lundi 14 décembre 2015

Régionales 2015, round 2 : ne t'en fais pas, les meubles vont bien

"Rien ne sera plus jamais comme avant"... jusqu'à la prochaine fois.

Here we are folks. Après une campagne hors-sol, d'abord inexistante médiatiquement puis hystérique, totalement imbibée par la politique nationale, les résultats des régionales c'est l’école des fans. Ceux qui devaient gagner ont perdu, ceux qui pensaient tout perdre s’en sortent bien, les vainqueurs le sont grâce aux voix des perdants et la région la plus importante de France glisse des mains du candidat socialiste comme une savonnette au sauna de Solférino.

Détaillons en dix points :

1 / Parce que c’est ma région et que j'ai un peu la haine, je commence par là. En Ile-de-France, Claude Bartolone du PS échoue face à une figure de l’incompétentosphère de la bourgeoisie de droite. C’était imperdable bordel ! A moins de ne pas vouloir gagner. Le bon côté, c’est que Le Petit Journal a une ligne éditoriale assurée pour les six prochaines années, parce que des grosses pécrèsseries, je vous le signe ici : il va y en avoir par kilotonnes sur une base quotidienne.

2 / Les socialistes "sauvent les meubles". Il y a encore un mois, je leur donnais zéro région. (cf point 8)


3 / Après une non-campagne où il a été question de tout sauf de l’impact concret sur notre quotidien de l’action des conseils régionaux, c’est un succès apparent de la campagne de second tour sur le dos du FN. Le parti de Marine Le Pen se prend une tarte dans toutes les régions. MAIS…

4 / Jusqu’à quand cette politique du « front républicain » répondant dans l’urgence à l’inertie programmatique des partis de gouvernement ? Réponse : tant que ça n’échouera pas. Le piège est enclenché. Vous vouliez des idées et du renouveau pour 2017 ? Dommage, vous aurez une bataille des candidats pour arriver au second tour face à Marine Le Pen et, automatiquement, gagner. Attention. A force de "sauver les meubles", on va peut-être finir par légitimement avoir envie de les brûler.

5 / Le FN, la petite entreprise qui ne connait pas la crise. 350 nouveaux conseillers régionaux et un positionnement clair : ils sont l’opposition. Ils métastasent et se solidifient laborieusement dans le paysage.

6 / Ne jamais crier victoire avec un loustic pareil (hyper hermétique à l'humilité), mais on pourrait cette fois être débarrassé du teigneux de Neuilly. Ratage au premier tour, grattage des voix de gauche au second, tout en appelant piteusement au "ni-ni" : Sarkozy est le grand perdant des régionales.

7 / A l’inverse, en plus de sa victoire dans le Nord-Pas-de-Calais, Xavier Bertrand a marqué des points dans son discours d’ouverture dimanche soir. Depuis deux ans quand je dis que ce type sera le prochain (ou le prochain prochain) président, on me lance des soupirs amusés d’intensité à peu près équivalente à ceux lancés en 2011 lorsque j’évoquais la possible victoire d’Hollande l’année suivante. Celui qui fait oublier qu’il a été ministre de Sarkozy s’est également démarqué des têtes de son parti qui ont utilisé cette soirée médiatique comme tremplin perso pour la campagne des primaires à droite.

8 / Le ras-le-bol de la politique gouvernementale ? Pas si sûr. Le meilleur score socialiste est obtenu par un ministre du gouvernement (qui n’a même pas fait campagne qui plus est). La droite appelle a accélérer les réformes, l’exécutif "n’entend pas changer de cap".

9 / Que les abstentionnistes d’Ile-De-France ne viennent pas pleurnicher dans les mois qui viennent. Lutter contre l’arrestation abusive de militants écolos (ce qui n’est pas du ressort de la région) en donnant les clés de la gestion des écoles, des routes à un conseil régional de droite (à dominante Manif pour tous), j’ai vu moins couillon (même dans l’équipe de Pécresse).

10 / Le « changement de logiciel » s’impose. Là au moins, nous serons tous d’accord. Ils l’ont tous répété hier soir. Il y a d’un côté la bataille des idées, mais aussi le casting. Celui-ci ne prend  pas en compte la diversité sociale et professionnelle de ce pays (FN compris) et ne se renouvelle pas (elle est sympa cette boîte où même quand tu es viré tu peux repointer sans cesse). De ce côté-là, rien n’arrivera en attendant les bras croisés. C’est le challenge du moment, d'autant qu'il y a un boulevard pour une opposition constructive. Nous sommes nombreux à avoir envie de voter "pour" et non plus "contre".

10 commentaires:

Auxi a dit…

La bourgeoise Pécresse… certes. Mais tu as déjà vu les photos de la baraque de don Bartolone ? C'est pas franchement prolo non plus… Et président de l'Assemblée nationale, ce n'est pas non plus l'usine, le bureau ou l'atelier. Avec trois sous de dignité, il aurait démissionné, sans faire semblant de consulter ses petits copains, qui l'ont évidemment supplié de rester. Admirable abnégation, le pauvre petit chou s'est fait violence…

Concernant l'abstention, les suffrages, ça ne s'exige pas, ça se mérite. Et l'interminable liste des reniements et des trahisons des socio-collabos n'en finit plus de s'allonger ; à un moment, on récolte ce que l'on sème, ou pas.

bobcestmoi a dit…

bonne analyse , merci

Didier A a dit…

Nous sommes en effet nombreux à faire le même constat (https://icezine.wordpress.com/2015/12/14/france-pas-de-quoi-se-rejouir/) et pourtant, cela reste lettre morte. Sans doute aussi parce que nous partons dans tous les sens, ballotés que nous sommes par ces petits accords et désaccords.

seb musset a dit…

@Auxi > A travers ce terme, j'attaque la bourgeoisie catho-tarte que Pécresse représente plutôt Valérie la bourgeoise en elle-même (elle est nulle, mais c'est un autre sujet). Je connais des bourgeois très fréquentables. Cooncernant l'abstention, mon avis est simple : retirons le droit de vote aux abstentionnistes. Et puis comme ça on en parle plus. Donner son suffrage, ça se mérite effectivement.

Anonyme a dit…

C'était bien la peine de virer Huchon comme un malpropre ! Ce n'était peut-être pas un génie, mais il n'avait pas démérité et connaissait la région, il n'aurait probablement pas fait plus mal que Bartolone. Et je suis persuadé que nombre de ses électeurs, outrés de ce procédé, sont restés chez eux...

Anonyme a dit…

A propos du point 7, Bertrand vient d'annoncer qu'il se retire de la primaire et démissionne de ses mandats afin de se consacrer à sa région. Cépakon, il n'avait bien sûr aucune chance d'être élu président de la République en 2017, par contre s'il fait des merveilles dans sa région, il sera mieux placé en 2022...
En ce qui concerne le point 9, les électeurs de gauche ont un comportement curieux : je suis content de mon maire/conseiller départemental/conseiller régional mais comme je ne suis pas content du gouvernement ni du PR, je le fait battre. Résultat, j'aurais un maire/conseiller etc. de droite ou d'extrême droite et j'aurais toujours le même gouvernement et le même PR. La double peine...

rui a dit…

TROIS DROITS IMPORTANTS


Trois Droits qui, à mon avis, devrait être préservés:
.
1 - Le droit à la Monoparentalité dans les Sociétés Traditionnellement Monogames: voir blog " http://thesextaboo.wordpress.com/ " {The Origin Of Sex-Taboo}. [en anglais]
.
2 - Le droit au veto de qui paie (le contribuable) - Démocratie Semi-Directe: voir blog " http://fimcidadaniainfantil.blogspot.pt/ " {Fim-da-Cidadania-Infantil}. [en portugais]
.
3 - Le droit à la survie des identités autochtones: voir blog " http://separatism-50-50.blogspot.pt/ " {SEPARATISM-50-50}. [en français]
.
.
.
P.S.
Les séparatistes-50-50 ne cherchait pas des prétextes pour refuser le droit à la survie des autres ... les séparatistes-50-50 revendiquent seulement le droit à la survie des Identités Autochtones (lire: les 'globalization-lovers' doit respecter les droits des autres ... et vice versa!)

Anonyme a dit…

Merci pour votre analyse. Si je puis me permettre, que pensez-vous de cette curieuse-ci de Sapir relayée par ce blog: http://yetiblog.org/index.php?post%2F1536 En particulier, après les chiffres, son point 5 en guise de conclusion.
"5. De ce point de vue, le Front National, qui a réussi à remettre des questions éminemment politiques au cœur du débat, doit aujourd’hui trancher entre la poursuite de ce cours ou un repli vers des thèmes “sociétaux”.
Ces thèmes, comme la question de l’avortement, du “mariage pour tous”, mais aussi le rapport à la religion (catholique), et la question de savoir si on considère les français dans leur unité ou par supposées communautés, sont venus polluer (ou re-polluer) un discours politique construit. Le Front National a contribué à re-politiser la scène politique française en portant des thèmes éminemment politiques comme la question du protectionnisme, de la sécurité et de l’indépendance, de la construction européenne et de l’Union européenne, et enfin de l’Euro. Il l’a fait moins par ce qu’il est que ceux qu’ils représente, moins par ce qu’il dit que les thèmes avec lesquels il est identifié. Mais, il participe aussi de la dépolitisation profonde de la scène politique en cela qu’il tient, ou que certains de ses dirigeants tiennent, un discours qui peut être communautarisant, et qui est en tout cas certainement un discours de division dans les classes populaires. En un sens, il est confronté au même dilemme que les autres partis, entre faire de la politique, et traiter des thèmes qui décideront de l’avenir des français et de tous ceux qui habitent en France, ou bien gérer “sociétalement” une situation qu’il ne peut changer en s’appuyant sur un discours de “valeurs” et non de principes. De ce point de vue, la tendance dite “identitaire” au sein du Front National est l’exact équivalent, mais bien entendu avec une inversion des dites “valeurs” de l’idéologie de Terra Nova pour le P”S”. Mais, inverser une erreur n’en fait nullement une vérité pour autant. Les prochains mois seront donc probablement décisifs pour savoir s’il bascule complètement vers des thèmes politiques ou s’il accentue son repli sur des thèmes sociétaux."

BA a dit…

2015 : chiffres mis à jour.

- Union Européenne :

1 005 504 migrants sont entrés dans l'Union Européenne. Record battu.

- Djihad :

L'année 2015 aura vu les djihadistes faire 147 morts en France. Record battu.

- Indice de Développement Humain :

D'après cet indice créé par l'ONU, la France descend à la 22ème place. Je dis bien : 22ème place. Record battu.

La France ne fait plus partie des 20 pays où l'on vit le mieux.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/la-france-ne-fait-plus-partie-des-20-pays-ou-l-on-vit-le-mieux-938897.html

- Découverts bancaires :

Les Français sont de plus en plus souvent dans le rouge. Selon la banque de France, le découvert global des particuliers est passé d'un peu plus de 6 milliards d'euros en 2006 à 7,6 milliards d'euros en 2015. Record battu.

- Chômage :

Chômage, catégories A, B, C, D, E :

6 475 100 inscrits à Pôle Emploi. Record battu. Variation sur un mois : + 0,2 %. Variation sur un an : + 4,9 %.

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-ctpale3.pdf

- Mal-logement :

La Fondation Abbé Pierre dénombre 3,8 millions de personnes souffrant de mal-logement ou d’absence de logement personnel. Record battu. Se référant aux résultats des enquêtes « sans-domicile » de l’Insee, la Fondation Abbé Pierre souligne que la proportion de personnes sans-abri a augmenté de 50 % de 2001 à 2012. Record battu.

- Restos du Coeur :

50 000 bénéficiaires de plus en un an. C'est plus d'un million de bénéficiaires par an. Record battu.

- Front National :

Second tour des élections régionales : 6 820 477 voix. Record battu.

- Concernant le changement climatique, la pollution de l'air, la pollution des rivières, la pollution des océans, la pollution du sous-sol, la pollution des aliments, la destruction de la biodiversité, le retour de Bernard Tapie en politique, toutes ces calamités, n'en jetez plus, la coupe est pleine.

- Il n'existe aucun dieu, Charles de Gaulle est mort, Chuck Norris est à la retraite, seul le petit papa Noël pourrait sauver la France.

https://www.youtube.com/watch?v=W2ZmTMzN5NY

Anonyme a dit…

quid de l’abstention véritable 1er parti de France parfois élu au premier tour ?

"10 / Le « changement de logiciel » s’impose."
Voir ma question, ce n'est pas juste une erreur de casting sauf en île de France (Précresse/Bartelone... merci bien). Et l'analyse sur les petits partis inscrits où est elle ?

Pourquoi ne regarde t on pas ailleurs, en île de France par exemple :
- Liste d'union citoyenne
- Parti libéral démocrate (PLD) - Génération Citoyens (GC)
- Nous Citoyens (NC)
- Fédération libertaire unitaire ouverte (FLUO)

J'au personnellement recherché sur certain(e)s femmes et hommes de ces listes, rien dans les medias mainstream. Si les électeurs espèrent un renouveau avec le PS, LR ou FN...

Le Français aiment être cocus.