lundi 29 novembre 2010

Le roi se meurt et les blogs aussi ?


Une chaîne court sur les blogs et, comme l'atteste la couverture de mon dernier livre (en haut à droite, noël approche), j'adore les chaînes :

Que deviendront les blogs après 2012 ?

Intéressante interrogation liée à deux supputations tenant des domaines de l’heroic-fantasy-statistique et de la comic-book-idéologie :

1 / Que la gauche accède au pouvoir. 

2 / Que cette alternance ne soit pas le clone chloroformant de la clownerie réformatrice du moment.[1]

Question sous-tendant la conviction que les blogs politiques influencent le débat au-delà du cercle des convaincus comme en attestent les "télécharger the mentalist saison 2", "rachat de mon crédit immobilier" et autre "Laurence Ferrari en string" régulièrement tapés pour arriver ici.

Le passé.

Ce blog est né de l'isolement et du sentiment qu'un "autre discours" n'était pas assez répandu. S'il l'est, que nous sommes de plus en plus à aller dans le même sens, tant mieux, ça me permettra de ralentir la cadence. Mais là, c'est bizarre, même s'il y a de nets progrès en 3 ans (avec la contribution de la désastreuse mais si prévisible, et d'ailleurs prévue ici, politique du Monarque[2]), j'ai le sentiment que ce n'est pas encore tout à fait joué. D'autant que l'ennemi dispose d'une force de frappe en terme de communication et d'un sans-gêne un poil plus développés[3].

Le présent.

Des raisons d'être confiant. Le discours relatif à l'ennui salarié, aux fumisteries idéologiques Medefo-Umpesques, aux déséquilibres immobiliers et au démantèlement du service public qui, il y a peu, te cataloguait au rayon ultra-gauchiste bon à embastiller, est aujourd'hui écouté. Une volonté de "nouvelle voie" monte croissante dans le peuple. Le "banquier" a remplacé le cambrioleur au top 50 des malfaisants et les ignorés d'hier deviennent populaires.

Mieux, cette volonté de se réapproprier le destin collectif transcende les sensibilités et les âges. Combien ai-je croisé de gens se définissant avant "de droite" ou de retraités (non, c'est pas toujours les mêmes), rageant non seulement contre le héros d'hier mais qui ont une sévère dent contre le système dans son ensemble (là oui, on peut remercier Le Monarque, très bon représentant de commerce du désastre néo-cons)me tenant mot pour mot ce que je m'acharnais sans succès à leur expliquer en 2007 ! (bon de là à aller voter à gauche, c'est pas encore gagné) 

Le politique n'a pas l'air de prendre la mesure de cet upgrade du questionnement populaire et des aspirations dans la société, c'est pourtant là une opportunité unique de la faire progresser. Si le blogueur peut aider...

Le futur.

Quand je vois la tronche de l'information, le kaléidoscope des sensibilités à gauche et les quelques trentenaires et quadras croisés ce week-end de retour du centre co' avec trois salaires de cadeaux de noël estampillés Sofincon dans les bras (3 Heil-pad pour leur gueule et une boite de crayon de couleurs Mac Bouffe pour le môme) et qui crient "tous pourris" dès que j'aborde la thématique politique, je suis convaincu que nos blogs, "politique" ou "société", ainsi que ceux à naître parce que là aussi faut qu'il y ait alternance, auront encore du grain à moudre après 2012. 

Ne pas confondre cause et conséquence.  Le Monarque est comme "la crise". Avant d'être la cause de nos aigreurs, il est la conséquence de nos aveuglements. 

* * *

[1] Le kleenex de la branlette ultra-libérale est souillé. A moins que Le Monarque nous sorte une mesure bien démago qui lui permettra de doubler les socialistes sur le social dans le sprint final, sa crédibilité a du plomb dans l'aile. Les « élites », la « grande finance », (appelle-les comme tu veux) vont finir par le voir d’un mauvais œil. Tu noteras qu'il s'est débattu comme un diable pour leur montrer qu'il est capable de réformer les retraites et que son Premier Ministre est envoyé en première ligne pour continuer "la réforme" jusqu'au dernier jour du quinquennat malgré la "pause" annoncée quelques semaines plus tôt.

[2] Rappelons-nous de cette période des mamours avec la presse précédant et suivant son élection, alors que nous "les gueux de l'analyse" tirions des boulets face au vent en annonçant la couleur des mois à venir. 
X
[3] L'intégralité des connexions annuelles des 20 premiers blogs politiques devant atteindre le cumul audience de 2 secondes d'une rediffusion d'"Histoires Naturelles" sur TF1 à 4 heures du matin. 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Et sinon t'en a pour de vrai des photos de Laurence ferrari en string ? :)

Pazmany a dit…

Faisons tout d'abord pour que la gauche gagne, quelle qu'elle soit, elle sera de toute façon multiple. Après pour les blogs, certains disparaîtront peut être avant, d'autres vont naître, c'est la vie normale des blogs. Nous verrons après qui aura gagner l'élection présidentielle et puis il y a tant à dire et à écrire que même avec Dominique, Ségolène, Martine ou François présidents ou ministres on continuera à commenter leurs décisions.

BA a dit…

Après la ré-élection de Sarkozy en 2012, tous les blogs de gauche seront rachetés par Martin Bouygues.

Martin Bouygues s'offre un yacht à 65 millions d’euros.

Avec ce palace flottant, le couple a de quoi impressionner ses relations, à commencer par leur fidèle ami Nicolas Sarkozy, dont le dernier fils, Louis, est le filleul de Martin.

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/martin-bouygues-s-offre-un-yacht-a-65-millions-d-euros-549031

Ju a dit…

Vu de (très très très) loin, par exemple, Karachi donne l'impression d'avoir été soulevée et poussée au premier plan par les blogs, par exemple ?