lundi 23 janvier 2012

L'Elysée se félicite de la fermeture du #HuffingtonPost

Émoi dans la communauté des éditorialistes et des rentiers de la presse en ligne. Quelques heures à peine après par la fermeture par le FBI de la déclinaison française du site d'information en ligne Huffington Post le jour même de son lancement, Le président a salué dans un communiqué l'action de la justice américaine:

Communiqué de L'Elysée:

"Le Président tient à saluer l'opération de grande envergure lancée par la justice fédérale des Etats-Unis à l'encontre du site de publication de contenus non rémunérés HuffingtonPost.fr. La mise à disposition illégale, selon le code du travail français, par ce service, d'œuvres protégées par le droit d'auteur, allait permettre à ses promoteurs de réaliser des profits criminels sous la forme de recettes publicitaires sans parler des retombées en terme d'image de marque. La république a fait du combat contre le travail au noir et l'exploitation salariale la clé de voûte de son action. De plus, cela constitue une fraude fiscale (non paiement des cotisations et absence de TVA) intolérable en cette période où l'on demande des efforts à chacun pour en finir de notre déficit.

Le Président de la République rappelle que la lutte contre les sites de la nouvelle économie qui fondent leur modèle commercial sur l'exploitation pure et simple des blogueurs "payés" en "visibilité", constitue une impérieuse nécessité pour la préservation de la diversité culturelle et le renouvellement de la création. C'est le financement des industries culturelles et le pouvoir d'achat des blogueurs et des journalistes dans leur ensemble qui sont mis en cause par ce type d'opérateurs.

Le président invite donc les blogueurs et journalistes exploités à intensifier leur utilisation des procédures judiciaires d'ores et déjà existantes dans notre droit et, dans un premier temps, à ne pas se rendre complices de leurs activités criminelles.

De plus à titre personnel, le Président s'insurge devant l'indigence des éditorialistes du site en question. Si les blogueurs ne sont pas payés, les pavés éditoriaux d'Anne Sinclair et Arianna Huffington (plusieurs centaines de millions d'euros à elles deux) ne valent, eux, guère plus de 30 centimes. En effet écrire que "les missions risquées des troupes françaises en Afghanistan masquent la fierté tricolore d'avoir Jean Dujardin, favori aux Oscars" ou encore que "Le Huffington Post a de "grandes ambitions" mais des "moyens limités au début" alors que végètent sur le marché de l'écrit des journalistes et des blogueurs de qualité au RSA, constitue un détournement de valeur ajoutée se doublant d'une insulte.

Continuons à lutter contre la gangrène idéologique qui tente de justifier le piratage (officialisé). Continuons à lutter contre cette menace pesant sur nos auteurs et notre patrimoine culturel, quelles que soient les technologies utilisées: pure-player du travail gratuit "financé" par un milliardaire, direct-download de textes par journalistes fatigués ou collaborations régulières non payées pour des rédactions soucieuses d'être présentes sur le net mais méprisant profondément ce support.

Vive la République, vive La France et, surtout, que vivent décemment les auteurs !"

P.S: Pour ceux en manque, ou outrés par cette odieuse censure, est immédiatement mis en place par nos services un pure-player certifié 100% crevards, le HuffingPouf. Merci pour vos dons.

Articles connexes:
- Les blogueurs sont-ils des cons ?
- Chère Anne Sinclair
- De la servitude du blogueur et de ceux sachant le flatter

9 commentaires:

Le citoyen engagé a dit…

Pour une fois que je suis d'accord avec ce président et qu'on nous épargne encore un site atlanto-sioniste de gôôôôôôche........

Stéphane Laborde a dit…

Encore un beau post qui justifie que l'on parle abondamment du ḡtravail !

Anonyme a dit…

Bonjour Seb.

Sois positif ! Cultive la pensée positive (ou positive attitude que Monsieur Raffarin pratique quotidiennement). Les blogueurs ne sont pas payés pour leur travail ? Qu'importe ! Dis-toi que leur motivation première n'est pas bassement matérielle mais qu'il s'agit avant tout d'une passion et d'une volonté de partage ! La meilleur récompense, c'est celle d'être lu, Seb. Soyons Zen et envisageons les choses différemment. Tout est pour le mieux. Qu'importe les problèmes car il n'y a que des solutions, et n'oublions jamais qu'il faut agir avec détachement sans rien attendre afin de se libérer de ce qui constitue en fait des blocages mentaux. Ce monde est formidable Seb et tout est parfait. Il se peut même que les choses évoluent car il suffit d'avoir la foi et l'espoir.

Dr Pangloss.

lejournaldepersonne a dit…

Internet

Vous croyez y être, mais vous n’y êtes pas. Vous ne croyez pas y être, mais si, vous y êtes.
Internet est le lieu de toutes les médisances, nuisances et vengeances en tous genres.
A l’heure du numérique, les pendules juridiques n’indiquent toujours pas la même heure.
Décalage qui peut vous couter très cher, si vous vous baladez en étant persuadé qu’il n’y a aucune raison pour que quelqu’un vous plante un couteau dans le dos…
C’est pourtant ce qui arrive tous les jours sous nos yeux parce que les visages sont masqués et les messages non signés.
Tout est virtuel, à part les larmes ou le sang, qu’ils font couler…
Vous pouvez toujours faire appel à des nettoyeurs sur le web, qui peuvent riposter en menaçant, en noyant ou en étouffant vos plus proches ennemis.
Mais le plus court chemin reste : la bombe ou la tombe ?
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/internet-2/

Anonyme a dit…

Désolé mais Megaupload rétribuait les plus gros contributeurs, c'est dans l'acte d'accusation à son encontre.

Après que se passerait il si PPDA ou joseph massé scaron publiait un blog sur le huffington post et que l'on se rendait compte à posteriori de l’existence d'un plagiat alors qu'il y avait rétribution des contributeurs comme le faisait megaupload?

La conséquence de la fermeture de megaupload, c'est l’impossibilité de rétribuer des contributeurs sous peine que cela soit utilisé par l'accusation en cas de plagiat.

Pierre-Marie Bourdaud a dit…

Elle est super, l'idée d'Arianna !
Je vais l'imiter et ne plus payer mes buses d'ouvriers. En compensation, ils auront le droit de mettre leur photo sur la vitre arrière de la voiture qu'ils auront fabriquée !

Carlos Goshn

triton a dit…

j'ai peur que ce site soit plus redoutable qu'Atlantico, qui fait des exceptions, presque des fautes de goût par rapport à la ligne affichée, et c'est ce qui fait son charme. Là j'ai peur que le charme n'y soit pas.

chdorb a dit…

J'ai écrit des tas de conneries sur Facebook, Twitter et j'en passe sans même être payé. Houlala monsieur le président il faut fermer tout de suite ces sites qui exploitent les braves gens!
Et ce blog par la même occasion car je doute de toucher le moindre centime pour ce commentaire...

triton a dit…

je note des sujets au hasard, une critique de Bourdieu, et le voeu que les personnels des hopitaux fassent cadeau de leurs rtt à leurs empoyeurs, huffi c'est un état d'esprit ...au travail gratuit