mardi 8 juillet 2008

L'EMPIRE DU FAUTEUIL ROULANT

J'adore les publications des mairies UMP dans les régions à forte dominance gériatrique. Dans un monde en pleine mutation où les cartes économiques se redistribuent, elles en disent long sur les chemisn socio-professionnel et idéologique que prend la France.

Voici un article tiré du bulletin local d'une commune plutôt cossue des Yvelines qui a voté à droite entre 66 et 84% lors des 10 dernières consultations électorales.

Il est informatif quant à la situation du monde du travail présente et à venir rapportée aux prévisions démographies françaises pour les trente prochaines années.

Il est intitulé « Opération Yvelines etudiants-seniors » et voici ci-joint le reprise du texte avec, entre parenthèses la version décodée pour les moins de 22 ans :

Au préalable notons la photo d'illustration d'un couple de deux "seniors" souriants au demeurant pas si âgés (moins de 70 ans à la louche) qui partagent un sourire lubrique autour d'une jeune et charmante étudiante, naïve et tout aussi souriante.

L'article est sous-titré : "Quand des jeunes se mettent au service des Seniors durant l'été » (notez ici que "jeunes" s'écrit en minuscules et "Seniors" avec une majuscule)

"Pour la 5eme année consécutive (remember 2003) le conseil général des Yvelines reconduit l'opération « Yvelines Etudiants Seniors », pour lutter pendant les vacances contre l'isolement des personnes âgées à leur domicile, en favorisant des rencontres entre génération. "
(Lisez : Quinquas blasés partez tranquilles. Pendant que vous vous dorerez la pilule en Californie parce que le dollar est bas, vos enfants fauchés s'occuperont de vos parents sans blé)

"Concrètement, le principe est simple : il s'agit d'être ensemble, étudiants et séniors, de parler, de partager, de se promener, de faire des courses, de jouer aux cartes... Certaines de ses rencontres, véritables moments de convivialité, donnent parfois lieu à de nouvelles relations intergénérations."
(Lisez : Jeunes, vous passerez vos vacances à veiller du vieux parce que l'assistance personnalisée ça coûte trop cher. Ah oui, parce qu'à propos c'est payé à l'euro symbolique. Alors soyez gentils avec les vieux si vous voulez qu'ils vous lâchent un petit pourliche)

Vient le paragraphe qui assaisonne définitivement l'article :

"INFORMATIONS PRATIQUES

Etudiants : Réservé à des étudiants yvelinois, bacheliers, majeurs, ayant le permis de conduire et qui poursuivent des études supérieures (Rien que ça ? Moi j'aurais exigé en plus 2 mois de caution et un Prix Nobel en physique Quantique).

Ils seront sous la responsabilité de professionnels de l'action sociale (Question bête : S'il y a des professionnels de l'action sociale, pourquoi n'exécutent-ils pas leur job de professionnel de l'action sociale à un salaire de professionnel de l'action sociale ?).

Pour les étudiants intéressés par ce « job d'éte », il leur suffit d'adresser une candidature (CV et lettre de motivation) par mail."

"Seniors : Pour les personnes âgées, ce service est gratuit. (C'est plus simple)

Attention, ne me prenez pas systématiquement pour un méchant sans cœur qui piétine de toute sa haine le lien des générations. Le principe de tout cela me semble juste bien que j'espère développer de mon vivant social des relations de qualité avec mes proches qui m'éviteraient d'avoir à recourir un jour à ce type de veille sanitaire.

Ce sont les modalités d'application qui m'interpellent. Sur un lit d'exploitation sociale, je ne vois ici que les conséquences "sparadraptiques" d'un soucis de bonne conscience nationale 5 ans après les 15.000 morts de la funeste canicule qui, il faut le souligner, furent majoritairement abandonnés par les seuls grands bénéficiaires de cette nouvelle opération : Leurs proches qui cette année encore les abandonneront.

Quant aux jeunes français, ils ont ici l'exemple parfait de la façon dont ils sont considérés par leurs aînés : Des cons .

La bonne conscience s'achète mais l'humanité ne se commande pas.

Une bonne nouvelle toutefois, avec 22 millions de "Seniors" attendus d'ici 2040 (dont avec de la chance je ferais partie), on sait enfin quel secteur dynamique va booster La France pour le demi-siècle à venir.

Vous êtes jeunes ? Un seul conseil : dépêchez-vous d'être vieux.

4 commentaires:

Aka 75 a dit…

Ca va bien avec ce texte trouvé sur un blog UMP.

Aujourd'hui, les jeunes sont de moins en moins attirés par la connaissance et par leur construction. Le savoir est en général délaissé au profit d'intérêts inutiles et futiles leur faisant perdre leur temps. Il est grand temps de changer les choses et de former leur esprit dès leur plus jeune âge afin qu'il puissent devenir responsables, ouverts sur le monde qui les entoure et libres de faire leurs choix sans aucune influence. La philosophie se doit d'être émise dans les programmes scolaires bien avant la classe de terminale pour que ces derniers puissent avoir des bases solides sur ce qu'est vraiment la vie ! Il est urgent de redonner à la vie toute sa fierté car se sont ces jeunes générations qui dirigeront le monde de demain !

Débiles réacs post 68. Ils nous ont empoisonné avec leur entraves (je suis de 72), ils continuent avec la génération d'après. Voilà qu'ils commencent à leur apprendre le travail gratuit, bref, l'esclavage.

Anonyme a dit…

Ce qui est paradoxal, ce sont les conséquences de la promotion de l'individualisme.
La société de droite pousse à l'individualisme et on s'étonne des abandons de personnes agées.
Le pouvoir en place voudrait faire assumer ces conséquences par l'individu ...
mais pas par les mêmes !
Les jeunes pleins de bonne volonté vont aller garder gratuitement les vieux chez eux pour que l'année prochaine ils puissent être de nouveau abandonnés sans que les municipalités ou les départements aient à financer le moindre dispositif ( ca ferai vulgaire...).

Bref : consommez, polluez, endettez vous, créez vous des problèmes, de toute façon c'est votre faute !
Il est hors de question que l'état s'occupe de ça ! Vous règlerez les problèmes tous seuls à présent (bande d'assistés!), vous travaillerez plus, vous installerez vos propres panneaux solaires, vous ferez garder vos vieux par vos propres moyens et bientôt vous vous soignerez aussi tous seuls !

Elle est pas belle la vie "décomplexée" ?

Je fais le parallèle avec la "crise économique " que nous vivons :
Les spéculateurs ont bien joué et gagné pendant des années, et voilà que maintenant qu'il perdent, on va demander au petit peuple de payer pour leur dettes de jeux ?
Elle a bon dos la solidarité nationale à sens unique...
Comme disait arlette "faisons payer aux riches LEUR CRISE ! "

PrivateJoker a dit…

Je me demande où l'anonyme a vu un seul Individu - résultat théorique de l'Individualisme, si je ne m'abuse - dans la masse d'esclaves qu'il a tous les jours sous les yeux...

Denis a dit…

Ne vous inquiétez pas, les pros réagissent : les ghettos à vieux arrivent à grand pas.

http://www.le-blog-immobilier.com/2008/07/vivement-mes-70.html

Pour résumer, ils appuient bien sur les phobies des personnes agés ( parfois sans raison ) :

1) Isolement : venez chez-nous vous ne serez plus seul pour jouer aux cartes. Oui mais ceux qui peuvent se payer le loyer de ce luxe ne sont pas ceux qui sont isolés socialement,

2) Sécurité : Oui, les jeunes cons sont sans cesse à l'affut pour vous voler vos biens si durement acquis.

3) Confort : ouaip, c'est vrai que ces memes gens qui peuvent s'offrir cela vivent dans des bidons ville ...

Notez au passage que la pyramide social est respectée : il y a des appartements, et des maisons.Waooouuuuu.

Il me vient une dernière réflexion : cette génération ( dont font partie une bonne partie des membres de ma famille ) nous ont bassiné avec la rangaine : acheter un bien immobilier jeune, c'est ne pas payer de loyer à la retraite. Etant donner que ce ghetto se loue - si ça s'achetait, ce serait tout leur buisness qui tomberait lors de la sucession et ils serait impossible de foutre dehors ceux pour qui des soins intensif seraient nécessaire - nos chers anciens doivent bien vendre le leur. A quel prix assurons-nous notre retraite pour soutenir la leur ?