mardi 14 février 2012

La passion selon Boutin

"Ma Christine,

Merci pour ta délicate attention qui me va droit au coeur. Tu sais comme je rame dans les sondages et combien les 0,2% que représentent ton parti de férus d'encycliques, de vénerie et de consanguinité me seront utiles au premier tour.

Soyons honnêtes. Ton cadeau va encore me coûter bonbon. Que serait le Parti chrétien-démocrate sans nos injections de pognon plus ou moins déguisées ? Rien et tu le sais bien. Puis-je te rappeler cette mission pipeau à 9500 euros mensuels que je te concédais en 2010 après t'avoir saquée du gouvernement.

Je te devais bien ça. Tu m'as été utile en 2008 pour promouvoir la fleur au fusil nos concepts marketing bidons qui devaient faire florès dans l'immo. Refourguer du crédit aux crédules pour des maisons pourries en pleine crise des subprimes, nous avions besoin d'une télé-évangéliste convaincue pour accomplir ce miracle.

Alors oui, je t'ai lourdé en 2009 et tu l'as mal vécu. Alors oui, comme tu l'as écrit pour te venger en 2011 dans le livre de Lhomme et Davet, je me tape comme de mon premier million du logement ou non des Français. Mais, entre nous Christine, dans le domaine ce pubard prépubère d'Apparu est bien plus doué que toi pour asséner en toute décontraction des bobards plus gros qu'une baraque

Vexée, en début d'année, tu as recommencé ton juvénile prêche de la candidature à la présidentielle avec sa croisade aux signatures impossibles. Mais pourquoi nous-as tu joué le psycho-drame de la "bombe atomique" qui allait "détruire ma campagne? Ce n'est pas très catholique, et question comedia dell'arte Carlita a trouvé ça limite Judith Godrèche.

Et pourquoi faire planer le suspens d'un possible soutien à Bayrou et à son parti d'allumés à peine plus épais que le tien ?  Remarque, tu avais bien annoncé un an avant ton ralliement éventuel à Borloo, si ce loser se présentait. Heureusement pour notre histoire, l'amour propre a ses raisons que les finances d'un micro parti ignorent, et je t'ai sorti sur un plateau un joli cocktail antiarabe et antipédé qui a su conquérir ta sensibilité fleur bleue.

Sacrée Christine, au fond tu es de la même civilisation supérieure que moi. Celle qui n'a honte de rien. Tu as fait pénitence et bu à la messe du 20heures le calice du discrédit jusqu'à la lie. Tu les auras tes députés. Oublions ton inconstance et tes retournements de veste incessants. Notre romance recommence et, à nouveau, mon programme t'habite. 

Je te souhaite, ma Christine, une heureuse Saint-Valentin.

Ton Nicolas."

Rappel vidéo - Christine, oeuvres récentes.
Boutin 2010 : mission
Boutin 2011 : émission
Boutin 2012 : démission

[update 11h06. On m'informe que le site de Christine Boutin vient d'être piraté. Encore un blasphème des hippies impies de l'Hadopi]

11 commentaires:

El Camino a dit…

'tain, c'est beau!

Un partageux a dit…

J'étais certain que cette nouvelle allait t'inspirer ! J'aurais du parier une boutanche...

"ton parti de férus d'encycliques, de vénerie et de consanguinité" : quel sens du résumé d'un programme politique épais comme un missel !

Révérend père Partageux

BA a dit…

Mardi 14 février 2012 :

La rémunération totale des patrons du CAC 40 a flambé de 34 % en 2010.

La crise ? Quelle crise ? En 2010, les quarante dirigeants du CAC 40 ont touché en moyenne une rémunération totale de 4,11 millions d’euros, options et actions comprises, soit un bond de 34 %.

Le cabinet Proxinvest qui a compilé ces chiffres n’hésite pas à parler de «hausse spectaculaire».

Dans le détail, voici comment se décompose leurs émoluments : 995.000 euros en rémunération fixe (24% du total), 1.374.000 en variable annuel (33%), 647.000 en options (16%), 574.000 en actions (14%) et 524.000 euros en autres éléments comme les avantages en nature et des jetons de présence d’administrateur (13%).

Si la rémunération de ces présidents exécutifs n’atteint que 50% de la rémunération de leurs collègues britanniques, 70% de leurs homologues italiens, 80% de leurs voisins espagnols, suisses ou allemands, elle est 16% plus élevée qu’en Hollande, en Belgique ou en Irlande, et même 150% supérieure à la Scandinavie.

Après trois années de baisse, nos grands patrons français se sont donc bien rattrapés, même si ce cru reste en-deçà des 5 millions d’euros de 2006.

En 2010, onze dirigeants français ont donc passé la barre socialement acceptable fixée par Proxinvest, à 240 SMIC annuel, soit 4,6 millions d’euros.

Les voici dans l’ordre :

1- Jean-Paul Agon (L’Oréal – 10,7 millions d’euros),
2- Bernard Arnault (LVMH – 9,7 millions d’euros),
3- Carlos Ghosn (Renault – 9,7 millions d’euros),
4- Bernard Charlès (Dassault Systèmes – 9,5 millions d’euros),
5- Franck Riboud (Danone – 7,7 millions d’euros),
6- Maurice Levy (Publicis – 6,2 millions d’euros),
7- Christopher Viehbacher (Sanofi-Aventis – 6,1 millions d’euros),
8- Arnaud Lagardère (Lagardère SCA – 4,9 millions d’euros),
9- Henri de Castries (AXA – 4,9 millions d’euros),
10- Lars Olofsson (Carrefour – 4,8 millions d’euros).

Mais ce n’est pas tout.

En effet, ces données «n’incluent pas le complément de retraite sur-complémentaire dont ils bénéficient presque tous sans informer sur leur coût pour l’entreprise», précise Proxinvest.

http://www.20minutes.fr/economie/879690-remuneration-totale-patrons-cac-40-flambe-34-2010

Vallenain a dit…

J'aime beaucoup cette nouvelle version du site

Anonyme a dit…

Quelle chaudasse du crucifix cette christine ! " Chrétiens--------Démocrates " heureusement qu'ils précisent parce que comme ca, d'emblée, c'est pas si évident.

BA a dit…

Mercredi 15 février 2012 :

Déportation des homosexuels : une «légende» selon le député Vanneste.

Christian Vanneste a visiblement une obsession, l'homosexualité. Dans une vidéo intitulée «Favoriser la famille pour préparer l'avenir» mise en ligne mardi soir sur le site libertepolitique.com, le député du Nord (UMP) tient des propos qui risquent de faire polémique.

Il y dénonce en effet ce qu'il appelle «la fameuse légende de la déportation des homosexuels». S'il reconnaît que «manifestement, Himmler avait un compte personnel à régler avec les homosexuels» et qu'«en Allemagne, il y a eu la répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à à peu près 30 000 déportés», l'élu nordiste estime également qu'«il n'y en a pas eu ailleurs. Et notamment en dehors des trois départements annexés, il n'y a pas eu de déportation des homosexuels en France.»

Dans cette vidéo de 20 minutes, Christian Vanneste se lance par ailleurs dans une analyse ontologique - pour peu que cela soit possible - de l'homosexualité : «L'un des fondements principaux de l'homosexualité, c'est le narcissisme. Le fondement même, c'est "je refuse l'autre", le refus de l'autre sexe.»

Puis vient l'analyse sociologique: «Vous en avez beaucoup dans le domaine de la culture et dans les médias. (...) Or, les médias sont au pouvoir...» D'où, selon le député membre du collectif Droite Populaire, une influence loin d'être négligeable sur les débats de société :

«Avant, c'était une attitude discrète, marginale, quelquefois sujette à plaisanterie, qui n'avait pas un rôle considérable. Aujourd'hui, c'est tout à fait différent, dans la mesure même où elle est au coeur du pouvoir, où elle joue par son nombre, au sein du pouvoir, un rôle qui n'a rien a voir avec celui qu'elle joue dans la grande population (sic), où elle continue d'être marginale».

Fin de citation.

Christian Vanneste ne dit que des conneries.

Pour la réalité historique, lisez cet article :

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9portation_homosexuelle

Décidément, la devise de la droite française ces derniers jours, c'est :

"à l'extrême-droite, toute ! Nous devons siphonner les électeurs du Front National ! à l'extrême-droite, toute !"

babelouest a dit…

Avec Boutin et Mignon, sûr que Nicolas va se retrouver presque aussi à droite que François, qui par la bande (comme d'hab') a l'intention de graver dans la Constitution le statut bâtard de l'Alsace-Moselle "au nom de l'égalité" sans doute.

BA a dit…

Jeudi 16 février 2012 :

Selon le site internet du POINT, Nicolas Sarkozy aurait trouvé son slogan de campagne : il s'agirait de «La France forte», qui devrait être dévoilé lors de son meeting à Annecy (Haute-Savoie), le jeudi 16 février.

Une formule axée «davantage sur le pays que sur la personne du candidat» et «censée incarner une France qui, malgré la crise et l'enlisement de nombreux pays européens, n'a pas ployé durant le quinquennat».

Si l'on cherche des exemples d'utilisation de ce slogan dans les campagnes présidentielles passées, pas sûr qu'il s'agisse d'un bon présage pour le président sortant : en 1981, également dans un contexte de crise économique, Valéry Giscard d'Estaing avait en effet fait campagne pour le second tour sur le slogan : «Il faut une France forte».

L'affiche de Valéry Giscard d'Estaing en 1981 :

http://www.slate.fr/france/50137/FRANCE-PRESIDENTIELLE-slogan-affiche-sarkozy-giscard

Balthazar a dit…

Le Boutin et la Morin viennent de se volatiliser comme par magie. Oh bah, ça alors, on ne dirait pas du tout que c'était prévu à l'avance.
1) Boutin entre en lice en avance, pour réserver les voix ultracatho homophobes.
2) Morin entre en lice en avance, pour réserver ce qu'il peut de nostalgiques de l'UDF.
3) L'UMP garde Vanneste, qui lui garanti son aile homophobe.

Sarko se présente, et dans la semaine...
1) Morin se désiste en sa faveur, lui ramenant un peu de centre.
2) Boutin se désiste en sa faveur, lui ramenant ses catho homophobes
3) Vanneste dit une connerie dans les jours qui suivent, et l'UMP fait oublier le ralliement de Boutin en saquant Vanneste qu'ils peuvent enfin virer sans perdre les votes homophobes (garantis par Boutin).

Y a pas à dire, ils sont cons, mais ils connaissent leur métier.

Galou_ a dit…

Vivement que cette "boursouflure" homophobe de grenouille de bénitier disparaisse du paysage. C'est à cause d'engins de son acabit que nous vivons aujourd'hui un véritable supplice dans une république pourtant laïque où malgré la révolution c'est toujours le Vatican qui décide.

-tu veux faire un test ADN, tu peux pas, contacte un labo en Belgique, en Espagne ou en Grande_Bretagne
-tu es homosexuel(le), vas te marier hors de France
-tu veux te faire avorter au delà de 14 semaines, payes toi un billet pour les Pays-Bas
-tu veux te faire euthanasier, vas en Suisse (Cf Chantal Sébire)
-tu veux te faire inséminer ? pareil vas chez les voisins...

Qu'elle mette à exécution jusqu'à son terme sa fameuse "bombe atomique" (une grêve de la faim parait-il), bon débarras !

Anonyme a dit…

C'est ca de vivre dans un pays de droite. De gaule, giscard, mitterand(surtout lui d'ailleurs, ce monarque droitard ayant régné sur un parti de droitard privatiseurs et racistes, typiquement de droite !! *)chi-chi-super-menteur-super-voleur et l'apothéose avec naboléon 1er !!

On récolte toute la racaille d'extrême droite au pouvoir.

* il y a peut être quelques mutants/chimères qui sont vaguement de gauche au ps mais ca reste ultra-minoritaire c'est certain. Et encore, on peut les soupçonner d'être des brebis égarées dans l'apolitisme !


Quand on voit les délires sur mitterand, sois disant homme de gauche, alors qu'il était de pur jus de droite, on croit halluciner !