26 novembre 2021

, ,

Black Friday de la Santé : Vente flash sur la 3e dose !

La plus grosse fake news de 2021 aura donc été : "On a un vaccin efficace qui va nous permettre de retrouver notre liberté".  

Hier, pour la déconne, et alors que je survolais les corrections de mon prochain livre (sorti début 2022 si tout va bien), j’ai regardé la conférence de presse sanitaire des joyeux drilles Véran et Salomon. Alors que les peuples d’Europe commencent a s’échauffer sérieusement sur la question vaccinale, que des Français sauvent l’honneur national en Guadeloupe et en Martinique, que les pouvoirs des « grandes démocraties » (rires) montrent quelques signes de fébrilité (tirs à balles réelles sur la foule, ordre puis contrordre de confinement des non-vaccinés, menaces de mort tant qu'on y est…), notre gouvernement la joue piano en glissant sur notre docilité. 

Alors que l’apocalyptique cinquième vague arrive dans les pays fortement vaccinés (étonnant non ?) et que les Alertes Infos nous annoncent 700 000 morts si l'on ne fait rien, on pouvait s’attendre à un déferlement de mesures contre les non-vaccinés (ça devient compliqué d’aller plus loin) mais finalement c’est sur ceux qui se sont déjà soumis deux fois que le couperet est tombé : ils devront se soumettre une troisième fois pour garder leur précieux totem d'immunité. Une troisième dose de vaccin en moins d’un an sera obligatoire pour conserver son Pass sanitaire, confirmant qu’il ne s’agit pas d’un vaccin mais bien d’une drogue dure. Un superbe couillonage en Technicolor de 50 Millions de vaccinés qui vont peut-être enfin comprendre qu’ils ont signé pour un abonnement à vie à la liberté Pfizer

Le plus beau dans la farce c’est que le vaccin sous sa forme double dosée est discrédité au moment où l’on assène aux non-vaccinés qu’il est efficace et que c'est la seule solution. Fort de ce fiasco Véran et Macron envisagent l’élargissement de la vaccination aux enfants dès 5 ans. Grisé par son audace, le ministre de la Santé s’est même permis un "être libre c’est être libre d’obéir au risque d’être mis au ban de la société" limpide sur les intentions fascisantes de ces individus. Constamment pris en flagrant délit de mensonges, d’échec et de mépris, ils resservent le couvert invariablement, sans honte et avec les mêmes arguments. Pourquoi se généraient-ils ? En face il n’y a plus que de la gelée humaine qui se fait caca dessus pour un rhume et baisse son froc pour un Big Mac

Virus ou pas, ce délire totalitaire continuera tant que nous l'accepterons. L’opportunité est trop belle pour définitivement nous faire fermer nos gueules. Je ne leur en veux même pas, ils font ce qu'ils savent faire : Nous niquer. Ils ne se cachent plus pour nous cracher à la gueule. Non, c’est le silence de mes compatriotes qui m’écoeure, leur collaboration passive et carrément active à cette infamie tranquille. Je suis désormais un étranger dans un pays que je ne considère plus comme le mien. C’est comme la vie sans Pass, on s’y fait et le cuir devient épais. Vous savez hein "ce qui ne me tue pas, me rend plus fort"...

Courage à celles et ceux qui résistent. Avec les autres, comme on dit : ça va devenir compliqué.  

3 comments:

Anonyme a dit…

Merci pour ce billet.
Si au moins ils avaient des doutes... Mais non ils affirment une chose et son inverse avec une assurance inouïe !
En septembre 2020 alors que Raoult parlait de mutation du virus qu'il n'avait pas vu venir d'autres "éminents" spécialistes assuraient que non et que le virus était stable ! Depuis on ne dit plus virus mutant mais variant...?
Sylvie

Seilenos a dit…

Il me semble que quelqu'un avait expliqué qu'il fallait dire variant parce que "mutant" ça fait trop trop peur... On voit bien, en effet, qu'ils font tout pour nous rassurer.

On dirait - je ne sais pas - du Ionesco, du Jarry, du Kafka. Mais la clownerie perdure... Rien à ajouter sur ce billet, toujours aussi rafraichissant.

pepite a dit…

A la piqûre les jean moulin Aliexpress, vaccination obligatoire dans peu de temps, tic tac tic tac.

Top Ad 728x90