mardi 11 novembre 2008

La caténaire de la terreur

Depuis quelques jours je m’interrogeais sur l’insistance de la presse à en rajouter sur « les actes de malveillance » visant à briser les caténaires des lignes de TGV entraînant des retards de trafic soudainement décrétés "intolérables" par la SNCF.

Si l’on en croit un rapport de la SNCF et sur la base de mon humble expérience personnelle de voyageur (banlieue et province) depuis vingt ans, les
caténaires de la peur n’attendent pas "des actes de malveillance" ni "d'échauffourées en banlieue" encore moins "des tempêtes du siècle" pour tomber régulièrement toutes seules et bloquer des bardées de train durant des heures sans que cela n’entraîne une ligne dans les faits-divers.

Après les interventions du président de la SNCF à la véhémence parfaitement rodée en media-training de crise, après les coups de sang sur site d'un Dominique Bussereau filmé en contre plongé comme Bruce Willis dans DIe Hard II, après la description journalistique appuyée de l’œuvre de ces talibans ferrés qui, en pleine nuit et aux quatre coins du pays, ne ménagèrent pas leurs efforts pour élever à cinq mètres des fers à béton, je me demandais donc légitiment à qui ce chambard de la terreur ferroviaire profitait ?

- A un business de caméra de surveillances qui rongé par la crise avait décidé de jouer du fer sur la caténaire pour décrocher l'épais marché d'un quadrillage vidéo du réseau français ?

- A La SNCF elle-même visant à faire comprendre à l’état qu’il faut de la caillasse pour moderniser son système d’alimentation électrique, aérien et préhistorique, n’attendant que la première pluie pour tomber en panne (fâcheux dans un pays qui se vante d'avoir le train le plus rapide du monde mais où, souvent quand même, il pleut)

- A un commando de fonctionnaires en pré-retraite ulcérés de ne pas pouvoir travailler jusqu’à 70 ans et profitant de leur temps libre pour le faire savoir ?

- Aux syndicats trouvant ici une manière plus jeune et plus musclée de manifester ?

- A Mickael Vendetta accomplissant par là une performance conceptuelle quasi-warholienne : l’adaptation grandeur nature de (ce qu'il a compris de) la Bête humaine ?

Rien de tout cela. Un début de réponse vient de m'être fourni par un communiqué du Ministère de l’intérieur livré sur un plateau aux radios périphériques à l’heure d’écoute maximale tandis que je me dirigeais comme chaque matin, dans mes pantoufles à l'effigie du Che, du lit à la cafetière :

« De dangereux gauchistes autonomes, surveillés depuis des mois, ont été interpellés cette nuit dans le cadre de l’enquête sur les actes de malveillance sur les lignes TGV. »

Fallait y penser.

C’est la faute à l’ultra-gauche.

Racaille du rail ! En pleine période d'unité nationale, un 11 novembre en plus !

Heureusement que dans mon pays où à défaut de loger tout le monde l'on sait faire de beaux trains, l’hyper-droite est là pour veiller au grain.

Update 12.11.08 : La version vidéo avec quelques développements...

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Certaines de mes connaissances (RATP & SNCF) m'ont révelé que la RATP et la SNCF n'entretiennent plus mais réparent.
Il ne faut pas s'étonner.

FB

jameswest a dit…

Exactement ce que je me suis dit ce matin en entendant ces pseudo arrestations d'ultra gauchistes comme ils les appellent. Je soupçonne le pouvoir de saboter lui-même les lignes en ne les entretenant pas comme tu le dis, comme Renault sabote ses modèles pour mieux délocaliser et fermer les usines en France. Quand j'étais gamin, les trains partaient et arrivaient à l'heure, c'était dans les années 70 et nous prenions souvent le train pour aller à Paris venant de la proche banlieue, le tgv n'existait pas mais les tarifs étaient les mêmes pour tous, à part quelques exceptions, familles nombreuses etc. Depuis qu'ils ont décidé de privatiser en loucedé, tout se casse la gueule comme en GB, leur joli modèle. En attendant c'est la faute de ses salauds de gauchistes, normal, il faut criminaliser les opinions de vraie opposition, parce que Ségolène ça l'arrange le Sarko, il va pouvoir en reprendre pour 5 ans de plus.

Ruobé a dit…

Je me suis aussi demandé quel était l'intérêt d'un petit groupe "anarcho-autonome" de risquer la prison pour faire arriver des trains en retard, le tout sans laisser aucun message à destination du public. Par contre, je vois très bien l'intérêt des médias --de la droite-- à effrayer à moindres frais les vieilles dames sur le dos de la dangereuse "extrême gauche" française (quoi qu'il reste à m'expliquer depuis quand les parlementaires anars s'assoient à gauche, moi qui pensait que la "gauche" c'étaient les communistes et il fut un temps les socialistes, et que les anarchistes étaient "en-dehors", sans député ni sénateur).

Raspoutine a dit…

Il a toujours existé des mouvances violentes d'extrême-gauche et d'extrême-droite. Ce n'est pas une invention de Sarkozy et des médias.
Lisez des livres d'histoire de temps en temps!

Anonyme a dit…

raspoutine, quand autrefois il y a eu des actions de l'extrème gauche, elles étaient toujours suivies d'une revendication.
Je ne vois pas très bien l'intérêt pour ce type de groupe de faire ce type d'action en dehors de tout mouvement social.
relis des livres d'histoire toi aussi, tu verras que le terrorisme d'état existe depuis très très longtemps.
Louis Maime

Aka 75 a dit…

Pace que c'est des JUMP qui ont été désignés comme martyr pour la droite pinochérienne. Ils se sont fait passer pour des anarchistes.

http://mange-ta-soupe.over-blog.com/article-24572991.html

Vincent a dit…

A l'instant sur M6 (6 minutes) la roboche a énoncé les mots suivants en une seule phrase, pour parler de l'arrestation : Anti capitaliste, proche d'action directe, Georges Besse, ultra gauche.

Aka 75 a dit…

Sérieusement, on recommence. Prenez la fin du 19eme, début 20eme siècle, de la commune à la 1ere guerre mondiale.

Prenez ensuite fin 20eme et début 21eme. J'ai l'impression que ça recommence.

Mouvement ouvrier puis répression réactionnaire puis montée des idées libertaires puis crise économique puis ....

Faut montrer qu'on a évolué et ne pas passer à la suite.

Pictch du film "la bande à bader". Bader en réalité ne s'interessait pas à la politique. Il voulait être célèbre. Ils se suicideront en prison.

Je me marre. Vive la propagande.

Anonyme a dit…

Evidemment qu'il y a manipulation, rien de nouveau sous les nuages.

L'ennui, c'est que ce ne sont pas des néo-nazis. Zut alors, embêtant çà. En même temps, eux, on leur trouve toutes les excuses du monde....Parcequ'ils sont de gauche, comme 95% des journalistes?
Que va-t-on inventer pour affoler le bon peuple tout en faisant passer la pilule? Eureka! Ils ont trouvé! "ultra-gauche", pas "extrême-gauche", subtil... Ainsi qu'"anarchistes". La gauche bien-pensante peut passer des fêtes de Noël tranquilles.

Un autre Séb.

Raspoutine a dit…

>Louis Maime
Le but de ces abrutis était juste de faire parler d'eux. On est à l'heure d'Internet et de la télé réalité. Il n'est plus utile d'avoir une reflexion politique et un mouvement constitué.
Ces ultragauchistes pourront bientôt écrire un livre et faire trois emissions de télé.

Anonyme a dit…

Raspoutine, ton antiultragauchisme primaire est pitoyable. Comme tu ne sembles pas avoir compris, on répète encore une fois : COMMENT VEUX-TU QU'ILS DEVIENNENT CELEBRES SI IL NE REVENDIQUENT PAS ???

Et trois pétards mouillés, ça ne risque pas de leur amener un contrat d'édition, soyons sérieux.

Raspoutine a dit…

> Louis Maime?
Et l'arche de Zoé? c'était quoi leur revendication? Acceptez la réalité! Des crétins se sentent investis d'une mission et agissent de leur propre gré en espérant un effet de levier dans les médias.
Quand ils auront la parole, vous entendrez des simples "non à l'Etat policier" et "il y a une vie en dehors de la société".

Anonyme a dit…

Amusant ... Je tapais justement à un pote comme c'était étonnant, en période de "crise" des que l'on sent qu'un raz le bol du capitalisme pour les gueux pointe le bout de son nez, on sort un pauvre diable rouge du chapeau, pour l'occasion, comme par enchantement ... Au détour d'un fait divers, et on lache le gros mot à la populasse; ANARCHISTES.
Et comme on peut po p'us lasse qu'un peuple en lesse, il est contenté ... Rah ces sales bolcheviks, ces barbares, ces sauvageons qui veulent tous nous tuer, détruire nos trains et violer nos femmes ...

C'est vachement bien fichu comme propagande, discret comme une pilule bleue

Franck

Anonyme a dit…

Je crois que MAM a carrément qualifié sans hésiter les saboteurs de "dangereux gauchistes anarcho-autonomes" (c'est fou les conneries qu'on peut balancer quand on croit maitriser la langue française ?).

L'ultra-gauche ... je sens qu'on va en réentendre parler bientot ...

Bravo pour ton blog en général Seb, j'y viens assez régulièrement et c'est toujours un plaisir.

David

Luc M a dit…

Maintenant, on aura la manipulation autour des néo-anarchistes et des ultragauchistes. Je préférais la manipulation inverse: celle autour des néo-nazis et des ultralibéraux!

Mr Whistlewolf a dit…

Ceci dit, une fois le procès médiatique de "l'ultra gauche" fait et la sentence médiatique executée, pour le moment il n y a pas beaucoup de preuves et je vois que la presomption d'innocence n'est pas la même que vous soyez puissants ou misérables ..

Vincent a dit…

JE viens à l'instant de voir 'la maj' vidéo. Merci pour ce rappel concernant Copé / Rouillan / Besancenot.. Me sent moins seul à hurler sur ma télé..

Anonyme a dit…

Sarkozy fera de Besançenot le nouveau Le Pen. C'est gros comme une maison.
Les seconds se sont fait avoir comme les premiers.
Normal, souvenons-nous des émeutes lors des réunions des G8, et au lendemain des élections Françaises en 2007.
Il y a effectivement des agités du bocal, à gauche, comme droite. C'est si difficile à admettre si on possède un minimum d'objectivité?
Les RG étaient au courant, et ils ont laissé, voire encouragé ces gens-là à passer à l'acte pour pouvoir mieux récupérer l'affaire ensuite. Complot classique. Le terrorisme a été crée pour çà.
Mes lectures d'Agatha Christie et de Sir Arthur Conan Doyle m'auront au moins appris quelque chose: pour trouver le coupable, demandez-vous toujours à qui profite le crime....

Un autre Séb.