vendredi 7 janvier 2011

Pugnace pas pugnace #2 : Radio clash et marmelade [video]

Qu'un journaliste enfile son plus beau survet' pour causer à Jean-Luc Mélenchon comme au dernier des demeurés ne nous étonne même plus. C'est la garantie d'un bon clash radio bénéficiant aux deux parties. Il est en revanche surprenant que le journaliste ne fasse pas de même avec d'autres figures politiques (du genre un peu plus au pouvoir). Surprenant et désolant. C'est vrai quoi, un "me pointez pas du doigt, Monsieur Fillon" en tee-shirt Tokio Hotel aurait sacrement plus de gueule !

Tiens, par exemple, la veille, l'inflexible recevait Michèle Alliot-Marie, Ministre des affaires étrangères. Est-ce le souvenir du licenciement express d'un humoriste (par le précédent employeur de l'incorruptible) à la suite d'un portrait salé du Ministre en question ? Mais nous sommes troublés : la pugnacité de l'interviewer se révélant si... sympa.

Pour la consistance, j'ai mélangé les deux plats :  

Magnanime, sur Canal+, Daredevil nous rassure : 
on peut continuer à interviewer Monsieur Melenchon.

Articles connexes :
- Le précédent épisode.

15 commentaires:

Le Yéti a dit…

Ah, purée que ça fait du bien d'entendre Mélenchon moucher ces roquets !

Ah, voir Demorand perdre les pédales ("un peu court, jeune homme [sic]"), employer des arguments de cour de récré [me pointez pas du doigt, vous !], s'emberlificoter dans ses fiches ("vous qui n'avez pas été élu au suffrage universel") !

Je ne sais pas ce qu'il va advenir de la carrière politique de Mélenchon, mais au moins il aura réussi ça : déstabiliser l'arrogante assurance de ces détestables larbins.

Yann a dit…

Voilà un lien très habile Seb. Merci.

Tassin a dit…

Incroyable la différence de traitement.
Seb il faut que tu envoies un lien vers ton billet, ou au moins la vidéo à Demorand!

Je viens de l'envoyer à son émission sur le site d'Europe 1 déjà.

des pas perdus a dit…

Beau boulot. Le croisement des deux interviews vaut tous les discours sur le travail de Demorand.

Joe Blow goes to Washington a dit…

L'impertinence contrôlée et sous cellophane sauce Demorand, ça gave vite mais ça nourrit pas son homme.

Anonyme a dit…

Mélanchon est quand même d'un self control remarquable,
quand Demorand a aboyé : "ne me montrez pas du doigt", à la place de Mélanchon, je serais passé directement au tutoiement,
et j'aurais immédiatement fait le rapprochement entre lui et un certain journaliste français
qui avait mené une interview particulièrement complaisante d'un certain chef d'état allemand en 1936.
Et ça se la joue bien "cool", impertinent, rebelle, pour un petit roquet bien dressé.

Anonyme a dit…

La perle du jour, made in Figaro:

"Les auto-entrepreneurs ont le moral
Réactions (11)
Un auto-entrepreneur salarié sur quatre est prêt à quitter son emploi pour lancer sa société. Ceux qui ont une activité, ont réalisé un chiffre d'affaires de 7384 euros depuis le début 2010."

Un autre Séb

Anonyme a dit…

Édifiant. Merci.

ShadowS a dit…

Mouais...
Personnellement, je ne connaissais pas Demorand. Et après ce billet, je n'ai absolument pas envie de l'écouter ne serait ce qu'un moment.
Mais enfin bon.... Ce n'est pas un journaliste , im m'a plutôt donné l'impression d'être animateur amateur alors.... (Ben oui, il l'a prouvé lui même lorsqu'il a dit qu'il ne savait pas ce que voulait dire une information objective.) C'est donc qu'il croit qu'avoir une carte de presse suffit pour être un vrai journaliste.
C'est comme les gosses qui achètent un maillot de footballeur ou de super héros en pensant qu'ils vont devenir invincibles....

Je le mets dans ma catégorie "troll" ,sous section "bouffons". Ça fait ch*er, elle était déjà pleine à craquer....

Sinon, très sympa le montage :)

BA a dit…

Les idées du FN gagnent du terrain... surtout à l'UMP.

22 % des Français se disent d'accord avec les idées défendues par le Front national, un chiffre en hausse de 4 points par rapport à l'an dernier, mais qui reste minoritaire et stable sur le long terme, révèle mercredi 12 janvier un baromètre TNS-Sofres pour Le Monde/Canal+/France Inter, qui note une forte progression de l'image du FN chez les sympathisants UMP.

S'agissant de la question délicate politiquement des alliances électorales avec le FN, ce baromètre montre une forte évolution des sympathisants UMP en leur faveur.

Ils sont ainsi 35 % (+16) à estimer que leur parti devrait en faire "selon les circonstances" et 8 % (+4) à penser qu'il devrait passer une "alliance électorale globale", soit au total 43 % (+20 points) favorables à des accords.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110112.OBS6083/les-idees-du-fn-gagnent-du-terrain-surtout-a-l-ump.html

Tassin a dit…

Ça tant que y'aura pas un groupe de Gauche portant haut et fort l'idée du protectionnisme, l'isolationnisme économique et ethnique du FN passera de mieux en mieux auprès des gens!

Etonnant par contre que l'UMP soit de plus en plus en faveur du FN tant ils sont pro-marché libres. PAr contre ils se retrouvent sur les mesures anti-sociales et ethno-différentialistes (racistes quoi).

seb musset a dit…

@Tassin > tu sais l'UMP est surtout en faveur de l'UMP. A partir de là, toutes les alliances sont possibles suivant l'humeur populaire du moment.
Je l'ai déjà développé ici, mais s'il le faut, Le Monarque (comme un DSK dans son programme d'ailleurs) est tout à fait capable de sortir une bonne grosse mesure sociale (à base de distribution de pognon et totalement à l'encontre des valeurs de droite) d'ici 2012.

Guyb a dit…

Ce clash fait autant de pub à l'un qu'à l'autre... C'est une pratique courante devenue limite banale de nos jours.

@Seb : Une grande mesure sociale UMP d’ici 2012 est forcément inévitable tout comme des propositions de mesures sécuritaires (voir libérales) le seront au PS. On commence presque à en avoir l'habitude ;)

BA a dit…

Fillon et Sarkozy en baisse dans le baromètre OpinionWay.

En baisse de trois points, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy est à 30 %, son plus bas niveau depuis le début de son mandat, dans le baromètre mensuel OpinionWay pour Métro publié vendredi 14 janvier.

Les sondés sont à 68 % mécontents de l'action du président de la République, dont 31 % "très mécontents".

Deux pour cent ne se prononcent pas.

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE70D0ZU20110114

BA a dit…

Fonction publique : nouvelle offensive contre le statut des fonctionnaires.

Le député Jean-François Mancel (UMP) a déposé le 13 janvier 2011 une proposition de loi qui propose une évolution radicale du statut de la fonction publique et des services publics. Elle vise à réserver le statut de la fonction publique aux seuls agents exerçant une fonction régalienne (Justice, Police, Armée).

http://www.lagazettedescommunes.com/53951/fonction-publique-nouvelle-offensive-contre-le-statut-des-fonctionnaires/

La proposition de loi est la suivante :

Article 1er

Les articles 2 et 3 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires sont ainsi rédigés :

« Art. 2. – La présente loi s’applique aux agents civils des administrations de l’État, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics y compris les établissements mentionnés à l’article 2 du titre IV du statut général des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales, à l’exclusion des fonctionnaires des assemblées parlementaires et des magistrats de l’ordre judiciaire, qui ont vocation à occuper les emplois définis à la seconde phrase du premier alinéa de l’article 5 bis.

« Les autres agents sont régis par les dispositions du code du travail.

« Art. 3. – Sauf dérogation prévue par une disposition législative, les emplois civils permanents de l’État, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics définis à la seconde phrase du premier alinéa de l’article 5 bis, sont, à l’exception de ceux réservés aux magistrats de l’ordre judiciaire et aux fonctionnaires des assemblées parlementaires, occupés soit par des fonctionnaires régis par le présent titre, soit par des fonctionnaires des assemblées parlementaires, des magistrats de l’ordre judiciaire ou des militaires dans les conditions prévues par leur statut. »

Article 2

Les dispositions de l’article 1er s’appliquent aux agents recrutés à compter de la publication du décret mentionné à l’article 3.
Les agents recrutés avant cette publication peuvent, à leur demande, être régis par les dispositions du code du travail, dans les conditions définies par le même décret.

Article 3

Un décret en Conseil d’État fixe les modalités d’application de la présente loi.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3088.asp