mardi 9 septembre 2008

96 heures dans la vie d'un laquais

Vendredi 17h00, Jean-Marie Bigard est l'invité de l'émission de Laurent Ruquier sur Europe n°1. Le comique à slip moulant met en doute la crédibilité des attentats du 11 septembre et la version des faits qu'en propose l'état américain. Aucun des cinq chroniqueurs présents ne trouve quelque chose à répondre.

Samedi 23h00, Jean-Marie Bigard est l'invité de l'émission de Laurent Ruquier sur France 2. On notera au passage la diversité des invités ce type d'émission. Ça rigole, ça déconne pendant trois interminables heures. (l'émission est enregistrée le jeudi)

Lundi 17h00, Jean-Marie Bigard N'EST PAS l'invité de l'émission de Laurent Ruquier sur Lagardère n1 qui en profite pour se désolidariser des thèses "limites" de Jean-Marie Bigard qui aurait pu choquer son auditoire gériatrique.

Lundi 21h00, Laurent Ruquier présente une émission sur France 3 en hommage aux..."provocateurs" !

Résumé de l'émission par Télé Loisirs (une première sur ce blog) :

"Maniant l'ironie, la dérision et l'absurde avec virtuosité, flirtant avec les limites du mauvais goût et les franchissant parfois, les provocateurs utilisent la télévision ou la scène pour faire parler d'eux ou évoquer des problèmes que personne n'ose aborder. Laurent Ruquier revient sur les plus grands moments d'insolence de ces dernières années, allant à la rencontre de certains de ces provocateurs patentés. L'occasion de revoir les moments les plus scandaleux de l'histoire télévisuelle ou certains extraits de spectacles parmi les plus insolents. Depuis les grands maîtres du genre, Pierre Desproges, Coluche, Serge Gainsbourg ou Thierry Le Luron jusqu'à la nouvelle génération incarnée par Cyril Hanouna ou Stéphane Guillon, ce tour d'horizon permet de constater que les provocateurs ont surtout le don de révéler les dérives de la société."

Conclusion : Si tu veux présenter 4 émissions en 4 jours sur 3 médias différents, publics et privés (à 4000 euros de salaire l'émission minimum), il vaut mieux se désolidariser des thèses "négationnistes" remettant en cause la version politiquement correcte des attentats du 11 septembre. En France, la provocation se porte mieux en hommage posthume qu'au quotidien.

Seb Musset (qui ne passera pas chez Laurent Ruquier).

P.S : Bien que mon post porte plus sur Ruquier que sur Bigard, petit rappel des faits :




PS2 : Update 09.09.08 : L'atrophie testiculaire est donc un virus contagieux, mais seulement en milieu promotionnel. Dans un communiqué officiel à L'Afp, l'ami Bigard "demande pardon" à ceux qu'il a offensé.

1 commentaire:

Rafo a dit…

Dommage que tu ne passes pas chez Ruquier ou Ardisson, ça serait rock'n'roll je pense, indépendemment du jugement qu'on peut porter à l'un et l'autre de ces présentateurs. Et ton jugement sur le politiquement correct dont suintent nos émissions de télé et de radio à longueur de journée et même de nuit, à l'heure où papy pionce devant la télé et les gosses dans leur chambre depuis longtemps, même le public de la nuit est chouchouté : pas un mot au-dessus de l'autre.
Je note au passage que si Alévèque a, dans son spectacle bien taquiné les amerloques sur le 11 septembre, Bigard, lui, ne l'a jamais fait dans ses spectacles. Politiquement correct, là aussi ? Ne surtout pas choquer son public, imagine-t-on un seul spectateur quitter la salle pendant un one-man-show ?
J'arrête là, ça fait déjà beaucoup pour un com sur un blog.
PS : ça m'étonne que ça n'AIT pas déjà eu lieu. :). Tu trouveras dans l'article.