dimanche 6 octobre 2013

[fashion-week] Dis-lui zut au FN !

- Bon les gars, l'heure est grave. On va se prendre une ratatouille aux municipales avec les conneries du gouvernement. C'était une bonne idée de mettre le FN au centre du débat pour éviter de parler de l'ANI, de la réforme des retraites et de la hausse de la TVA, mais du coup bah... euh... faut trouver des idées

(Silence)

- Je sais ! On qu'à faire une politique de gauche !

- Du calme Gérard, t'es pas sur internet là. Je croyais que c'était clair pour tous : on a dit pas de populisme. Bon alors ? Pour les idées ? Personne ? Manuel ?

- On a qu'à dire que tout est de la faute des Roms.

- Manuel, on a dit "faire baisser le FN". Pas le faire monter.

(Silence)

- Bon. Et bien si c'est comme ça, on passe en procédure d'urgence. On sort l'artillerie lourde. On va dézinguer la blonde au canon scié, façon Machete Kills. Pas de pitié !

- Ahem... mais comment va-t-on faire Harlem ? 

- Simple. Camarades socialistes, laissez-moi vous présenter le TX2014 !


- Véritable machine de guerre dialectique, issue de la plus pointue des manufactures taïwanaises, le TX2014 ne laissera aucun survivant sur le champ de bataille électoral. Avec son interface à épingle permettant l'accrochage à son veston ou sur son cartable, et son intégration du langage jeune (notez la finition de la bulle façon BD et sa touche de rouge qui n'est pas sans rappeler nos racines sociales), il saura communiquer efficacement aux peuplades périurbaines. Autant vous dire que là, les méchants vont passer un sale quart d'heure !

(Silence)

Articles connexes :
En finir avec le FN
Les vraies raisons du vote FN
Au grand bazar du vote FN

llustration : @LaFranceapeur

15 commentaires:

Swâmi Petaramesh a dit…

JE DIS que le PS est un parti de LOL.

Politeeks a dit…

Harlem Désir de rien du tout. Pffff la bande d'ânes, les voilà qui vont crier "faccchiisssteux" et pondre des tribunes dignes de ventilateurs de blogs avec citaaaaaaaation vois-tu de grand penseur... N'oublions pas les jeunes twittos de câaaaaabinet dans les trucs 2.0 qui vont mettre tout ça en musique (même ZAZ ou OneD feraient mieux).

Alors que ce sont leurs électeurs qui vont les lâcher, les lyncher ou les oublier.

Ils me font honte, quand je pense que j'ai été dans ce parti. Mais bon j' ai compris qu'hormis quelques militants, le décalage entre la société et ces gens n'était pas un mythe.

gôchiste a dit…

Excellent. A part l'adjectif "épinglabe", un peu étrange.

MHPA a dit…

Bravo ! on avait besoin d'un nouveau souffle, d'un grand élan vers la win ! Formidable !
Avec ça, pour sûr qu'on va gagner au kéno !

Unknown a dit…

Et parce qu'il faut aussi une belle campagne d'affichage...
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10152290986173957.1073741860.71144068956&type=1

Qu'est-ce que j'ai ri !!!!

Gilles.S a dit…

Oui ! Je veux cette redoutable arme de guerre !

seb musset a dit…

@gôchiste : Je l'ai changé exprès, c'est pour te dire comme j'y tiens ;)

seb musset a dit…

@unknow > Oh punaise. J'avais pas vu. Énorme !

cdg a dit…

Le PS n a aucun interet a faire baisser le FN. Un FN haut, cest un geneur pour l UMP qui sera condamne a soit s allier avec soit a perdre en cas de triangulaire
Et en cas d alliance avec le FN, c est un risque d implosion pour l UMP (quoique je doute un peu: l UMP est comme le PS, une marque qui permet de gagner les elections. Quitter le PS/UMP est un suicide pour un politicien. c est pas pour rien qu au PS coexiste des liberaux et des quasi marxistes)

Sinon, Seb, tu ne pense pas que la seule chance de reelection de Hollande, c est de faire comme l autre president correzien (Chirac) ?
Un bilan tres mediocre mais reelu les doigts dans le ne car le FN est au second tour ?

seb musset a dit…

@cdg > Pas faux. Mais la situation n'est plus la même qu'en 2002. En cas de second tour, on sera loin d'un 83 / 17. Et ça change quand même la donne.

La vraie question du moment n'est pas tant le PS (qui paiera le prix électoral que paye chaque formation au pouvoir dans les scrutins intermédiaires) que la liquéfaction de l'UMP et la bascule des électeurs de la droite classique vers la droite dure. C'est le pari de MLP.


Fred Camino a dit…

C'est clair que sawachié avec cet arme redoutable.

cdg a dit…

@seb
Que hollande soit reelu avec 83 % ou 52 en 2017, je crois bien que lui et les grosses tetes du PS s en moquent. L important pour eux c est qu ils restent au pouvoir.
Sinon croire que seul l UMP prend des voix au profit du FN est une erreur. Regarde ce qui s est passe a Brignoles ce WE: un canton qui votait a gauche en 2012 donne 49 % au FN (+9 % a un autre d extreme droite). C etait de meme ou etait Cahuzac: forte pousse du FN.

Croire que ca s explique seulement par l abstention est se voiler la face.
Le vote PS en 2012 etait surtout un vote anti Sarkozy. Maintenant cet electeur ne vote plus PS car il a l impression (pas fausse) de s etre fait avoir, il ne vote plus UMP (l UMP n a pas tourne la page Sarko et ils ne sont pas capable de presenter une alternative credible). Que reste t il: le FN !
On va avoir en france comme en italie, 30 % au moins d electeurs qui vont dire "fuck you" a notre classe politique. En italise c atait le mouvement 5 etoiles qui en a profite, ici ca sera le FN

babelouest a dit…

Très juste Seb (à propos, bonjour !).

Les deux "grands partis" vont faire les frais de leur temps de pouvoir (il y a longtemps que règne l'alternance) à l'occasion de cette donne particulière que sont les municipales. On peut parier qu'à l'occasion de ses renouvellements, le sénat va changer progressivement d'allure. A moins bien sûr que n'intervienne une 6e république qui remettrait les compteurs à zéro, voire en-dessous.

De toute façon, élection "locale" ou pas, le clivage est désormais entre partisans de la financiarisation galopante, et soucieux d'une réhumanisation de la vie ensemble. Le reste n'est qu'épiphénomène, poudre aux yeux et enfumage.

seb musset a dit…

@cdg >

Brignoles vote FN :
FN/2011 : 2757 voix (33%)
FN/2012 : 2734 voix (34,9)
FN/2013 : 2718 voix (40,4)

Le FN engrange moins de votes, mais gagne en %. Il n'y a pas de montée, mais transvasement de droite à droite et démobilisation à gauche.

1er tour cantonales à Brignoles :
FN 42% UMP 18% = 60%

1er tour pdtielle 2012 à Brignoles :
UMP 30%, FN 29% = 60%

Clairement, les électeurs de gauche ne sont pas allés voter.

lateo a dit…

Pathétique, oui.

Au moins ils ont conscience de faire le lit du FN avec leur politique pro-europe libérale. Ou pas, ça doit être la faute à la météo...