mercredi 18 juin 2008

LOI FRANCAISE D'OCCUPATION DES CONS

Réveil à 7h10 du matin au son du marteau piqueur. Quel monde ! En plein Paris, dans une ville peuplée à 92% d'inactifs et de rentiers, une ville qui ne travaille pas et gagne plus, certains ouvriers inconscients aiment jouer avec leurs vies !

Je suis allé de gauche et de droite dans ce pays, de coins paumés aux coins branchés, un constat s’impose : peu importe où l’on va en France, il y aura toujours un voisin pour vous emmerder avec ses travaux à la con et un chantier de canalisations ou de rond-point pour s’imposer dans le paysage audio. Derrière l’impératif d’état de soutenir le secteur du BTP, j’y vois une perversion ultime du système qui joue à domicile avec les nerfs de ceux qui ne se tuent pas au travail salarié.

Cette année, je suis particulièrement gâté avec un voisin en travaux depuis mon arrivée il y a neuf mois et deux chantiers simultanés, l’un de conduite de gaz l’autre de logements sociaux*, de chaque côté de la rue. Voilà le type d’argument en béton que je sors à ceux encore étonnés que je n’achète pas de bien immobilier dans ce pays. Il n’y a qu’un critère foncier qui tienne à mes sens : la superficie du terrain qui me permettra de m’isoler définitivement des nuisances humaines.

* pour une fois !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est tout à fait ça. Pour être un propriétaire heureux, faut devenir j'teux d' pierres ( jeteur de pierres en patois ). Tout seul dans son coin à observer les oiseaux et les biches... Et être sûr qu'ils vont pas venir coller une antenne de téléphonie, une ligne à très haute tension, une poubelle nucléaire, chimique...
En gros, faut mieux squatter...

BouBOU a dit…

Tout comme les singes victime de la déforestation, les derniers humains et humaines digne de ce nom vont devoir retourner à la nature, fuyant leur confrères corrompus et résignés à vivre dans un monde merde en expansion...

Beau constat l'ami :)