jeudi 2 avril 2009

1er avril dans les médias, un jour comme un autre en Sarkozie

8h00 : Interview radiophonique du Roi en son palais, par son laquais favori, Jean-Pierre. Le fossoyeur précoce des stars est envoyé spécial à L'Élysée, à 300 mètres de son studio (voir schéma) pourtant acquis à la raison d’état. Au micro, le monarque promet aux salariés de Caterpillar la même protection que celle promise l’année dernière aux salariés d’Arcelor-Mittal dont l’usine a définitivement été liquidée hier. Puis, le Roi reprend la thématique bande-annoncée hier à la sauvette à Châtellerault devant une caméra d’ITV, à l’abri des quelques milliers de mécontents (taux résiduel minimum désormais constaté au moindre de ses déplacements) : Si le G2O de Londres ne se passe pas comme je veux, je claque la porte du sommet !

Après le nombre de CRS, l'important c'est le buzz.

Schéma 1 : L'odyssée d'Europe 1, 330 mètres.

12h00 : Sortent enfin de leur interrogatoire de police, les journalistes de Rue 89 et France3, chaîne provisoirement gérée par Patrick vivant mal sa réorientation monarchique. Les journalistes étaient entendus dans le cadre d’une plainte venue de haut sur la fuite sur internet d’images Off du Roi où on le découvre dans toute sa magnificence, s’énervant contre un technicien qui refuse de le saluer avant son interview. Histoire de les intimider, furent présentées aux journalistes des captures d’écran de vidéo surveillance des locaux de la chaîne où ils officient. Qui a fourni les images ? Qui a fayoté ? La police a du mal à se prononcer.

13h00 : Reprise du feuilleton du Roi en tête des journaux radios et télés : Le Roi claquera t-il la porte du G20 ? La thématique en gommerait presque la nature du sommet et son évidente conclusion : En haut rien de nouveau.

13h10 : Je m’isole de toute transmission radiophonique ou télévisée pour quelques heures. Fin du monde ou pas, ce type de temps début avril : Faut en profiter.

17h30 : Ballade au jardin du Luxembourg. Sur l’Heil-pod, j'entends Laurent Ruquier qui, quand il n’est pas l’hôte d’une émission sur une chaîne publique de son pion Patrick, remet les pendules à l’heure dans son émission sur la radio privée de l'ami Jean-Pierre. Les médias nous manipulent ! lance l’animateur de divertissements. Il reprend ce sondage d’hier publié dans Libération et accuse le journal d’avoir présenté Dominique Strauss-Khan comme meilleur candidat pour la gauche aux prochaines présidentielles en focalisant sur les réponses de l’ensemble des Français, électeurs de droite compris, alors qu’il est fait peu de cas du fait que Ségolène Royal arrive toujours en tête auprès des sympathisants socialistes (seuls à trancher dans les primaires).

Une chroniqueuse euphorique rajoute : Ah, ce serait pas mal si c’était le candidat opposé qui choisissait son adversaire ! Rires de l’assemblée.

20h10 : Le journal de France 2 couvre le dîner d’avant G20 en direct de Londres. Gros suspens : Va t-il claquer la porte ? L'avenir du monde ? Comme le Roi, pour l'instant il se fait attendre. Gros plan sur le tapis rouge, Michael Darmon, envoyé spécial pour la chaîne de Patrick, est en costard. Festival de Venise ? Festival de Cannes ? On ne sait pas, les comédiens se font désirer. Caprices de stars.

Sans transition. Sujet : Aujourd'hui, en marge du G20 à La City c'était la guerre, des milliers de manifestants déchainés, mieux valait ne pas être banquier. Sans transition. Sujet : De l’influence des éoliennes entraînant un ralentissement de la rotation de la terre. Un technicien du CNRS témoigne : "il faut rapprocher les éoliennes du sol sinon d’ici vingt ans, la journée durera 25 heures". Sans transition. Sujet : Une loi va bientôt être déposée pour pénaliser le non-respect à l’hymne national. Sanction : Un an de prison pour sifflement de chant révolutionnaire. Sans transition. Météo : Demain sera encore plus beau. Sans Transition. J’ai bien l’impression que quelque par il y a eu un poisson d’avril. Pour la première fois de l’année j’attends la fin du journal pour que l’animateur de l’information m’avertisse du moment où il a roulé son audience.

Générique. Pujadas n'a rien précisé.

Aveu par omission d’un grand professionnel : Sous ce règne, l'information est une gigantesque bouffonnerie.

22h00 : Le Roi nomme un nouvel éxécutant à la direction de Radio-France.

* * *

En exclu, l'adaptation britannique de l'émission de Yann Arthus-Bertrand, La terre vue du ciel tournée avec des caméras de surveillance (restriction de budget, c'est la crise). 1er épisode, Londres :




12 commentaires:

Chevillette a dit…

Dans tous les médias, ils ont bien souligné qu'ils n'étaient qu'un "trés petit nombre" (affirmation démentie par les images) ..afin d'éviter de susciter des vocations?

Vincent Arsac a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
jameswest a dit…

le poisson d'avril c'était les éoliennes évidemment, mais je soupçonne Pujadas de nous en avoir offert un 2ème avec un an de prison pour sifflage de la marseillaise proposé soit-disant par Platini, alors que ce dernier à déclaré il y a peu, que la Marseillaise à toujours été sifflée même quand il jouait et qu'on en faisait pas tout un fromage, ça m'étonne donc qu'il ait proposé ce type de connerie.

vlg a dit…

02/09 17:33

22h00 : Le Roi nomme un nouvel éxécutant à la direction de France-Inter.

Et un bon...


http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20090402.OBS1868/philippe_val_va_diriger_lantenne_de_france_inter.html

seb musset a dit…

aaaaarrrrrrgggggghhhhh !

Franck a dit…

c'est bô, surtout quand c'est bien fait !

c'est Siné qui doit etre content de la promotion de P. Val

Franck

Vincent Arsac a dit…

@vlg : pas si mort finalement.
@sm : +1 (m'inquiete perso sur Mermet et son équipe...)

stephane a dit…

Une solution pour que les violences policières cessent et que les forces de l’ordre trouvent (je n’ose pas écrire "retrouvent") une certaine dignité, c’est que chaque policier soit tenu personnellement responsable de ses actes et paroles. Une idée pour l’après SarKo ?

Sinon, on risque d’arriver à ça:

http://www.prisonplanet.com/video-soccer-fans-get-even-with-riot-police.html

Threepiglets a dit…

Une solution à la con Stephane.
Le policier de base ne fait qu'obéir (qu'on m'épargne la rance comparaison avec Vichy) à une hiérarchie.
Si il y a bavure, c'est toujours le policier de base qui sera sanctionné, jamais la hiérarchie qui restera en place quoi qu'il arrive.
Donc, votre solution est déjà à l'œuvre depuis un moment.
Sans que cela ne change quoi que ce soit.
Comprenez que la police n'est qu'un outil, et que là, en l'occurrence, il est entre de mauvaises mains.
C'est les mains qu'il faut changer, pas l'outil.

albert london a dit…

"L'information, une gigantesque bouffonerie", dixit l'auteur de ce blog. C'est exact, surtout quand l'informateur (encore une fois l'auteur de ce blog) déforme les propos et dit n'importe quoi.
Exemple sur le poisson d'avril "de France 2". Déjà, quelques clics sur le net, et il est simple de savoir qu'en fait c'est France 3 Poitou-Charentes qui en est à l'origine et non France 2. Ensuite, il n'est jamais question de chercheur au CNRS, mais au CERS qui, je le signale, est un vent du sud de la France. De la même manière, le directeur du CERS se nomme Roger Galerne, là encore le nom d'un vent situé dans l'ouest de la France.
La critique de l'info et de ceux qui la donnent (ou la vendent) est valable si on l'applique d'abord à soi. Mais pour cela, il faut bosser et vérifier. On appelle ça le journalisme. Et c'est un métier.
Sinon, cool le blog.

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

london > Faut dire j'ai regardé ça en coup de vent.

Je ne critique pas l'information de France 2. Ça fait un moment que nous ne sommes plus dans le domaine de l'information.

Publi-reportage, dossier de presse, plaquette idéologique, oui.
Et le 1er avril, grosse poilade, avec une pointe de cynisme : Cherchez la boulette au milieu de mon plat de farces.