mercredi 20 octobre 2010

[video] 19 octobre : "Jusqu'au bout !"


De Place d'Italie à Invalides ce Mardi 19 octobre, ça déboule par paquet de mille sur le pavé parisien pour protester contre la réforme des retraites ("réforme" étant le nom politiquement correct pour "privatisation du machin et redistribution des pièces détachées à mes copains, voire à mon frère").

Ce qui paraissait inimaginable il y a à peine un an devient aujourd'hui, grâce au Monarque, une presque routine. Deux fois par semaine, nous sommes désormais 3,5 Millions dans la rue.

Les sens s'agitent, le gouverne ment, les Français s'inquiètent.

Une majorité de lycéens nous entoure dans cette partie de défilé. De la corne de brume, des mégaphones, de la bonne humeur colorant l'angoisse : l'autre monde[1] n'est pas fait pour le jeune homme. Le matin, une pluie fine et ambiance électrique de Nanterre à République faisait craindre l'incendie. Finalement, le ciel s'est dégagé et, hormis une intrusion violente dans un cortège de lycéens (immobilisé pour cause de bouchon de caméras au niveau du camion du PS), les casseurs de l'inutile n'ont pas fait le jeu du Monarque à Paris.

A notre arrivée aux Invalides, une délégation ministérielle nous attendait...
"Et maintenant, jusqu' allons-nous ?"

Au fil de notre déambulation, et de la vidéo "No Comment" du jour, nous avons posé la question à plusieurs représentants politiques opposés à la réforme :

- Cécile Duflot (EE)
- Jean-Luc Mélenchon (PG)
- Arlette Laguiller (LO)
- Gérard Filoche (PS)
- Jean-Paul Huchon (PS) :





18h00. Esplanade des invalides quadrillée par les CRS. De la mêlée des corps fatigués par les jours de marche, de cris et de colère, monte une voix qui ne blague pas : "la prochaine fois c'est L'Élysée !".


[1] "je rêvais d'un autre monde", Jean-Louis Aubert, Téléphone. Jadis musique de manifestation, aujourd'hui reprise comme illustration musicale du spot publicitaire de Malakoff-Médéric.



20 commentaires:

BA a dit…

Le slogan de l'année 2010.

Voici un excellent slogan, à scander dans les manifs :

"Dehors, les talonnettes !

Place à l'Etat honnête !"


(Ce slogan est de Zineb Dryef/Rue89).

Gaël a dit…

oh le mouton de blogiboulga !

BA a dit…

Pénurie de carburants : 64 % des stations à sec !

Ce pointage vient d'être réalisé par zagaz.com, premier site collaboratif de comparaison des prix du carburant dans les villes de France et sur autoroute.

http://www.zagaz.com/

nico a dit…

après t'avoir croisé devant les grilles des invalides, j'ai remonté le cortège qui passait par Port Royal. il est dommage que tu n'aies pas laissé trainer ta caméra par là. parce qu'à ce moment arrivait la cgt en masse. leur cortège s'étendait des invalides à port royal. et ça avait de la gueule.

seb musset a dit…

@nico > j'ai eu un petit coup de fatigue à ce moment-là... Je suis parti juste après.

La Fouine a dit…

Belle image les canons pointés vers les manifestants !

Dagrouik a dit…

Tain je veux l'image du mouton, elle est aussi dans une de mes vidéos de manif précédente.

Set a dit…

Anecdote historique :

Louis XIV avait fait graver sur ses canons :
" dernier argument des rois " .

BA a dit…

Alliance avec le FN : un député UMP brise le tabou.

L'élu du Nord Christian Vanneste milite pour la fin du «cordon sanitaire» à l'égard du parti frontiste en vue des législatives de 2012. Un sujet sensible pour les leaders de l'UMP et du FN.

Coutumier des déclarations chocs, le député UMP du Nord Christian Vanneste a encore frappé.

Interrogé le 6 octobre dernier au micro de Radio Courtoisie - une antenne proche de l'extrême-droite -, l'élu du parti majoritaire s'est clairement prononcé pour une alliance avec le FN lors des législatives de 2012.

http://www.lefigaro.fr/politique/2010/10/20/01002-20101020ARTFIG00478-alliance-avec-le-fn-un-depute-ump-brise-le-tabou.php

philippe meoule a dit…

Merci pour le lien... mon frère !

Bilbox a dit…

C'est hallucinant que l'histoire de la "joint venture" sarkozienne ne fasse pas plus de bruit !!!! Est-ce qu'un journaliste a posé ne serait-ce qu'une question à ce sujet à un membre du gouvernement ?

Véronique L a dit…

Seb, je lis ton blog depuis de nombreux mois. Je ne peux pas croire que tu suives ce genre de manifs, mascarades organisées par les sbires du dictateur.
Tiens, regarde ça, et dis nous ce que tu en penses :
http://mahamudras.blogspot.com/2010/10/imbeciles-de-moutons.html

BA a dit…

Jean-Louis Borloo : "Quatorze dépôts de carburant sont toujours bloqués".

Interrogé sur le retour à la normale dans les stations-service, dont environ 5.000 étaient à sec ou en rupture d'au moins un produit jeudi, le ministre n'a pas voulu s'avancer :

"Je ne peux pas le dire précisément, et celui d'ailleurs qui le dirait, je pense qu'il serait bien imprudent."

http://www.lepoint.fr/economie/jean-louis-borloo-quatorze-depots-de-carburant-sont-toujours-bloques-21-10-2010-1252267_28.php

tueursnet a dit…

Balle de Manif
Aux armes petits citoyens !

Ecoutez moi bien les bambins… je sais… je sais que vous n’êtes pas des pantins…
Mais ce n’est pas une raison de manifester… de faire comme si vous étiez mécontents.
On ne manifeste pas quand on n’a aucune raison de manifester.
Non… vous n’êtes pas politisés… vous ne pouvez pas l’être … vous êtes de petits bourgeois et ça se voit… je veux dire que les intérêts qui sont en jeu, sont un peu trop compliqués pour vous servir de terrain de jeu ! Oui c’est dangereux.
Un camarade à vous a perdu un œil, je suis au courant mais ce n’est pas une raison de vous faire crever les deux. Ce n’est pas votre malaise !

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Manif

BA a dit…

Carburants : "Gros problèmes" dans 1 station sur 2.

La moitié des stations-service françaises (hors grandes surfaces) ont de "gros problèmes d'approvisionnement" en carburants, a prévenu jeudi Christian Roux, représentant des exploitants de stations-service.

"Il y a la moitié des stations-service qui ont des gros problèmes d'approvisionnement, qui sont à vide ou en manque d'un produit", a dit à l'AFP M. Roux, qui préside la branche des propriétaires-exploitants de stations-service au Conseil national des professions de l'automobile (CNPA).

Cette branche représente les plus de 7.000 stations françaises (sur 12.300 au total) non détenues par des grandes surfaces, a affirmé M. Roux.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/10/21/97002-20101021FILWWW00434-gros-problemes-dans-1-station-sur-2.php

Anonyme a dit…

bien joué seb !! super blog continue!! je fais suivre.....
je crois qu on s est deja croisé a montreux en 2009 chez "viande d 'écureuil" un matin de bonne heure en juillet (peace and be wild)?.
Satisfied

Sarkozy 1m20cm selon les syndicats,1m80cm d'apres la police

BA a dit…

Carburant : pas d'amélioration de l'approvisionnement.

PARIS - La Fédération nationale des transporteurs routiers français (FNTR) a indiqué jeudi s'attendre à une fin de semaine "difficile" et ne pas voir d'amélioration du côté de l'approvisionnement en carburant, demandant à accéder aux stocks en priorité.

"On attend une fin de semaine difficile et le week-end tout autant, voire plus, si rien ne change (...) On a du mal à s'approvisionner, on n'attend pas d'amélioration sensible avant plusieurs jours", a déclaré à l'AFP Jean-Paul Deneuville, délégué général de la principale organisation du secteur.

Stations et dépôts "ne sont pas totalement accessibles" et les camions eux-mêmes "ne pourront bientôt plus transporter le carburant et les produits nécessaires à l'approvisionnement des magasins", a-t-il prévenu.

La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers regrette que les véhicules utilitaires ne bénéficient d'aucune priorité spéciale pour obtenir du carburant, a-t-il expliqué.

"S'il n'y a pas de décision prise pour le week-end et en début de semaine en matière de hiérarchisation des priorités pour les véhicules utilitaires, nos véhicules ne seront plus en mesure de livrer (le carburant) et on va dans le mur", a dit M. Deneuville.

"Il y a effectivement pénurie", a confirmé de son côté Philippe Grillot, président de la Fédération des Entreprises de Transport et Logistique de France (TLF) lors d'une conférence de presse.

http://www.romandie.com/ats/news/101021144344.pilpf42i.asp

Rafo a dit…

Malakoff-Mederic, une boîte spécialisée dans le complément de retraite... Parmi ses dirigeants, un certain Guillaume Sarkozy. Voyonsvoyons, le président veut à tout prix faire passer en force une loi qui va finir d'asphyxier le système par répartition (Et y'en aqui gobent que c'est pour le sauver. Mais ils rêvent) au profit d'une retraite par capitalisation (vous savez, celle que font les américains qui ont tout perdu depuis 2 ans). On travaille en famille. Rien qu'une nouvelle comme celle-là devrait mettre tout le pays dans la rue et des têtes au bout d'une pique. Renseignez-vous un peu sur ce qu'ILS sont en train de mettre en place. Combien ont gobé le "y'a plus un sou" alors que c'est EUX qui pillent tout, faisant des cadeaux à ceux qui devraient remplir les caisses ? Ils sont d'une naïveté phénoménale. Et s'applique ici une tirade de ce grand film "The Matrix". "Tu marches dans la rue, que vois-tu ? Des travailleurs, des routiers, des commerçants, des ouvriers, ceux-là même qu'on essaie de sauver. Mais jusqu'à ce qu'on y arrive, ils font toujours partie du système et ça fait d'eux un ennemi. Beaucoup d'entre eux ne sont pas prêts à découvrir la vérité, et beaucoup sont si inertes, si désespérément dépendant du système qu'ils iront jusqu'à se battre, pour le protéger". Quant à ceux qui passent leur temps à taper sur ceux qui se révoltent car ils sentent qu'on les amène à l'abattoir, qu'ils réfléchissent trois secondes car demain, c'est leur tour. Ca l'est peut-être même déjà, mais beaucoup de boeufs, quand on les amène à l'abattoir, ne le réalisent pas, et quand la broyeuse arrive, c'est trop tard.

BA a dit…

La raffinerie des Flandres autorisée à fermer.

Le tribunal de grande instance de Nanterre est revenu ce vendredi 22 octobre sur la décision de la Cour d’appel de Douai.

Une décision qui pourrait s’avérer explosive, alors que les douze raffineries françaises sont toujours bloquées en protestation contre la réforme des retraites.

Total vient d’être autorisé par le tribunal de grande instance de Nanterre à ne pas procéder au redémarrage de l’activité de sa raffinerie des Flandres, située près de Dunkerque (Nord).

En autorisant ce vendredi 22 octobre le groupe pétrolier à fermer ce site, il pourrait bien mettre involontairement le feu aux poudres.

La décision rendue ce vendredi par le tribunal de grande instance revient en effet sur une précédente décision de la cour d’appel de Douai, qui appelait en juin dernier le groupe pétrolier à redémarrer la raffinerie sous peine d’amende, pour défaut d’information des représentants du personnel.

Ce vendredi, si la justice a également reconnu cette entrave, elle a seulement condamné le groupe Total à verser 5000 euros au comité central d’entreprise. Et autorisé la direction du groupe à «ne pas procéder au redémarrage» du site, et à mettre ainsi de fait un terme à son activité.

Un projet de fermeture qui avait en mars dernier suscité l’ire des salariés du secteur et engendré le blocage de six raffineries françaises durant une semaine.

Mauvaise nouvelle alors que les douze raffineries du territoire sont actuellement bloquées en protestation contre la réforme des retraites actuellement en débat au Sénat.

D’autant plus qu’elle s’ajoute à une autre nouvelle explosive : la décision prise jeudi par le groupe suisse Petroplus de mettre à son tour fin à l’activité de sa raffinerie de Reichstett, près de Strasbourg.

CC a dit…

Bravo pour la vidéo ! Super boulot ! =)