jeudi 5 janvier 2012

Qui a saboté le meeting de François Hollande ?

François, n'y allons pas par quatre chemins. Pour tes voeux vidéo, je n'ai rien dit. Mais là, je vais être franc: Faut arrêter tout de suite de nous faire des retransmissions web/télé de meeting comme celle d'hier soir

Et oui, comme tant de français, je n'ai pas la chance d'habiter Mérignac. Je me suis donc rabattu sur la solution de secours: la retransmission télévisée sur LCP.

Déformation professionnelle. La réalisation vidéo (ou plutôt l'absence de réalisation) de ton "premier grand meeting de campagne" m'a tant accablé que je ne me prononcerai pas sur le fond du discours.

François, il faut penser au téléspectateur lambda tombant sur la retransmission alors qu'il vagabonde de la zapette à l'heure stratégique, fier d'esquiver l'énième tunnel publicitaire le séparant de Canteloup aux Experts

Captée avec une caméra fixée au scotch sur une estrade branlante, un son approximatif avec, sur la piste de droite, ta voix dans la pièce d'à côté donnant l'impression que tu parles devant dix personnes (alors qu'ils étaient parait-il 3000 !) et, sur la piste de gauche, les "Oh bah ça va poussez pas" de Raoul et Germaine arrivés à la bourre (avant qu'au bout d'une bonne demi-heure un type passant par là se décide enfin à rééquilibrer les potards): la retransmission avait la patine de ces films amateurs de kermesses scolaires courant à la catastrophe qui connurent leur heure de gloire lors de la défunte émission "VideoGag" et non celle d'un "premier grand meeting de campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle".

Lorsqu'on opte pour une tribune évoquant un je-ne-sais-quoi de Yes we can, le minimum c'est d'avoir un peu de charpente dans la mise en images. Parce que sinon ça crée un décalage pas flatteur dans l'esprit du spectateur du XXIe siècle, de plus en plus pointilleux avec le pixel et à cheval sur la qualité sonore de son home-ciné.

Avec les gars, vous pourriez vous cotiser pour acheter deux ou trois caméras, un petit mélangeur basique, payer quelques cadreurs pour faire la mise au point et un réalisateur pour coordonner le tout et asseoir visuellement ton propos, avec des plans te mettant en valeur et d'autres "de coupe" sur le public. D'autant qu'en meeting, tu parles souvent de profil. C'est bien pour les gens dans la salle, c'est redoutable lorsqu'on te filme seulement de face.  

Sans pousser dans les derniers retranchements de cette folie technologique, aujourd'hui à la portée de la moindre chaîne locale de télé-achat croate[1], je te conseille au minimum d'exiger un son propre. Sinon, à quoi bon diffuser le meeting à la tv ? Ça devient contre-productif au-delà du cercle des convaincus. 

L'ivresse ne suffit pas, le flacon importe aussi.

Tout cela je le dis pour la bonne cause. Parce que quand l'autre va sortir ses liveshows avec cars de militants gériatriques et disciplinés, filmés à 18 caméras plus une louma, le tout réalisé par Jérôme Revon avec Gérard Lanvin en Monsieur Loyal, tu risques de dire: "mince, j'aurais peut-être dû tourner en HD". 

Mais peut-être as-tu été victime d'un saboteur oeuvrant pour l'ennemi ? La pensée me traversait l'esprit durant le meeting, tout en craignant qu'au terme de ses multiples tremblements la caméra à l'agonie ne finisse par tomber par terre. 

Voilà François. Tu sais ce qu'il te reste à faire. Le changement c'est maintenant.

P.S: je fais des prestas pas cher.

[1] C'est vrai que c'est de la dépense et que tout le monde n'a pas la possibilité de vendre des millions de tee-shirts "I love Balladur 1995" pour financer sa campagne en toute légalité.

21 commentaires:

romain blachier a dit…

Le candidat est bon mais a besoin d'une équipe vidéo, une vraie.

Yann a dit…

J'ai effectivement regardé la retransmission sur la même chaîne. Face à la médiocrité que tu décris si bien, j'ai éteint la téloche.

Pat a dit…

En fait ils étaient 1400.
Le problème n'est pas tant la mise en scène j'allais dire de son spectacle, mais c'est plus un problème de consistance du bonhomme, qui ne tiendra pas la route je le crains. Et son calembour même si c'est apparemment anodin est un signe parmi d'autres d'une grande faiblesse.

seb musset a dit…

@Pat > Je le trouve bon en meeting. Mais, une mise en image comme celle-là ruine le discours. Une bonne image est loin de suffire pas pour la victoire, une mauvaise est rédhibitoire.

Anonyme a dit…

Ah ces beaux échanges d’esprit me rappellent l’ancien régime. Je découvrais récemment un auteur nous décrivant bien cette société en déclin, ou le bon mot remplace un programme.

« La médisance, chef-d’œuvre de l’esprit humain, perce avec circonspection : l’on ne se connait pas assez, l’on s’estime trop peu pour rien hasarder » Dampmartin dans un provincial à Paris en 1789 (petit livre que je vous conseille, que j’ai vu sur la base de www.ebibliophilie.com, et qu’on peut télécharger sur Googlebooks d’ailleurs)

Le deux partis s’invectivent, tournent en rond, et l’on ne produit plus que des conseils, de la stratégie, et pour faire il n’y a plus personne.

Mon regret principal vient du fait que nos politiques ne soient pas des entrepreneurs, mais des apparatchiks qui demeurent dans le sérail malgré leurs défaites successives.
De ce point de vue, l’Amérique me semble plus saine.

Pleins de regrets

Bien Cordialement,

Yohann

A.E. Berger a dit…

Allez oui, un effort !

Regardez le discours de Mélenchon à Lanester ! Mais c'est terrible la différence ! Le cadrage, l'éclairage, l'efet dramatique du fond sombre au service d'un tribun de première bourre, et tout ça avec une seule caméra bien palcée et un son correct.
Je mets le lien en bas ; picorez qques minutes par ci par là, et goûtez bien aux drapeaux qui passent de temps en temps.
Hollande doit pouvoir faire aussi fort. Et ce n'est pas compliqué !

Il est de notre intérêt à tous d'avoir des orateurs bien servis en audiovidéo.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/11/27/discours-a-la-fete-de-lhuma-de-lanester/

Anonyme a dit…

Il débute dans tout, laissez lui le temps...Certains ont mis un moment avant d'arriver à atteindre leur but ou alors il faut ruer dans les brancards, mais là y a vraiment trop de boulot ... Et puis il n'y a pas que l'image, il y aussi les idées ...
ça la bonne prise de vue et le bon son, ne peuvent rien y faire...

Anonyme a dit…

Moi aussi, regardant sur le net - j'ai éteint au bout d'un moment.

Non seulement la technique est déplorable, mais les gesticulations et la mimique, sans parler de la coiffure et de tout le reste, font effet de repoussoir pour ceux qui ne sont pas militants.

estelle92 a dit…

Comment ça, il débute ?
En tout cas moi ce sont les gesticulations qui m'agacent...

Un partageux a dit…

Ça sent la loose plus encore qu'on ne l'imaginait...

Contrairement à toi, Seb, j'ai été très déçu par le récent meeting de Hollande auquel j'ai assisté. C'était terne, ennuyeux, lent, mollasson, assoupi. Je ne parle ici que de la forme qui endormait le public.

Parce que sur le fond, il faut bien dire que c'était pire encore. Un camarade a commenté sobrement en rappelant à notre mémoire l'ennui poli des banquets d'Henri Queuille (Corrèze) qui, s'ils ont beaucoup contribué à la surcharge pondérale des convives, n'ont pas permis à Queuille de laisser un souvenir dans l'Histoire.

http://partageux.blogspot.com

DMY a dit…

je ne comprends pas le manque de professionalisme de tout ça
Nicolas Sarkozy avait attaqué 2007 avec un professionalisme incroyable
Tout était filmé pro, monté comme une emission de télé et redistribué à la press en version "digest", prêt à l'emploi
qu'est ce qui leur prend au PS à faire ça comme une web-télé de quartier ?

Pat a dit…

Il s'est peut-être saboté lui-même comme DSK. Un acte manqué qui en annonce d'autres ?

Anonyme a dit…

le pb c'est les 5 premières minutes. Il est murgé. mais chuuut....

Mike Hammer Papatam Andropov a dit…

Ben oui, quand même, au minimum...
A l'aide d'un bon téléphone portable, on pourrait peut-être développer les possibilités d'une mise en scène (en abîme???) exponentielle, non ?
Avec des plans de coupe qui se chevauchent à la vitesse de la lumière, et des contre-plongées avantageuses, où la focale finirait par se troubler laissant une impression de langoureux mystère ? (oui, je sais pas trop, ça peut desservir le programme, mais juste un chouille, histoire d'innover, au moins ?)

pupuce a dit…

seb,
je te savais doué, à la limite de la magie incarnée d'ailleurs, mais là faut que je te dise, en plus de ta verve habituelle, c'est du très très bon lol.

j'espère que françois prendra bonne note ton offre de services!

(pas que ça puisse le sauver mais j'ai envie que tu aies de quoi continuer à me faire rire et je ne peux pas te subventionner personnellement)

(nan mais il me paraît évident que ce mec n'a aucune envie de gagner, hein. c'est un pur théâtre de guignols cette campagne. le public votard ne se lasse jamais de guignol, ils ont bien raison, va. )

seb musset a dit…

@pupuce > je ne pense pas qu'on puisse en arriver là sans avoir un minimum envie de gagner. Je ne me fais pas de souci de ce côté là. J'ai parié sur une montée Hollande avant même l'affaire DSK. En revanche, je me pose parfois des questions sur l'entourage, tant il y a parfois des énormités (web et com image)

Anonyme a dit…

Perso, je me désole plus du spot de campagne sous forme de voeux de Mélenchon : http://dai.ly/vO72Nq

Anonyme a dit…

(dans la série "pro-amat" qui dessert plus le discours de JLM, n'avait vraiment pas besoin de cela...).

Et je vais dissonner un peu ici : je n'ai pas d'inclinaison pour Hollande, mais sa prestation captée à Mérignac, avec tous ces "défauts" (que vous nommez tels), et bien, je trouve au contraire que ça confère de l'authenticité au candidat et que cela sert son discours. Que la "non mise en scène" soit calculée ou pas...

Anonyme a dit…

ah, mon lien vers la vidéo de Jean-Luc Mélenchon a sauté : http://dai.ly/vO72Nq

seb musset a dit…

Message de service : Des commentaires ne passent pas. Je les reçois en courriel, mais ils ne sont pas publiés ici. Mystère. Cela ne vient pas de moi.

Manureva a dit…

Un ENORME merci pour ce résumé AV de not'candidat du second tour, envoyé à TOUT mon agenda...

Bordel on est pas encore dans la place...