mercredi 23 novembre 2011

L'excellence automobile française

La Tribune nous apprend que Renault veut "se lancer dans le véhicule ultra-économique" et compte fabriquer une nouvelle voiture à 2500 euros à côté de laquelle la Dacia Logan aurait des airs de Coupé Merco toutes options. Et la Tribune de préciser "Ce nouveau programme révolutionnaire est évidemment destiné à une production et une commercialisation dans les pays émergents les plus pauvres. Mais ces modèles pourraient aussi avoir leur place sur le marché européen, à terme." Et oui, le secteur de la pauvreté en Europe est un des rares du continent promis à une croissance continue.

Gageons que cette ambition d'un des fleurons de notre industrie automobile tricolore qui licencie à  grosses ramées et s'oriente résolument vers le 100% délocalisé, s'intégrera à merveille dans le nouvel axe programmatique de l'UMP présenté hier soir à Lambersart, "Développer nos filières d'excellence" [...] "pour encourager [nos] entreprises à innover pour monter en gamme pour faire du made in France une marque aussi reconnue que le made in Germany".

Bon évidemment, pour ce qui est de la balance commerciale, on va encore être marron. Mais heureusement que grâce à la "fiscalité anti-délocalisation" aussi présentée par l'UMP (en langue Novelli : hausse de la TVA, destinée à financer les prestations sociales en remplacement des cotisations patronales supprimées), le pauvre licencié (parce que pas assez compétitif) pourra payer plus cher ici un véhicule discount de marque française fabriqué dans quelque paradis "ultra-économique" où les salaires mensuels ont deux chiffres de moins. 

A 2500 euros la bagnole, je n'ose pas imaginer la tronche des salaires et des voitures. Perso, a ce prix, je trouve ça encore un peu excessif. J'attendrais donc encore un peu que ce merveilleux néolibéralisme automobile me donne ma Traban, avec un peu de pognon en guise de cadeau de bienvenue. Soyons ambitieux : sur le modèle du mobile, l'automobile à abonnement, avec options payantes, proposée par des sociétés délocalisées (un peu d'audace que diable !), le tout dans le cadre d'une hausse exponentielle des frais quotidiens de fonctionnement (carburants et péages), me semble un créneau encore plus juteux. 
Nous dédions ce billet au tricycle Smoby fabriqué, lui, à 100% en France.

26 commentaires:

Tassin a dit…

Tu ne crois pas si bien dire pour les voitures à la location! Ce sera le cas sur quasiment toutes les bagnoles électriques qu'ils ont prévu de nous refourguer!
Et à côté de ça, le leasing se développe de plus en plus!
Je connais des gens qui payent l'équivalent d'un loyer (400/500€ par mois) pour leur putain de bagnole!

Mike Hammer Papatam Andropov a dit…

Vive les créneaux juteux (tant que ça n'érafle pas la peinture de ma BM)!

Un partageux a dit…

Seb, tu es un pessimiste !

Regarde le bon côté des choses. Voilà enfin un concept de voiture à usage unique. C'est novateur ! Tu achètes une voiture dont le plein est fait. Et tu la mets à poubelle quand le réservoir est à sec : on n'a pas prévu de bouchon de réservoir par mesure d'économie. Plus de souci avec la vidange et autres basses demandes.

http://partageux.blogspot.com/

Voitures a dit…

Je ne serais pas étonné de voir un modèle proche de celui des télécommunication arriver.
Un mélange de leasing et forfait comprenant en fonction des partenariat : la voiture, assurance, forfait entretien, essence etc ... En gros la voiture gratuite mais qui rapporte plus qu'avant à toute la filière !

jameswest a dit…

Je ne suis pas sûr que les gens aient envie de rouler dans de telles poubelles, ils tiennent tout de même à afficher un certain statut social.
Quant à la voiture électrique, ce sera un épiphénomène dans la ville, semblable au vélib, il n'y aura pas remplacement du parc automobile au fuel par un parc électrique sinon il faudra construire 50 centrales nucléaires supplémentaires. D'autre part, les batteries s'usent très vite, il faut les changer un peu comme les piles rechargeables qui ne se rechargent plus au bout d'un moment, l'hiver il faudra éviter de mettre le chauffage au risque de perdre en autonomie. l'avenir n'est pas à la voiture électrique mais à un retour à ce qui se pratiquait dans les années 70, à savoir : un chemin de fer de qualité et pas cher (les trains partaient et arrivaient à l'heure), des cars et des bus en abondance pour se déplacer d'un point à un autre et ceci jusque très tard dans la nuit. Bref des services de transport de qualité. Il faut bien évidemment pour ça des politiques qui ne naviguent pas à vue comme c'est le cas aujourd'hui, eux qui parlent de courage, ont-ils le courage d'expliquer au peuple que bientôt la voiture sera un produit de luxe, nous avons atteint le peak oil depuis un moment selon certains analystes, ce qui explique en partie l'augmentation du prix du carburant.

Anonyme a dit…

Cela dit, ce serait sympa en ville sans véhicules thermiques. Le plaisir des scooters électriques pour certains livreur de pizzas, j'adore quand j'en vois un passer! silencieux, avance aussi vite...

faut pas exagérer sur les centrales nucléaires (petit calcul plus bas)

J'espère qu'un gouvernement aura les couilles de lancer un plan sur 20ans au niveau de l'énergie. il faut cesser de compter sur le pétrole. beaucoup de pays producteurs ont passé leur "peak oil". Il faut être fou ou économiste pour croire que les réserves sont infinies. Et quand il faudra un litre de pétrole pour extraire 0.9 litre de pétrole... on arrêtera.

petit calcul que j'ai fait quand je bossais sur les véhicules électriques:
-un EPR : 1300MW, à peu près
-conversion pétrole / kWh pas simple à déterminer, mais on peut s'accorder sur un chiffre simple, qui prend en compte tous les rendements, 1 litre ~= 2kWh... j'ai revérifié avec les véhicules électriques récents annoncés par renault, c'est pas déconnant.

conso française:
20e6 m3 d'essence /an
35e6 m3 de diesel /an
(vieux chiffres de 1998, c'est à remettre à jour, le diesel à du augmenter à cause du transport routier)

donc, à la louche 60e6 m3 par an.
soit environ 7e6 litre /heure
soit 14GWh

soit une dizaine de réacteurs nucléaires en plus pour tout passer à l'électrique, y compris les camions et les utilitaires.

En soit, je trouve pas ça monstrueux, ça aurait pu être anticipé depuis des années.
Le pétrole ne serait plus utile que pour les avions (car rien n'égale la densité énergétique du pétrole)

Si un matheux couplé à un chercheur de document ayant du temps peut actualiser le calcul en se basant sur l'équivalence 1 litre ~= 2kWh, je le lirai avec plaisir.

Pierre

seb musset a dit…

@jameswest Je suis pas expert, mais à l'image d'une classe moyenne idéalisée, le milieu de gamme devrait se réduire. D'un côté la belle bagnole pour les riches (que les pauvres louent le temps d'un week-end pour frimer, ça se fait déjà) et de l'autres du bas de gamme, pas cher, qui tombe en panne tous les 6 mois. Et les autres à pied (c'est moi ça), en vélo ou coincés sur une ligne RER privatisée.

Heautontimoroumenos a dit…

Un lien non sans rapport : « La fin des classes moyennes ? La preuve par l'automobile » http://leblogdugarage.blogspot.com/2011/11/la-fin-des-classes-moyennes-la-preuve.html

PIERROT13 a dit…

Bonsoir les amis,
Je viens de lire un démenti de la part de la marque au losange.
Ilsz veulent bien faire une petite bagnole pour l'Inde mais à plus cher.

laetSgo a dit…

Moua, je veux le retour de la deudeuche. Ou de la 4l, éventuellement. Elles sont incassables, réparables (et ça, ça compte sacrement de nos jours !) et en plus elles sont vintage. De quoi satisfaire les bobos et les décroissants. E en plus, ces bagnoles sont amorties depuis longtemps (R&D, brevets, toussa). Et on peut très facilement les fabriquer en France. A réfléchir....

cultive ton jardin a dit…

J'ai failli me marrer quand ils ont dit, pour expliquer le prix, que cette voiture serait fabriquée à l'étranger. Parce qu'elles sont fabriquées où, les autres, celles qu'on paie plein pot?

Même qu'ils arrivent plus à les vendre, qu'ils essaient de nous payer pour jeter les vieilles qu'on s'obstine à faire durer, par pure malveillance.

Je me souviens de ma réflexion au moment de Wilvorde: facile de remplacer les ouvriers par des robots, mais les robots n'achètent pas de voiture. Les pauvres non plus.

Après tout, c'est bon pour la planète, non?

Tassin a dit…

@ Anonyme (Pierre) :

Calculs erronés! Pour info 1L d'essence/gasoil contient 10kWh.

Par contre de manière plus juste : 800 milliards de km sont parcourus en voiture chaque année en France. A raison de 0,2kWh électrique par km parcourus (20kWh/100km), ça fait 160TWh.

160TWh c'est la production de 23GW de centrales nucléaires (7000h par an)soit 15 EPR de 1600MW.
C'est aussi 32% de la consommation Française actuelle.

Tassin a dit…

Erratum : Il y a 38 millions de véhicules en France selon le comité des constructeurs français de l'automobile.
La moyenne nationale est de 14000km parcourus par voiture et par an. Soit 532 milliards de km au lieu de 800. Ca nous fait donc 106TWh de consommation au lieu de 160. Soit la production de 10 EPR, ou une quinzaine de centrales actuelles.

Franck a dit…

@ Tassin

sans compter que j'étais resté a 150 milliards de kilomtres par an, mais c'est surement faux maintenant, y'a une grosse correction à faire sur l'équivalence 1 litre d'essence / 10 kWh

effectivement, ça tend vers 10kWh, mais sans compter le rendement moteur qui est, en fonction de la charge et du type de moteur (essence ou diesel) de 10 à 40 % (je simplifie, hein), donc, c'est plus entre 1 kWh et 3/4 kWh effectif (et surement plus proche de 1.5/2 kWh).

Bien sur, ça ne compte pas les moment "embouteillage à deux balles" où là, le rendement est nul et où dans ce cas, il n'y aurait aucune consommation par le moteur electrique (sauf autoradio et/ou chauffage).

Alors, pas besoin de me dire "c'est nimp de toute façon" : oui, les bagnoles électriques, c'est n'importe quoi, on déplace juste le problème, car même en cas de consommation d'energie moindre pendant l'utilisation, la fabrication et le recyclage, eux, seraient (seront) vraiment merdiques en demande d'énergie, sans compter les foirages lamentables d'usine comme celles qui retraitent les piles par exemple.

Comme d'hab' et comme beaucoup de chose, c'est de l'écologie de bout de pif qu'on peut résumé par : si je vois pas de pollution, c'est qu'il y'en a pas

désolé pour le hors sujet

Noloqoq a dit…

@Tassin :

Il ne reste plus qu'a trouver :

* Une ressource inépuisable d'uranium, qui ne nécessite pas d'avions de chasses tanks et tankers pour le trouver et le rapporter

- Aujourd'hui la majorité de l'uranium se trouve au Niger, je préfère pas voir l'état de santé des mineurs (peut être également mineurs) et la forme de leurs enfants.
- Aujourd'hui la France consomme déjà plus d'uranium que la quantité disponible pour toute la planète en supposant que tous les pays utiliseraient une part équivalente des ressources d'uranium disponibles pour 50 ans. Autant dire que le peak uranium n'est pas loin.

* Un moyen d'enterrer suffisamment profondément l'uranium pour que ça ne remonte pas dans 10 ans et un pays qui veuille bien servir de poubelle.

- L’Allemagne va bientôt fermer ses poubelles à Uranium qui semblent commencer à fissurer. Il reste bien des pays sous-développés, venus d'horribles dictatures communistes, pleins de gens de catégorie secondaire pour leur refourguer nos déchets de gens modernes, civilisés et démocratiques.

* Un moyen de fabriquer des batteries qui durent et ne coûtent pas trop cher.

- C'est pas grave dans des pays sous-développés comme l'Inde on recycle à tour de bras les batteries usagées et sans protection (c'est plus écolo que de gâcher le coton OGM, qui n'est fait que pour les gens modernes, civilisés et démocrates).

La voiture, pour transporter de presque une tonne pour transporter une seule personne (le conducteur) de 100 Kg à un bel avenir devant elle avec l’électricité nucléaire !! Vive la civilisation démocratique des gens bien éduqués, propres sur eux et sur d'eux-même.

Tassin a dit…

@ Franck :

Vous confondez puissance (kW) et énergie (kWh).

@ Noloqoq :

Entièrement d'accord.

Franck a dit…

@ Tassin

non non, vous inquietez pas, j'confonds pas : y'a bien qu'un tiers du PCI de chaque gramme d'essence qui est converti en energie mecanique (j'ai pris un tiers, car ca colle a peu pres au rendement d'un essence actuel au regime de rendement maxi, et en pleine charge, sinon, y'a des problemes de pompage et remplissage) le reste part en chaleurs evacuées diverses et en bruit

Sinon, un truc sur : les voitures electriques = daubasse marketing

robin a dit…

A l'instar des bagnoles chinoises qui essayent de rentrer depuis des années sur notre marché, mais sont refusées par les normes (encore) un tantinet sérieuses de l'europe, ces "renault" ne seront pas pour chez nous.

Ceci dit la logan, achetée en masse par le peuple, y compris par les militants de gauche (?), qui - au profit de leur portefeuille - oublient de regarder le salaire des ouvriers qui la fabriquent, est symptomatique de ce qui se passe en ce moment, paupérisation des esprits et des portefeuille des masses. Tout ça est bien rendu dans cet article drôle, oui le leasing et le pas cher a de l'avenir, d'autant plus que le neurone du con-sommateur/citoyen moyen reste scotché dans son canapé ikea face à son écran plat en promo. A quand les hard discount de la bagnole où le neuneu moyen viendra fabriquer lui même sa voiture, bénévolement ?

Tassin a dit…

@ Franck :

Environ 1/3 effectivement. A peu près comme au niveau des centrales électriques. D'où l'arnaque des voitures "propres".

Anonyme a dit…

Désolé d'en remettre une couche mais l'ami Superno avait écrit quelques papiers concernant la voiture électrique

http://www.superno.com/blog/2009/02/lithium-et-voiture-electrique-une-impasse/

http://www.superno.com/blog/2011/08/la-belle-fable-de-nissan-pour-vendre-sa-bagnole-electrique/

Rafo a dit…

Regardez ce documentaire : http://www.whokilledtheelectriccar.com/

Clairement, GM savait faire la chose il y a déjà 20 ans. En 20 ans d'évolution et de travaux dans ce sens, on aurait aujourd'hui une voiture électrique à des années-lumière ce que qu'on arrive à avoir aujourd'hui, où on en est qu'aux balbutiements. Il suffit de voir comment ont évolué en 5 ou 6 ans les batteries des ordinateurs portables et des téléphone mobiles pour se dire qu'une évolution similaire en matière de batterie de bagnole nous aurait non seulement affranchi du pétrole pour une énorme partie, mais aussi aurait considérablement augmenté l'autonomie, le rendement et donc le coût d'utilisation de telles voitures aujourd'hui (sachant que la motorisation est bien plus simple que sur un véhicule à moteur à explosion).

seb musset a dit…

Pas trop le temps d’être sur le blog en ce moment, mais je vois qu'un passionnant débat s'est mis en place ;)

robin a dit…

Je ne crois pas que le thème de l'article soit la voiture ecolo ou pas, les ecolos bobo me saoulent vraiment, et pour votre gourverne là on parlait de social avant tout, je sais que ce mot ne siginifie pas grand chose dans le monde ecolo qui a la tête dans le guidon (de velo qu'ils ont même pas, y a qu'à se rappeler la C5 de Mamère!) mais il me semble que c'est l'enjeu : allons nous rester esclaves con-sommateurs/travailleurs sous payés ou allons nous enfin nous mettre à réfléchir ?

Rafo a dit…

Pour ma part, la question est réglée depuis maintenant 10 ans : pas de bagnole. Ca libère 3,5 mois de salaire que je claquais là-dedans par an. On se saigne à blanc pour payer une voiture qui nous sert presque uniquement à aller gagner le fric qui nous sert à la payer. 8-|

Franck a dit…

@ Rafo

en fait, ce n'est pas un problème de technique, mais un problème de mise en oeuvre.

Si on prend un groupe thermique, pour son utilisation, il faudra aller faire le plein, et pour faire le plein, remplir des cuves des stations essence etc, jusqu'a remonter aux puits de pétrole

Réellement, la mise en oeuvre est relativement simple et peu couteuse : on est encore super loin du "1 litre de pétrole pour en extraire 1,1"

Après, en utilisation, on recrache de l'eau, du CO2 d'autres conneries considérées comme polluantes (ou pas, m'enfin, un truc n'est polluant que lorsqu'il est considéré en tant que tel et que sa concentration est perceptible)

Ce qui est stupide, c'est ce qu'on en fait : faire 1 km en bagnole, c'est vraiment du foutage de gueule (sauf transport lourd)... Le gens ne veulent plus perdre leur temps en transport alors qu'ils vont retourner chez eux plus vite et le perdre à regarder la télé... donc, là, faut pas chercher.

Pour revenir à la voiture électrique : le rendement globale d'une centrale nucleaire ou thermique est de l'ordre de 30% Comme l'a souligné Tassin. La majorité de l'electricité dans le monde est fournie par combustible fossile, soit... du pétrole/charbon/tout c'qui brule/etc, avec un rendement equivalent a celui d'un moteur thermique

Pour le thermique, on l'obtient en faisant soit des puits (pas trop de dégradation exterieure) des mines (pas top pour tout ce qui est autour, mais le rendement "extrait/produit fini" est bon.

Pour le nucléaire, la, pareil : extraction par mine. sauf que les mines d'uranium sont des monstres dans le sens du rendement "extrait/produit fini", car il faut retourner X tonnes de roches pour recuperer quelques grammes de combustible réellement utilisable.

Après, y'a la ligne de transmission de l'energie : quand tu arrives à l'entrée de ton compteur, t'es a 30% de l'energie sortie par la centrale, donc, moins bon qu'on bon gros moteur de 2CV. Ensuite, y'a toutes les pertes annexes : le transformateur de charge de la voiture, les pertes a la con par echauffement, le rendement de la batterie en elle même etc.

Au final, tu dois arriver dans les 20/25 % a tout pété de rendement global avant utilisation, c'est pas génial.

Pour les batteries, y'a du lithium... et là aussi, y'a un souci : le lithium est une ressource rare, et necessaire dans tout un tas d'autres trucs que les batteries, donc, à moins de changer de mode de fabrication, si on passait en tout électrique, on finirait les ressources en lithium très rapidement.

Pendant l'utilisation, y'a aussi le poids : les batterie pésent lourd, largement plus qu'un plein d'essence pour la même quantité transporté, donc, le rendement masse/E est très foireux, sachant qu'en plus, a chaque accélération, il faudra fournir plus d'energie pour arriver a la même vitesse de la même manière.

J'pourrais donner encore plus de détails avec les calculs de rendement à chaque fois, mais faudrait écrire un bouquin entier... sans compter après toute la géopolitique du pétrole/charbon/uranium etc, tout ca pour pouvoir aller chercher un truc à la mode qu'il faut avoir sinon, on est rien

Au final, il est clair qu'en l'état actuel, ces bagnoles sont des aberrations, mais ca fait joli dans le paysage et ça permet à des bobos de continuer à peter plus haut que leur cul en tentant pathétiquement de donner des leçons sur des choses dont ils ne connaissent presque rien

Le pire, c'est que là, je detaille pas, mais y'a X dizaines de choses en plus qui font que les voitures électriques, a part sur un parcour de golf, ça n'a sa place nul part.

Je dis pas que ça ne changera pas dans le temps, mais il faudra faire des progrès considérables sur tout un ensemble de choses avant que ce soit bien (en considérant la même utilisation de la voiture, le mieux étant de mettre un peu le frein la dessus)

omer a dit…

A la rigueur les voitures électriques pourront être utilisées, en relativement petit nombre, pour un usage quasi exclusivement urbain, pour les PTT par exemple, ce qui diminuera un peu la pollution dans le centre des villes.
Mais pour Monsieur Toulemonde, tant que l'autonomie ne sera pas plus importante, et que le prix sera aussi élevé, l'avantage de la voiture électrique est inexistant.
Et en ce qui concerne l'économie de pétrole, il y a encore fort à faire ! On construit autour de 70 millions de voitures essence et diesel par an dans le monde, plus les 2 roues motorisés, les camions, les autobus, les avions, les bateaux, les engins agricoles et de chantiers, les matériels militaires, il doit y avoir maintenant sur Terre plusieurs centaines de millions de moteurs thermiques fabriqués depuis un siècle. Avant que ce parc soit renouvelé il faudra des décennies.
Par ailleurs on se focalise sur l'automobile des particuliers, mais en ce qui concerne les avions, les bateaux, les gros véhicules terrestres industriels et militaires camions, tanks etc., aucune autre solution que les moteurs thermiques n'est possible dans l'état actuel de la technique, et la consommation de ces engins est énorme.
Il est probable qu'il y a des réserves de gaz et de pétrole pour beaucoup plus longtemps qu'on ne le dit, ne serait-ce que pour justifier la hausse des cours, mais il serait grand temps de chercher et surtout de trouver une nouvelle source d'énergie….