jeudi 15 mai 2008

08.05.08 > CONVERSATION AVEC SEB MUSSET

Rendez-vous devant la caméra pour un petit tour d'horizon du paysage social actuel... Sont abordés :

- la baisse inquiétante de popularité de notre monarque. Pour qui est-ce inquiétant ?

- La prédominance du salariat comme modèle unique d'intégration sociale. Où comment faire croire à l'individu qu'enseignant est un métier de merde pour parasite gauchiste responsable de tous les maux de la société et hôtesse de caisse, le début d'une carrière prometteuse pour un BAC+5 dans le merveilleux monde de la compétition individualiste.

- L'importance d'identifier les vrais révolutions à l' heure du quarantième anniversaire des émeutes de Mai 68. Ont disparus des reportages commémoratifs, les slogans "anti-consommation" qui fleurissaient alors sur les murs de France. Non, les retraités bobos et autres chroniqueurs baby-boomesques vissés à leurs sièges télévisés regrettent les lancés de pavés Boulevard St-Germain mais pas l'avènement de la société de consommation au buffet de laquelle ils se sont gavés. Tu m'étonnes.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme nous somme sur un Blog, il est possible de laisser des commentaires, profitons-en.
J'ai découvert votre site par hasard, comme cela arrive bien souvent sur la "Blogosphère".
Je ne comprends pas votre position politique ou plutôt polémique.D'un point de vue artistique le style est vaguement attirant.De façon global il est légerement marrant.
Polemiquement parlant cela laisse entrevoir peu de perspective cad que l'on est dans le un peu bien, moyennement mauvais et un middle-low position.Une vague idée de déconstruction constructive.
La créativité fait vaguement réference à un Mr Tarentino-Poelvoorde saupoudré de quelques plan Blairwitchien. Le projet est difficilement cernable.
Les quelques phrases tapotté sur clavier du PC, nous laisse entrevoir un champs sémentique quelque peu "vulgaire facile" et un emprunt de un bouquin de Miller et une vague reflexion à Bukowskienne aurtour d'une mousse.
Appelons cela du easy-vulgar.
Les philosophes appelent cela le vide existentiel , il s'en nourrissent.Les peintres une toile blanche donc l'inspiration.
La psychologies : une petite depression cela se soigne.(avec le temps).Les mathématiques , tout simplement la valeur nulle , qui est facilement transformable en l'infini.Les autres le place au dessus de leur têtes , c'est evidemment Dieu.
Et moi j'ai apprécié cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x424mh_sm-tv1-les-gentils-stagiaires_politics.
mais je suis déçu par votre Blog, ducoup pas envie d'acheter le bouquin , cela doit être (passé moi l'expression) "chiant".
La preuve j'ai même pas poussé un coup de gueule , je spam vos post...tatatinnnnn

labilbe a dit…

Pour ma part, je trouve ce blog intéressant, son accessibilité et son style "easy-vulgar" me permet de le faire découvrir à des amis que je situerais dans la France populaire.
Même s'ils ne sont pas toujours d'accord je vois que cela les pousse à se poser des questions car le sujet quel qu'il soit est traité de façon claire, méthodique avec un temps imparti souvent suffisant.

Etant un inconditionnel de Seb et de Grand François, ma critique serait biaisée. Toujours est-il que ce blog me sert de phare (entre autres sources d'info libres) et cela me permet de recadrer certaines idées afin de clarifier ma vue d'ensemble du système.

Pour faire un peu d'anglais comme anonyme je n'aurai qu'une chose à dire "Keep up the good work!"