lundi 16 novembre 2009

Tarte ta thune (à la mode de Paris)

Voici un plat d'hiver très simple mais qui fait toujours son effet et qui, selon que vous êtes faible ou puissant, occupera vos week-end de misère ou redonnera des couleurs à vos mauvais sondages sécuritaires.



Ingrédients :
- 5000 potes brisés.
- Des pommes et des têtes d’œuf, choisir très crédules et / ou avec des fringues à gros logos ricains.
- Un cube de levure magique.
- Une carotte (réutilisable)
- Un publicitaire (indispensable).
- Un fait-tout
- Une terrine.
- Un plateau télé.

Décoration :
- Quelques CRS.
- Une ou deux voitures.
- Des fourgonnettes.

Recette :
- Préchauffez le four 4 ou 5 ans sur thermostat haine de l’autre et suprématie de la CB.
- Beurrer le mou de la nation avec du bling-bling.
- Épluchez les pommes, épépinez-les. Tout en leur faisant l'apologie du mérite et du travail bien fait, coupez-leur tout espoir de réussite honnête et sortez-les du travail.
- Mettre les 5000 potes brisés dans un fait-tout de fabrication française.
- Demander à un publicitaire de réfléchir deux jours (attention pas moins).
- Laisser le publicitaire secouer une carotte au dessus du fait-tout tandis que le contenu de celui-ci se transforme lentement en laid.

- Versez le laid prit dans une luxueuse terrine (symbolique mais déserte) de marque Patrimoine de France, nous avons choisi le modèle Champ de mars.
- Plongez quelques œufs durs dans le laid.
- Lancez dans la terrine un cube de levure magique idéologiquement compatible avec les potes brisés, type Speed Pognon à prise rapide.

- Tandis que vous tapissez votre plateau télé de CRS, incorporez y quelques caméras reliées en direct aux régies des chaines d'information continue.
- Laissez mijoter tout un samedi matin.
- Laissez les médias faire monter la sauce à base de rumeur d'annulation.

- Avant ébullition, un peu avant le JT de 13 heures, sans mettre de gants, retirez le carotte et le cube de speed pognon et étalez le con tenu de la terrine sur le plateau télé.
- Planquez le publicitaire.


- Laissez caraméliser devant les caméras une ou deux voitures. Prendre garde aux projections et jets de fruits.
- Lancez les caméras (toujours précédées des CRS). Farcir les fourgonnettes de pommes.
- Reconduire fermement vers le RER
les surplus de pommes qui se voyaient déjà en Porsche .


Suggestion de présentation :
- Pour une meilleure pénétration du palais, agrémentez éventuellement d’un point presse de Frédéric Lefebvre (au coulis pénal)

Avertissement :
- Malgré son aspect riche et copieux, ce plat peut laisser sur sa faim.

Astuce :
- Marche aussi avec les classes moyennes. (remplacez le publicitaire par un conseiller financier et les CRS par des établissements de crédit).


10 commentaires:

Constantin a dit…

C'est ce qu'on appelle un bourre-coquin.
Sinon, vraiment trop drôle, j'ai mis des miettes de cake partout.

monzoeil a dit…

superbe recette, un peu lourde à digérer néanmoins !

Abdel a dit…

Merci pour la recette ca a l'air excellent mais je pense que je vais passer mon tour haha.

Le flic qui fait la morale et puis qui fait la communication du gars, c'est vraiment excellent...

Nouvel Hermes a dit…

Du grand art!En effet il n'ya plus que recette et magie: disparition du sens (et de la sensualité?) derrière les slogans et les images.

Océane a dit…

C'est étonnant que la préfecture ait laissé passer ça, je veux dire l'idée même de cette distribution. Comme si le pugilat était attendue ! Quant à cette culture du buzz pour le buzz, les publicitaires vont bien finir par rétablir les lions dans les jeux du cirque, car à force de faire n'importe quoi il ne restera plus d'alternative au pire !

Igor a dit…

Organiser un truc pareil en temps "de crise", quand les gens sont fauchés comme les blés et doivent rogner leur budget comme des rats est un scandale de la pire espèce.

Bon, vu qu'on est en médiocratie, impossible de faire fermer la boite de force... Mais pourrait-on se débrouiller pour que l'adresse de cette société tombe "miraculeusement" dans les mains d'un pyromane ?

Profiter de la misère ambiante pour se faire de la pub devrait être passible de la peine capitale.

stephane a dit…

A mon avis, ca a peut etre était fait exprés, comme test.
Pour voir ...

tout est expliquer ici :
http://www.dailymotion.com/video/x4w5c1_francois1er_fun

stephane a dit…

Faut dire que vous n'etes pas raisonnable ! il suffirai de na pas l'acheter pour que ca ce vende plus.

lediazec a dit…

Excellente idée. Je suis parti d'un principe similaire pour mon article sur l'affaire Tarnac. Dans les deux cas, comme Seb, je refuse une telle cuisine.
@stéphane Si on n'achète plus, c'est la mort de l'industrie culinaire !

lgosse1 a dit…

Bjr à tous; moi, cette histoire m'a toujours fait penser à une des scènes du 1er Batman avec Keaton, Nicholson et Basinger, quand le Joker démolit les fètes de Gotham pour installer la sienne, et que justement il distribue des (faux) billets à pleines poignées avant de tuer les gens avec du gaz smilex.


Et si au bout du compte, cette affaire n'était qu'une ressucée minable de Batman I annulée au dernier moment par des gens ayant compris que la vraie vie n'est pas du cinéma ? Je ne dis pas qu'ils auraient balancé du smilex en plein Paris, mais l'idée des faux euros ne me parait pas démente ...
--
Laurent