mercredi 6 mai 2009

Vieille garde et Hadopi

[Illustration tirée de ma discographie. Le vinyle a été acheté avec mes sous il y a un paquet d'années. Malheureusement, je n'ai plus le ticket de caisse prouvant son origine et le fait qu'il m'appartient. Question au législateur : De quelle peine vais-je écoper ?]

* * *

Notre comité de rédaction limité à moi-même a quelques précisions à apporter concernant la lettre ouverte des artistes de Gôche au Parti Socialiste publiée hier dans le Monde :

Résumé de la lettre : La baronnie du microcosme artistique parisien, moyenne d'âge : 71.8 ans, est mécontente que le parti socialiste ait retardé le vote de la loi "Création et Internet" par d'odieux moyens démocratiques, en abusant de l'absentéisme chronique des députés de droite (probablement occupés à faire avancer le débat public sur les plateaux télés à base de, eux aussi, "Si ça va mal, c'est la faute aux socialistes"). Elle le lui signifie, en toute humilité, dans une lettre au style lyrique allant jusqu'à pendre à témoin Héraclite (dont on se souvient du célèbre discours sur le mont Olympie en -492 où il appelait à la lapidation des adeptes du p2p).

Remarque 1 : J’ai beau chercher dans la liste des 1000 artistes les plus téléchargés illégalement, je n’ai pas trouvé Maxime Le Forestier.

Remarque 2 : J’ai beau chercher ce que Pierre Arditi, qui en appelle à la survie du droit d’auteur, a crée, je n’ai pas trouvé.

Remarque 3 : J’ai beau chercher parmi les acquéreurs du dernier disque de Juliette Gréco, ceux sachant consulter des courriels sans faire planter un ordinateur, je n’ai pas trouvé.

Remarque 4 : (liée à l'interview de Maxime Le Forestier le matin même sur Europe 1 et publié en fin de billet) J’ai beau chercher une trace de pétainisme dans la défense citoyenne du droit à ne pas se faire suspendre sa connexion internet sur la base d'une adresse IP foireuse par des sociétés marchandes sans passer par la case justice, je n’ai pas trouvé.

En revanche, j’ai bien trouvé la trace de Pétain dans le Centre de Cinématographie Française (soutenant avec force subventions la production cinéma) puisque c'est le gouvernement de Vichy qui en est à l'origine.

Remarque 5 : (Toujours liée à l'interview de Maxime Le Forestier). On licencie dans le secteur du disque ? J'ai beau chercher un secteur économique non affecté par la crise, je n'ai pas trouvé. (Ah si, peut-être les artistes rentiers qui on vu passer leurs revenus de très confortables à confortables.) J'imagine que si Pascal Nègre baisse un peu son salaire et que Mr Hallyday redistribue un peu son pognon, y aura de quoi sauver quelques emplois chez Universal.

Remarque 6 : J’ai beau chercher en quoi le téléchargement illégal met en danger le cinéma français, je n’ai pas trouvé. Celui-là ne s’est jamais aussi bien porté et cela fait bien longtemps que son existence n’est plus corrélée au nombre d’entrées en salle puisqu’il est largement financé par la télé, ce fameux CNC et une taxe spécifique sur les entrées en salle des films américains (conduisant à ce paradoxe dont le milieu parle peu : Pour que le cinéma français continue à produire des films à une cadence de 200 longs-métrages par an, il ne faut pas qu'ils fonctionnent trop en salles par rapport aux films américains.)

Remarque 7 : J’ai beau chercher une trace de gauche parmi ces artistes embourgeoisés jusqu’à la couenne et complètement déconnectés d’un monde dont ils pensent être à l’avant-garde alors qu'ils ne sont que les représentants d'un cercle de privilégiés aux rentes plus proches de celles des grands patrons que de celles de la majorité des artistes de France se partageant les 5% de miettes des droits Sacem, je n’ai pas trouvé.

Remarque 8 : J'ai beau chercher une autre issue que la disparition pure et simple de votre ancien monde face à une révolution technologique, non pas en marche mais en place et à laquelle seuls ceux qui sauront s'adapter (sans tourner le dos à leur public) survivront, je ne trouve pas.


11 commentaires:

Sophie et Paul a dit…

De mon coté, j'ai beau chercher, je ne trouve dans Hadopi que des moyens de punir le Téléchargement. Mais le piratage c'est aussi la contrefacon de CDs DVDs. Hadopi serait-il la fin du peer-to-peer gratuit, et le début d'une industrie illégale de la contrefacon culturelle ? Fini le vol à l'étalage, bonjour la mafia.

Anonyme a dit…

merci

Anonyme a dit…

Bravo
percutant
drôle
vous tenez la forme (et le fond)

Une idée au passage: je trouve qu'internet a besoin de gens comme vous, quand je vous lis je n'ai pas envie de vous voir disparaitre. Corrélativement, je cherche un moyen plus concret de manifester approbation et soutien.

D'où ma suggestion: permettre à vos lecteurs de faire un don en ligne via paypal ou autre.

Autant je n'ai pas envie de m'abonner à un site de presse, si interessant soit-il, autant j'aimerais pouvoir concrétiser mon soutien à certain sites mais en étant libre de le faire, comme je veux et à mon rythme.

jameswest a dit…

Excellente émission de Frédéric Taddéî (5 mai 2009) ce soir ou jamais sur france3, où j'ai découvert un Francis Lalanne contre la loi hadopi avec d'excellents arguments et pour une fois il ne faisait pas le clown, Un jeune cinéaste qui expliquait comme toi que le cinéma de papa est mort et que l'avenir et le financement restent à inventer avec la toile, face à ces arguments les mêmes vieux cons, qui oublient de nous expliquer que ceux qui s'en mettent plein les poches ce sont les majors, et que les artistes ne seront pas mieux rémunérés et que les majors n'ont rien vu venir, l'émission peut-être regardée sur le site de france3.

Gilles Foucault a dit…

Autre problème industrie vs. consommateur : je n'utilise PAS Windows mais un autre système à la place, et donc j'ai refusé la license CLUF dès le 1er démarrage de mon 1er PC.

Eh ben c'est le parcours du combatant pour se faire rembourser, alors que ça coûte quand même 40 euros cette merde là !!!

Certains se défendent en obligeant les gens à acheter "parce que sinon ils volent" !

Présomption de culpabilité ...

D'ailleurs la taxe sur les supports numériques qui rend les DVD vierges 3 fois plus chers en France qu'en alemagne est basée sur le même principe ... comme les clients qui achètent "volent forcément", on leur fait payer d'office...

A noter que la plupart des gens achètent leur DVD vièrges par lot de 10 ou + en allemagne en VPC...

Aka 75 a dit…

Un des buts d'Hadopi est justement qu'on n'ai plus comme choix que de tourner sur ces "artistes" de grandes firmes formatés pour le business.

Ce clan était juste le format "artiste engagé de gauche" des majors pour le marché des bobos rebelle pour les autres et réac pour ma pomme.

Tout ceux qui soutiennent hadopi sont des produits de consommation et leur vie est d'être une tranche de jambon.

Vous parlez à une tranche de jambon avant de la manger vous ? Pas moi. Je ne veux pas non plus que ma tranche de jambon me parle.

Tout ça, c'est du controle social. Ce qui se passe vraiment, c'est qu'on veut tuer la différence et faire entrer de force le bon peuple dans un schéma de pensée commercial.

C'est Hadopi, c'est enseigner le capitalisme à la maternelle d'Attali, les interdictions de se réunir à plus de 3, la mise en bastille de tarnac, c'est les caméras de surveillance à paris qui vont imposer une façon unique et fade de vivre dehors.

D'ailleurs faites passer pour les caméras soutenues par Delanoe, regarder ce que ça donne sur l'espace public parisien : Carte d'implantation des caméras.

Des peines à jouir ces types

seb musset a dit…

Mercredi soir :
"Le Parlement européen a voté , à une très large majorité de 404 voix pour, 57 contre et 171 abstentions, un amendement de Guy Bono (PS) soutenu par Daniel Cohn-Bendit (Verts), stipulant qu'«aucune restriction ne peut être imposée aux droits et libertés fondamentaux des utilisateurs finaux (d'Internet) sans décision préalable des autorités judiciaires». Ce vote de deuxième lecture complique encore la tâche du gouvernement français"

Vincent Arsac a dit…

A prendre avec les pincettes d'usage :

Viré de TF1 pour avoir critiqué Hadopi

http://www.ecrans.fr/Vire-de-TF1-pour-s-etre-oppose-a,7132.html

Anonyme a dit…

Je suis allée au cinéma récemment (je préfère le grand écran à celui de ma télé et j'ai les moyens, MOI!). Un petit cinoche à 6 euros 50, pas vraiment le truc de luxe.

Un jeune chômeur et qui survit de petits boulots (mais qui serait incapable de se passer d'ADSL) a fait les yeux ronds en apprenant le prix de la place.

J'ai bien compris qu'il n'était pas allé au cinéma depuis longtemps... et pourtant il a vu des films plutôt récents...

Je signe pas, des fois que de moi on remonte à lui et qu'on lui fasse des emmerdes, la délation se porte bien ces temps-ci.

Pourtant, il n'irait voir ou écouter ni Pierre Arditi, ni Juliette Greco (être et avoir été?), ni Maxime le Forestier (qui est désormais bien loin de la maison bleue adossée à la colline, m'étonnerait qu'il ait jeté la clé de sa nouvelle résidence, il a dû la truffer d'alarmes et de blindages).

Anonyme a dit…

Encore une fois, paranoïaque que je suis, je pense que cette loi HADOPI remplie parfaitement son rôle d'agitateuse en milieu stéril.

1-Tentavive sécuritaire et policière pour plaire à la fois aux multinationales (donc anti-nationales) et aux pseudo-artistes (anti-national aussi, sauf pour eux, vous suivez toujours?), et de ce fait couper l'herbe sous le pied de la Gauche (je fais 1 pierre 3 coups, vous suivez?).
2-Tentative vouée à l'échec car l'Etat Français a depuis longtemps renoncé à sa souveraineté aux profit de Bruxelles et de Washington.

Donc, sachant pertinemment que tout ce cirque ne servirai à rien sinon à ajouter brouillard et chuchotements pour finir par lacher: "de toute façon, c'est l'Europe qui a le dernier mot" (mais il faut toujours plus d'Europe, donc à quoi sert l'Etat?), le roulage dans la farine était digne du plus grand expert cusinier politique.

En attendant la Terre tourne toujours (ouf, au moins une chose qui échappe encore à la bêtise du génie humain).

Un autre Séb

Aka 75 a dit…

Vous me mettez, un kilo de patates, 2 melon, 1 salade, un camembert, un cd de maxime leforestier, du PQ, de la lessive, une bouteille de coca, un saucisson, un paquet de gateau.

Merci.

Hadopi, c'est ça