jeudi 15 avril 2010

Ami, entends-tu le son du COR au fond des lois ?

Banale promotion d'un blockbuster, la campagne médiatique sur la "concertation avec les syndicats en vue de la présentation d'un projet de loi en septembre" devant répondre au "déficit désastreux des caisses de retraite" a démarré en début de semaine avec la technique habituelle consistant à noyer le chaland dans la panique en tapissant de terrifiantes statistiques son humeur résignée.

Nous en avions déjà parlé ici et ici.

Un rapport alarmiste du COR (conseil d'orientation des Retraites) est comme par hasard venu étayer de ses lourdes prévisions la bordélitude calculée de l'argumentaire d'Eric Woerth, ce dernier comparant les revenus de l'impôt 2010 avec les pronostics des caisses de retraites en 2050 (pas mal pour un ministre probablement pas foutu de savoir où en sera la Grèce dans 3 semaines.)

L'arnaque à la discussion peut donc commencer.

Au cas où tu n'aurais pas compris la finalité du message à sens unique : Tu vas devoir travailler deux ou trois ans de plus. Et tant pis, si t'es rentré sur le marché du travail à 32 ans ans ou que tu te traines depuis deux décennies d'un job à l'autre au fil d'un parcours en dent de scie avec de grosses plages d'inactivité, ou bien encore que tu sois un quinqua dégagé à 45 ans parce que déjà trop sexa : C'est la seule solution pour assurer ta retraite tu comprends ?

- Demander de cotiser plus aux employeurs : Non.
- Taxer les mouvements financiers : Non.
- Taxer les stocks options : Non.
- Taxer les revenus du patrimoine : Et puis quoi encore ?
- Taxer les Golden Hello et les Golden Parachute : No fucking way !
- Et les niches fiscales à 60 milliards d'euros par an ? : Pas touche.
- Partager : Tu déconnes ou quoi ?

- Redonner des liquidités aux catégories sus-mentionnées et créer de toutes pièces un nouveau marché juteux : Oui.

"Assurer" ta retraite, c'est bien de cela dont il s'agit.

But de cette annonce de réforme orchestrée avec la nuance d'un Caterpillar par notre gouvernement de la rupture pour les nuls : Donner l'impulsion à la grande dérive des retraites vers le privé.

Entre autres arguments spécieux comme "l'espérance de vie qui augmente" calculée sur les bénéfices des progrès sociaux passés (conditions de travail et soins remboursés sur les fronts desquels on ne voit guère d'améliorations, au contraire), le palme de propagande à la casse (rubrique : contradiction) reste l'aveu en second plan dans le discours de nos VRP du progrès (dont le mantra classique était "hors de la croissance point de salut pour l'humanité") que le chômage, le sous-emploi et la morosité économique sont là pour durer.

C'est un des points centraux de leur pénurie annoncée de ressources financières : Si ça continue, cela ne pourra pas durer.

Je ne sais plus qui a dit "la peur doit changer de camp" mais ce n'était pas si bête.


A voir : un bonus track video (exclusif) sur les retraites.

11 commentaires:

Stéphane Laborde a dit…

Une petite remarque...

En 2010 le pouvoir d'achat (et donc aussi valeur réelle) individuel de 10 000 euros (10^4) pour 330 Millions d'Européens (330*10^6), rapporté à 10 000 Milliards (10^13) de masse monétaire totale est de :

(10^4 / 10^13) * 330 * 10^6 = 0,33

En 2050 étant donné l'augmentation moyenne de 5%/an de la masse monétaire totale (score moyen constaté depuis 150 ans), ces mêmes 10 000 euros auront pour pouvoir d'achat réel (à population constante) :

0,33 / (1,05^40) = 0,047 soit environ 7 fois moins.

Autrement dit la même somme sera 7 fois plus facile à gagner, ou encore que donner des chiffres en euros 2010 pour faire des prévisions en 2050 sans mettre ces chiffres en rapport de la masse monétaire circulante, revient à dire que Jules 5 ans à 55 ans en 2050 n'arrivera toujours pas à prendre le pot de confiture, et qu'il doit dès maintenant pour l'atteindre en 2050 commencer à fabriquer une échelle avec ses petites mains...

HERMES a dit…

Il y une interview de Melenchon absolument remarquable lors de laquelle avec des chiffres, il cloue le bec à Aphatie sur le dossier des retraites. On peut la voir par exemple sur son site.

Ana Maria a dit…

Merci pour votre texte : très lucide, très acide sur la dégringolade sociale qui nous attend. Bien entendu les "puissants" qui nous dirigent ne feront pas payer l'addition à leurs amis banquiers (je rappelle votre excellente phrase "On renfloue les banquiers qui mériteraient d'être traduits au Nuremberg de la cupidité").
Nous, les serfs, nous trinqueront. (Ou, si nous sommes enfin un peu courageux, nous nous rebellerons).

Xephres a dit…

Ce que j'aime lorsque l'on nous parle des retraites c'est qu'il n'y a personne pour rappeler ceci:

1975
13 cotisants pour 4,1 retraités

2008
17,3 pour 11,9

Estimations actuelles
20 millions de cotisants
+
3 millions de chômeurs
soit 23 millions d'actifs potentiels, il me semble qu'en réalité c'est plutôt entre 23 et 24.

nombre de retraité estimé sur cette base (20 millions de cotisants, rapport de 2008): 13,7 millions de retraités.

Pour revenir au taux de de 1975, il faudrait (dès maintenant)...
43,4 millions de cotisants soit un manque minimum de 19 millions de cotisants.

Dans cette histoire de retraites, il y a constamment une chose d'éludée, de passée sous silence : la pyramide des âges qui montre qu'il n'y a pas suffisamment de naissances depuis... 1975-1980, les générations ne sont pas renouvelées, il va donc forcement y avoir un manque de cotisant.

Pour rappel en 1949, il y a avait 13 actifs pour 1 retraité et la retraite à 60 ans n'a été instaurée qu'en 1983 (et il me semble critiquée par la cour des comptes d'alors à cause justement d'éléments démographiques défavorables).

stephane a dit…

Excellent comme d'hab ! Seb !

moi j'ai 45 balais, et je part du principe que je n'aurais pas de retraite ou une peau de chagrin, alors je prend ca à rebrousse poil et ne compte pas du tout dessus ! je vais pas me crever le cul pour qq biffetons, je suis le un pousse mégots du systéme.
De toute façon ou tu t'en fout ou tu devient fou !
A mon avis d'ici 2050 ont aura eu les compteurs remis a zéro par une bonne guerre, tout le monde sent que il va ce passer quelque chose, alors vite !!!

Donald11 a dit…

i[Xephres a dit…
Ce que j'aime lorsque l'on nous parle des retraites c'est qu'il n'y a personne pour rappeler ceci:]i
Ben moi, j'aime pas, meme s'il faut tenir compte de ces chiffres dont vous vous gardez bien de citer la source.

Par ailleurs, il est de bon ton, pour certaines personnes, de ne voir que le soi-disant "trou", sans vouloir regarder autour de celui-ci les moyens possibles de le combler.
C'est d'ailleurs ce que souligne le texte de Seb Musset.
La question centrale est de savoir ce que nous voulons faire avec nos "vieux".
Et n'oubliez pas que, vous aussi, vous prenez le risque de devenir vieux ... et sans retraite !

Monsieur Poireau a dit…

Pas lu les commentaires.
Tu le vois le TINA à l'œuvre dans ce dossier ? Tous les médias alignés pour présenter le sujet avec la décision qui DOIT être prise, à savoir la réduction de nos droits sociaux. Personne pour rappeler tout le background pour en arriver là ni la réalité sociale d'un chômage en pointillé comme carrière professionnelle. On est en pleine fiction !
:-))

[Soulignons aussi combien le terme "les syndicats" ne désigne aucunement des associations de travailleurs pour défendre leurs droits mais des sortes de stupides opposés à la marche du progré des marchés ! :-)) ].

BA a dit…

Lundi 26 avril 2010 :

Vente d'armes au Pakistan : la piste Balladur.

http://www.liberation.fr/politiques/0101632141-vente-d-armes-a-pakistan-la-piste-balladur

Juanes josé-miguel a dit…

ben t'es ou ?

pilulerouge a dit…

Au secours, j’ai fait les calculs, en l’an 2245, il manquera, 300 milliards d’euros (évidement l’euro n’existera plus depuis bien longtemps).

"- Demander de cotiser plus aux employeurs : Non.
- Taxer les mouvements financiers : Non.
- Taxer les stocks options : Non.
- Taxer les revenus du patrimoine : Et puis quoi encore ?
- Taxer les Golden Hello et les Golden Parachute : No fucking way !"

*10% représente la part de richesse créé dans notre pays, qui a basculé du travail vers le capital de 1980 à 2000 sans réelle compensation pour les retraites (1).
*Une augmentation du P.I.B de près de 50% en 20 ans (2).
*Manque à gagner sur le stock option : environ 2,5 Milliards d’euro(3).
*Manque à gagner sur les revenus du patrimoine : 1.4 Milliards d’euro(4).
*Manque à gagner sur l’évasion fiscale, rien que sur le e-commerce : environ 1 Milliard d’euro(5)
*Bouclier fiscale profite aux patrimoines supérieurs à 15,6 millions. Cela représente 14 000 bénéficiaires. Cette mesure n’a pas permis d’endiguer la fuite des grandes fortunes. Coût annuel un demi milliard d’euro(6)
*Paradis fiscaux : 100% des entreprises et des banques françaises du CAC 40 y ont des filiales. Loin de se cacher, les paradis fiscaux sont de véritables institutions avec pignon sur rue (7). Elle représente en France 532 Milliards de dépôts dans le monde et un manque à gagner de 50 Milliards d’euro(8)(9).
*niches fiscales : 50 milliards d’euro(10)
*Suite à la loi Pompidou-Giscard du 03/01/73(11) et de l’article 104 du trait de Maastricht(12), la France s’est tiré une balle dans le pied en privatisant le processus de création monétaire. Nous devons depuis lors, payer des intérêts aux banques : cout annuel en 2005, 40 milliards d'euros soit 638 euros par habitant(13).
* Le Fond des Réserves des Retraites (FFR = retraite par capitalisation), créé par Lionel Jospin a essuyé un cuisant revers : perte de 3 Milliard rien que pour fin 2008(14)…ect

Dans la cinquième puissance économique du monde, il n’y aurait pas assez d’argent pour remercié les citoyens qui ont travaillé et créé des richesses toute leur vie ? Il ne s’agit évidement pas d’un problème économique, mais belle et bien d’une posture idéologique.

(1)http://www.giacomazzi.fr/citoyen/PartageVA.html
(2)http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_int%C3%A9rieur_brut_de_la_France
(3)http://www.marianne2.fr/Taxer-les-stock-options,-un-tabou-pour-le-Medef_a88416.html
(4)http://www.lefigaro.fr/patrimoine/2008/08/27/05001-20080827ARTFIG00276-une-taxe-sur-les-revenus-du-capital-pour-financer-le-rsa-.php
(5) http://www.francebourse.com/fiche_news_63550.fb
(6) http://www.inegalites.fr/spip.php?article1117
(7)http://www.paradisfiscaux.com/royaumeunis.htm
(8)http://www.paradisfj.info/spip.php?article1479
(9)http://www.marianne2.fr/Les-paradis-fiscaux-abritent-532-milliards-de-depots-francais_a177521.html
(10) http://www.loi-tepa.fr/index.php/Niches-Fiscales.html
(11)http://www.pg14.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=484:loi-pompidou-giscard&catid=410:economie&Itemid=456
(12) http://www.prisedeconscience.org/economie/larticle-104-de-maastricht-larnaque-de-la-dette-et-la-volonte-de-lamplifier-654
(13) http://cluaran.free.fr/dette.html
(14)http://www.politique.net/2008041401-fonds-de-reserve-des-retraites-perte-de-3-milliards.htm

seb musset a dit…

@Juanes josé-miguel > Bientôt de retour...