mardi 30 juin 2009

Pot aux roses à Solidays


Samedi 27 juin 2009, 18h00. Festival Solidays à l'hippodrome de Longchamp. Grosse chaleur et gros son. Je sors du concert des canadiens de Creature en terminant mon kebab et pénètre dans la réserve aux privilégiés à bracelets rouges.

" - Backstage pass ! "

Tapissé de canisse, l'oasis et ses tentes baignent dans une indolente béatitude. La vie s'y déroule sans tensions, à coup de "pop" de bouchons de Chardonnay et nappée des échos de basses mêlées des performances de Louise-Attaque et des Blérots de R.A.V.E.L se déchainant sur leurs scènes respectives à 100 mètres de là.

Je suis invité avec d'autres blogueurs de gauche-gauche, gauche, pas à droite, centre-gauche et Nickcarraway pour une rencontre informelle avec Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France qui est le soutien financier principal du festival.[1]

Notre présence ici est l'indicateur que la campagne de 2010 a déjà commencé. De l'avis des intéressés, elle s'annonce violente.

Amis du PS, l'heure est grave : Avec l'anti-pub solférinesque, votre parti
a un risque non-négligeable d'être corrigé aux régionales et d'abandonner quelques bastions sur lesquels il appuie encore sa légitimité pour prétendre, un jour, reprendre le pouvoir.

Pour le portrait,
avec sa bière et son cigarillo, Jean-Paul Huchon est un personnage forcément sympathique. Sans présidentielles dans le collimateur, ça change.

" - La région : Tout le monde en voit les effets mais personne ne sait que nous en sommes responsables. [...] On fait de gros efforts mais les gens ne s'en rendent pas compte."

Pour la politique locale, je sais ce que c’est qu’une région dirigée par la droite donc il n’a pas besoin de me convertir.

Sur les perspectives nationales du PS, on est d'accord : Je l'ai écrit et répété, barre à gauche pour les socialos ou next stop : Total annihilation.

D'autant plus tragi-comique que, jamais depuis le début du siècle dernier, le besoin d'un vrai discours de gauche crédible ne s'est autant fait sentir dans ce pays où la solidarité s'étiole et les acquis sociaux passent un à un au rouleau-compresseur des cons killers de la 'com.


Tandis que sous la tente j'aperçois Stéphane Plazza entrain de home-stager le buffet garni et ses soupières de sangria, me passe par la tête qu'effectivement, si je sondais mon entourage d'endoctrinés M6 franciliens de moins de 40 ans les deux-tiers d'entre eux me répondraient :

" - Jean-Paul Huchon qui c'est ? "
" - Ah bon la région est à gauche ? "
" - C'est quoi la gauche ? Connais pas. Dans le doute, je fais comme mes parents, je vote UMP. "

Retour à l'apéro :


"- On a trop fait d'anti-sarkozysme." Déplore JPH.

Et oui, il reste au PS un champ des possibles qu’il s’évertue à ne pas regarder, un concept tout bête et 100% bio qui parfois peut même voter : Les victimes (un jour ou l'autre) des décisions du monarque. On les appelle aussi : La majorité des français.

Tandis que du jeune précaire au quinqua black listé, on se résigne amer à devenir la donnée variable d'exploitation d'un occident en plein processus décomplexé de tiers-mondisation sociale, les pontes du PS, devant micros et caméras, se cantonnent à pérorer sur des luttes intestines qui n'intéressent qu'eux.

Ici, pas de micro pas de caméras. Enfin presque pas.

" - Les valeurs du socialisme sont plus que jamais d'actualité. [...] Il faut ré-insuffler le sens du collectif." lance JPH.

Avant de préciser :

« - On devrait être plus dur en interne avec les gens qui ne sont pas de gauche. Et pas dans 6 mois ! Maintenant ! »

J'approuve. Mais les baffes de 2002, 2005, 2007 et 2009 n'ont pas l'air d'avoir fait passer le message.

Je me roule une cigarette. C'est compliqué avec ce temps lourd, mes feuilles sont trempées. JPH enchaîne avec un florilège de touches impressionnistes au gant de boxe sur le congrès de Reims[2] au point que je n'arrive même plus à les noter sur mes papiers collés.

Au terme de la discussion, le président de région nous salue et nous invite à se revoir à la rentrée. En le regardant rejoindre le constitutionnel sous le tambourinage audio des sound-system, je pense à ce jour utopique, qui serait quand même efficace histoire de contrer concrètement l'autocratie en place, où ceux en train de pogoter derrière les canisses en hurlant "Politic Kills !"[3] et quelques têtes du socialisme, prêtes à se sacrifier en interne, parleront la même langue.

Ce soir, on en est pas loin. Mais ce soir, c'est la fête de la solidarité et nous sommes tous des VIP.

Et Merde, Plazza est parti. J'aurai pas ma photo pour le blog.

[1] Région Ile de France : Un tiers de la population nationale et presque 5 milliards de budget annuel : Y a de quoi s'occuper.

[2] Bonus cinéma : Le congrès de Reims vu par Jean-Paul Huchon :


[3] Petits arrangements avec la programmation : Manu Chao passe le lendemain.

8 commentaires:

cdg a dit…

Jean Paul Huchon, c est pas celui qui donnait des contrats a une entreprise qui salariait généreusement sa femme (sous son nom de jeune fille sûrement pour se montrer humble) ?

Tout ce que veut ce charmant garcon, c est garder son poste (et devenir ministre un jour si par miracle le PS revient au pouvoir ou a défaut comme Kouchner)

Entre lui et Balkany, il n y a pas tant de différence que ca. Ce sont tous 2 des politiciens qui se paient sur la bête. Seul le discours change quand les élections approchent. Mais ils ont le même mépris pour leurs electeurs

jack a dit…

bonjour,
n'étant pas sur la région parisienne je ne connais pas bien Huchon , en revanche je suis à Lyon et le notre de maire socialiste ( Collomb) n'est pas irréprochable non plus et ses adjoints non plus par exemple concessions de services publics à des monopoles privés, népotisme etc..
Mais la différence avec Balkany c'est que là on a du cador, du hors concours, du mafieux de haut vol en pointe sur le sécuritaire et les caméras de surveillance.
Peut être pour chasser la concurrence d'éventuelles bandes mafieuses sur son territoire, d'ailleurs il est le parrain..du rejeton de l'autocrate susmentionné; Une fonction qui lui va bien et qui récompense 30 années de service rendus "à la famille"

Edelihan a dit…

Et si le ps commençait plutôt à avoir un programme en rapport avec son nom ?

Baudricourt a dit…

La liste des subventionnés en région IDF,
Est à hurler de rire !
Si je me souviens, le gentil Julien Dray n'est-il pas le numéro deux de la région ?
Haha ! Trop fort... Oui mais nous on est les gentils de gÔche... Haha !
Encore un effort camarade... Rejoins le coté obscure !

piratages a dit…

Intéressant, depuis deux jours j'entends pis que pendre sur JP Huchon.

Excellent. Très personnel.

MD a dit…

Excellent, comme d'habitude.
Mais pourquoi ne pas nous rejoindre au Front de Gauche ?!

Ncall a dit…

Mais, parce que ça ne vaut pas plus qu'un Coccyx de Droite.

MD a dit…

Bien sûr, bien sûr.
Et Sarko disparaîtra tout seul...
Merci pour "Les victimes (un jour ou l'autre) des décisions du monarque" !