lundi 21 janvier 2013

ÜberAppart révolutionne l'immobilier parisien


"- Y’en a un, là !" 
" - Mais non, quand c’est allumé à l’intérieur, ça veut dire qu’il y'a quelqu’un dedans !"

On la connait tous la complainte du parisien pour se loger. Vous pouvez l’oublier ! Après avoir conquis New-York, San Francisco ou Londres, voici ÜberAppart, service de logement express privé débarque dans la capitale. Il ravira les locataires et comblera les propriétaires !

Le procédé, alliant modernité et libéralisme, est tout simplement révolutionnaire. Avec ÜberAppart, la commande de logement se fait en temps réel, en direct depuis votre mobile.

A toute heure de la journée ou de la soirée, dès que cliquez sur l’application, l’appart à la meilleure offre est immédiatement localisé à proximité.

Grâce à la performance de son réseau centralisé mettant en relation prospect et proprio sur le marché du mètre carré parisien, ÜberAppart vous libère un logement dans les 10 minutes.

Exemple: Banlieusard, touriste, seul ou accompagné, vous sortez un peu imbibé de boîte et vous cherchez, là tout de suite, un endroit pour la sieste ou l'accouplement ? Terminée la galère de la chambre d’hôtel à chercher ou du code de carte bleue à se rappeler: nous vous trouvons ce magnifique studio de 1,56m2 en plein Paris

(parquet vintage, couchage japonais et éclairage zénithal, pour ce produit de notre gamme "nature" certifié sans électricité)

Tout le confort à portée de main allié au charme bohème d'une mansarde d'époque. Au prix normal constaté de 330 euros le mois, ÜberAppart vous négocie la couche au tarif préférentiel de 170 euros la nuit.

Le secret de cette réussite, simple et gagnant-gagnant, pour le locataire comme pour le propriétaire ? Une mise à la porte expéditive du précédent locataire par nos videurs professionnels ÜberAppart[1] afin de vous recevoir dans les meilleures conditions au tarif optimum.

24h / 24, trêve hivernale ou pas, dès que vous cliquez sur l'application, l’appartement le plus proche est immédiatement localisé. Vous visualisez l’expulsion du locataire sur votre écran (ici une mère de famille et son fils dans 4m2 Boulevard Brune) avec le temps d'attente indiqué pour que vous puissiez emménager. 

(Pour toute commande, un mp3 du dernier Benjamin Biolay vous sera offert)

Le petit plus + d'ÜberAppart par rapport à la concurrence des marchands de sommeil et des vulgaires propriétaires spéculateurs ? Un verre de punch à la papaye et une verrine de fruits rouges[2] vous attendent dans votre nouveau logement, bref le respect du client et le charme addictif de la vie de palace. Et tout ça pour à peine 20% de plus qu'une nuit à tarif habituel sur Paris[3].

Pas besoin de cash, pas besoin de CDI dans la fonction publique, ni de parents devant se porter caution. Pas de mois d'avance à déposer ni de bite à sucer pour décrocher sa studette, non. Vous êtes directement débité via l’application. Complètement grisant.

Des témoignages de clients: 

" - Grâce à ÜberAppart ce soir j'ai pu conclure ! Dommage qu'il n'y ait pas de lavabo." Nadine M, responsable d'agence de com en province.

" - UBERAPPARTE SAY POUR LES WINNERS." M. Vendetta, bogoss. 

" - Les videurs de ÜberAppart sont très gentils. Tout cela s'est fait avec beaucoup d'humanité et sans gros mots. Euh, si je pouvais récupérer mes papiers ce serait sympa"  Un locataire précédent.

" - Après une bonne manif anti-pédés rien de plus pratique pour se reposer sur Paris." Hervé M, député.

" - Encore une idée géniale que les Français n'ont pas pu avoir, entravés qu'ils sont par le joug  anti-entrepreneurial de notre dictature communiste". A.Verdier-Molinié, tête chercheuse.

" - Très bon concept, mais la déco est à chier". Valérie Damidot, animatrice.


Vous aussi, grâce à ÜberAppart, vivez une nuit de rêve à Paris !

ÜberAppart et Seb Musset vous offrent 10€ de réduction pour votre premier essai, en tapant le code "FuckLeControleDesLoyers"[4]. Finies les galères de la soirée téquila qui finit dehors sous la neige!

Un videur ÜberAppart. (photo non-contractuelle)


[1] ÜberAppart s'engage à ce que chaque videur ÜberAppart, soit "musclé là où il faut et top craquant !".
[2] ou cacahuètes suivant la saison.
[3] Forfait 8 heures. Passé la 480e minute, tarif à la minute [7,80 euros / min]. Expulsion dès nouvelle commande pour l'appartement concerné grâce à l'application ÜberAppart.
[4] Prix moyen de la couche avec la réduction: entre 100 et 350€ la nuit dans Paris intramuros

Articles connexes :

8 commentaires:

Politeeks a dit…

J'ai rigolé, je sais c'est mal.

Faudra aussi überTARTE pour mettre des tartes aux proprios des apparts de 4m^2 au sol (sous pente donc pas tout utilisable sauf nanisme) pour 400€ et autres.

seb musset a dit…

@Politeeks > Yep. Le pire c'est que 1 / Je suis à peine dans la caricature 2 / Si rien n'est fait, cet article sera d'actualité dans très peu de temps.

Peine de prison ferme pour les proprios qui abusent, faudra en passer par là.

Fred Camino a dit…

Magnifique!
Les témoignages sont vrais non? :)

Un partageux a dit…

Je viens de passer une semaine à Paris et j'ai beaucoup pensé à toi. En effet chaque jour je passais devant la vitrine d'une "agence immobilière", enfin "a real estate agent" pour utiliser le vocabulaire local... Toutes les descriptions étaient in English.

Le montant des locations en meublé était croquignolet pour ton mois de revenu mais c'était le prix à la semaine qui était affiché...

Toutatis a dit…

On pourrait faire comme dans certains hotels japonais (il parait), où la "chambre" ne permet que la position couchée. On pourrait ainsi faire 2 ou 3 apparts empilés dans celui de 1,56m2. La crise du logement serait résolue.



seb musset a dit…

Tiens, tiens, tiens... Cécile Duflot ce jour : http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/logement-duflot-veut-poursuivre-propri-taires-voyous-340882

Unknown a dit…

C'est quand même dingue cette vie parisienne. Pour le même prix que je paye tous les mois, je possède aujourd'hui une maison lorraine de 300m2 dans la Meuse.
C'est vraiment scandaleux!!!!!

MHPA a dit…

Formidable ! Quelle idée ! Voilà une belle idée pour le retour de la compétitivité dans ce stalinisme ambiant pesant !
Bravo ! (j'en veux deux)