vendredi 30 janvier 2009

"Rêve générale" à Paris

Ils étaient 300.000 selon les organisateurs, 65.000 selon la police, 4 selon Yvan Rioufol du Figaro, quelque part entre 0 et moins que 0 selon notre président.


De cette "rêve générale" parisienne, je retiens la marée humaine des mécontents filant sans discontinuer entre les deux opéras des heures durant. J'ai vu des salariés du privé mêlés à ceux du public, des familles, des retraités, des jeunes, des enseignants, des vieux, des sans-papiers, des conseillères clientèles de banque, leurs victimes, des internes en psychiatrie, des électeurs de droite repentis, des utopistes, des socialistes égarés redécouvrant les vertus d'une bonne gauche, le théâtre du soleil et les gars de Bricorama, des caissières exploitées, des étudiants qui refusent de le devenir et tant d'autres, pas forcément des habitués de la contestation, dont la cible commune de l'énervement était l'autisme social d'un certain président.

Le soir, le vingt heures de la première compagnie diffusait, via sa blonde à titrer, un autre évangile, sécuritaire et terrorisé. Il y était question de "casseurs en fin de cortège" et de "journée de chaos évitée grâce au service minimum".

Des racines du mal et du succès de la mobilisation au niveau national : Rien ou si peu, bref le minimum syndical.

14 commentaires:

Thierry a dit…

Il faudrait réclamer d'une seule voie des législatives anticipées.

Anonyme a dit…

Manif des grands jours à Tours.

Question du moment : Avez-vous peur?

C'est dans les paroles du gvt et de ses portes flingues :
Les français ont peur!
Neb.

Mr Whistlewolf a dit…

A Toulouse nous etions 56 000 selon les uns (RG), 90 000 selon les autres (Syndics).
Le cortège avait pas encore completement quitté Arnaud Bernard que sa tête etait déja a St-Cyprien, du jamais vu dans la ville rose!
Effectivement cela allait de 7 à 77 ans dans une ambiance bonne enfant, et ce n'est à mon avis pas la dernière grosse manif de ce genre de l'année.

Claudius a dit…

Faire passer un mouvement de fatigue en face de réformes qui ne sont que des régressions, un mouvement de protestation contre les cadeaux faits aux amis, un mouvement de ras-le-bol devant ce gouvernement de fantoches remplacé par un teigneux rancunier, pour une manifestation "contre la crise", voilà le but des commentaires pro-gouvernementaux.

Alors qu'on vire un préfet pour quelques sifflets amplement mérités, qui faut-il virer après cette journée du 29 janvier ?
Le président peut-être ...

Anonyme a dit…

Loin de moi l'idée de passer pour un fataliste, mais je suis tout de même curieux de voir dans quelle mesure ce "ras-le-bol" se répercutera sur les prochaines élections de 2012, quand les socialistes en seront encore à s'étriper et que Sarkozy promettra qu'il faut lui laisser un deuxième mandat si l'on veut qu'il accomplisse ses objectifs (ce qui, quelque part, est vrai ;) ).

Par ailleurs, il est bien ironique de voir que cette manifestation envers notre gouvernement se fait également en réponse à une peur sociale que ce même gouvernement a contribué à instiller dans le coeur de ses contribuables, par le truchement des médias, afin de les rendre dociles.

On pourrait en rire, si ce n'était pas si triste...

Oliv, humaniste dubitatif.

Anonyme a dit…

Avec le recul, je trouve que notre président a eu une politique suicidaire depuis le début...

Je ne comprends pas mais en tout cas, ne dit on pas qu'on récolte se que l'on sème?

Cedrico

Anonyme a dit…

En tout cas, Sarko a enfin réussi à réunir les français...
...MAIS DANS LA RUE !!!

Aka 75 a dit…

Réponse de Lefebvre, les français sont des Clampins !!!!!!, comprendre feignasses

http://www.liberation.fr/politiques/0601595-hamon-lefebvre-le-prefet-mute-un-caprice-d-etat

kaotoxin a dit…

Seb,

Je ne te connais pas. J'ai un mal de chien à lire (je deviens aveugle), mais je suis tombé sur tes vidéos, que je peux, au moins, entendre...).

Toi et Grand François, vous voulez m'épouser?

J'ai dévoré ce blog de la première page à la dernière.

Merci à vous deux d'exister et de faire exister un lieu de culture aussi passionnant.

Continuez, vraiment, s'il vous plait.

Anonyme a dit…

Oui, il y avait un monde fou à Paris, sans compter tous ceux regrettant de ne pouvoir s'y trouver et qui participait avec leur coeur.
Après être arrivée à l'opéra Garnier, j'ai remonté tout le cortège et, de retour à Bastille à 18h15, le dernier convoi s'ébranlait !!!

Si de plus, les drapeaux des corporations syndicales et politiques étaient mis au rencard, en gardant juste les banderoles revendicatives, nous nous ne serions pas seulement réunis mais UNIS pour une même cause. Une masse de citoyens en marche.

l'impact ne serait-il pas plus puissant ?
Tisbea

Aka 75 a dit…

Des jeunes ont provoqués les forces de l'ordre sous-entendus des casseurs. Saleté de média dominant.

La vérité ici, Opéra vu de l'intérieur:
http://mange-ta-soupe.over-blog.com/article-27380434.html

Anonyme a dit…

Il faut fédérer les mouvements de résistance de droite comme de gauche contre le nouvel ordre mondial, ce projet totalitaire, unilatéral et élitiste (bien réel). Intellectuels de tous bords, réveillez-vous!

Anonyme a dit…

Seb, tu écris sur Agoravox maintenant ? Tu es au courant que c'est un égoût de la pensée à ciel ouvert ?

Romane a dit…

Une petite perle de vidéo sur la manif du 29 janvier dernier pas vu à la télé celle-là et pour cause ....
http://www.dailymotion.com/video/k5VAR24VXJ9bYxVK3P