoi faire de la France.

Xavier Bignet, rasé de frais.

SaMeK a dit…

_Bertrand_
Excellent article de Seb Musset, comme d'habitude :-)

CC a dit…

Ambiance bien différente par rapport au meeting que j'ai fait cette semaine, avec Martine Aubry en guest star...Intéressant, ce billet "de droite" !

:)

Monsieur Poireau a dit…

Quel dévouement, Seb !
:-))

[Toujours ce langage qui inverse les valeurs. La Droite en parti du progré contre les conservateurs gauchistes… Hum ! :-)) ].

Raphaël CONFIANT a dit…

Autant j'appréciais David Douillet en sportif que là il me sort par les yeux.