jeudi 15 novembre 2012

Tendances 2013 : La Soc-Lib mania prendra-t-elle en France ?


Le but d’une conférence de presse présidentielle est d'abord de séduire la presse. Si j’en crois certains éditorialistes en pâmoison entamant la séquence de la lèche après celle de la lynche, l'édition  de mardi dernier est un succès. Il ne leur fallait pas grand-chose. Des invitations en grand nombre, la possibilité de faire des twit-pics depuis la salle des fêtes de L’Elysée pour souligner la véracité du LT et, surtout, que la soupe libérale que certains d'entre eux nous servent à foison depuis des mois trouve quelques échos au sommet de l'Etat. 

Il suffisait donc de répéter "compétitivité", de placer du "pas de tabou", de l'"objectif des 3%", le tour était joué. François Hollande est décidément un excellent orateur, mettant en avant l'autorité et la pédagogie qu'on lui reprochait de ne pas avoir. L’exercice formel, calibré pour satisfaire l'espérance des scribes, restait un poil bourratif pour le commun des mortels. Pas grave. Restera le digest qui en est fait pour les trois premières minutes du JT: de la responsabilité assumée, un cap annoncé douloureux, de la gravité entrecoupée de quelques traits d’humour

Ce serait presque parfait si la méthode choisie, la même qu'avant mais en mieux, n’était pas promise à l’échec. Car il me plait bien ce président. Je ne lui reproche que sa stratégie de sortie de crise et donc ses inévitables contrecoups sociaux, donc la continuation de la crise, cet état d’urgence perpétuel qui justifie tous les renoncements comme de pousser la réflexion économique plus avant. Donnons-lui à sa demande deux ans pour que cette inclinaison soc-lib à plusieurs milliards se révèle au mieux sans effet sur la qualité de l'embauche, et que, à l’approche de l’élection nouvelle après avoir été entarté aux municipales, se drapant d’un gouvernement soudainement réassorti de rouge pastels, le président réoriente enfin son action à gauche.

Ça tombe bien, on a le temps.

Articles connexes:

16 commentaires:

Tassin a dit…

"le président réoriente enfin son action à gauche."

C'est aussi la vision de Todd. Mais honnêtement je n'y crois pas.
La preuve, il vient de passer du centre à la droite cette semaine.

seb musset a dit…

Allez j'ouvre un site de paris en ligne ;)

Politeeks a dit…

Seb : je peux avoir la plate forme de paiement offshore si tu veux on en parle au KDB ?

Anonyme a dit…

Je parie un fifrelin que dans deux ans çà n'ira pas car la competitivité blah-blah-blah (dixit I.P).

Toutatis a dit…

Elle a pris depuis 1983 la "Soc-Lib mania". Faudrait peut-être s'en rendre compte.

Anonyme a dit…

C'est chiant les Fan__boys, que Ce soit d'Apple ou du ps, ce sont les mêmes. Ah bon c'est mieux que Sarko ? j'aimerais vraiment savoir pourquoi. Putain Seb, c'est invraisemblable cet aveuglement, libéral c'est libéral. C'est pas de gauche, jamais. Et vas y qu'on ratifie les traités que l'on a juré de ne pas ratifier, et vas y qu'on recule dès que trois pigeons roucoulent et vas y que je ne reforme surtout pas les impôts a part evidemment pour augmenter (un tout petit peu c'est pas grave) la TVA. Merde quoi.

Anonyme a dit…

Hollande excellent orateur, qu'est-ce qui ne faut pas entendre !

me in Amsterdam a dit…

Hollande ira suivra la main qui va lui donner sa giffle aux municipales. Je suis près à prendre le pari que ce ne sera pas la main gauche.

seb musset a dit…

@anonyme > Coucou les Ayatollahs_boyz, 1 / apprenez à lire 2 / relisez l'article, les autres du site 3 / revenez poster un truc digne d'intérêt. 4 / Pour le 3 vous n'êtes pas obligés

Anonyme a dit…

"le président réoriente enfin son action à gauche."

Il parait que l'espoir fait vivre.
Je me demande comment cela serait possible avec un parti qui n'est pas de gauche.

seb musset a dit…

En interne chez certains élus, ça commence déjà à chier des bulles

StefG a dit…

Sauf que PERSONNE n'a le temps.

Arthur Hache a dit…

Voilà c'est ça. Qui mieux que vous pouvait définir le véritable programme politique de cette gôche: chier des bulles.

Anonyme a dit…

Je suis optimiste de nature...!!!mais je dois reconnaitre que depuis quelque temps beaucoup de blogs (que je suivais et lisais avec grand plaisir) me laisse perplexe devaant le votre d'optimiste et franchement, vous me decevez !!!!il faut toujours reconnaitre , que quelquefois "on se trompe", mais pour certain c'est difficile de le reconnaitre!!!j'ai de la bouteille, et depuis 81, 88 97 et meme 2012 j'ai voté socialiste et bien c'est terminé!!!!vous eztes tous de "jeunes gens" comme j'aimais cette expression dans la bouche de feu Aragon, et je suis sure que d'ici peu, comme moi vous serez tous décus à quand le "grand soir" ? tout est entre vos mains.....I have a dream.....bien à vous Nanougk33

omer a dit…

@anonyme 17:35
Bah, le plus urgent était de sortir Sarkozy et sa mafia !
Imaginez un instant qu'il ait été réélu...

BA a dit…

Mardi 20 novembre 2012 :

Fillon : "Cette fracture est à la fois politique et morale".

A l'issue de la proclamation des résultats de la Cocoe, l'ex-Premier ministre a pris acte lundi soir de sa défaite face à Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP, en soulignant la "fracture à la fois politique et morale" au sein du parti, ajoutant qu'il se prononcerait sur son propre avenir "dans les jours qui viennent".

"Je prends acte du résultat, j'aurais préféré m'en satisfaire (...) Au-delà des nombreuses irrégularités de ce scrutin que j'aurais pu contester, ce qui me frappe surtout ce soir est que la fracture qui traverse notre camp politique est désormais manifeste, cette fracture est à la fois politique et morale. La réduire et la dépasser, tel est l'objectif que désormais je m'assigne. Je ferai connaître dans les jours qui viennent les formes que prendront mon avenir et mon engagement politique", a-t-il déclaré depuis son siège de campagne parisien du 7e arrondissement.

UMP : "Plus jamais ça" pour Laurent Wauquiez.

"Plus jamais ça. C'était juste médiocre", a réagi mardi Laurent Wauquiez, soutien de François Fillon, au lendemain de la campagne pour la présidence de l'UMP, qui s'est soldée par la défaite de l'ancien Premier ministre face à Jean-François Copé.

"Je ne suis pas fier parce que le spectacle qu'on a donné au cours des deux derniers jours était au fond aussi pitoyable que grotesque", a réagi sur Radio Classique le député UMP de Haute-Loire, en dénonçant "une somme d'irrégularités (...) à faire pâlir n'importe quelle démocratie naissante".

http://www.romandie.com/news/n/UMP_Plus_jamais_ca_pour_Laurent_Wauquiez201120120928.asp