vendredi 20 mars 2009

19 mars, la rue unanime : Il doit payer !

En attendant que je me remette de mon insolation, voici des images filmées à Paris hier dans des cortèges débordant largement la mobilisation syndicale (salariés du privé, petits commerçants, retraités, étudiants...) et à l'humeur gravement détériorée par rapport au 29 janvier.

Le leitmotiv initial du mouvement :

"Casse-toi Pov'con !"

Sa prochaine étape en fin de vidéo :



Rubrique "Conseils pratiques" :
Il ne fera pas bon être un patron, un banquier, s'appeler Sarkozy et se promener sans garde renforcée dans les prochaines semaines.

Rubrique "Le parti socialiste n'est pas mort" :
Si, si je vous assure, il est encore en vie : Il tenait une baraque à frites à l'écart des autres, Boulevard Diderot.

Rubrique "Il faut bien rire parfois" :
Tandis que 400 CRS raflaient 300 jeunes place de la Nation vers 20 heures, au sous-sol, une voix intérimaire de la RATP nous annonçait que :

"Suite à des mouvements sociaux, le trafic du métro est normal."

Big up aux salariées de Marionnaud.
Merci pour leur sens du partage et leur hospitalité à Stéphane, Marc et à Marty (je crois).

5 commentaires:

Beru a dit…

L'année 2009 s'annonce révolutionnaire.... :-)

Fred a dit…

En bon conseiller de clientèle, il bloque la carte au 5 du mois de son client lambda parce qu'il a 20€ de découvert et les 4 plus gros porcs qui dirigent cette banques (dont Daniel Bouton) se voient octroyer 320'000 stock-options à ce partager... Alors que la société Générale se trouve être la principales bénéficiaires du sauvetage sur fonds publics du groupe AIG

Annoncer ça le lendemain de la grève. Plus c'est gros, plus ça passe....

Je sais plus ce que j'ai foutu de mon stock de goudron et de plumes moi...

Laet a dit…

Yes we can ! tous ensemble, tous ensemble, grève générale ! Because je crois que le message n'a toujours pas porté, cf l'intervention de Fillon au 20h...est-ce de l'autisme profond ? ils veulent vraiment une révolution pour comprendre le message ?

damien a dit…

oui, une "révolution" = hop, article 16 !

:-))

Anonyme a dit…

Sans déconner, il y a des gens qui croient vraiment que c'est "çà" qui va changer quelque chose????

Choisissez: c'était,
1. le Carnaval de Rio?
2. La Gay Pride?
3. La 300 000éme manif des syndicats-caca?

Tout ce qu'on entend là-bas c'est le même slogan que...les banquiers!

"On veut plus de sous, toujours plus sous!"

J'ai jamais vu de pauvres dans une manif. Ou de chômeurs réclamer du travail.
Par contre, et Séb le démontre brillament dégulièrement: Sarkozy, ou n'importe qui d'autre, ils le trouvent très bien tant qu'on leur permet de s'endetter et de vivre comme des zombies, mais quand çà sent le roussi -même pas à cause de lui qui plus est!- le feu aux fesses les réveille...Enfin! Mais souvent trop tard...La cigale et la fourmi, vous connaissez?

A décharge, quand les salariés du privés, les artisans, et certains patrons cesseront:
1. de la jouer perso (l'égoïsme fait la forc).
2. d'avoir la trouille
3. de critiquer le fait de manifester sans arrêt, avant qu'ils pleurnichent que c'est (toujours) la faute des autres qui les empêchent de travailler (c'est la meilleure), ils bougeront peut-être leur gros derrière.

Parceque si le braquage des banques (par elle-même), le vol - non, pillage+ gaspillage- légal et organisé ne leur fait rien, ils ont juste à s'acheter une pelle et s'enterrer vivants.

Bref, c'est pas gagner.

Un autre Séb.