mercredi 28 avril 2010

[video] Melenchon et les médias, des amours rebelles

[Dans la série "Patientons tandis que notre rédacteur retrouve le chemin de son blog..."]


La scène débarque sur le net au début du mois...

A travers l'objectif d'un étudiant en journalisme traquant le clash au camescope, Jean-Luc Mélenchon s'attaque à la « sale corporation voyeuriste et vendeuse de papier ». Le ramdam est parti. 230.000 visionnages. Aussi sec, le président du Parti de Gauche se prend quelques salves éditoriales, radiophoniques télévisées de la part de ceux qu'il appelle "la meute". Parallèlement, il suscite un pic d'intérêt "inespéré" chez ceux qu'il met en cause.

Le 14 avril dans la foulée de son "pas d'excuses Tour", curieux de ce jeu paradoxal mêlant mépris et "soif d'en être" qu'il entretient avec la société du spectacle, de ses réflexions sur la mutation du journalisme (qu'il a exercé) s'alternant aux admonestations contre les intéressés, 4 blogueurs (Sebmusset, Vogelsong de Piratages, Mancioday de Reversus et Bruno-Roger Petit du Post.fr) discutent avec JLM durant une heure sur ces thèmes occupant une place croissante dans son discours politique.

Rodé : Il mène la discussion allant et venant d'un sujet à un autre (télé, spectacle, presse, information) à l'intérieur de la thématique "médias". Ce qui rend le montage complexe. Nous le présentons ici dans sa (presque) continuité.


1/4 (13 min) :
- Retour sur l'épisode de "la petite cervelle"
- Retour sur "
la cléricature journalistique" et les épisodes Peillon, Zemmour et Mitterrand.



2/4 (9 min) :
- Combattre "la cléricature" de l’intérieur / L’attaque des médias est une façon d’attaquer un ordre « globalitaire » / L’exigence demandée aux journalistes / "La révolution citoyenne des médias".

3/4 (9 min) :
- La responsabilité des médias dans le conditionnement et l’unification des valeurs de la société.

4/4 (6 min) :
- Retour sur le passage socialiste à la gestion des médias dans les années 80 et la libéralisation des ondes.
- Comment les citoyens peuvent-ils être eux-mêmes producteurs de contenu ?



A lire sur le sujet,
Acrimed : La colère de Mélenchon et sa médiatisation
Article 11 - Jean-Luc, Radical ?

et la perle "Melenchon et les médias":



Merci à J.L Mélenchon pour sa disponibilité
ainsi qu'aux autres blogueurs, J. Rosselin et P. Moro.

6 commentaires:

Dagrouik a dit…

la 4e video est priceless, il aborde les erreurs de la gauche, et le problème des médias.

la dernière phrase conclue tout.
"problème de régression sociale"

Bravo a vous.

Denis a dit…

Bonjour,

Intéressant.

Une petite remarque sur la première vidéo : Il explique que la journaliste a insisté pour lui demander un nom. L'extrait présenté semble dire le contraire : on a l'impression que la journaliste n'insiste pas et que c'est lui qui construit toute la discution. Coupure maladroite au montage ?

seb musset a dit…

@denis > C'est aussi mon sentiment (en m temps je ne dispose pas de l'enregistrement intégral).

C'est pour ce "décalage" que j'ai laissé l'extrait, assez révélateur. Sur le plateau de LCI ou face à un camescope d'étudiant : c'est au fond la même attaque mais pas la même expression.

loozz a dit…

Très bon mélenchon !!

Par contre avez vous remarqué la déclaration des droits de l'homme et sa belle symbolique illuminati derrière lui ?

pilulerouge a dit…

Globalement; un reportage intéressant, que j'aurais bien aimé voir et/ou entendre dans les grands circuits de l'information. Il laisse le temps à l'intervenant de déployer son argumentaire, sans pour autant être dans la complaisance. Mr Mélenchon est l’un des rare à naviguer contre courant, et à s’attaquer frontalement à ce qui est convenu d’appeler une crise médiatique. Mais jusqu’où Mr Mélenchon est-il prêt à aller ?

Sur le fond, Mr Mélenchon relève que l'information des masses médias fait partie d'un système, qui obéie à des règles jamais écrites "extrêmement codifié". Il qualifié de "mystère", cette norme muette. Là, ça devient vraiment intéressant, car au lieu de donner le fond de ça pensé, il se réfugie dans le mystique sans plus de détails. Mr Mélenchon vous en avez trop dit ou pas assez. Ce phénomène ne touche pas que la France. Elle est une tendance lourde dans la plupart des puissances économiques occidentales. Mr Mélenchon soufrez vous de naïveté chronique ou bien votre capacité de critique du système est bridé. Je vous crois tout sauf naïf et Je conçois aisément, que vous avez besoin d’eux pour exister. Pour vous paraphraser "je crois que c'est une limite que vous avez atteins".

C’est là que le bas blesse. Le politique (même le plus virulent), ne peut complètement scier la branche sur lequel il est assis, et cela même si cette branche est pourrie de champignon. L’autocritique médiatique est aussi efficace que les auto contrôles économiques : Goldman-Sachs, dette souveraine grec…
C’est pour cela que je trouve intéressante l’idée de Mr Mélenchon, de remettre de la démocratie dans le système de l’information. Je finirais par ce que Mr Mélenchon dit à demi-mot. La dérive du système médiatique ne s’explique pas uniquement par des soucis financiers ou la quête constante de la facilité (le sensationnalisme). Ce système est aussi voulu, orienté, et perverti volontairement par des intérêts privés. Il ne s’agit pas ici de conspiration, mais d’obéir à un système qui créé un paradigme qui ne réponds plus aux réalités de ce monde. Ceci explique en partie la désertion du J.T de 20H au profit du web. En ces temps de crise, la population comprend peut à peut, que monde médiatique, n’est pas le leur.

Pierre.M a dit…

Bonjour,

Merci, merci, merci mille fois pour cet excellent entretien que j'ai regardé 6 fois. C'est absolument excellent !

Bravo !