mardi 22 mai 2012

Apocalypsimmo 6 : D'étranges opportunités immobilières

Se loger est une guerre. Débile, cruelle, inutile comme toutes les guerres. D'un côté les parasites de l'immobilier et les apologistes de la pierre vue comme "placement" pour se gaver pépère crient au scandale de l'encadrement des loyers promis par F.Hollande. Une mesure qui, si j'en crois le patron de Gererseul.com (sic) serait "un frein à l'investissement immobilier" (comprendre: "un frein aux culbutes à deux chiffres en échange de l'investissement d'un rideau de douche scotché par un ouvrier payé au black dans le studio pourri dont on a hérité de papa et maman").

De l'autre 10 millions de Français pâtissent jour après jour du dérèglement du secteur de l'immobilier avec des prix multipliés par deux en une décennie en partie à cause d'une clémence fiscale sans précédent pour ceux qui disposaient déjà d'un capital au départ (voir premier paragraphe).

La nouvelle ministre du Logement est attendue au tournant. Par tous. Mais, la résistance des bailleurs s'organise. Voilà que je découvre dans les pages "placement" de Valeurs Actuelles un joli produit financier autorisé par l'AMF juste avant les élections. Le bidule s'appelle Novaxia Immo Opportunité et entre dans le cadre du paquet fiscal, la fameuse loi Tepa (dont il ne reste pourtant pas grand-chose).

De quoi s'agit-il ? Écoutons Joachim Azan, associé gérant du groupe Novaxia:   

« Notre recherche permanente de solutions visant à faire profiter nos investisseurs des meilleures opportunités du marché nous a conduit, cette année, à créer une offre liée, afin de profiter à la fois des avantages de l’immobilier et de ceux de l’hôtellerie. La conjoncture est, en effet, favorable à ces deux secteurs »

Comprendre: escroquer les pauvres locaux avec du rêve de propriétaire ça ne paye plus, offrons du service immobilier aux riches étrangers. 

Azan précise dans le magazine de la droite des valeurs (qui au fond aime bien les immigrés tant qu'ils ont du pognon)

"Les investissements se réalisent uniquement en Île-de-France et en Paca, deux régions recherchées par les investisseurs internationaux et qui offrent des occasions à l'achat à des prix attrayants en raison de la vente d'immeubles tertiaires par des institutionnels et par les pouvoirs publics."


Via des PME montées sur mesure, il s'agit d'investir dans du produit immobilier locatif à baux courts dans des zones déjà soumises à une forte pression foncière, au sommet du box-office du mal logement. Bref de l’hôtellerie bis, non soumise aux contraintes de l’hôtellerie. Les salopiauds se groupent ainsi pour acheter d'un coup et au meilleur prix des immeubles de bureaux ou des bâtiments de collectivité pour les transformer en pied-à-terre pour touristes thunés et louer le 30m2 à 600 euros le week-end. Le plus beau: ça permet de réduire ton impôt sur la fortune et d'obtenir une ristourne supplémentaire sur l’impôt sur le revenu à hauteur du 18%. 100.000 euros investis = 18.000 euros de moins à payer sur L'IR. (Et parallèlement, il conviendra de pointer du doigt l'allocataire au RSA qui vole à la collectivité 400 euros par mois)

"Les activités de construction d’immeubles en vue de leur vente ainsi que les activités de location meublée touristique de courte durée ouvrent, en effet, droit aux avantages fiscaux de la loi Tepa" > Points 15 et 16 du BOI 7S-5-11, page 7 sur ce lien).

Étrangement, la loi n'applique pas ce mécanisme pour le logement social. A noter qu'au même moment la promesse de F.Hollande de doubler le plafond du livret A pour financer plus de logements sociaux est dans le viseur du lobby des banques et assureurs en mode Kill it !  Comprenons-les. Déjà que les banques n'ont pas une bonne image dans la population, avec cette conjoncture morose il ne faudrait pas que les épargnants se mettent à placer dans des produits sûrs et de surcroît  constructifs. Non. Tant qu'on peut leur vendre de l'action facebook survalorisée, c'est quand même plus juteux pour nos sauveurs des marchés.

Le produit Immo Opportunité (s'il fonctionne, l'opération étant abandonnée en dessous de 1.8 million de collecte) favorisera encore un peu plus l'envolée des loyers dans les zones concernées. J'ai abondamment traité de la pied-a-terrisation, cerise sur le gâteau des injustices immobilières en zones tendues: Pourquoi mettre un loyer à 700 euros par mois si on peut louer le machin à 700 par semaines sans gestion complexe, en en gardant la disponibilité, le tout assorti d'un copieux cadeau fiscal ? (même si dans ce cas précis, mon expertise fiscale ayant ses limites, je ne peux garantir que le thuné tenté bénéficie de l'avantage au-delà de cette année). 

On comprend dès lors que les bénéficiaires de ce type de produits autoproclamés investisseurs (profiteurs serait plus juste) crient au scandale à la réaffirmation par Cécile Duflot de l'encadrement  des loyers qui, en théorie, tuerait ce business. A moins bien sûr que ce business et les loyers déconnectés des réalités salariales locales qu'il engendre soient considérés comme la norme sur certains territoires de France. 

Illustration: An american in Paris, V.Minnelli (1951)

8 commentaires:

thorkhas a dit…

Elle va bien finir par arriver cette explosion de la bulle immobilière !

Un partageux a dit…

Dans ma bonne ville (métropole régionale) le site seloger.com propose des maisons à vendre. Faut deux ans pour écouler le stock. Dans ma bonne ville seloger.com propose des appartements à vendre. Faut aussi deux ans pour écouler le stock au rythme actuel des ventes. Mais y'a pas que seloger.com sur le marché des annonces immobilières ! Les prix baissent. Ce n'est pas l'effondrement. Pas encore...

Les banques demandent maintenant 35 à 45% d'apport personnel aux zaccédants à la propriété. Je te raconte pas le nombre de "dossiers refusés" ! Alors tu vois le yoyo des panneaux "À vendre" puis "Vendu" puis à À vendre" à nouveau quand le compromis de vente est cassé. Ce n'est pas l'effondrement. Pas encore...

dd a dit…

C'est d'autant plus inquiétant que les banques ne feront pas l'objet de la même chasse que les particuliers à Paris ou autre.

A voir par contre si les appartements touristiques entreront dans le cadre du plafonnement des loyers. Mais je crains que non...

sivergues a dit…

Les banquiers sont enthousiastes, fruit de leur putasserie glaireuse, leur couleur purin dont nous sommes tous otages.

BA a dit…

Mercredi 23 mai 2012 :

Les enquêteurs chargés de l'affaire Bettencourt cernent Nicolas Sarkozy. Le nom de l'ex-président apparaît désormais dans la procédure, instruite à Bordeaux par le juge Jean-Michel Gentil, visant les délits d'"abus de faiblesse" et d'"abus de confiance" commis au préjudice de la milliardaire. Selon les procès-verbaux dont Le Monde a pris connaissance, le magistrat semble tenir pour acquis que M. Sarkozy a bénéficié, lors de sa campagne présidentielle de 2007, d'argent en espèces du couple Bettencourt. Et ce par le biais de Patrice de Maistre, ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt, et Eric Woerth, ex-trésorier de l'UMP. Les deux hommes sont mis en examen - le premier étant toujours en détention provisoire.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/05/23/bettencourt-la-piste-du-financement-illegal-de-l-ump_1705801_3224.html

Anonyme a dit…

c est meme pas sur que ca soit si rentable que ca.
Le tourisme ca marche sur la cote d azur au mieux d avril a septembre (et encore je suis sur qu il va falloir faire un gros effort sur les prix en avril).
ca fait quand meme 6 mois ou il n y aura pas de location

michel a dit…

Excellent article Seb.
Très bien trouvé la petite entourloupe laissé par le gouvernement UMP sur le privilège de la loi TEPA, car ce genre d'information n'existe que chez ces profiteurs jusqu'à la découverte du poteau rose par les lambdas...

Comme quoi, il y a toujours des portes laissés entrebâillées pour ces connards et c'est vraiment dégueulasse.

On attend beaucoup de la gauche et pour te rassurer, je suis un futur propriétaire loueur qui va se rincer sur le dos de mes locataires, et pourtant, je suis et resterai POUR l'encadrement des loyers, comme quoi, il y a bien des mecs de gauche, capitaliste pourtant et bien content de lâcher des impôts et de voir que mes profits vont baisser mais oui, ce n'est que justice !

Anonyme a dit…

Très bon article. Je suis toujours aussi sidérée par le deux poids deux mesures typiques. Les riches qui trouvent normal que l'état les aide à investir, agrandir leur maison mais trouvent scandaleux que des gens ayant à peine ce qu'il faut pour survivre soient aidés.