samedi 6 février 2010

Karachigate : ouverture d'enquête pour corruption

C'est dans un relatif silence médiatique que le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour «corruption et entrave à la justice» suite au dépôt de plainte de Me Morice dans le cadre de l'affaire de la vente de sous-marins au Pakistan (ayant peut-être, pour cause de rétro-commissions non versées, conduit à la mort de onze ouvriers de la DCNI à Karachi en mai 2002).

Pour l'occasion le JT de 20h de la première compagnie s'est fendu d'un sujet sur les bienfaits du "secret défense". (NB : t'es pas obligé de cliquer)

L'enquête est confiée à la division nationale des investigations financières (Ministère de l'intérieur). Elle est susceptible de concerner, entre autres, un ancien premier ministre et un actuel président de la république. Les "crocs de boucher" traditionnellement brandis par ce dernier expliquant peut-être la tiédeur des reprises médias au moment où le renvoi en appel du jugement de l'affaire Cleartsream, lui, faisait un certain barouf. Notons que dans les deux affaires, il s'agit du même procureur : Jean-Claude Marin.

L'intégralité de la conférence de presse donnée par Me Morice et les familles des victimes de l'attentat de 2002, résumant l'affaire depuis son début et revenant en détail sur le dépôt de plainte à l'origine de cette enquête, est visible en vidéo ici.

A suivre attentivement.


- Le site des familles des victimes.
- Le portail du Karachigate

6 commentaires:

pjan a dit…

D'un autre coté not' bon roi est bien impliqué dans cette histoire, vous voudriez quand même pas qu'il cri sur tous les toits qu'il est au courant.

La peur des journalistes et des politiques provoque une auto censure.

Qui oserait l'accuser?

Monsieur Poireau a dit…

Julien Dray, juste avec un rapport même pas judiciaire, il a quand même réussi un meilleur buzz. Quel nul ce Sarkozy !
:-))

cedh007 a dit…

aux vues du léchage de cul absolument démentiel que tf1 a fait récemment a sarkozy,il ne fallait pas attendre d'eux qu'ils partent en guerre contre un secret défense qui protège leur gourou. cette histoire de karachi n'ira pas plus que de simples phrases grandiloquentes émises par ci et par la. le personnel politique n'a aucun intérêt a l'ouvrir ou a défendre la cause des familles de victimes. combien d'histoire de ce genre dorment dans les cartons? l'histoire du juge borrel,ou de ce journaliste assassiné en cote d'ivoire et encore certainement bien d'autres. pour la mort de ce qu'ils considèrent comme 11 crevards,ils préfèreront que l'affaire s'essouffle d'elle même.

Reversus a dit…

Je reste persuadé que Clearstream et Karachi sont intimement liées.

Clearstram à l'origine, c'est d'abord
l’affaire des rétro-commissions concernant les ventes de frégates françaises à Taïwan. Inutile de rappeler le nom du Ministre du Budget à cette époque...

mariej a dit…

on n'est gouverné par le roi des mafieu, il faudrait un grand coup de balay judicière pour stoper toutes ces affaires politico financière pouries.

mariej a dit…

il faudrait que les francais se mobilisent pour creer une assossiation qui porterais pleinte contre cette criminalité en col blanc qui ce croit en dehors des lois,et que a un sentiment d'impunité.