vendredi 25 juillet 2008

LA DISPARITION DES POETES ENCERCLES

"Joie et allégresse, je me soumets au flux continu des accompagnateurs de promesses !
O ! objectivité des médias pressés, du palais lequel d'entre vous sera le favori ?
Presse, radio et télé, vous propagez pourris.
Ce matin vous m'appreniez que ce serait une belle journée,
Qu'il ferait bientôt beau pour nos restaurateurs,
Que le temps était déjà radié pour les chômeurs,
Et comble du bonheur,
Que maintenant le prix de l'essence baissait :
"moins quatre pour cent de plus quarante pour cent".
Joie et allégresse, Médias de France, je partage votre liesse.
Mocassins vernis du pouvoir, comme je vous comprends :
A la fin c'est toujours celui qui vous écoute qui l'a dans les fesses."

Ci-dessous : spécimen de raclure politique en vitesse de croisière, capturé dans son environnement privilégié, mais évaluant encore mal le danger de l'abus de promesses non respectées.
L'important dans la chute, ce n'est pas l'atterrissage mais l'image au JT.


39 commentaires:

Anonyme a dit…

tu ferais mieux d'aller bosser que de toujours dégueler sur le système et ceux qui le font tourner. Nos impôts financent des fénéants comme toi.
si tu veux vraiment renier le système, hé bien n'en tire pas profit et va vivre dans la jungle.
ce sont les allocations (au travers de l'impôts de ceux qui en paient) que tu touches qui te permettent d'écrire autant de balivernes négatives. A trop vouloir être extrêmistes on en devient in-cédibles (à défaut d'in-croyable)

labilbe a dit…

Justement, c'est un travail que de dénoncer les dérives d'un système.
Au moins sa parole est libre et son analyse pertinente.
Cela nécessite une réflexion en amont pour une prévision en aval.

Et pourquoi tu n'irais pas dire la même chose à ton cher président (qui je te le rappelle se graisse un max sur tes impôts au passage) ?

Et pour ta gouverne y'a pas de jungle en France. T'as peut-être trop manger de Bétancourt à la sauce Farc.

Romane a dit…

"Justement, c'est un travail que de dénoncer les dérives d'un système."
Exactement ! Et en plus, il est même pas payé !!

Anonyme a dit…

Anonyme , la haine que je perçois à travers ton message est caractéristique chez les personnes qui bossent mais qui sentent bien que là n'est pas leur bonheur. Tant de frustration !!! car la consommation n'est pas la vie et le pouvoir d'achat non plus !!!
Moi je bosse aujourd'hui et si mes impôts servaient aux démunis, je dirais oui aux taxes pour la véritable solidarité .

Anonyme a dit…

@anonyme de 04:55
Et toi aussi tu ferais mieux de bosser plutôt que d'emmerder les gens sur leur blog!
Au moins Seb a le mérite de dénoncer un système débile. Si c'est un profiteur, il fait quoi notre président?
Et pour vivre complètement en dehors du système faudrait changer de planète.
Bravo Seb et bonne continuation!

Anonyme a dit…

et voilà c'est bien ce que je pensais !
un blog de gauchos frustré ! qui encourage toutes les dérives et proposent de s'engouffrer dans toutes les fillaes pour en tirer un profit.
je ne suis pas du tout frustré car j'aime mon travail, mais je n'aime pas qu'il soit sali par les profiteurs en tout genre dont vous faite malheureusement partie Arrêtez de vômir le système, bouger vos fesses !

alzb92 a dit…

Pourquoi viens tu alors sur ce blog ... si c'est pour cracher toute ta haine... Heureusement que Seb ne fait pas parti d'une régie car sinon tu aurais demandé la suppression de ce dernier sur le champ...

Au vu de l'horaire à laquelle tu as déposé ton post à mon avis tu ne travailles pas non plus ou alors tu es un de ces fameux fonctionnaires ...
Avec les personnes de ton espèce c'est toujours faites ce que je dis mais surtout pas ce que je fais ...
...
L'extremisme à mon avis tu ne connais pas car on y est pas encore...

mais qui c'est cela viendra peut-être ...

Un rêve : "Une cyber attaque qui paralyserait l'ensemble de notre économie ..."

Anonyme a dit…

Cooool, Seb travaille, il est "plongé jusqu'au cou dans l’écriture d’un nouveau livre" (sic).

Si les kapos de ce système inique et à l'agonie ne jugent pas cela digne d'un "vrai" travail, qu'ils aillent gerber - s'ils en ont les c...lles - sur les stars de l'audiovisuel et du foot et qu'ils commecent par lire, des livres, sans images et avec des petits caractères...

seb musset a dit…

Cher anonyme de 04.55...

Tu es une truffe certes mais ce n'est pas de ta faute. Trop de télé et d'espoirs déçus.

Sache que rien n'est perdu et que tu seras toujours le bienvenu.

Je sais que te répondre, c'est déja donner trop d'importance à ton propos haineux mais je laisserai à la fois ton message et cette conversation en guise d'informations aux regards érudits d'autres de ton acabit.

1. Je travaille surement plus que toi. Aucune fierté sur ce point, si ce n'est que je suis maitre de mon emploi du temps et que je m'estime chanceux.

2. Je le dis et je le répète : Je n'ai jamais touché ni RTT, ni chômage de ma vie. Pas que je sois contre mais je n'en ai jamais eu besoin. Aucune fierté sur ce point non plus. (J'ajoute que j'ai également payé de conséquents impôts en mon temps)

3. Que veut dire In-cédibles ?

4. Effectivement ce sont les impôts de ceux qui travaillent qui soutiennent ceux qui travaillent moins (en théorie) et cela ne me gêne aucunement.
Il faudra que l'on m'explique un jour en quoi il est mal de rester chez soi à éduquer ses enfants au lieu d'occuper un job quelconque dans une boite pourrie pour aller engraisser des actionnaires anonymes, le tout pour finir par payer des Nintendos DS et des cours privés à ses mômes parce qu'ils sont mal éduqués? (si bien sur, entre temps, on ne les a pas oublié sur la banquette arrière de sa voiture sur le parking du boulot, trop stressé qu'on était !)

L'état s'il n'est pas solidaire avec ses maillons les plus faibles, n'a aucune raison d'exister. C'est ce simple fait, jamais remis en cause par les politiques et les médias, que je dénonce.
S'il y en a qui se sucrent sur ton dos, regarde plutôt de leur côté.

5. Avec une pointe de cynisme, je te conseillerai enfin de te procurer dès sa sortie mon prochain bouquin, qui démonte point par point ta névrose télécommandée. Une croyance contre nature qui te fera jusqu'à défiler au coude à coude avec tes bourreaux jusqu'à ce qu'ils te jettent à la poubelle, un gros coup de pied au cul.

Je le répète : à ce moment là, tu seras toujours le bienvenu. Mais ne viens pas dire alors que je ne t'ai pas prévenu.

Akira le Belge a dit…

Ce sentiment de pensée que ceux qui ne travail pas profite du système, cache en faite et surtout que le travailleur salarié ne gagne suffisamment plus sa vie (au profit des sociétés hyper dominantes).

Vous avez déjà tous fait une compétition avec un ou plusieurs de vos amis avec un jeu ou du sport, ce n'est pas facile de gagner !... Imaginer maintenant vers quoi nous allons avec une mondialisation globale quand vous allez devoir être en compétition avec 6 000 000 000 de personnes car comme le disent si bien les libérales : " LE MARCHé RéGULE TOUT" et surtout vos vies et celle de TOUTES les générations futures puisque c'est le chemin dans le lesquel nous allons.

Anonyme a dit…

Coucou,
Je reviens m'en prendre encore dans la figure, mais force est d'avouer que dans ton dernier commentaires il y a des choses pertinantes comme:
payer des DS à des gamins mal éduqué et autres.
Je ne trouve pas que dans ton discours tout soit faux et je suis heureux de lire que tu travailles et ne touche pas de chômage (probablement au contraire de ton "lectorat"). J'ai adoré lancer ce "pseudo débat" car il montre tout autant la haine qu'ont certaines gens du capitalisme dont ils profitent et se gavent. Cela s'appelle cracher dans la soupe.
Séb, bien que je ne partage pas toutes tes opinions, je te remercie de les écrire et c'est courageux, et je ne manquerai pas d'acheter ton livre pour t'engraisser toi qui a travaillé pour cela. Toujours au contraire des branleurs de toute races. Pour terminer et abonder dans ton sens, effectivement que travailler pour une entreprise ou l'état qui se fout éperdumment de toi et te jettera à coup de pompes dans le cul, me parle. Pour faire taire la rumeur, je suis indépendant et gère mon emploi du temps comme je le désire. A savoir il m'arrive fréquemment de travailler le week-end etc..
Mais là on dira que comme je suis indépendant je suis un profiteur, car je déduis plein de trucs et emploie du personnel que je paie au lance-pierres et que je suis un négrier. Si c'était si facile d'être indépendant alors lancez les critiqueurs ! allez vous mettre des dettes sur le dos pour que vous perdiez le sommeil...Non c'est plus simple de recevoir de l'état et des impôts de autres.
telle est ma pensée du jour.
Séb, merci de me dire que je suis le bienvenue alors que quasi tout nous oppose.
Bon week-end d'écriture

Anonyme a dit…

J'oubliais Séb, merci de me traiter de truffe, c'est du haut de gamme !

pillulerouge a dit…

Mr anonyme,
Plutôt que de nous faire un condensé du JT de TF1; tu es le bienvenue pour avancer "tes arguments".
"Nos impôts financent des fénéants comme toi". Donc selon toi : chomeur=glandeur=impôt. Le chomage est passé de 11% à 7.2%. Nous sommes redevenus la 5ème puissance économique devant l'Anglerre avec un record de 1792 milliard d'euros de PIB. Le nombre de titulaire de RMI à baissé d'environ 10% depuis 2006.
Et malgrés tout cela il n'y a plus d'argent dans les caisses? Les salaires stagnent depuis 5 ans, il y a 12% de miséreux, les impôts augmente (ex :taxe d'habitation, fonciére, redevance...), le secteur publique est victime de coupe budgétaire malgrès la décentralisation...............
Ton argument ressemble plutôt à un préjugé; tu ne crois pas?

seb musset a dit…

Erratum :
Dans le feu d'action, je me rends compte que j'ai tapé RTT au lieu de RMI.
Bien que je n'ai pas plus bénéficié de l'un que de l'autre, cela peut prêter à confusion.
Je reste bien sur POUR le RMI et POUR les RTT.

Denis a dit…

" [...] et je suis heureux de lire que tu travailles et ne touche pas de chômage (probablement au contraire de ton "lectorat"). [...]"

Mh,pas très scientifique comme démarche, intuiter c'est pas bien, Bref passons, nous avons tous nos petits défaut.

7,2% de la population active au premier trimestre 2008 selon les chiffres officieles au chomage. A cela enlevons les plus de 55 ans et moins de 64 ans que le système (que nous soutenons malgrès tout, quoique nous fassions ) a licencié car ils ne sont plus rentables. Cette tranche d'age ne retrouvera plus de travail car "ils ne bossent pas!". Enfin plus suffisamment.

il reste quoi ? Peut etre 5% de la population active au chomage ? c'est quoi 5% ? C'est rien, une goutte d'eau selon moi. Alors arretons de taper sur les fonctionnaires et les chomeurs comme l'on tape sur les clandestins ( qui ne le méritent pas non plus ).

A ce compte la, pourquoi ne pas remettres les retraités au travail ? Et si ils refusent, qu'on leur sucre leur pension de retraite. J'espère que ta maman et ton papa ont de quoi vivre ...

Et les enfants ? Pourquoi attendre leur 16/18 ans pour les envoyer dans les champs ou à l'usine ?

Arretes de regarder ce que les autres ont ou n'ont pas, sinon tu seras malheureux toute ta vie.

Ola je te vois venir. Je travail, et c'est un plaisir de me lever le matin pour faire ce que je fais du lundi au vendredi. Et je suis heureux de payer des impots sur mes 3 smics bruts mensuel pour que d'autres en profitent .C'est que je suis moi aussi originaire d'une banlieue lyonnaise, une racaille quoi. Et vois-tu le plus incroyable, c'est que au contraire de bcp de mes collègues je n'ai pas besoin de faire autant d'heures supplémentaire pour etre aussi, voir plus efficace qu'eux. Le bon moral me suffit pour aller de l'avant. Mais eux, étrangement tiennent les memes propos que toi, à salaire moitié moins que le mien ...

Travailler plus ne fait pas gagner plus.

Bonne soirée anonyme numero 045500.

Anonyme a dit…

travailler ne fait pas gagner plus car on ne récompense pas le travail on l'impose par diverses taxes. Heureusement un bouclier fiscal à 60% mais c'est du vol. Bosser 7-8 mois de l'année pour un état dépensier !
Quel pourcentage de la population ne paie pas d'impôts et vit de subsides ?
c'est là aussi le problème.
En ce qui concerne les caisses de l'état je suis d'accord avec vous. les politques sont des crétins qui font des belles promesses pour être élus, le reste ils s'en tapent.
Le pire c'est que personne ne votera pour qqun qui dira: les gars je vais prendre ça en main, on va la chier grave un moment , mais on va reconstruire tout cela. Ce n'est pas assez vendeur. L'être humain assez sot: les belles promesses rendent les fous joyeux.

je vous remercie de vos commentaires c'est très instructifs et je constate que vous avez de bons arguments parfois.

jameswest a dit…

@ l'anonyme qui pense que tous les chômeurs sont sur le blog de Seb.
Dites-moi le travail enrichirait ? Où avez-vous vu jouer ça, vous ? Parce que les gens qui s'enrichissent aujourd'hui ce sont les gens qui bossent en usine ou dans les bureaux comme des malades ? Réveillez-vous cher ami : ceux qui s'en foutent plein les fouilles ce sont ceux qui vous expliquent qu'il faut travailler plus pour gagner plus, comme Serge Dassault par exemple, lui il a pas eu besoin de bosser, il a hérité de son père et touche des subventions d'état bien plus importantes (le rafale se vent bien, tout le monde le sait) que ce que toucherait un Rmiste toute sa vie, je vous parle pas des autres la liste est trop longue. Ceux qui s'engraissent depuis que ce monde est en train de marcher sur la tête, ce sont les financiers, les rentiers et les actionnaires, sûrement pas les salariés de Gandrange ou d'ailleurs, des feignasses sans doute, si on suit votre pensée, je vous souhaite de vous retrouver au chômage à 50 balais, vous saurez sans doute, alors de quoi vous parlez. Quant aux soi-disant chômeurs feignasses Fillon vient de recevoir un rapport officiel qui explique que seul 2 % des chômeurs ne voudraient pas travailler (raisons de santé essentiellement) sous prétexte que 2 % de chômeurs ne veulent pas travailler, on punit 98 % de ces demandeurs d'emploi : d'après vous, le cynisme est de quel côté ? Appliquons le même raisonnement à la santé ou à tout autre système de solidarité ; quelques uns abuseraient, couic, on supprime tout ? Pour votre info, sachez que la moitié des demandeurs d'emploi ne sont pas indemnisés, et les autres touchent moins de 800 € par mois. Par ailleurs, cet argent ils ne l'ont pas volé, ils ont cotisé quand ils travaillaient, l'assedic c'est une assurance, l'assurance chômage, quand on ne rend pas les indemnités à des gens qui ont côtisé, cela s'appelle du vol. Donc vous proposez de pratiquer le vol d'état sur les plus faibles d'entre nous. Au fait vous nous dites qu'il faudrait se serrer la ceinture quelques temps et après l'Eldorado, c'est pas ce que l'on fait depuis 40 ans, vous le voyez arriver l'Eldorado vous ? Vous n'êtes pas prêt de le voir même pas l'ombre d'un, l'Eldorado sera toujours pour les mêmes : les riches et les puissant, comme depuis que le monde est monde. Pour finir par pitié, ne parlez plus d'assistanat, mais de solidarité avec les plus faibles qui n'ont pas les moyens, ni physiques, ni intellectuels, ni financiers de travailler en indépendant, en "free lance" comme ils disent :
Demandeurs d'emploi, retraités, malades, handicapés etc, etc. Le monde que vous proposez c'est le retour du chacun pour sa gueule, un peuple est fort quand il est solidaire, quand il ne l'est plus c'est le retour à la barbarie. On a mis en place des systèmes de solidarité en France alors qu'elle était en réelle faillite, au lendemain de la dernière guerre, on a appliqué le programme du conseil national de la résistance signé dans la clandestinité par les Gaullistes et les communistes, aujourd'hui on ne pourrait plus assurer ces caisses, de qui se moque t-on ?

Igor a dit…

c'est vrai qu'à force de critiquer le système, vous apparaissez comme des victimes. J'aimerais lire un jour sur ce blog quelque chose de positif sur l'économie ou sur la politique.

seb musset a dit…

à Igor > Pour du positif, on a Christine Lagarde et Luc Chatel (et ses 199 videos sur Daily Motion pour dire que tout va bien, je n'en suis qu'à 80 pour démontrer l'inverse ;))

Je suis d'accord avec toi, sur les limites du négatif. La but premier de ce blog est d'apporter une contre-information, subjective certes mais c'est ce qui fait son intérêt.

Comme je le dis dans un précédent billet, la crise du capitalisme poussée à son paroxysme entraine fatalement une remise à plat des relations, de la notion de travail et la fin de l'argent roi.

On le voit aujourd'hui dans les départs massifs en vacances de gens qui ont pourtant moins d'argent qu'avant.

2 conclusions positives à tirer :

- Les gens s'arrangent autrement, c'est à dire sans argent.

- Perdu pour perdu, les gens veulent profiter de la vie.

Je ne désespère donc pas. Au bout de la société des individualismes et du fric roi, nous trouverons la solidarité et l'échange non financier de savoir, de biens et de savoir. Un retour à l'humain que j'appelle de tous mes vœux mais qui terrorise, à la fois, les barons de l'ancien monde prospérant sur notre crédulité et ceux sans imagination, qu'ils soient leurs victimes ou non. D'où le violence du débat présent.

Le mouvement est en marche, avec ou sans mon blog.

jameswest a dit…

@ Igor
Oui vous avez raison, parlons du monde des Bisounours.
Petit rappel, quand Jospin (que je ne considère pas comme un socialiste) quitte le pouvoir en 2002, les caisses de l'état ne sont pas vides, les caisses de sécu, de retraite, d'assedic sont en équilibre. 5 ans plus tard tout se casse la gueule, Sarkozy a été un très mauvais ministre de l'économie avant de revenir à l'intérieur avec le succès que l'on connait (jamais autant de bagnoles incendiées, émeutes et compagnie. Les bagnoles continuent de crâmer d'ailleurs, mais on n'en parle plus dans les média, normal les média sont aux ordres, il faut surtout pas montrer que les coups de gueule devant les caméras cela ne fonctionne pas).
Parlons-en des succès politiques et économiques de votre ami, je vous laisse les énumérer, cela m'intéresse. Il a obtenu tellement de succès que les Français ont le moral dans les chaussettes... Ils ont vite compris qu'ils se sont faits baisés.

Anonyme a dit…

arrêtez d'avancer des chiffres de 2% par ici par là et de me souhiater d'être au chômage à 50 ans. Je ne souhaite du mal à personne moi, je constate simplment que les abus du système sont légion en haut comme en bas. Je dis stop au financement de branleurs de toute sorte (y.c. les fonctionnaires, y'a pas de raison)
d'ailleurs le différence entre un chomeur et un fonctionnaire?.....le chômeur a au moins bossé une fois dans sa vie.
Je propose de chasser les abus c'est tout et vous que proposez-vous à part dire que le système est pourri ou c'est de la merde ou c'est injuste ?
j'attends...

Anonyme a dit…

@anonyme de 8h26:

si on arrêtait les "abus du système" comme vous dites, chacun sur cette planète aurait le train de vie d'un paysan chinois. Vous vous sentez prêt?

"Dire que le système est pourri", c'est déjà un début, on pose un problème. Une réponse, qui n'engage que son auteur, c'est de mettre le plus de distance possible entre le système et soi, même si c'est de plus en plus difficile car il a fini par polluer (sur tous les plans) l'intégralité de la planète.

Concrêtement, après m'être retiré en Afrique, je vis confortablement sur une île de l'océan indien du partage de ressources (matérielles, spirituelles, services...) avec mon entourage. Je n'ai nullement besoin d'aides de l'Etat, ni de travail (salarié ou non), puisque absence de rémunération.

Le monde actuel se dégrade à tout niveau à vue d'oeil. Votre empressement à vouloir mettre les "fénéants" au boulot apparaît quelque peu déplacé: ouvrez les yeux! L'humanité est en train de détruire la planète et elle avec, et vous vous préoccupez du sort d'hypothétiques tires au flanc!
gilou974

Igor a dit…

1 à 2 milliards d'humains font des efforts gigantesques pour accéder à notre "système pourri".
En adoptant le mode de vie d'un paysan chinois (partage de ressources matérielles, spirituelles...), vous vous rangez dans le camp des vaincus de la mondialisation.

Anonyme a dit…

@Igor

Quand je fais allusion au "système pourri" dont parlait l'interlocuteur précédent, je ne sais ce que vous entendez, pour ma part cela représente l'économie de marché dont 100% de la planète est dépendante.

Et vous n'avez pas saisi le sens de mes propos.
Je précisais que si le système était "juste" aux dires de l'interlocuteur précédent (c'est à dire suppression de TOUS les abus), le niveau de vie de chacun sur cette planète serait faible.
Quand à revenir sur mon mode de vie personnel (partage de ressources diverses), je ne sais pas si je suis le "vaincu de la mondialisation" que vous entendez...Je dispose d'un niveau de vie élevé. Etre negatif sur le système n'est pas nécessairement synonyme de "victime".
gilou974

pillulerouge a dit…

L'art de la politique est de faire diversion pour distraire votre attention. Le mieux étant de mettre en conflit des groupes de population. Là , le politicien a le beurre et l'argent du beurre : vous vous posez les mauvaises questions et en plus les conflits idéologiques neutralisent toutes résistances sociales. Mettez dans votre poche les médias et là vous avez la crémière.
Voici un petit exemple, d'information que le monde politico-médiatique vous cachent : http://fr.youtube.com/watch?v=irRoYV8xRXs&feature=related
A VOIR ABSOLUMENT!

"vous vous rangez dans le camp des vaincus de la mondialisation."
Si tu crois que les milliards d'individus vivant en Chine profitent tous réellement de la croissance, c'est que tu n'a rien compris au système que tu défends. Mais, la France n'est pas dans le camp des vaincus (je te rappelle : 5ème puissance économique devant l'Angleterre avec un record de 1792 milliard d'euros de PIB). C'est la répartition des richesses, les droits de l'Homme, l'égalité des chances, la liberté de la presse, la dignité humaine, et nos démocraties qui sont vaincus aujourd'hui.
La Liberté s'arrête là ou commence celle des autres? ou plutôt; "Le Libéralisme commence là ou s'arrête les droits des autres!"

P.S : je vous avez prédis une récession! Et bien, on y est!

seb musset a dit…

Je vois que le débat fait rage et que ce blog à défaut de faire l'unanimité rassemble des courants opposés.

Pour ce qui est de l'abus des chomeurs, il y en a surement. Et alors ? Ca représente "Peanuts". Pourquoi supprimer la solidarité au pretexte de quelques abus ? Qui restent à prouver. A ce moment là, supprimons aussi les banques !

Anonyme a dit…

peanuts ça c'est toi qui le dit !
d'ailleurs if you give peanuts, you get monkies !
de toute façon, le monde st opourri car chacun aspire à obtenir la richesse. On déguelse sur le système et quna don obtient l'accès au système on change d'opinion et on dégueule sur ceux qui n'y sont pas. ah ce que l'homme est vilain faible et méchant.
nous sommes trop nombreux sur cette terre et les richesses pas inépuisable. En résumé: mourrons tous !

Anonyme a dit…

A pillulerouge:
pourqoi toujours montrer du doigt les autres. Il suffit simplment de balyaer devant ta porte. Pourquoi les habitants fuyent un pays, c'est parce qu'ils sont pourchasser. soit physiquement soit fiscalement. Si les états géraient mieux leurs finances et n'imposaient pas de manière spoliatoire les contribuables on en serait pas là
Et arrête de mettre la faute sur les autres, la fautes est sur les dirigeants de pays qui font tout pour que les riches partent ! faut pas déconner, il ne restera que les pauvres (étatn entendus que pauvres signifie qu'il n'a pas les moyens de se délocaliser) et l'état sera foutu à force de trop ponctionner les contribuables.
Pourqoi les états qui vont le mieux sont ceux où il n'y a pas d'impôts ?
pourquoi il fût un temps où quand quelqu'un réussissait dans les affaires, avait une belle voiture, il était respecté (envié mais respecté car il avait réussi (et arrête de me parler des héritiers, je ne parle pas de ces derniers) aujourd'hui si tu as une belle bagnole on y fout le feux (d'ailleurs même si elle n'est pas belle), si tu réussi, tu es un pourri. En voilà des clichées de merde qui font que les mecs blindés se cassent d'un pays en perdition !

Denis a dit…

"[..] pourquoi il fût un temps où quand quelqu'un réussissait dans les affaires, avait une belle voiture, [...]"

Je me suis arreté là ... parce que à ce moment j'ai repensé à la remarque de Seb Musset : "Tu es une truffe". Toi le champignon, tu es bien au chaud dans au pied de l'arbre. D'ailleurs comme la truffe on ne sait pas comment tu viens en ce bas monde, on ne connait pas ta métode de reproduction (ou très mal). Mais tu grossis, tu accumules, ton seul objectif est ton apparence ( belle voiture ) ... et un jour, un bourgeois maitre de ce monde viens avec son cochon d'esclave te déterrer pour te bouffer en compagnie de ses autres amis bourgeois.

Cette acharnement pathétique contre les autres me surprends toujours ... Les "fainéants" ne te reprochent surement pas aussi violement ton mode de pensé et de vie.

pillulerouge a dit…

"Pourquoi les habitants fuyent un pays, c'est parce qu'ils sont pourchasser. soit physiquement soit fiscalement."
Vous n'avez, de toute évidence pas regardez le lien que je proposait : Paradis fiscale, la grande évasion. Vous y découvrirez comment les multinationales et les citoyens fortunés échappent aux taxes en plaçant des sommes colossales dans des paradis fiscaux; accentuant ainsi la pression fiscale sur le reste de la population. Autrement dit, vous et moi payons à leur place.
En France,cette argent public représente 50 milliards de dollars.
En Allemagne, c'est 30 milliards. Dans le monde 11 000 milliards. Ce n'est pas moi qui le dit mais l'OCDE. Je ne parle même pas des niches fiscales, des gachis, des boucliers fiscaux, des milliard donné chaque annèe par l'Etat aux grandes entreprisent, des 15 milliards d'euro gentiments offert aux plus riches, du vide fiscale que représente les stockes options (environ 20 milliard d'euros)...
"Pourqoi les états qui vont le mieux sont ceux où il n'y a pas d'impôts ?" En Suisse, et à Monaco on ne paye pas beaucoup d'impôt vous avez raison!
"aujourd'hui si tu as une belle bagnole on y fout le feux" En faite, c'est surtout dans les cités que l'on brûle les voitures, et je n'y ai pas vu des masses de Mercedes ces temps si.
"si tu réussi, tu es un pourri"
Si, vous spéculez sur les matières premières alors que vous savez pertinemment que cela va créer une famine au tièrs monde: j'appel ça de la barbarie moderne. Il n'y a pas de honte à réussir, au contraire. C'est le manque de règles du jeu dans la mondialisation que je dénonce, pas le succès individuel.

Fleurb a dit…

A l'anomyme de 05:56

C'est vous Mr Dassault ?

Anonyme a dit…

A pillulerouge
rouge tu es communiste?, tu voudrais tout partager équitablement, c'est impossible, il y a des gros des petits des beaux des laids.
Tu ne fais que de dire que les paradis fiscaux sont juste à côté (juste entre nous, la suisse à un bouclier fiscal à 55% pour les indépendants pas très loin de la France non ! donc tu n'as pas de grandes connaissances ficales à ce que je constate) et que c'est scandaleux que les riches partent. Hé oui ils partent à cause de pensées comme la tienne: à savoir prendre aux "nantis", ce pinguin de Holland parlait de salire de 4000 euros par mois, c'est nantis ça ?. et Dubai par exemple, du sable et c'est tout et pourtant pas d'impôts et une grande croissance. personnellement je n'aimerais pas y vivre même milliardaire (quoique...)
Je suis peut-être une truffe, mais toi un parasite car tu vis au crochet des autres, non pas en symbiose mais en parfaite parasitose. Crois-tu que les personnes quittent un pays qu'elles aiment, où elles sont nées et auquel elles sont attachés par simple "délit fiscal", je ne le crois pas. Simplement ils sont d'accord de payer des impôts, mais à un niveau raisonnable. Tu ne réponds (et personne ici) pas à la phrase pourquoi les pays qui vont le mieux sont ceux où il n'y a pas d'impôt(s) ? Le système fiscale mondial conduit à la paupérisation. Cet état glouton qui, au lieu de mieux se gérer, aspire tout le pognon de ceux qui bossent.
En résumé si l'impôt était plus bas tout ces montants cachés ne l'auraient pas été car cela n'en vaut pas la peine. A 60% on prend le risque.
De toute façon le système court à sa perte avec les idées toujours très bonne de vouloir jouer à robin des bois. réveille-toi mon gars, la réalité est là et bien là. Certains pays l'ont bien compris (par exemple, tiens un bon exemple, l'Irlande qui baisse le taux d'imposition des sociétés et qui doit engager à tour de bras (et l'Irlande c'est pas un paradis climatique !).
pourquoi les grandes gueules ne veulent pas d'un abaissement des impôts et des charges sociales, qui permettraient d'engager ? non mieux vaut gueuler pour obtenir des acquis, c'est bien triste !
signé la truffe dassault

PS: il n'y a pas de spéculation sur les matières premières, mais là tu mélange tout tu n'est plus crédible

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

à Truffe Dassault >

C'est désespérant, mais bon c'est l'été et je vais m'amuser à reprendre point par point, ton dernier post délirant :

Tu écris :
"tu voudrais tout partager équitablement, c'est impossible, il y a des gros des petits des beaux des laids."

> La seule distinction a faire aujourd'hui, elle n'est pas ethnique, ni géographique, ni raciale mais bien sociale. Il y a les riches (qui n'ont pas à se soucier de ramener à manger à la fin de la semaine mais qui vivent dans la paranoia de tout perdre) et les pauvres (ceux qui comptent leurs sous et dont nous tous ici à 99,9 %, précaires, classes moyennes inférieures ou supérieures et autres "fénéants" nous faisons partie)

"Hé oui ils partent [les riches] à cause de pensées comme la tienne: à savoir prendre aux "nantis".

> qu'ils partent, tant mieux, à vrai dire ils sont minoritaires et, en y regardant à deux fois, c'est les riches qui ont besoin des pauvres plus que l'inverse. Sans Pauvres, pas de riches. Sans riches, moins de pauvres.

"Ce pinguin de Holland parlait de salaire de 4000 euros par mois, c'est nanti ça ?"

> le salaire moyen français est de 1300 euros, donc oui pour ceux qui gagnent moins. Mais 4000 euros / mois par rapport à un Daniel Bouton ou une Pat Russo qui tournent minimum à 7 Millions par an pour planter leurs boites et liçcencier par paquet de 1000, ça te range que tu le veuilles ou non du côté des "pauvres" à 1300 euros.

" Tu ne réponds (et personne ici) pas à la phrase pourquoi les pays qui vont le mieux sont ceux où il n'y a pas d'impôt(s) ?"

> On ne te répond pas car ta phrase ne veut rien dire. Les Etats-Unis vont mieux ? L'angleterre va mieux ? L'espagne va mieux ? Sur que les riches y vivent mieux. Comme n'importe ou et tant mieux pour eux. Pour le reste... Va y vivre, avec ton revenu, reviens et raconte-nous. J'espère juste que là-bas ne chopperas pas une rage de dents, car dans ces pays qui "vont mieux" on peut encore en mourir. Et si tu veux un enfant, sache qu'il t'en couteras en moyenne 15000 euros à la naissance.

"Pourquoi les grandes gueules ne veulent pas d'un abaissement des impôts et des charges sociales, qui permettraient d'engager ? non mieux vaut gueuler pour obtenir des acquis, c'est bien triste !"

> Je serai presque d'accord avec toi : L'agent des impôts est mal affecté en France mais c'est encore bien pire dans les pays que tu as cité dans la mesure où le citoyen ne revoit jamais la couleur de ce qu'il donne à l'état.

Et, pour avoir, en tant que individu de classe moyenne à l'époque, payé des impots à la fois en Angleterre et aux USA, ils sont égaux (voir supérieur en UK) à ceux que je payais pour les même revenus en France.

Seul l'impôt sur les sociétés est bien moins élevé dans ces deux pays et effectivement cela favorise la libre entreprise. Mais en fin de compte les charges annexes et indispensables là-bas - avocats, permis spéciaux,licences - font que, de ce que j'ai pu observer, les PME morflent autant qu'en France.


"Il n'y a pas de spéculation sur les matières premières" >
Non, bien sur tous les économistes se gourent et tu fais tes courses dans le seul supermarché occidental dont les prix alimentaires n'ont pas doublé cette année.

En tous les cas, merci de ta contribution qui a le mérite de faire débat et d'étaler une vision du monde (qui je te rassure est dominante).
Par le passé, j'ai partagé nombre de tes points de vue donc je peux comprendre tes cheminements et tes réactions épidermiques, mais je sais au fond à quel camp j'appartiens. Celui de l'humain.

Anonyme a dit…

Merci Séb, comme d'habitude je ne peux te donner tort sur toute la ligne. Je te remercie de prendre le temps d'écrire. je n'estime pas que les USA, l'Espagne, etc. sont des pays qui vont bien, au contraire. Je continue de dire qu'il ny a pas de spéculation sur les matières premières (ni sur le pétrole d'ailleurs); simplement nous sommes trop nombreux sur cette planète pour les ressources qu'elle peut fournir. Les amerloques consommaient comme des malades, ben maintenant ils morflent et réduisent leurs trajets et leurs grosses cylindrées...ils vont d'ailleurs bientôt maigrir, ce n'est pas un mal avec ce que cela doit coûter en terme de soins..... Quant à Holland et son ex groseille ils voulaient imposer dès 4'000 euros par mois de revenu, je ne pense pas que 4'000 euros à Paris ça permet d'aller loin (surtout si paie des impôts).
On doit être monstre riche avec 4000 euros dans le compagne profonde.ça oui.
je te rejoins aussi quand tu dis pas de pauvres donc pas de riches, c'est vrai c'est le point de vue qui créé l'objet. Je n'ai rien contre les pauvres, je l'ai été aussi, mais je crois qu'en chacun résonne une voix qui dit de s'en sortir. Aujourd'hui que je suis de l'autre côté je sais que c'est possible, il faut simplment le vouloir et arrêtez de bassiner le monde avec vos théories du méchant capital (d'ailleurs il en rammasse plein la figure ces temps, mais je te rassure, ce sont les pauvres qui vont trinquer et ça je trouve pas juste je te l'accorde). Ces ministres qui tiennent des théories électoralistes me gongle tout autant.
Aujourd'hui je prône la libre pensée ok, mais aussi l'auto-détermination, cela signifie qu'il faut arrêter de quémander et aller au front. Prenez la place de ceux qui gouvernent et vous ferez les mêmes théories !
Truffe Dassault (j'aime bien)

pillulerouge a dit…

"il n'y a pas de spéculation sur les matières premières, mais là tu mélange tout tu n'est plus crédible"

Titre du Figaro à taper dans le moteur de recherche: "La spéculation mondiale amplifie l'envolée des matières premières"
Le lien ne passe pas.
Je ne relève que ça et j'en est mare de perdre mon temps. Pour le reste, entre contre vérité et jugement personnel, je diagnostique une grave intoxication : médiatithe aigus. Ne vous inquiétez pas, cela se soigne bien. Il faut diversifier votre alimentation. Un peu moins de TF1, Figaro, les Echos et une bonne cure d'objectivité devrai suffire.

Anonyme a dit…

oui on parle de la chasse aux abus et toi tu diverges ! et si tu crois ce qui est écrit dans les journaux......

Anonyme a dit…

ouaip. "la chasse aux abus..."

je trouve que tu abuses anonyme.
A moins que tu sois le seul à être immaculé, sans tache, comme tous ces revanchards qui préfèrent dénoncer les "abus" de leurs voisins, plutôt que voir la poutre IRM, qu'ils ont dans les yeux.Ou de faire le ménage devant leur porte, comme tu dit si bien.

La jalousie fait souffrir cher anonyme. Prends des vacances, et n'hésites pas à en abuser. Tu en as grand besoin.

Gudulette a dit…

A méditer « mieux vaut se taire et passer pour un idiot que d’ouvrir la bouche et ne plus laisser aucun doute » (Samuel Johnson)...

Merci Seb, ton analyse est peut-être trop contestataire pour certains, mais elle reste pour les autres un vrai délice !