Top Ad 728x90

20 septembre 2018

, ,

Pourquoi Macron s'attaque-t-il aux retraités ?

"A l’augmentation de la CSG, entrée en vigueur le 1er janvier et non compensée pour 60 % des retraités, est venu s’ajouter un quasi-gel des pensions pour 2019 et 2020, annoncé fin août par le premier ministre, Edouard Philippe." Le Monde, 19.09.2018

S'attaquer aux retraités est une ligne de code comme une autre de la présidence Macron.

Les aides descendantes des "seniors" vers leurs enfants et petits-enfants compensent en partie, pour certains, jusqu'à tard dans la vie des salaires trop bas ou des aides sociales trop maigres.

Assécher les prestations sociales d'un côté, réduire les aides familiales et inter-générationnelles de l'autre : la ligne de code gouvernementale est d'une cohérence implacable. La conséquence,ou l'objectif, de cette prise en étau : contraindre le quidam, nous, à traverser la rue, pour accepter n'importe quel boulot à n'importe quel prix.

Si cela s'inscrit parfaitement dans sa logique d'austérité comptable, politiquement c'est suicidaire. En s'attaquant aux retraités, la macronie fait peut-être sa plus grosse connerie.
 

4 commentaires:

patrick.verroust a dit…

Le président logiciel intégre l'aléatoire...En traversant la rue, le chomeur peut se faire écraser, ce qui servirait le lobby des pompes funébres et entererait le dossier de l'horticulteur en herbes...La communication de l'Elysée mettrait des fleurs sur la tombe...

Un partageux a dit…

"[...] politiquement c'est suicidaire. En s'attaquant aux retraités, la macronie fait peut-être sa plus grosse connerie."

Seb, en écrivant cela, tu es dans le schéma de pensée des politiques. Qui songent toujours à leur réélection.

Avec Macron je crains que nous ne soyons dans un tout autre schéma. Macron applique le programme qu'il s'est fixé : la destruction systématique de tout cadre social au bénéfice exclusif des richissimes et des transnationales. Il a cinq années pour le faire. Et après Macron passe à autre chose. Il n'a pas l'intention de perdurer en politique. C'est un nouvel Attila qui pratique la politique de la terre brûlée. Ses amis le recycleront dans la banque d'affaires...

Anonyme a dit…

S attaquer aux retraites c est en effet suicidaire electoralement. Ou courageux ca depend du point de vue. Car 60 % des retraites ont vote Macron au deuxieme tours et les retraites sont une partie majeure de l electorat (non seulement ils sont nombreux mais en plus ils s abstiennent peu)

C est pas pour rien que les retraités ont ete jusqu a maintenant la classe la plus choyee de la population (que ca soit par le PS ou par leur parti traditionnel : LR). A tel point qu on en arrive au paradoxe francais ou les retraites ont un niveau de vie superieur aux actifs (qui pourtant les financent via leur cotisations sociales)

Pour le reste je suis surpris de voir ici l argument classique du retraité qui aide ses enfants. C est oublier que c est le cas car les enfants doivent payer de grosses cotisations sociales (maladie+retraite) et des loyers eleves. 2 choses qui justement beneficient largement aux retraités.
Et c est socialement devastateur si le niveau de vie d une personne ne depend pas de son travail mais des revenus de son pere/grand pere. L un vivra bien car pépé le finance alors que l autre devra se serrer la ceinture car pépé ne peut (ou ne veut) le subventionner. Veux t on vraiment revenir a une societe de rentier comme en 1900 ?

Anonyme a dit…

Hahaha! Ah oui tiens c'est son objectif, genre il se réveille et se dit " je vais détruire tout cadre social au bénéfice exclusif des richissimes", ainsi que le staff qui bosse pour lui. Pas d'exagération hein.

Top Ad 728x90