jeudi 12 juillet 2012

Le nom de la rose

François et Valérie s'aiment d'amour.
Mais, depuis les nouvelles responsabilités de François, la vie devient compliquée au palais.

Valérie supporte mal d'être une femme au foyer.
Elle erre dans le salon d'hiver, nostalgique de sa gloire passée. Euh, enfin elle erre nostalgique, soutenue dans l'épreuve par la corporation.
Jalouse de l'ambition débordante de Ségolène, l'ancienne compagne de François et la mère de ses enfants, Valérie apporte son soutien numérique au félon Forlani dans la compétition politique qui l'oppose à Ségolène en terre protestante.

Tandis que le journal de Franz a décidé de tout faire pour décrédibiliser la politique de François auprès de son lectorat gériatrique abonné pour la montre Made in China, Thomas, le fils de François, après des débuts chaotiques et comprenant le danger d'une surexposition média, préfère s'exiler loin des caméras et reprendre sa carrière d'avocat.


Mais la trahison de Valérie le ronge.
Livré à ses démons, suite à une overdose de Fanta Orange, le fils dépassé par ses émotions venge sa mère. Il se livre dans un entretien, qu'on avait dit informel, aux spadassins pipôle du journal de Franz.


En avouant déplorer que l'on "mêle vie publique et vie privée" au sommet de l'état, Thomas commet malgré lui l'erreur fatale de servir une Inception king size au rédacteur libéral qui se félicite de booster les ventes de son canard en saison creuse. 

Franz imagine déjà les futurs dossiers en abyme qui décortiqueront encore un fois le phénomène du fils médiatique qu'il a lui-même généré


Pendant ce temps à Toul et pour noyer son chagrin, Nadine, qui a accepté un CDD de videuse de truites au Cora de la ZAC, vit une passion débordante mais interdite avec Yassine, le fils du vendeur de lavabos.

Alors...

Ségolène reviendra t-elle avec François ?
Valérie va-t-elle participer à "je suis une célébrité laissez moi sortir de là" ?
Et Thomas, réussira-t-il son bras de fer pour égaler dans l'opinion la pitoyable image de Jean Sarkozy, le dauphin d'avant ?

Que dira François lors de sa prochaine intervention télévisée ?

Va-t-il devoir pousser une nouvelle gueulante dans le salon d'hiver de l'Elysée ?
Valérie pourra-t-elle s'empêcher de la live twitter ?
Franz pourra-t-il s'empêcher d'en faire sa Une, avec la photo de François un slip sur la tête ?
Et que se passe-t-il exactement le soir dans les backrooms du Cora ?
Et si ma soeur en avait est-ce qu'on l’appellerait encore Jacqueline ?

Vous le saurez en regardant le prochain épisode de "On s'en tape de vos histoires, laissez François diriger le pays bordel !".

Disponible dans le Point, et sur toutes les chaines TNT de priorité au direct.

4 commentaires:

BA a dit…

Jeudi 12 juillet 2012 :

Bourse : le titre Peugeot s'envole après l'annonce de 8.000 suppressions d'emplois.

Le titre du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën s'inscrivait en forte hausse jeudi matin à la Bourse de Paris, alors que le groupe vient d'annoncer la fermeture de son site d'Aulnay, en région parisienne, et la suppression de 8.000 emplois en France.

Après une ouverture hésitante, la valeur s'envolait de 3,46% à 7,39 euros, à 9H10. Elle signait ainsi la seconde plus forte progression de la cote, dans un marché en recul de 0,57%.

Le constructeur, qui a déjà vu son bénéfice net divisé par deux en 2011, a enregistré une perte nette au premier semestre 2012, dont l'ampleur n'est pas précisée.

Il table à présent sur un recul du marché européen de 8% cette année, contre 5% auparavant, et de 10% en ce qui le concerne.

Pour faire face à ces difficultés, PSA a annoncé l'arrêt en 2014 de la production de véhicules à l'usine d'Aulnay (Seine-Saint-Denis), où travaillent plus de 3.000 salariés. Au total, il va supprimer 8.000 emplois en France, le site de Rennes étant aussi très touché.

http://www.boursorama.com/actualites/bourse-le-titre-peugeot-s-envole-apres-l-annonce-de-8-000-suppressions-d-emplois-162bc929ae1ae09a8f44a6128f9781d0

Un partageux a dit…

Touit touit touiiiiit !

Derrière l'écume l'océan :


http://www.mnlienemann.fr/2012/07/les-principales-conclusions-du-sommet-europeen-des-28-et-29-juin-2012/

ouimaisnon a dit…

Après le coup du téléphone, le "off" grillé, il est temps de prendre exemple sur belle-maman !

Anonyme a dit…

Le Canard Enchaîné révèle le nom des conjoints de ministres ayant bénéficié de nominations au sein du gouvernement. Laurent Olléon, époux de Fleur Pellerin, est ainsi entré au cabinet de Marylise Lebranchu, Boris Vallaud (mari de Najat Vallaud-Belkacem) est devenu conseiller d’Arnaud Montebourg, et l’épouse d’Aquilino Morelle (conseiller de l’Elysée) dirige le cabinet d’Aurélie Filippetti.

Notons que le couple Morelle dispose ainsi de talents si extraordinaires que l’un peut occuper le poste de conseiller (non élu) tout en préservant des activités de médecin, et l’autre assurer un poste à la direction d’un cabinet ministériel d’envergure. Il n’y avait probablement pas d’autres postulants au cv digne d’être retenu pour un tel poste. Les Morelle seraient-ils les Balkany de François Hollande ?