vendredi 23 octobre 2009

Après eux le déluge



16 juin 1914, fin d'après-midi aux cafés des élites, endroit select sur un grand boulevard, fief de ce qui se fait de mieux en matière de pensée parisienne autorisée.

Trois de ses représentants, l'expert, le philosophe et le publicitaire célèbrent à l'absinthe le contrat que le sieur Cegarslà vient de décrocher pour la promotion de la nouvelle version du Canon 75. Passés quelques verres, leurs regards vitreux flottent sur les crevards plébéiens qui vont et viennent sur le pavé traînants sans grâce leurs existences crasseuses.

Malgré la douceur d'un été précoce, un sujet turlupine la liqueur des penseurs, un grand péril, le tragique contrecoup de cette soif de modernité qui enfièvre l’occident depuis un quart de siècle, un venin se distillant dans les mœurs  au risque de bientôt bouleverser l’équilibre mondial, des villas de Ville d'Avray au Boulevard St Germain :  Le téléphone.

Déjà, via des opérateurs, ils sont quelques milliers à être connectés et échanger gratuitement des propos échappant à toute censure ! 

GIFLE CEGARSLA
Le téléphone est la pire saloperie inventée par l'homme ! Comment vais-je vendre mes fioles d’élixir pour régime instantané ! Ça je vous l'assure : Aucune invention technologique de l’homme ne pourra supplanter la présence physique du bonimenteur !

DOMINIQUE OUVATON
Ce maudit téléphone est le royaume des lâches !

ALAIN THINKROOTS
C’est la porte ouverte à toutes les horreurs :  L’usurpation d’identité,  les mystifications et  la calomnie. La patrie est en proie à une véritable fureur de la conversation à distance. Des flots d'immondices sont déversés à la vitesse de la lumière d'un bout à l'autre de la nation. Sans évoquer les cas de pédophilie que cela favorise !

GIFLE CEGARSLA 
Alain, si c'est encore pour parler des pauvres : mieux vaut te taire.

DOMINIQUE OUVATON
Alain a raison : S’ils se parlent entre eux sans limite et sans contrôle, ils ne passeront plus par nous.

ALAIN THINKROOTS
Déjà que Ferry leur a obligé de s'instruire.

GIFLE CEGARSLA
Sois cohérent pour une fois Alain : tu es bien content qu’ils t’achètent des bouquins non ?

ALAIN THINKROOTS
Mais c'est une question de principe Giffle, nous sommes au-dessus de la mêlée. Il faut faire des distinctions tout de même. La où cesse la distinction commence l’amalgame. Et puis à quoi bon, (gros soupir, posture agacée) ils ne me méritent pas ces cons. 

GIFLE CEGARSLA
Si tu tiens tant que ça à rester dans la tête des gens, fais-toi installer un poste et appelle-les pour les insulter. Moi, c’est ce que je fais (depuis la villa de Poincaré c'est moins cher) : Je leur balance à l'aveugle des conneries tous les six mois. Tout le monde en parle. Ça leur fait des sujets de conversation au combiné : ils appellent ça "le Beuze". Moi ça me va. Comme l'a dit Sol Carrelus, le saint-patron des publicitaires :  Si tu ne peux pas maîtriser le débat, débrouille-toi pour en être le sujet. 

ALAIN THINKROOTS
Je vis dans l’épouvante. A ce rythme, il n’y aura pas long avant que ton "beuze" ne découvre les imposteurs que nous sommes et alors la planète téléphone deviendra une véritable foule lyncheuse.

DOMINIQUE OUVATON
Persévère Thinkie. Il faut convaincre l’opinion que le cauchemar totalitaire a commencé.

GIFLE CEGARSLA
C’est une dure séquence à passer. Ils doivent s'équiper, il faut qu’ils payent. Une fois que les bouseux auront tous le téléphone chez eux alors on leur interdira de l’utiliser.

ALAIN THINKROOTS
Brave Gifle, tu nous guides parmi les gueux.

GIFLE CEGARSLA
D’autant que : Devinez qui va décrocher le budget de campagne pour l’installation du téléphone que "si tu l'as pas t'es pas moderne", suivi cinq ans plus tard de la campagne pour dissuader de t’en servir et, deux ans après, de celle pour expliquer que c'est "bon pour ta sécurité et mes droits de pénaliser son usage" ? Les potes, blindé jusqu'en 25 que j'suis.

DOMINIQUE OUVATON
Et moi alors ! Avec un sujet pareil je deviens ZE spécialiste et je sors un bouquin tous les 6 mois ! 

GIFLE ET DOMI se claquant dans la main 
Champions du monde !

L'expert et le publicitaire trinquent tandis qu'Alain dégage son col de chemise a jabot.

ALAIN THINKROOTS
Oui relativisons. En fait c’est plié. Ce téléphone c’est trop. Ils ne sont pas structurés pour supporter un tel degré de liberté. En attendant faisons du "beuze" et des bouquins pour le dénoncer.

GIFLE CEGARSLA

Ah je te retrouve Alain ! Garcon, un godet pour le penseur !

Treizième verre pour les compères.

LES COMPERES
Au beuze !

Silence.

ALAIN THINKROOTS
Bon... et sinon Dominique,  ça sent pas un peu la guerre ?

DOMINIQUE OUVATON
Ton pessimisme te perdra. On est bel et bien ancré dans une période de paix et de croissance mondiale qui va continuer au moins quarante ans. 

L’année suivante l’absinthe sera prohibée.

* * *

Le téléphone filaire restera encore longtemps un privilège en France. Son installation ne se généralisera qu'entre 1970 et 1975, près d'un siècle après sa création.


7 commentaires:

Océane a dit…

Excellent dialogues ! On reconnait là la patte de nos grands penseurs ! Heureusemnt qu'ils veillent au grain !

zakaria a dit…

poilant ! j'ai beaucoup ri

Olivier a dit…

Que ce soit concernant le téléphone ou internet, j'ai un sacré doute quand à l'impact réel des moyens de communication sur l'émancipation des individus. Toute la clef, c'est le moyen de pression qu'ils ont sur ceux qui les mènent en bateau. Ce qui implique un mouvement politique de la part de gens dégoutés de la politique, ou une action révolutionnaire violente de la part de veaux nombrilistes aseptisés qui ont plus à gagner qu'à perdre en tant que masse, mais pas en tant qu'individu. A moins que votre crédo soit le remplacement de l'oligarchie actuelle par une société secrète humaniste en nombre réduit ayant suffisamment de connections et d'abnégation ?

Internet, ça reste à l'image de notre société : du porno, de la consommation, trois-quatre oasis de pensée, des recoins tenus par des passionnés et des discussions de comptoir.

Il faut aussi se rappeler qu'Internet est relativement nouveau : les vieux croutons au sein des médias et du pouvoir en ont peur car ils ont du mal à l'appréhender et à le manier (optant du coup pour une approche anachronique et déplacée des moyens de contrôle).
Attendez d'avoir une nouvelle génération de vautours ayant parfaitement compris la manière d'exploiter ce système et je crois que les belles illusions concernant le pouvoir fédérateur alternatif d'Internet fourmillant chez certaines personnes (qu'on croise régulièrement dans les commentaires de ce blog) finiront par s'évaporer.

En attendant la prochaine guerre, bien à vous...

stephane a dit…

Excellent ! quelle sont tes sources ?
cela prouve que l'histoire beguaie.
lire "les carnets de Louis Barthas"
http://www.amazon.fr/carnets-guerre-Barthas-tonnelier-1914-1918/dp/2707140643

aprés ont pourra parler

BA a dit…

Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens.

Voici la conclusion de la dernière étude de Natixis (page 12) :

Synthèse : quelle politique publique face à cette situation ?

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=49177

En clair : Natixis prépare les esprits à un triple effondrement.

Natixis prépare le terrain pour :

1- l’effondrement du nombre de fonctionnaires recrutés
2- l’effondrement des dépenses publiques
3- l’effondrement des salaires.

Comment le peuple français va-t-il réagir à ce triple-choc ?

Les années qui viennent seront sanglantes.

Monsieur Poireau a dit…

Le select, maintenant, c'est d'avoir tous le même appareil ? Y'a un truc qu'ils ont changé les capitalistes, avec le temps, c'est le select-pour-tous !
Ça rapporte plus !
:-))

Anonyme a dit…

La riposte face a hadopi existe et elle vient de pirate bay:

http://www.actualitte.com/actualite/9151-pirate-bay-hadopi-ipredator-anonymat.htm