mardi 11 septembre 2012

Éloge de Bernard Arnault

Merci Bernard. 

Pauvre petit milliardaire (potentiellement) martyrisé par notre odieux régime communiste. Tu pensais faire pleurer sur ton sort en tentant de fusionner l'annonce inavouable de ton exil fiscal (Ta soudaine passion pour les gaufres au sucre, on est pauvre mais pas dupe) à "l’impopularité" de François Hollande chez les Français (impopularité sondée à ce moment extatique de la vie sociale où nos compatriotes rentrent de vacances et reçoivent leurs avis d’imposition). C'est raté. Comme quoi on peut être l'homme le plus riche du monde, un "entrepreneur" qui multiplie les pains (Saintes-écritures, livre de Parisot), disposer de la bienveillance médiatique et foirer son opération de com' comme le premier Séguela venu, tant l'on est déconnecté des réalités du plus grand nombre.

Merci Bernard pour ta petitesse, ton manque crasse de solidarité, ton hypocrisie et ta morgue. Mieux que de longues tribunes gauchisantes ou d'émissions de télé qui de toutes les façons n'existent pas, tu auras en deux jours rappelé aux compatriotes abandonnés que la lutte des classes n'est pas une lubie de blogueur, ni la carte postale poussiéreuse d'un folklore syndicaliste antédiluvien, mais une réalité plus violente que jamais.


La patrie en difficulté croulant sous les plans de licenciements saura se montrer reconnaissante. Et les "pauvres cons", "assistés" et autres fonctionnaires, qui eux n'ont pas les avocats ni l'argent pour attaquer la presse qui, le plus souvent alignée sur ta façon de voir le monde, les pointent régulièrement du doigt pour leur "coût" ou leur manque de "compétitivité", je l'espère sauront te montrer leur gratitude en boycottant tes produits (enfin surtout la porte d'accessoires griffés, hein). 

Bonne chance Bernard pour ta nouvelle vie: exactement identique à l'ancienne, mais encore en plus optimisée fiscalement. Ceux qui combattent te saluent.

Pars te barricader en zone climatisée avec tes clones tristes. Espérons que fort des richesses accumulées sur le dos de ceux avec qui vous ne voulez plus partager, vous vous construirez au plus vite ce vaisseau spatial pour habiter, entre élites, sur une autre planète plus pure. Débarrassée de la racaille communiste, et plus généralement de toute trace d'humanité.

Merci pour la beauté de ce projet de vie, et l'intelligence rare de son business-plan.

37 commentaires:

bobcestmoi a dit…

1ère étape

les fonctionnaires (douaniers) cessent d'aider LVMH en arrêtant la chasse aux faux et laissent inonder le marché pour tuer la marque

Politeeks a dit…

@bobcestmoi : huhu je viens de huhuler, voilà une bonne idée.

Xoth a dit…

"clones tristes", joli ça...

Anonyme a dit…

Je n'avais pas vu la couverture de Libération. J'ai cru à un montage. En fait, non. Ce n'est pas extrêmement subtile, mais ça à le mérite d'être clair et fidèle à ce que nous sommes nombreux à penser.

Fred Camino a dit…

Je ne savais pas, je l'ai appris hier, qu'en 1981 il avait déjà fait le coup des valises vers les USA.

La Voix de la Vérité a dit…

Et que dire de ce cher Yannick Noah, un exilé fiscal reconnu, qui se pavane joyeusement à tous les meetings socialistes? Il a le droit à une éloge lui aussi? Et quid d'Edouard de Rothschild, propriétaire de ce magnifique torchon qu'est Libération? J'imagine que pour l'éloge des exilés fiscaux il y a une distinction entre les exilés de gauche et les exilés de droite. Consternant.

Anonyme a dit…

@fred camino, et j'ai appris récemment qu'en 1981 plus d'1 milliard de francs sont partis à l'étranger entre l'annonce des résultats et la passation de pouvoir et que Barre, malgré les mises en garde de l'administration fiscale n'a rien fait pour les retenir.
or cet argent a cruellement manqué au gouvernement

Toutatis a dit…

1981 : la différence avec maintenant c'est qu'à cette époque on ne pouvait pas facilement transférer des capitaux à l'étranger. Les frontières existaient encore. Alors AB est peut-être parti aux Etats-Unis, mais en emportant pas grand chose.
En ce moment des dizaines de milliards d'€ quittent l'Espagne chaque mois.

noxyvelo a dit…

@lavoixdelavérité(!)
joli troll.
vas sur le forum de libé pour ce genre de com, je ne crois pas qu'ici beaucoup défendent les évadés fiscaux, même "de gauche"

Three piglets a dit…

Sur le forum de Libé, c'est une secte. Un mec qui lit Libération tout en critiquant la marchandisation du monde, c'est du pharisaïsme.
Etre pour un monde égalitaire en lisant la propagande sociétale du banquier Rothchild, c'est continuer à rester du coté du manche.Kapo d'encadrement idéologique.

Anonyme a dit…

Notre société fonctionne également sur le modèle des sectes. Elle a ses gurus, ses vérités incontestables, son dieu, sa manière de faire pression sur les individus de manière à ce qu'ils se conforment très précisément à ce qui est attendu d'eux tout en se croyant libres...

Pièjakon a dit…

La dette publique de la Belgique étant plus élevée que celle de la France, quelle nationalité ce Monsieur va-t-il demander lorsque la Belgique va revoir sa politique fiscale ?

Anonyme a dit…

Je ne comprends pourquoi on s'intéresse tant à ce monsieur. Après tout, puisqu'il est milliardaire, il est libre de faire ce qu'il veut y compris quitter son pays quand il le veut contrairement à des milliers d'autres qui devront subir quant à eux. Je me demande même pourquoi il a tenu à nous en informer.

gidmoz a dit…

@noxyvelo
Il ne faut payer l’impôt à un Etat totalitaire. Non, l’impôt n'est pas une forme de solidarité. L’impôt est une ponction sur des pauvres pour verser à des moins pauvres et à des fonctionnaires.

Chaque évadé fiscal est un signal pour que l'Etat cesse de voler le peuple. Merci à chaque évadé fiscal. Ils sont les meilleurs citoyens. Eux seuls luttent efficacement contre un Etat qui vole.

L'Etat est le premier ennemi du citoyen. Mais, la liberté du citoyen est le premier ennemi de l'Etat. Ainsi, l'Etat détruit une à une, sous des prétextes futiles, les libertés individuelles.

Tassin a dit…

@ noxyvelo :

Pas mal. Mais un comme ça faut le poster sur Atlantico ou Contrepoints.
Le niveau au dessus quoi!

Three piglets a dit…

Et quand l'Etat est bourgeois... alors que faut il en conclure Gidmoz?

gidmoz a dit…

@Three piglets
je ne comprend pas votre question. Qu'appelez-vous un "Etat Bourgeois"?

Three piglets a dit…

En Etat dominé par une classe sociale précise et donc un Etat qui sert les intérêts de cette classe.
Difficile à comprendre?

Three piglets a dit…

Etat qui subventionne les journaux pro-mondialisation que lisent ensuite les rebelles à la petite semaine que l'on trouve ici ou là, à donner des lecons de résistance....Mais c'est un autre sujet.

gidmoz a dit…

@Three piglets
Pour moi, il existe deux classes sociales. La classe qui vit de l’impôt, c'est à dire du travail des autres. Et l'autre classe sociale est les victimes de l’impôt.

L'Etat et l'appareil de l'Etat font partie de la première classe sociale, qui est la classe exploiteuse.

Anonyme a dit…

Ah, joli!
Donc une infirmière d'un hopital public, payée par les impots, vit du travail des autres. C'est une exploiteuse, et elle est d'ailleurs de la meme classe que le député, qui vit lui aussi de l'impot. Mais elle n'est pas de la meme classe que l'infirmière libérale, qui, elle, est une exploitée victime de l'impot...
Dans la meme veine, le toubib qui exerce pour un salaire modéré dans un hopital public, est un exploiteur. Le meme, qui exerce en libéral 2 jours par semaine, est en revanche une victime.
Un chercheur (du public) est un exploiteur, un prof (du public) aussi. Mais un boulanger est une victime (mais moins qu'un trader, quand meme)...

Oui, ça se tient.
Y'a pas à dire, ça fait plaisir de voir des analyses aussi subtiles!

Je me demande comment tu imagines que peuvent vivre ensemble 70 millions de personnes en l'absence d'un Etat et en l'absence d'impots. Ca doit etre assez intéressant...

Anonyme a dit…

En pleureuse millionnaire ajoutons monsieur Viehbacher de sanofi, qui reçoit 2.2 millions pour...le remercier de bien vouloir travailler.
Hallucinant

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/the-smilling-killer-l-autre-tueur-122592

Anonyme a dit…

En pleureuse millionnaire ajoutons monsieur Viehbacher de sanofi, qui reçoit 2.2 millions pour...le remercier de bien vouloir travailler.
Hallucinant

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/the-smilling-killer-l-autre-tueur-122592

Anonyme a dit…

Pas si vite Anonyme du 14 septembre 11.00.
Nul n'a jamais prétendu que les infirmières et infirmiers étaient des exploiteurs, bien au contraire ils appartiennent à la classe des prolétaires exploités qu'on le veuille on non. C'est l'Etat uniquement et son appareil que l'on met en cause. Force est de constater le problème en matière de répartition de l'impôt et des richesses qui permet aux plus aisés de se soustraire à leur devoir alors que l'impôt pèse lourd pour les moins favorisés. A ce sujet on peut reconnaître à Hollande d'avoir au moins osé évoquer l'idée d'une justice fiscale. Nous verrons si les paroles seront suivies des actes. Je me fais guère d'illusion à ce sujet. Quant à la France : ce n'est malheureusement pas 70 millions de personnes qui vivent ensemble. La société est très hétérogène et à l'ère de l'individualisme et de l'égoïsme décomplexé, la règle morale et comportementale de chacun est et doit être : chacun pour soi. Monsieur Arnault n'est qu'un exemple parmi d'autres Français moins riches mais qui applique la même règle, à leur niveau, au quotidien. Je ne crois pas qu'on puisse appeler cela : "vivre ensemble". Nous vivons plutôt les uns contre les autres auxquels nous sommes indifférents et que nous méprisons. Quant au rôle de l'Etat, je trouve qu'il y a une contradiction à prétendre qu'il doit intervenir le moins possible pour réguler l'économie mais conserver ses pouvoir régaliens. Est-ce qu'on ne nous prendrait pas pour des buses ou des canards sauvages ? Un Etat n'est rien sans sa population. Les individus n'ont pas besoin de l'Etat mais l'Etat n'existe pas s'il n'a pas le contrôle des individus. On peut se demander aussi pourquoi nous n'aurions pas notre mot à dire sur la manière dont est utilisé l'impôt. L'Etat n'est pas nécessaire contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, mais nous manquons cruellement d'imagination.

Tassin a dit…

"La société est très hétérogène et à l'ère de l'individualisme et de l'égoïsme décomplexé, la règle morale et comportementale de chacun est et doit être : chacun pour soi."

Cocasse de part d'un libéral souhaitant supprimer les impôts et laisser crever les autres.

chris a dit…

Seb j'aime bien ce que tu écris d'habitude mais là c'est pathétique. D'abord pourquoi s'intéresser à ce Monsieur, qui de surcroit ne s’intéressera jamais à toi ? Ensuite ça n'est pas le sujet, on sait bien que les super riches ne sont pas des enfants de coeur (même si une majorité de français préfère les super riches à François Hollande par exemple, c'est comme ça on est capitaliste en France et ça changera pas demain). Mais là n'est pas le sujet, il désire avoir la nationalité belge sans doute pour payer un peu moins d'impôts (mais les sociétés du CAC 40 ne payent déjà pas beaucoup), cependant ça n'est pas sûr et toute personne, même "ennemie" a le droit d'avoir la présomption d'innocence.

Enfin je trouve la une de libé bête et grossière...et dire qu'ils doivent être contents d'eux, alors qu'ils ne sont même pas au niveau de sarko, chez qui ils ont été obligés de faire les poubelles pour faire leur une ! Bref des journaleux sans intérêt chez libé, mais on le savait déjà...et bien arrosés par le capitalisme qu'ils pourfendent, alors que le canard et le diplo savent rester indépendants...mais ce sont de vrais journalistes, eux...

Enfin, vous pouvez continuer à taper sur les super riches, ils s'en fichent et ça leur sert peut être même (les français les verront comme des victimes oui, et achèteront encore plus leurs produits!), pendant ce temps la taxe sur les transactions financières de Hollande ne touche absolument pas les riches spéculateurs, et le MES voté par lui va bien servir aussi le système.

Quand un éléphant essaye de se cacher derrière un brin d'herbe, y en a toujours qui choisiront de voir le brin d'herbe (surtout si on en parle à la tv)

gidmoz a dit…

@Tassin
L'individualisme permet la solidarité, la prospérité, l'altruisme. Nul altruisme dans l’impôt puisqu'il est contraint sous peine de prison. Nulle altruisme dans le collectivisme.
La solidarité contrainte n'existe pas. C'est de la spoliation, de l'injustice faite par le plus violent au profit de la classe qui vit de l’impôt.

L'Etat ne redistribue rien. En effet, 1000 euros d’impôt provoque une chute de 1000 euros de la production. Et 100% d’impôt provoque une chute totale de la production. L’impôt ne peut qu'appauvrir un pays. Toute intervention de l'Etat appauvrit le pays.

La seule redistribution est la redistribution par l'échange. L'échange travail-salaire. Ou bien l'échange commerciale entre vendeur et client.

Dans chaque échange, il existe deux productions de richesses. Une richesse pour le vendeur. Une autre richesse pour le client. Entre eux deux, la négociation est possible.

bobcestmoi a dit…

aucun doute
nous avons ici un commentaire du prix Nobel d'économie 2012

zergy a dit…

Pas un vaisseau spatial, mais une île artificielle : http://comite-de-salut-public.blogspot.fr/2011/09/oh-la-belle-bleue.html

Mais attention les "zentrepreuneurs" et autres Pinochistes du gentil marché qui rend heureux et qui fait des bisous devront tout faire de A à Z, histoire de montrer qu'ils sont des winner.
Sinon, c'est de l'assistanat.

Tassin a dit…

@ gidmoz :

Priceless! Vraiment. Du pur bonheur. Continuez ainsi!

gidmoz a dit…

@zergy
je suis libertarien. Les libertariens ont une analyse politique cohérente. 5 Nobel d'économie sont libertariens. Les libertariens suivent souvent l'école autrichienne d'économie. Cette école de pensée économique existe depuis une centaine d'années.

L'Etat illusionniste réussit à illusionner la plupart des citoyens. Et manifestement vous êtes une victime de l'illusion étatique.

Il est possible de remplacer chaque monopole de l'Etat par une société commerciale. L'Education, la Police, la Justice, les transports.

Vous êtes sur la planète de bisousnours land. Je suis dans la vraie science économique. Si vous savez échanger des arguments, vous découvrirez une autre planète, une analyse exacte de la réalité politique et économique.

Tassin a dit…

Continue j'en rigole dans tout l'open space!

Anonyme a dit…

" 5 Nobel d'économie sont libertariens "

" je suis dans la vraie science économique "

et on t'a pas appris que y'avait pas plus foireux que les équations en économie ? que les nobel de ta vraie science sont tour à tour désavoués face à la réalité du terrain ?

zergy a dit…

@gidmoz : Non, ma maman ne veux pas que je ne parle pas au Pinochiste mono-neuronaux à cerveau binaire, et j'écoute ce que me dit ma maman.

Quand à tes prix d'économies que vous vous refilez entre libertarés, tu sais où tu peux te les mettre.

gidmoz a dit…

@Tassin
C'est bien de rire. Mais vous pourriez aussi tenter d'argumenter.

seb musset a dit…

Exclu blog. Vous êtes nombreux à douter. Mais oui, nous avons des images de le remise du prix Nobel de l'économie à un libertarien:

http://www.youtube.com/watch?v=x8JRPrwxhAg

BA a dit…

Mercredi 19 septembre 2012 :

Toxicité alarmante pour des rats nourris avec un maïs OGM.

Des rats nourris pendant deux ans avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, selon une étude à paraître en ligne dans la Revue internationale de toxicologie alimentaire Food and Chemical Toxicology.

Les résultats sont alarmants. On observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes, a expliqué à l'AFP Gilles-Eric Seralini, chercheur à l'Université de Caen, qui a dirigé l'équipe à l'origine de cette étude.

Deux cents rats ont été nourris pendant deux ans avec un maïs OGM NK603, traité dans certains cas avec l'herbicide Roundup. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto.

Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont fait, a affirmé le professeur Seralini.

Selon lui, le NK603 n'a jusqu'alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l'apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

C'est la première fois, selon M. Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu'à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. Ce sont les meilleurs tests qu'on peut avoir avant d'aller tester chez l'homme, a dit le chercheur.

L'article de Food and Chemical Toxicology, dont l'AFP a obtenu une copie, montre des rats femelles de laboratoire avec des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

(©AFP / 19 septembre 2012 10h03)

http://www.romandie.com/news/n/_Toxicite_alarmante_pour_des_rats_nourris_avec_un_mais_OGM__RP_190920121030-18-245497.asp