jeudi 7 janvier 2010

Des morts plus vivants que d'autres


7 janvier 2010. Il est 10.05.

L'AFP a annoncé la mort de Philippe Seguin, président de la cour des comptes, depuis deux heures.

Passée l'atomisation instantanée du come-back promo de Lionel Jospin sur France Inter, le volume d'information et d'hommages sur dans les médias centuple, "miltuple" peut-être en 120 minutes la masse totale d'informations émises depuis la mort de Michael Blaise le 28 décembre 2009.

Tu ne sais pas qui était Michael Blaise ? Normal.

Si sa mort a été immédiatement minimisée, les dernières minutes de sa vie furent prestement qualifiées d''hystériques", le reste de sa courte vie étiqueté de "marginal".

Il est mort des suites d'un contact prolongé avec quatre vigiles, dans la réserve d'un centre commercial lyonnais d'une célèbre et ultra-bénéficiaire enseigne hypermarchande au carrefour de vos emplois du temps.

Après un mensonge initial du dirlo de l'hyper, un cadre propret fusionnant avec sa direction, média-trainé en catastrophe par celle-ci, est envoyé devant les caméras de la télé-locale, le soir de l'incident pour défendre l'histoire officielle (qui est toujours celle du puissant.)

Du point de vue de son employeur, des vigiles et de leur avocat : Pas de dégâts, notre de service de sécurité a fait preuve de professionnalisme. Ce marginal était un énervé, il a collapsé.

Comprendre : "C'était couru d'avance, il n'avait qu'à pas volé sa cannette de bière à un euro quarante".

C'est comme ça chez Intersection : Ou tu payes ta bière ou t'es mis en bière, avec en prime un cassage de ton image post-mortem.

Michael Blaise est le taux de perte toléré par la noble et grande distribution dans ce tunnel hasardeux de consommation entre Noël et le réveillon. La direction se dit, il sera oublié avec le coup de canon des soldes, quand les pauvres un poil plus riches que Michael se précipiteront par millions dépenser leur petit pécule, de l'essentiel au futile.

La marginalité ne tenant qu'au plastique de la cofinoga qu'on a ou pas.

Vite, dispersons.

Seulement voilà...

- L'entourage de Michael fait savoir que le défunt n'était pas marginal ni SDF, thèse de la direction de la direction relayée dès le départ par la plupart des médias (voir vidéo à la fin)

- Une caméra de surveillance a filmé le dernier quart d'heure de vie de Michael et l'enregistrement vu par le procureur-adjoint de Lyon livre une version nettement moins bisounours que celle de l'avocat des vigiles. (vidéo en fin d'article)

Durant 15 minutes, 3 vigiles immobilisent Michael Blaise contre une table, l'un d'eux s'allongeant de tout son poids sur le jeune homme, lui plaquant la cage thoracique. Ils maintiennent la pression malgré les hurlements de Michael et poursuivent après qu'il ait cessé de hurler.

En bons professionnels de la sécurité des intérêts des puissants, pour une paye de misère qui leur est crachée à la gueule, durant six minutes, nos vigiles à peine plus humains que les objets dont ils ont la garde, s'acharnent à maitriser un mort.

Ça, comme dit Morandini dans les phrases où il ne parle pas de buzz : "ça peut faire polémique."

Heu enfin... ailleurs que dans des médias dont le principal annonceur est la puissante enseigne en question.


Trois jours après la mort physique et médiatique de Michael, alors que les quatre vigiles sont mis en examen, l'affaire monte poussivement au niveau national.

Nous sommes alors le 31 décembre 2009, Michael Blaise est mort depuis trois jours.

Voici les titres d'une édition d'information matinale sur une des stations de radio les plus écoutées en France :

- Ce soir c’est la fête. Alors : êtes plutôt foie gras ou huître ?

- Ce soir : Risques de débordements partout en France et traditionnelles voitures brûlées. Pour faire face à l’insécurité, Brice Hortefeux renforce le dispositif policier. 8000 agents en rab' rien qu’à Paris.

- Ce soir : Vœux modernes du président moderne avec fond moderne à la Avatar et ça craint quand même : La taxe Carbone vient d’être "retoquée" par "les sages" du conseil constitutionnel. (Pour l'occasion les techniciens ressortent du placard le bobino de Rocard sur « crime de non assistance et de planète en danger ». )

- "Peut-être une bavure" dans un supermarché à Lyon où un « marginal » [toujours lui] est mort étouffé par 4 vigiles de sécurité.

- Et vous, que pensez-vous des ampoules basse consommation ?

La mort d'un "marginal" calée en trente secondes (dont 28 pour l'avocat des vigiles et 0 pour celle de la victime) à sept minutes de journal, entre le rôti de biche et deux tranches de saumon : Michael, c'est ta troisième mort par étouffement en moins d'une semaine.

Condensé de toutes les barbaries humaine, économique et médiatique de ces vingt dernières années, l'atroce mort de Michael rejoint la zone morte de l'information, où tout ce qui peut faire fond et indignation et vite recouvert de buzz et de scoops s'annulant dans une hypnose stroboscopique par succession sans fin. Philippe Seguin, bien malgré lui, rajoute une pelletée sur la sépulture de l'antillais.

Il est 11 heures, j'ai fini l'article.

Toute la France sait pour Seguin, combien savent, même parmi les employés mal traités de la sanglante enseigne, que Michael Blaise a vécu et qu'il est mort dans leurs murs pour tentative d'évasion d'une cannette de kro ?


Je n'étais déjà pas friand de ces camps de consommation. Sachant que l'on y risque sa peau pour cause de connerie humaine : Nos relations sont terminées.

Je ne positive pas avec gens-là.

En mémoire de Michael, je ferais peut-être une trêve dans mon boycott du magasin et de ses sous-marques (Le groupe est par ailleurs spécialisé dans l'évasion fiscale king-size) pour aller maladroitement casser ("- Je l'ai pas fait exprès, quel maladroit!" ) une cannette de Kro dans les rayons, avant de repartir les mains dans les poches sous les regards offusqués des clients qui me diront :

EUX
Mais comment osez-vous faire ça !


Et vous ? Comment osez-vous encore acheter là ?


1ere vidéo : Version de l'avocat des vigiles qui plaide "le professionnalisme", la victime est présentée comme un SDF :

envoyé par telelyonmetropole.


2e vidéo : 2 jours après, la mise en examen des vigiles...

envoyé par telelyonmetropole.




33 commentaires:

david a dit…

Seb,

Ton article m'a boulversé. J'ai pleuré de désespoir, de rage, d'impuissance...

Je ne peux pas vivre avec cela. Je ne peux plus cautionner le système que tu décris à travers ce drame. Ces pauvres types qui gagnent la misère et en plus qui font du zèle pour éviter de perdre leur job ou d'obtenir la misérable prime promise en cas d'atteinte de l'objectif... D'autres vies encore foutues par ce système.

Je me lève depuis un certain temps contre cette dictature institutionnelle qui distille de plus en plus son fiel. Je résiste contre l'Empire qui est la source de tous les maux. Je milite pour que chaque action de résistance puisse être relayée et certainement pas être barrée pour je ne sais quelle excuses bidons (ici je pourrais faire référence à l'"appel des 24 contre le no Sarkozy day"...).

Tu as raison de poser cette question, LA question en fin de message. Chacun est responsable de ce qui se passe dans ce pays.

Une pensée émue pour Michael et sa famille qui en plus du drame vécu vont maintenant devoir subir les affres du système pour oser contester la réalité. Mon coeur est avec eux.

Galactus09 a dit…

http://www.monde-diplomatique.fr/2008/01/MONGIN/15512

Legislation sur les vigiles. A lire c''est édifiant.

poposter a dit…

Autant j'apprécie en général la prose de blog, autant j'ai un peu plus de mal avec la collusion entre la mort de P.Seguin et celle de cet inconnu de tous qui, et vous avez raison à 100%, aurait mérité beaucoup plus de coups de projecteurs.
Dommage pour cette collusion que je regrette, Seguin et votre article méritant mieux, car il s'agit en effet de s'engager, de FAIRE, de ne PAS faire.
Je ne peux donc aussi que regretter votre choix contre le No Sark(o) Day qui, même si c'est mal branlé, aurait quand même mérité lui aussi qu'on lui file un coup de main plutôt qu'un coup de boule... à 3 bandes ! C'est con.
Patrick

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

@Galactus09 > Merci pour le lien, je vais le rajouter en complément.

@poposter > c'est plus compliqué que ça, j'allais écrire l'article sur Michael et les vigiles au moment où j'ai appris la mort du sieur qui, et c'est vrai, n'est qu'un EXEMPLE USE A TITRE DE COMPARAISON (c'est dans le titre). D'un côté, la démesure de l'éloge médiatique. De l'autre, la relative discrétion des mêmes (rapporté à l'atrocité des faits survenu chez un annonceur conséquent).

Tu me diras : C'est pas nouveau mais a chaque on franchit un nouveau petit cran bien cradingue.

Quant au NSD : Si Séguin a peu avoir ici, que dire du lip dub de grand soir ? Pas grand chose.

Tout a été dit dans les commentaires 2 billets plus bas.

claire a dit…

je trouve que tu as bien raison de faire le parallèle entre ces 2 morts. Les problèmes de dos de Jonny aussi étaient sur médiatisés. Traiter la mort de cet homme de manière aussi laxiste prouve bien que les médias ne servent comme le reste qu'à faire du pognon. Il ne reste plus beaucoup d'humanité dans notre société.

Cyrène a dit…

Je viens d'écouter les vidéos, enfin surtout la deuxième car j'ai l'estomac sensible, et je n'en crois pas mes oreilles. Alors en gros il ne méritait pas de mourir car il n'était pas un marginal, super alors ceux qui le sont aux abris : la chasse est ouverte. Personnellement j'évite de sortir seule dans ces lieux de perdition que sont les centres commerciaux, je vis en banlieue de Lyon et préfère les ballades à ciel ouvert. Cependant, sans me définir comme marginale, les gens me décrivent souvent comme une originale et je commence à flipper sérieusement. Ne croyez surtout pas que je fasse de l'humour sur la mort de quelqu'un, mon but est d'abord de pointer l'absurdité grandissante des discours qui nous sont assénés en ces temps de cogitation sur l'identité nationale. Je ne sais toujours ce qu'on veut nous faire exprimer mais je sais très bien ce qu'est la mouvance identitaire en France. Plutôt qu'un no Sarko day pourquoi pas un no facho day pour le printemps!

Alexandre a dit…

Moralité déjà connue : ils te font des super prix mais c'est sur toi qu'ils font les économies.

Ana Maria a dit…

"On renfloue des banquiers qui mériteraient d'être traduits au Nuremberg de la cupidité" (dixit Seb Musset), et on tue par étouffement un pauvre qui volait juste une bricole à 0.60 centimes.
(J'ai rappelé votre excellente phrase qui résume si bien notre sinistre société.)

poison-social a dit…

Pourquoi les nommez-vous "vigiles" ?
On dit agent de sécurité, c'est un vrai métier, comme les autres, c'est le métier que je fais, car je ne n'ai pas de diplômes universitaires, la vie ne me l'a pas permis, et moi je ne le fais pas comme ça !
Je garde une sucrerie, je suis courtois et diplomate avec par exemple des camionneurs (certains, pas tous) qui roulent comme des tarés sur le site au risque de m'écrabouiller quand je fais mes rondes, fument à côté des bâtiments et mériteraient, eux, des baffes par leur attitude... et pourtant, je n'abuse pas de mon autorité, et plein de braves types comme moi en font autant, ces "cow boys" immondes que vous décrivez ne sont pas une généralité, il serait bien que vous mettiez un bémol dans votre article, mr Musset, vous donnez la sensation désagréable d'injurier toute une profession.
Je ne vous aime pas, mr Musset, instinctivement, depuis que je vous ai croisé à la Comète, je n'aime pas vos grands airs, c'est comme ça, j'écoute mon instinct, et ne cherche pas à savoir si j'ai tort ou raison, je m'en fous totalement d'être injuste envers vous.
Voila, c'est dit.
Oui, cette mort est atroce, et ces grandes chaînes de distribution me font gerber moi aussi.
Mais on fait ses courses là où on en a les moyens, ça me fait marrer, les grandes idées de boycott, votre salaire n'est peut être pas le même que le mien...
Et une bande d'excités qui s'en prennent à un type déjà mort ne représente pas toute la profession de "vigile".
Souffrez maintenant que je prenne congé après cette incursion un peu musclée sur votre blog.

Clément a dit…

Un ami vigile me dit "Je ne crois que ce que je vois".
Dommage pour moi, la vidéo "pas faite pour les bisounours" débouche sur un lien mort et j'ai beau chercher cette fameuse vidéo partout : je ne la trouve pas.

Si on pouvait m'aider à convaincre ce St-Thomas.

Clément a dit…

@ poison-social

C'est marrant, je viens de lire votre mot après avoir écrit le mien.

Moi qui suis largement pour l'exagération volontaire et la caricature des professions dans un but purement jouissif, je ne vous suis pas , évidemment.
Mais je vous comprend.

Un de mes meilleur amis ( celui qui veut absolument voir la vidéo ) est vigile ... Enfin "agent de sécurité" si tu préfères.
Pas vraiment politisé, mais il se coucherait sous une bagnole pour moi.
Alors je comprend la réaction de déni lorsqu'on attaque ta profession. Bien que... Je n'ai pas l'impression que "les vigiles" soient mis en cause, mais que CES vigiles le sont.

Se dire "tous les vigiles sont des nazis qui aiment torturés des noirs parce-qu'ils ont volés une bière", c'est idiot.
Mais se dire "Tous les vigiles sont des gens respectables" est une bêtise dans le sens inverse.

Le truc, c'est que lorsqu'on exerce une profession dans laquelle on se doit de représenter " l'ordre et la sécurité", on a souvent tendance à se prendre pour un cow-boy. (J'ai bien dit "souvent" et non pas "toujours" ).

Tout est histoire de nuance.


ps : c'est quoi "la Comète" ?

Clément a dit…

pardon pour les fautes, je n'ai pas le BEPC.

mrsclooney a dit…

je ne savais pas pour ce jeune homme, tu as raison de ne (pas) trouver normal, scandaleux, le traitement par les médias de son histoire.
C'est pas l'hommage à Séguin qui est trop long, c'est celui à Mickael Blaise qui est (scandaleusement) inexistant.
Je sais pas si on peut comparer les 2.

LeSinistre a dit…

J'ai été vigile pendant 3 mois, histoire de payer mes études d'ingénierie. Je bossais en aéroport.

C'est comme toutes les professions, il y a de tout, des connards et des types biens. Le problème est que les connards sont taille XXL, totalement incultes, arriérés et brutaux. Comme dans la Police.

Ce que je trouve le plus pathétique, c'est que ces 4 gus, d'après la vidéo, s'acharnent à maitriser un type qui est déjà mort depuis au moins 5 minutes ! A croire que chez ces types, la connerie est aussi XXL, au point de ne pas distinguer un mort d'un vivant...
Professionnels ? Pas du tout. Si le gars s'énervait, hop une clé de bras, et c'est fini. Si je me souviens bien, c'est pas dans la procédure, mais au moins c'est rapide, efficace, si c'est bien fait, sans trop de dommages, et permet d'assoir sa domination de suite.
Un de mes amis, vigile depuis 6 ans chez Leclerc, n'a jamais eu a utilisé la violence, même contre des mecs alcoolisés : 1m85, 110 kilos de muscles, un air sérieux et une voix calme et posée suffisent amplement à calmer la situation. ça s'appelle la "présence", la plus grande partie de la communication étant non verbale chez les humains.

Faut vraiment que je remette à la muscu et au karaté... la situation économique allant en empirant, le crash numéro 2 étant attendu pour cette année, il va être de plus en plus dangereux de se réapprovisionner en grande surface.

@Poison social.
J'avoue ne pas comprendre cotre réaction. Le mépris des gens a l'égard des vigiles est flagrant, et ceux-ci, par leur comportement et leur impolitesse générale, le rendent bien.
De nombreux biens seraient moins chers voir gratuits sans le recours à des vigiles pour les protéger, mais cela est un problème de civilisation, comme jeter de la nourriture invendue et encore bonne par cartons entiers au lieu de la donner...
La situation n'ira pas en s'améliorant : les tentions économiques entraineront des tensions sociales et une violence grandissante, y compris dans les supermarchés. Voyez la situation qui se profile : des gens devant se nourrir mais n'ayant pas les moyens de payer, et vous tentant de les empêcher de voler alors qu'ils n'auront pas le choix...

Kaos a dit…

Quand des vigiles se feront blesser out tuer en tentant de "faire leur travail", qu'on compte pas sur moi pour chialer. Y'en a sûrement des très sympas, peut-être même plein, mais, dans l'exercice de leur fonction, ils ne sont que les troufions de la grande bourgeoisie, qui se permet le luxe de sous-payer des prolos pour empêcher les autres d'attenter au bon fonctionnement de leur commerce.

Ceux-là on clairement dépassé les bornes, mais si l'histoire s'était "bien terminée", avec une petite garde à vue pour la forme, éventuellement, ils n'en auraient pas moins été de gros connards qui justifient leur collusion avec leurs propres ennemis par une fiche de paie.

On ferait une très grosse erreur en laissant penser que les problèmes de l'époque se résument à des extrémités de ce genre.

Monsieur Poireau a dit…

Pas lu les commentaires.
Alors s'il s'était s'agit d'un sdf, cela aurait été moins grave ? Tuer quelqu'un qui est à la rue, c'est bénin ?

Bel article !
:-))

seb musset a dit…

@poison-social > Ainsi soit-il. Agent de sécurité est effectivement un métier dont je déplore la nature et souvent (comme ici) les pratiques et l'encadrement. C'est également un métier qui a beaucoup d'avenir.

Comme pour la police, il requiert une solidité morale à toute épreuve.

Je n'ai jamais dit que les vigiles étaient des "nazis". C'est caricaturer la caricature. Ils sont comme les autres avec leurs qualités et leurs défauts. Ce type de métier, exercé dans ces conditions (peu d'études, mauvais salaires, tout pouvoir) à tendance à survaloriser leurs défauts.

@clement > le lien est mort aujourd'hui. Il pointait vers l'itw du procureur, visible dans les vidéos. La vidéo en question est dans les mains de la justice.

@Mrs clooney > Tt cela est symbolique, on peut remplacer seguin par tout autre personnage ou même évènement anodin. Ce qui compte dans ce faits-divers (O combien compacté en symboles) c'est son temps d'occupation dans la zone "information". Et encore, pour une fois on peut remercier la video-surveillance. Sans ce rebondissement, je n'en aurai pas entendu parler (sur cette fameuse radio...)

@Le sinistre > être vigile pour se payer ses études ? Dans un monde un peu moins pire, cela devrait être l'inverse : Faire des études pour être vigile.

pilulerouge a dit…

Technique de propagande : Cas d'école

Première vidéo

- utilisation de la forme affirmative plutôt que le conditionnel pour valider que le jeune homme "a fait un malaise","après un face à face musclé avec les vigiles", "c'est là qu'il perd connaissance", et n'hésite pas à qualifier l'homme de S.D.F. Aucun rapport d'autopsie, ni enquête ne peut affirmer cela. Pour le journaliste et son équipe il n'y a aucun doute permis.

- Argumentaire unilattéral
L'avocat des vigiles est complètement dans son rôle est défend ses clients. Par contre, on regrettera l'absence total de témoignages de la partie adverse. Le reportage est donc à charge contre "la victime".

- Utilisation du conditionnel qu'en l'enquête contredis les "informations journalistiques".
Pour parler d'"asphyxie", le journaliste renvoi la responsabilité de l'utilisation de ce mot, au Préfet, et utilise le conditionnel. Donc, pour le reporter les témoignages des personnels de Carrefour ont plus de poids qu'une enquête préfectoral.

- Utilisation de l'euphémisme pour la victime, et d'hyperbole pour les accusés.
Remarquez que ce mot "asphyxie" annonce un meurtre, alors que l'utilisation de mots comme "malaise", "perdre connaissance" ferai plutôt pensé à un problème de santé. Ainsi, l'utilisation de ces mots font un peu oublié le fait que l'homme est "mort", que l'on parle ici de "meurtre". Par contre, le chant lexical qui aurait du être utilisé par la famille de la victime, "sous le choc", "effondré", est finalement repris par les bourreaux.

- Stigmatisation sociale.
Le journaliste choisit de qualifier la victime de "jeune" et de "S.D.F" pour clore sa chronique. Oubliant au passage de signaler qu'une enquête est en cours, ce média met un point final à l'accusation en dévoilant sa condition social. Comme si, la jeunnesse, et la marginalité supposée de la victime était importante dans la compréhension de ce fait divers.

Conclusion :
Selon le message véhiculé par ce reportage, l'enseigne Carrefour et son personnel de sécurité ont été victime d'un vole par d'un jeunes S.D.F violent.
Cette inversion total des valeurs, largement utilisé par la grande presse, déshumanise le spectateur. On peut seulement imaginer l'impact que peut avoir une telle propagande quand cette désinformation est distillé jour après jour à des millions de concitoyens.
Ainsi, j'ai pu entendre dans les couloirs : "c'est bien fait pour lui, il n'avait cas pas voler!"

Je rappel les préjudices : 1 Mort VS une bière.

pilulerouge a dit…

Hors sujet

Je tiens pour cette nouvelle année, à saluer le travail de Seb-Musset qui à travers ce blog, nous fournis sa vision de la société. Une orientation qui pour une fois n'est pas du copier/coller, mais un véritable travail intellectuel personnel. Votre style moderne et décapant dénonce une époque trouble, là où beaucoup de professionnels ont abandonnés leur étique et leur professionnalisme (voir le sujet de ce billet).
J'ai tendance à analyser les choses de manière globale : géostratégie, macro-économie... Ceci me permet de comprendre les orientations majeurs de notre monde. Mais , vous avez un point de vu tout aussi important, en passant au microscope l'évolution (perdition) de notre société. Si comprendre le monde dans lequel on vit est important, les véritables changement viennent toujours d'"en bas".

Pour paraphraser G.Orwell (malheureusement d'actualité) : “En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire”.

mrsclooney a dit…

je suis d'accord

BA a dit…

Mort d'Hakim : Luc Chatel dénonce une terrible "banalisation de la violence".

"Ce qui s'est passé hier, ce n'est pas un affrontement entre bandes, une affaire de racket, c'est une affaire absolument terrible de banalisation d'une violence quotidienne, c'est un différend entre deux jeunes de 18 ans qui, il y a quelques années, aurait tourné en une petite bagarre à la récréation et là s'est terminé par un coup de couteau et un mort", a déclaré M. Chatel.

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-01-09/mort-d-hakim-luc-chatel-denonce-une-terrible-banalisation-de-la/920/0/411868

Rappel : depuis 2002, la droite a supprimé des dizaines de milliers de postes d'enseignants et de surveillants dans les collèges et les lycées.

Aujourd'hui, la droite récolte ce qu'elle a semé.

Et après ça, Luc Chatel vient se lamenter devant les caméras.

Luc Chatel est un tartuffe.

Abdel a dit…

Leçon de novlangue médiatique , Des euphémismes à géométrie variable

Par Collectif Les mots sont importants, 10 janvier

Lu dans la presse :

« Un voleur à l’étalage connu des services de police est mort mardi après avoir été maîtrisé par des vigiles au magasin Carrefour de la Part-Dieu » (Rue 89, 30 décembre 2009) [1]

« Le cinéaste franco-polonais [Roman Polanski] est assigné en résidence en Suisse sur mandat d’arrêt américain pour une affaire de moeurs qui remonte à plus de 30 ans » (Libération, 7 janvier 2010) [2]

Pas lu dans la presse :

« Un jeune orphelin de 25 ans d’origine martiniquaise vivant en foyer [Michaël Blaise] a été tué par des vigiles pour une affaire de chapardage de canettes de bière à moins de 10 euros »

« [Roman Polanski, ] le violeur d’une mineure de 13 ans (droguée avant d’être sodomisée) est assigné à résidence en Suisse »

Question :

Pourquoi ?

source : http://lmsi.net/spip.php?article991

Galactus09 a dit…

@Abdel > Et si on sodomise un vigile est ce qu'on à une bière suisse de 13 an d'âge ? ;)

seb musset a dit…

@abdel > On a eu aussi pas mal dans le genre :
"Le froid fait sa dixième victime" et autres "la rue a encore tué cette nuit"

Guyb a dit…

Je viens de remarquer la disparition des vidéos de Grand François. C'est presque un haut-le-coeur qui vient de me prendre à l'instant. Autant brûler une bibliothèque ! Quel dommage ! Je ne cromprends pas MAIS je respecte la décision, et pourtant si j'avais su j'aurais sauvegardé les vidéos...

Guyb (un tant soit peu "dègue".)

cedh007 a dit…

le traitement médiatique de cette histoire est la figure emblématique de notre société. bien plus que de la déshumanisation,on a droit a un formatage en bon et du forme. la société française pue vraiment du cul depuis une décennie. la banalisation des stigmatisations et des mensonges de toutes sortes sont devenues légions. cette affaire n'a pas eu de réelle retentissement parce que la victime était noire et jeune (en gros c'était un nègre de 25 ans et sdf de surcroit). par contre pour la mort de seguin,gros phoque de 150 kilo a poil et parasite des institutions depuis des temps immémoriaux,on nous en a fait une sacrée tartine,comme si le monde allait s'arrêter de tourner. les médias sont un corps gravement malade au pouvoir démesuré. mais en vérité ce n'est pas de leur faute,le public n'a pas envie d'entendre que des brave agents de sécurité aient pu commettre un meurtre,ce qu'il veut entendre,c'est qu'un négro ne sévira plus jamais comme voleur de canettes a 2 balles dans leur magasin de merde préféré. la france est vraiment un pays pitoyable.

seb musset a dit…

@Guyb > Moi aussi mais bon, la décision vient de lui. Il ne veut plus être sur internet. Donc pareil, je me plie à la décision.

@cedh007 > Ce que je dit dans l'article, cette histoire est un condensé de l'époque : La pauvreté initiale du type, la barbarie jusqu'au boutiste du salarié, le règne du marché, la lâcheté de la presse, le cynisme totale de la direction.

@aux autres > Je suis actuellement bloqué du dos (encore), ce qui explique un peu ma baisse de productivité. Je reviens bientôt.

Gilles Foucault a dit…

@SEB M: Je te souhaite un prompt et complet rétablissement.

cécile a dit…

t'as intérêt de la retrouver ta productivité, l'empire ne saurait conserver un looser incapable de sur performer.il y a 4 millions de personnes qui serait bien content de l'avoir ta place!! t'as qu'à prendre un coach pour apprendre à gérer ta douleur..
ça c'était pour la blaque mais revien snous vite besoin que tu décrypte haiti misère sur population esclavage caraibe responsabilité politique historique, environementale.. un an après la grève en guadeloupe,,

Paul-Emic a dit…

j'avoue ne pas avoir prêté une grande attention à ce fait divers lorsqu'il s'est produit, mais votre post est accablant.

sport shoes a dit…

je vous remercie pour ce partage d'un article de Nice.
authentic nike shoes
discount puma shoes whosale
discount nike shoes whosale
cheap nike shoes
discount nike shoes
discount puma shoes
nike mens shoes
nike womens shoes
nike childrens shoes
puma mens shoes
puma womens shoes
chaussures puma
puma speed cat
Nike Tn Chaussures
requin tn
nike shox
puma shoes
puma CAT
puma basket
puma speed
baskets puma
puma sport
puma femmes
puma shox r4 torch
nike air max requin
nike shox r3
shox rival r3
tn plus
chaussures shox
nike shox r4 torch
air max tn requin
nike tn femme
pas cher nike
tn chaussures
nike rift
nike shox nz
chaussures shox
nike shox rival
shox rival
chaussures requin
jeans online
cheap armani jeans
cheap G-star jeans
cheap ugg boots

valorisa a dit…

Bonjour,

Un cas à peu près similaire.

http://gentechspace.free.fr/barrablog/index.php?2010/02/15/557-cgr-m-a-agresser&cos=1

Valorisa