mercredi 2 juin 2010

Crimes et délits du banquier


"La banque de détail a représenté près de 65% du Produit Net Bancaire total des banques françaises. "

C'est sur ce constat, qui devrait faire prendre conscience au client que c'est lui le patron, que débute le dernier rapport de l'UFC-Que Choisir sur l'explosion des frais bancaires dont le client est le dindon.

Un rapport qui donne envie de faire du pâté de banquier à la machette : Abus de la fragilité financière des clients, arnaques sur tarifs opaques, création de produits délirants, frais de découvert dépassant le taux d'usure et au mépris de la loi...

Comme dirait notre monarque : il faut en finir avec cette racaille qui prospère en faisant ses petits business en marge du droit et en toute impunité.

Nous avons à faire a un réseau de délinquants de grande envergure bien implanté dans nos villes et nos villages. Jugez plutôt....


1 / les classiques de l'escroquerie :

- Le rapport affiche une augmentation arbitraire des frais d'opération de paiement (+ 13% en moyenne pour le client alors que le coût technique pour la banque a baissé de 9% depuis 2004.) L'automatisation devrait profiter au client : Pas chez les maquereaux du DAB.

- Des brochures tarifaires lourdes et illisibles, empêchant la comparaison et contenant pour certaines banques jusqu'à 300 tarifs différents répondant à des libellés incompréhensibles quand ils ne sont pas mensongers.

- Création de "packages" prétendument "indispensables" : +25% pour le client. (services souvent inutiles : 3 chèques de banque gratuits par an - au cas où tu achèterais 3 maisons dans l'année - , abonnement aux revues publicitaires, alertes SMS pour te prévenir que ton espace internet va t'avertir que tu vas recevoir un SMS...)

- Facturations aussi limpides que celle de ton opérateur téléphonique...
Notons d'ailleurs une certaine similitude d'action entre les deux en cas de découvert. C'est bénéfique pour l'un et l'autre puisque la banque ET l'opérateur téléphonique facturent des frais pour le même rejet de paiement (mais qui passe quand même car ils ont le cœur sur la main).
Chez le pauvre, le découvert non autorisé commence à - 1 euro. On comprend dès lors pourquoi ils insistent tant pour fonctionner avec des RIB : Avec un rejet de paiement de 30 euros, la banque et l'opérateur téléphonique se partagent la somme équivalente en taxes, en mode automatique. Encore mieux que le dépassement de forfait ! Al Capone avait plus d'éthique.


2 / Le gros du business de la raclure bancaire se fait sur le dos des fauchés :

- Le rapport constate une augmentation de 28% des frais de sanction depuis 2004.

- Les banques ont détourné à leur profit le plafond règlementaire des frais d'incidents de paiement chèque pour accroître leur montant de 26% . Comprendre, ils ont regardé le moyen de paiement le plus souvent rejeté et ont spécifiquement augmenté les frais subséquents.

- Sur les découverts non-autorisés, les banques bafouent en toute impunité la jurisprudence de la Cour de Cassation en n'intégrant pas "les commissions d'intervention" (entre 8 et 18 euros) dans le calcul du TEG. En clair, elles pratiquent un taux d'usure, ILLÉGAL, sur les découverts non-autorisés.
Les "commissions d'interventions" peuvent monter jusqu'à 1000 euros mensuels pour un client en difficulté, ce qui n'en doutons point, arrangera son insolvabilité, à son tour taxée. 1000 euros par mois ? pourquoi pas 2000 ? Parce que 1000 euros correspond à un SMIC et que c'est la clientèle visée.

(ci-dessous, le portrait robot d'un client de banque à découvert)

Rien n'est laissé au hasard : il s'agit ici de politiques bancaires. Le "faucheman" est un client en plein essor par météo de crise avec giboulées de rigueur. Il est d'autant plus intéressant qu'il est affaibli et culpabilisé, peu conscient de ses droits. Les actions judiciaires collectives n'étant toujours pas autorisées en France pourquoi les banques en position ultra-dominante et bénéficiant de toutes les faveurs gouvernementales se généraient-elles ?

- Encore plus beau : -100.000 euros ou -30 euros entrainent les même frais de "commissions d'intervention". En décodé : Plus t'es pauvre, plus tu payes.

Pour un découvert de 30 euros, le TEG (en intégrant les frais de commissions) avoisine les 50% !!!

( - et dire que tout ça a commencé avec un futile prélèvement pour " frais de commission d'intervention en cas d'opération entrainant une irrégularité de fonctionnement du compte et nécessitant un traitement particulier"...)

3 / Petites violences et faits-divers...

- Le rapport déplore également l'explosion des tarifs sur les incidents quotidiens (exemple : +92% pour un remplacement de carte bleue avant échéance).

- Doublement des frais de transfert de PEL (spéciale dédicace à nos amis primos-accédants).

- Facturation progressive de tout ce qui était gratuit. A défaut d'avoir des comptes rémunérés, nous avons des comptes payants. Aboutissement ultime du capitalisme financier : Le client paye un loyer à sa banque pour qu'elle garde un argent dont elle usera contre lui.

- Invention pure et simple de frais. Des lettres d'information coûtant un euro, facturées 50 au client ou, plus fort, des frais de "non-opération" (oui tu as bien lu, t'es dans le vert mais tu n'utilises pas assez ton compte !) de 123 euros. Tout cela bien sur en sus de "l'abonnement".

C'est un peu comme si, déjà abonné à Canal+, on te facturait un surcout au film, à la page de publicité, à la rediffusion ou, encore mieux, parce que tu ne regardes pas assez la télévision.

Alors tu me diras : "oui mais ça coute cher tout ce personnel bancaire" (+8% en 5 ans) "...

Oui. Sauf que le nombre des conseillers particuliers a diminué de 10% en 5 ans tandis que dans le même temps celui des traders a bondi de 58% et celui des chargés de communication de 109% !.

Bref, ton pognon va dans la publicité pour attirer d'autres truffes comme toi et dans la spéculation pour mieux les tondre.

Et oui, mon con, en plus de te faire payer ton argent, de te pomper ta thune à toutes les étapes, tu as désormais face à toi au guichet de plus en plus souvent des machines. Vu ton niveau d'énervement théorique à ce stade de taxation, c'est plus prudent : ça pourrait virer au médiéval !

A ce stade, je sens un léger et légitime énervement chez toi.

Alors... que choisir ?

L'UFC fait sept propositions à Sainte-Lagarde pour "en finir avec les excès tarifaires", je te les laisse découvrir en fin de rapport ci-dessous :

Rapport UFC Que chosir sur les frais bancaires

Pour ma part, n'ayant qu'une confiance limitée dans notre ministre des finances (du culte du CAC et des incantations de croissance) ainsi qu'une défiance définitive envers les bandits mafieux, j'en reviens à mes deux propositions, garantie de santé financière et morale :

1 / Tu quittes ta banque.

2 / Mieux, tu vides ton compte. En prenant soin de ne jamais, jamais, être à découvert. Il est clairement fait état dans ce rapport qu'une minime incartade peut entrainer une cascade d'autres frais.

Si les banques font 65% de leur chiffre national sur l'activité de détail, celle-ci est composée à 40% des frais perçus sur le client.

Conclusion : Tes fins de mois dans le rouge financent 30% des revenus des banques.

Où sont les vrais délinquants ?

13 commentaires:

tassin a dit…

Un bien beau résumé!

Moi c'est fait, j'ai vidé mon Livret A pour le mettre à la Nef.
J'ai juste un compte courant pour la paye (oui je suis un privilégié).

Anonyme a dit…

seb
t'as rien à dire sur ceux qui crèvent en palestine et sur ceux qui se font douiller parce qu'ils amènent de la bouffe à ces prisonniers de gaza?

Florian a dit…

Juste une remarque en passant. Je suis dans une banque allemande cette année(je suis chercheur làs bas, et dieu sait qu'il me tarde de revenir).
Ils ont une longueur d'avance, quasiment tout est automatisé. L'entière gestion de mon compte se fait à partir de mon ordi (virement internationaux compris, et t'as pas intérêt à te planter dans les chiffres), sauf les retrait d'argent.
Il doit y avoir 4 ou 5 personne travaillant en guichet pour + de 300.000 hab. Le reste ? des guichet automatique un peu partout dans le hall de la banque, tu y fait tout.

Denis a dit…

Bonsoir,

Pour bien comprendre pourquoi les frais des "commissions d'interventions" sont une injustice inadmissible tant sur le plan morale que commercial :

Étudiant j'ai été confronté au milieu des années 90 à des difficultés financière. "A peine" 4 000 Frcs de découvert ( il faut dire que l'état "providence" tardait à me verser ma bourse d'étude cette année la, et je reçut les mois d'Octobre, Novembre, Décembre, Janvier et Février le DERNIER jour de Février). Les agios couraient, la banque rejeta le chèque de mon loyer ( environ 1 000 Frcs ).

Un huissier fit une demande de saisie sur mon compte courant pour 1 000 Frcs.

La demande fut refusée, forcément à -4 000 Frcs je ne vois pas où pouvaient être prélevés les 1 000 Frcs ( au passage l'huissier me factura cette opération un peu plus de 1 000 Frcs ... ).

La banque me factura 500 Frcs de frais. Je me rendis à la banque pour comprendre pourquoi j'étais passé de -4 000Frcs à -4 500Frcs.

Je failli tuer mon banquier ... vraiment.

les 500Frcs correspondaient aux "frais" d'une commission de 5 personnes qui s'étaient réunis pour analyser ma situation et décider si les 1 000 Frcs devraient être versés à l'huissier.

Rendez-vous compte, 5 personnes pour savoir si dans un compte rouge sang on ne pouvaient pas trouver quelques deniers cachés ... ( même sans calculatrice la réponse était évidente )

Le pire, c'est qu'ensuite je payais aussi des agios sur les 500Frcs ( hé oui, service que je ne demandais pas mais qui me fut imposé, facturé et débité alors que que même un chèque de 50Frcs pour manger était rejeté )

Voila ce que sont les "commissions d'interventions"

A a dit…

Anonyme a raison mais il ne devrait pas dire ce qu'il dit, ce qu'une personne a dans son coeur elle a l droit.

Dénoncer les injustices faites à d'autres que soi, demande un courage hors-norme, ils sont rares ceux qui le peuvent.

tassin a dit…

@ Anonyme :

Qu'est-ce que tu veux dire là dessus? Ça fait 30 ans que ça dure les arrestations et disparitions de ressortissants Turques dans les eaux littorales.
Voir Chomsky lundi soir à ce soir ou jamais :

http://www.dailymotion.com/video/xdij9p_noam-chomsky-chez-taddei-1-2_news

http://www.dailymotion.com/video/xdijj4_noam-chomsky-chez-taddei-2-2_news

Nicolas a dit…

Tu veux me mettre au chômage, ou quoi ! Ces frais bancaires sont très normaux. Même insuffisant.

(smiley, les gens).

seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

@Florian > Aux états-Unis, il y a déjà 15 ans tu avais des drive-in automatisés pour déposer ton cash à la banque. On a encore de la marge !

@Denis > édifiant témoignage mais tu verras que le personnel des banques va de + en + alimenter la colonne faits-divers.

@Nicolas > au fond, c'est la solution : que l'on bosse tous pour la banque (remarque, c'est presque déjà le cas)

@anonyme @A > Je ne peux pas être sur tous les postes à la fois. Néanmoins... http://yetiblog.org/index.php?post/ATTAQUE-ISRA%C3%89LIENNE-SUR-FLOTTILLE-HUMANITAIRE-%3A-LE-MONDE-SUR-LE-SENTIER-DE-LA-GUERRE2

stéphane a dit…

Je suis chez le rongeur à poil roux, et j'ai résilié le pack "super avec tout dedans" à 14€/mois.
Maintenant j'ai 3€/mois pour frais de tenue de compte, donc les banques ont trouvé la parade pour les révolutionaires qui ne vivent qu'avec un solde positif sans utiliser "les services".

Anonyme a dit…

http://www.la-bas.org/mot.php3?id_mot=236

Un lien donnant accès a un reportage en deux parties de l'émission "La bas si j'y suis" sur france inter (diffusée le 02062010 et le 03062010) sur une assemblée du groupe CASINO infiltrée par des journalistes et des ex-salariés du groupe MOULINEX. Quel rapport entre ces deux entreprises? Et bien écouter impérativement, un condensé des maux de notre société actuelle...

ixmur a dit…

Voici une lettre d'une dame de 86 ans qui a pété les plombs avec sa banque.
Sa réponse est savoureuse, et vaut le coup d'être connue.

Cher Monsieur,
Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier.
Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement.
Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis huit ans.
Il me faut d'ailleurs vous féliciter d'avoir saisi cette fugace occasion et débité mon compte des 30 Euros de frais pour le désagrément causé à votre banque.
Ma gratitude est d'autant plus grande que cet incident m'a incité à revoir la gestion de mes finances.
J'ai remarqué qu'alors que je réponds personnellement à vos appels téléphoniques et vos lettres, je suis en retour confrontée à l'entité impersonnelle, exigeante, programmée, qu'est devenue votre banque.
A partir d'aujourd'hui, je décide de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os.
Les mensualités du prêt hypothécaire ne seront dorénavant plus automatiques mais arriveront à votre banque par chèques adressés personnellement et confidentiellement à un(e) employé(e) de votre banque que je devrai donc sélectionner. Soyez averti que toute autre personne ouvrant un tel pli consiste en une infraction au règlement postal.
Vous trouverez ci-joint un formulaire de candidature que je demanderai à l'employé(e) désigné(e) de remplir.
Il comporte huit pages, j'en suis désolée, mais pour que j'en sache autant sur cet(te) employé(e) que votre banque en sait sur moi, il n'y a pas d'alternative.
Veuillez noter que toutes les pages de son dossier médical doivent être contresignées par un notaire, et que les détails obligatoires sur sa situation financière (revenus, dettes, capitaux, obligations) doivent s'accompagner des documents concernés.
Ensuite, à MA convenance, je fournirai à votre employé(e) un code PIN qu'il/elle devra révéler à chaque rendez- vous. Il est regrettable que ce code ne puisse comporter moins de 28 chiffres mais, encore une fois, j'ai pris exemple sur le nombre de touches que je dois presser pour avoir accès aux services téléphoniques de votre banque.
Comme on dit : l'imitation est une flatterie des plus sincère.
Laissez-moi développer cette procédure.
Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit :
Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser
l'étoile (*) pour sélectionner votre langue ;
ensuite le 1 pour prendre rendez-vous avec moi ;
le 2 pour toute question concernant un retard de paiement ;
le 3 pour transférer l'appel au salon au cas où j'y serais ;
le 4 pour transférer l'appel à la chambre à coucher au cas où je dormirais ;
le 5 pour transférer l'appel aux toilettes au cas où.............. ;
le 6 pour transférer l'appel à mon GSM si je ne suis pas à la maison ;
le 7 pour laisser un message sur mon PC. Un mot de passe est nécessaire : ce mot de passe sera communiqué à une date ultérieure à la personne de contact autorisée mentionnée plus tôt ;
le 8 pour retourner au menu principal et écouter à nouveau les options de 1 à 7 ;
le 9 pour toute question ou plainte d'aspect général : le contact sera alors mis en attente, au bon soin de mon répondeur automatique ;
le 10, à nouveau pour sélectionner la langue. Ceci peut augmenter l'attente, mais une musique inspirante sera jouée durant ce laps de temps.
Malheureusement, mais toujours suivant votre exemple, je devrai infliger le prélèvement de frais pour couvrir l'installation du matériel utile à ce nouvel arrangement.
Puis-je néanmoins vous souhaiter une heureuse, bien que très légèrement moins prospère, nouvelle année ?
Respectueusement,
Votre humble cliente.