Le courage calculé de Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature à Hénin-Beaumont pour les élections législatives dans la circonscription que vise Marine Le Pen.

Phase 1. Quand j'ai eu vent de cette initiative, j'ai tout de suite dit "mais pourquoi ? Il va se reprendre une claque" tout en ayant conscience de l'exposition médiatique engendrée par le duel front contre front pour les trois prochaines semaines. Phase 2, j'ai entendu les critiques "oui, Jean-Luc Mélenchon va faire sa com' en abusant ces pauvres gens", comme si soudainement les coups de communication étaient la spécialité du Front de Gauche et que Mélenchon avait l'apanage de ce qu'un journaliste à paillettes appellera depuis la plage du Martinez d'ici 48 heures, de la "politique spectacle". 
(réaction de la petite cervelle de base.)

Pourtant, il faut y regarder à plusieurs fois.

D'abord le combat des idées. Dans le combat politique avec une droite en cours de recomposition sur sa droite (laborieuse, mais vous verrez on y viendra), chaque opportunité de combat, même symbolique surtout symbolique, doit être saisie par la gauche. Pourquoi au nom d'une "implantation" supposée, faudrait-il laisser la place au Front National dans ce "berceau du mouvement ouvrier français", mais aussi du chômage massif et de la désindustrialisation, et contribuer ainsi au grand feuilleton média-mytho du "vote ouvrier qui appartient au FN" ? (alors qu'ils sont 9 sur 10 à ne pas voter FN)

D'un journal télévisé à l'autre se déroule depuis des semaines la rengaine qu'Hénin-Beaumont est acquise au FN. Il est également étonnant d'entendre de la bouche de ceux-là mêmes qui reprochaient il y a un an le fameux rapport Terra Nova préconisant au PS de laisser tomber les classes populaires de dire que Mélenchon ferait ici une "connerie", guidé par son ego surdimensionné (comme si ses adversaires n'en avaient pas). Garderont-ils la même ligne ultrapure lorsque dans les reportages TV le nom "France" aura remplacé celui d'"Hénin-Beaumont" ? 

Deuxièmement, le combat tout court. Le risque est calculé, le candidat PS local ne part pas gagnant dans cette circonscription où le parti a une mauvaise image. L'inévitable cirque des caméras qui commence aujourd'hui autour du personnage Mélenchon lui donnera un avantage sur le candidat socialiste, le but étant d'avoir son soutien au second tour (peut-être avant) pour incarner la gauche dans sa totalité dans une circonscription où l'UMP fait par ailleurs des scores très faibles.

Quand nous avions rencontré Mélenchon avec les blogueurs il y a deux ans, il nous avouait faire de ces enjeux locaux à forte symbolique autour d'une cible précise (à l'époque des régionales, il visait Georges Frêche du PS) des moments structurants du débat politique. Il avait également ajouté que dans les situations de crise, les gens vont inévitablement vers les solutions fortes, qu'elles soient à droite ou à gauche. Hénin-Beaumont est une ville copieusement ignorée (sauf pour faire des sujets sur la montée du FN) et qui subit la crise depuis des années et à ce titre, Mélenchon pense le combat local des législatives comme la préfiguration d'autres combats à venir.

Ce n'est pas en cédant du terrain aux idées de son ennemi que l'on popularise les siennes. 

31 commentaires:

Nicolas Jégou a dit…

Il ne pense donc qu'à sa gueule et aux 16% qu'il pourrait faire en 2017. Il va nous faire une carrière à la Bayrou.

Stef a dit…

Oui, l'analyse me semble bonne, et le maire de Carvin,le candidat PS devrait se désister...

Anonyme a dit…

Je trouve ça petit de sa part ! Il joue la facilité à coups de com, vraiment désolant...

Bembelly a dit…

Pero, j'aime...

dan_y44 a dit…

Ce monsieur n'existe que comme miroir au FN, simulacre d'un personnage sorti d'une bibliothèque poussiéreuse.

http://dany44.blogspot.fr/2012/04/campagne-presidentielle-et-simulacres.html

dd_R91 a dit…

Trouvez un seul politicien français qui ait le courage de se lancer un débat politique majeur devant des électeurs, dans une circonscription qui n'est pas gagnée d'avance ? Chapeau bas M. Mélenchon.

Toutatis a dit…

C'est pas très malin de sa part, car en cas de second tour entre lui et MLP il va rassembler moins de gens que l'aurait fait un socialiste un peu centriste.
J'imagine que l'électorat de droite va hésiter un peu entre les deux.
Quant au vote ouvrier le dernier chiffre que je connais c'est 30% FN, 27% Hollande, 18% Sarkozy, 12% Mélenchon et 8% Bayrou
http://www.journaldunet.com/magazine/vote-ouvrier-marine-le-pen-0412.shtml

Anonyme a dit…

y44 tu plaisantes ? le fn s'est construit grâce à des ultra collabos, des résistants passés ensuite à l'OAS et autres fascistes et il faudrait laisser ce parti se ripoliner la face, se la jouer pro-ouvriers, pro-étatique et piquer des principes de gauche sans rien dire ?

heureusement que mélenchon s'est bougé comme un damné ces derniers mois, qu'il roule pour le ps perso je m'en cogne tant qu'il est efficace contre la mafia le pen

patricia2a a dit…

je trouve qu'il a du courage alors qu'il aurait pu aller se porter candidat ailleurs! par contre cela ne gêne pas certain que dans la dynatie LE PEN, j'appelle la petite-fille Marion, catalputée dans le Vaucluse, fief du FN, soit candidate alors qu'elle n'y vit pas! en tout cas je dis chapeau bas à Mélenchon d'aller jusqu'au bout de ses idées. certains mettent des liens alors je vais en mettre un aussi www.paperblog.fr France - Veille antifasciste] Présidentielles 2012 – Photo exclusive : Marine Le Pen avec son ami le SS de la division Charlemagne.

seb musset a dit…

@Toutatis > Pour rappel : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Francois-Hollande-candidat-prefere-des-ouvriers-_3635-2076317_actu.Htm

O S E M a dit…

En politique tout est stratégie même celle du combat !

Anonyme a dit…

"Il va se reprendre une claque"
Comme au débat télévisé sur France2 ?

Anonyme a dit…

@ Anonyme 13:29
si Mélanchon avait demandé des ministères et des parachutages dans des circonscriptions gagnées d'avances comme eevl ça aurait été petit. Là il va au combat c'est pas pareil !

Claudius a dit…

Malin ou pas, c'est courageux.
Le PS et EELV s'honoreraient en se désistant à son avantage. Mais bon, l'honneur ...

Anonyme a dit…

bonjour....perso, je vous ai connu bcp plus tolerant, j'ai voté utile cad Hollande et je pense que seul Monsieur Melenchon fait reculer le FN (voir les résultats dans les grandes villes) alors un peu d'honneteté , cessez de faire la plupart des commentaires de l'anti-mélenchon, moi je le trouve très courageux et au 12 juin pour les résultats!!!!! bien à vous Nanougk33

Toutatis a dit…

@seb musset
Oui mais ça c'est le second tour.
Je connais des ouvriers qui ont voté Le Pen au premier tour et Hollande au second.
Après, on interprète ça comme on veut, et si on peut, on devine comment ils voteront aux législatives.
la sociologie des électorats au 1er tour se trouve là
http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/actualites/2012-04-22-comprendre-le-vote-des-francais

laetSgo a dit…

Pour le coup, Seb, je ne comprends vraiment pas ta phrase de conclusion...tu connais mes idées, et les tiennes me semblaient plus à gauche. Enfin mince, quoi ! Melenchon est qd mm le seul qui ait osé attaquer LaPeine bille en tête pendant la campagne présidentielle ! Et le fait de se présenter contre elle à Henin Beaumont est courageux (et cohérent comme le soulignait zeyesnidzeno tt à l'heure). Qu'il gagne ou pas, au moins, on aura (peut être) la chance d'avoir un débat d'idées (pour ne pas dire d'idéaux) plutôt qu'une langue de bois votutile. Je ne crois vraiment pas que ce soit un coup de com. Ou si, mais un coup de com pour mettre en lumière la limite et l' (in) coherence des idées du F Haine. Donc œuvre de salubrité publique, once again.

dan_y44 a dit…

"y44 tu plaisantes ? le fn s'est construit grâce à des ultra collabos, des résistants passés ensuite à l'OAS et autres fascistes et il faudrait laisser ce parti se ripoliner la face, se la jouer pro-ouvriers, pro-étatique et piquer des principes de gauche sans rien dire ?"

voir mon avis donné il y a un an :

http://dany44.blogspot.fr/2011/05/front-national-synthese-inquietante.html

seb musset a dit…

@laEtsgo > Mais c'est ce que je dis. Il a raison. Sur le fond sur la forme. Ne serait-ce que pour combattre l'idée dominante du FN quasi propriétaire de la ville (à chaque fois que je vois un reportage tv sur HB, ça va dans ce sens).

Anonyme a dit…

2007 : 1,93% au premier tour (Gauche populaire et antilibérale) MG Buffet

2012 : 11,10 % au premier tour (Front de gauche) JL Mélenchon

pas dégueu pour un simulacre, pourquoi tout les médias ont focalisé sur le score fn ?

evah5 a dit…

C’est difficile en ce moment de faire entendre un certain nombre de choses tant l’engouement autour de JLM, pour une part bien compréhensible, est fort.Ce duel, cet affrontement un peu “western”, n’est pas dénué de beaucoup de tactique et de leurre et de … danger possible. Je ne le souhaite pas. Il y a beaucoup d’autres façons de se battre contre les idées du FN, et il n’est pas le seul qui se fasse du souci pour ça. Le Parlement Européen ça ne serait pas aussi la bonne place? Pas assez médiatique? Ne pas mettre les projecteurs sur le FN svp… http://evah5.fr/le-vainqueur-la-semeuse-et-zorro/

Anonyme a dit…

@ seb musset pour rappel:

vote des ouvriers 1er tour de la présidentielle:
MLP 31%
JLM 15 %
vote de la classe d'âge 25/34 ans:
MLP 22 %
JLM 11 %
vote de la classe d'âge 35/49 ans:
MLP 25 M%
JLM 12 %

source: http://www.les-crises.fr/presidentielle-2012-1t-2/


conclusion: les ouvriers et les jeunes actifs, ceux qui en prennent plein la tronche, ne votent pas JLM. Seb Musset vote JLM. Donc Seb Musset ne s'en prend pas plein la tronche, apparemment.

thorkhas a dit…

@anonyme au dessus: on peut construire pléthore de raisonnements fallacieux en se basant sur de mauvais liens logiques.

Anonyme a dit…

ce triste personnage soi disant révolutionnaire est un franc maçon ....tout est dit...

sivergues a dit…

Je dois aux miens l'inpertinence du rebelle ? Les hommes de l'Antiquité désignaient en grec " parrhesia" la vertu qu'ils chérissaient par-dessus tout l'audace.

seb musset a dit…

@anonyme > en même temps, Seb Musset a voté aux 2 tours François Hollande et votera systématiquement pour le candidat de gauche le mieux placé pour l'emporter contre l'UMP, le FN ou le FNUMP.

Anonyme a dit…

Hors sujet mais http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/fichier-geant-le-cadeau-de-depart-de-claude-gueant-10-05-2012-1460063_506.php

C'est quoi cette quenelle !!!!!!

naga a dit…

Apparemment hasardeux pour lui-même et pour la Gauche, le choix de JLM d'aller à la bataille législative dans le Hénin. Mais puisqu'il en est ainsi, aidons-le. La nécessité politique et électorale situe JLM dans le camp de la majorité présidentielle FH. Saura-t-il s'affirmer pro-Hollande sans se renier? C'est à cette condition qu'il pourra réussir, ce que je souhaite. Il ne s'agit pas de rejouer le match de la présidentielle, ni de faire une synthèse de congrès avec de la rancœur. Ni pour les uns de régler des comptes avec les autres. Il s'agit de faire un compromis dynamique à gauche. Pour Avancer. C'est possible. Face à la à la DroiteSarkozyste et son allié idéologique désormais affiché LePen.

Anonyme a dit…

"Les ouvriers et les jeunes actifs, ceux qui en prennent plein la tronche, ne votent pas JLM. Seb Musset vote JLM. Donc Seb Musset ne s'en prend pas plein la tronche, apparemment."

(a → ~p) ^ (b → p) → (b → ~a) : Aristote a recalé ce sophisme de forme syllogistique il y a près de 2500 ans. Toujours un temps de retard, au FN...

Anonyme a dit…

ô misère v'là les fafs dieudonnistes qui débarquent

FABRE L. a dit…

L'important est de continuer à parler du programme "l'Humain d'abord" du Front de Gauche. Cette bataille de Jean-Luc Mélenchon face à mlp et ump est nécessaire à la construction méthodique, pierre par pierre, d'une autre philosophie de vie, inédite et révolutionnaire, qui fait peur à beaucoup (on se demande pourquoi, sûrement qu'ils n'ont rien lu !))...