mardi 22 mai 2012

[video] Alerte Rouge

La ségrégation du pauvre n'est pas que géographique. Dans les sociétés néolibérales, arrivé à un certain point d'indécente accumulation, il convient que chacun reste à sa place, dans sa classe, afin de garantir l'hégémonie financière, idéologique et culturelle d'une poignée. L’accès à l'éducation pour tous ou au meilleur marché est la clé de l'élévation sociale et d'une société éclairée. 

La question des dépenses publiques donne l'alibi idéal à une poignée pour passer la gestion de l'éducation au privé ou exploser les frais de scolarité (de 82% au Québec, pour parait-il payer les  professeurs aussi bien qu'aux Etats-Unis, pays modèle où certaines grandes universités se vident faute d'étudiants solvables). Et s'il y a mécontentement de la jeunesse, il convient alors de purement et simplement leur interdire le droit de manifester

La vidéo date du 7 mai. Un petit tour sur les réseaux sociaux nous confirme que la situation a dégénéré depuis pour les étudiants québécois. Nous sommes de tout coeur avec eux


Vidéo vue chez deefblog.

5 commentaires:

Un partageux a dit…

En regardant ces images de guerre je songeais à ces théories militaires où l'on parle de "guerre asymétrique". D'un côté une armée équipée et entraînée. De l'autre des civils sans arme et sans défense.

Nos théoriciens militaires nous disent que ça devient difficile dès que les civils font l'acquisition d'armes et autre matériels de guerre. Parce qu'ils font des dégâts (minimes) dans une armée habituée à ne pas en avoir. Mais surtout parce que cela change radicalement l'état d'esprit de populations qui entrent ouvertement en révolte, ne collaborent plus (même par la simple passivité) avec l'occupant, parce qu'ils ne respectent plus la force et attendent patiemment le moment où une petite faille permet de lancer un couteau sur un talon d'Achille...

thorkhas a dit…

@partageux: Bizarre, en suisse ils ont tous leur arme de service chez eux. Avoir une arme chez soi est vital pour la résistance d'un pays à une invasion. Je le déconseille pour la France. Pourquoi? Oh je ne sais pas, une vague impression....

Sinon pour l'article, une belle saloperie de faite aux étudiants québécois. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de révolte des jeunes là-bas, de façon générale.

Tiens, en Suisse allemande, les droits d'inscription ont plus que doublé voire triplé pour les allemands, alors qu'ils étaient déja le double des frais pour les suisse-allemands.... Une autre ségrégation ... ils sont forts ces suisses!

Toutatis a dit…

Pour tout savoir sur la bulle éducative US

http://globaleconomicanalysis.blogspot.fr/2011/04/education-bubble-student-loan-debt.html

Attention. Je signale aux ames sensibles ici qu'il s'agit d'un blog libertarien. L'auteur signale que les énormes subventions publiques aux étudiants pauvres vont directement dans les poches des managers d'universités. Un peu comme les subventions à l'immobilier genre PTZ chez nous, ou APL, qui vont dans les poches des vendeurs ou loueurs.
On comprend en lisant cela pourquoi des "réformes" censées nous rapprocher de la situation US font baver d'envie pas mal d'universitaires français.

Anonyme a dit…

paraît-il

Guyb a dit…

"L’accès à l'éducation pour tous ou au meilleur marché est la clé de l'élévation sociale et d'une société éclairée. "

--> Pas faux mais beaucoup de gens ne seront jamais éclairés, même instruits ^^

Après quand je vois la vidéo (et les articles) je suis à 100% avec les étudiants canadiens.

Petite vidéo d'humour anti canadien typiquement américain (mais si drôle) :

http://www.youtube.com/watch?v=bOR38552MJA&feature=related

On critique, on critique, on critique, mais soyons sérieux dans plein de pays riches les droits d'inscription aux universités sont bien plus élevés que chez nos cousins d'amérique et personne ne gueule... Dommage !