mardi 21 octobre 2008

Sa seigneurie du média-training

Au gouvernement des incompétents, les avocats sont rois. Je m’incline : Cette femme est vraiment exceptionnelle. Après dix huit mois de camouflages, de contre-vérités, d’euphémismes et de prédictions systématiquement démenties par la réalité, le tout dans le strict cadre de son domaine d’expertise supposé Christine Lagarde est toujours en place. Crise économique ou pas, si vous gériez vos économies avec sa clairvoyance pas de doute : C'est vous qui seriez vraiment en difficulté avec votre banque. Mais que voulez-vous, elle communique bien, du moins elle en est convaincue (Il y a du Raffarrin chez cette dame, mais en plus anglophone).

Nouveau coup de communication de notre avocat américaine bombardée cheftaine de l’économie par un président fan de la série La Loi de Los Angeles, le jour de la mort de sœur Emmanuelle (ça passe mieux, directement en brève de fin de journal) : L’injection de dix milliards d’euros dans six banques françaises qui "vont bien" (puisque c’est Christine qui le dit) « sous condition qu’elles s’engagent à respecter un code de bonne conduite en matière de rémunération et de gouvernance récemment élaboré par… le Medef et l’Afep ». Où comment, selon un vague « code moral » érigé en catastrophe par la caste dominante à l’origine du désastre et avec un bon bagout d’avocat, prendre l’initiative médiatique d’un sauvetage à la cool, éviter ainsi aux banques qu’elles aient à avouer qu’elles sont en difficulté histoire de ne pas affoler encore plus les marchés.

Notons que depuis quelques mois sur les marchés est apparue une nouvelle équation appliquée aux cours des banques :

La banque X est dans le rouge de Y milliards : son action perd 20%.
L’état donne Y milliards à la banque X : son action prend 20%.

On peut, au grand bonheur des spéculateurs entraînés, renouveler l’équation d'un jour sur l'autre (voir le cours journalier de Dexia en septembre).

Selon Le Figaro, Christine Lagarde a donc « lancé une vaste opération de renforcement des fonds propres de l'ensemble des grands groupes bancaires français, qui sera réalisée avant la fin de l'année. En discussions jusqu'au dernier moment, le montant de cette opération atteint 10,5 milliards d'euros, répartis entre six grands réseaux. » Et Le Figaro de préciser : « L'enjeu de l'opération générale est d'éviter l'amalgame avec un renflouement répondant à un risque immédiat de faillite. » Tu m’étonnes.

Le terme technique (et faux) c'est "recapitalisation". Quant aux 10.5 milliards, on peut se demander, en vertu de ce que d'éminents psychiatres appellent désormais "le paradoxe de Lagarde", combien ce serait si cela allait mal ? > A mon humble avis, on ne tardera pas à le savoir.

Le Figaro accole une photo d’une Christine tout sourire et conclut l’explication de texte des savantes prévisions de notre oracle de la croissance : « La crise risque de durer ». Une seule question (à la vue de la photo) : S'agit-il d'une crise de rire ?

Du gros foutraque mais bien habillé et avec ce qu’il faut de morgue : Quelle classe cette gouvernance à La Française !

4 commentaires:

Vincent a dit…

Son incompétence ne me dérange même plus.. Ce qui me gêne plus, c'est le partenariat* avec le Medef et l'Afep. C'est vraiment se foutre du monde.


*ce mot a subtilement choisi.

Aka 75 a dit…

Ce n'est pas de l'incompétence, elle ne travaille pas pour les français.

Elle est compétente pour faire des cadeaux aux banques

Vincent a dit…

@aka : on peut dire qu'elle est incompétente doublée de faux cul (elle travaille pour les banques, ok) : elle ne sait pas de quoi elle parle, il n'y a qu'à la regarder en interview.. c'est dramatique une telle méconnaissance du système.. Qui est pourtant le sien.

Aka 75 a dit…

Si c'était la seule !!!!

Mais ils ont tous été formés par Lefebvre.

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/

Un bloggeur (The Joker : http://lejoker.net/elucubrations/)dans un commentaire disait :

Eh oui, Dieu a fait la preuve de son inexistence.
Soeur Emmanuelle nous a quitté et Christine Lagarde est toujours là !