lundi 19 mai 2014

Comment DSK va revenir en 2017 ?

 

- Mais enfin tu n'y penses pas ! DSK il est cuit, ratatiné, mort politiquement !

- Le temps détruit tout écrivait Ovide.

- Non, c'était Gaspar Noé.

- Ou Bob l’éponge je ne sais plus. Enfin peu importe, il avait raison. Oui. DSK va revenir. Tu doutes ? Il ne faut pas. La seule question est : comment va-t-il revenir ? Le "pourquoi" ne se pose même pas : l'accession au pouvoir est inscrite dans le code génétique de tout homme politique, c'est à la fois son oxygène et sa finalité quel scrutins municipaux à trente-quatre habitants). Un destin politique ne s'achève vraiment qu'avec la mort (et encore quand tu vois comment sont réutilisés à toutes les sauces De Gaulle et Mitterrand, ça questionne sérieusement sur l'influence des "forces de l'esprit" dans la nullité du débat politique). 

- Oui mais DSK, il a un problème avec euh... enfin tu sais quoi, ça passera jamais !

- Tss, tss... T'excites pas. Addiction au sexe, abus de pouvoir et infidélité : DSK en 2011, au pire, il était au diapason de l'époque. Et puis après avoir eu un président élu, puis divorcé, puis remarié en Collissimo 24h avec une mannequin chanteuse après une session à Disneyland, et un autre nous jouant un remake au casque de Vacances romaines dans les rues du 8e arrondissement avec sa besace Brioche Dorée en bandoulière, les embardées avec ou sans peignoir de l'"ex-chef du FMI" (et l'on insistera plus précisément sur ce titre) ne jurent pas tant que ça. Au moins avec lui : pas de mauvaises surprises côté cul, on va pouvoir se concentrer sur l'éco. 

- Mais c'est impossible, les gens ne tomberont jamais dans le panneau !

- Oh tu sais neuf millions de personnes ont encore payé pour subir le dernier Dany Boon. Et regarde, tout se met doucement en place : une apparition dans une émission de télévision en prime-time pour rappeler qui c'est le Raoul de l'expertise, la Une de l'Express à trois ans pile de la présidentielle et, en sus, un petit film cradingue à Cannes (bon là, il n'y est pour rien, mais vu que le film est un nanar racoleur qui "fait polémique", tu vas voir qu'au final, au terme de trente-six talk-shows, ça jouera en sa faveur).

- Hé, vous mé reconnaissé ?

- Mais enfin, DSK il est carbonisé !

- Ah bon ? 56% des Français pensent qu'il ferait mieux que François Hollande aujourd'hui. Deuxièmement, il incarne (ne me demande pas pourquoi) la solidité du diagnostic économique. A une époque où l’on reproche au chef de l'Etat de naviguer à la boussole Kinder surprise, crois-moi ça rassure. Pour la droite, il n'est pas trop à gauche. Et pour la gauche, au bout de cinq ans de social-libéralisme et dix millions de chômeurs, il ne paraîtra plus si de droite que ça. Et puis, il a tout enduré. Il a traversé le Styx. Riker's Island, c'est autre chose que d’être coincé dix minutes dans le RER A sans déo après ta journée de turbin. 

Welcome to New-York d'Abel Ferrara relance la théorie du complot :
"- C'est quoi ce bordel ! J'avais demandé une russe !"

- Mais, c'est trop gros ! 

- C'est pour ça que c'est beau. Y'aura quoi exactement en face de DSK ? Le retour de Joe Dalton et la Walkyrie ? Tu le sens le gros débat d'esthètes en 2017 ? La foire du Trône à côté ce sera le café des philosophes. Tu vois d'un seul coup qui parait un poil plus crédible ? En attendant, il va continuer à la jouer profil bas le Domi. Il n'interviendra que parcimonieusement, et que sur les questions éco. Sa com' sera indirecte. Du billard à trois bandes. 

- Oputainwoué ! T'as raison... Je reste sans voix.

- Ça tombe bien, c'est exactement ce qui est recherché : que tu restes scotché devant BFM à regarder, sidéré et captif, le feuilleton de la reconquête du pouvoir par deux "destins brisés", jusqu'au débat de l'entre-deux tours diffusé en 3D animé par Yves Calvi avec en plan de coupes sur la courageuse Anne Sinclair encourageant depuis les tribunes celui a qui l'on a injustement savonné la planche six ans plus tôt. Plus poignant que le final de Rocky II, la revanche.

- Et la politique dans tout ça ?

- La quoi ? [1]


[1] Vois ça avec Politeeks. (Il est à l'origine de ce billet).

19 commentaires:

Steph a dit…

DSK, c'est bien le gars qui dans cette vidéo édifiante, nous promettait l'Europe sociale en 97 à Amsterdam, l'Europe des services publics en 2004, et la fin de l'Europe libérale avec le Traité de 2005 ? Ce qui est sûr est qu'il se fout de notre gueule avec beaucoup plus de talent qu'un Mosco ou qu'un Désir. C'est la seule chose que je veux bien lui accorder.

Politeeks a dit…

la dernière photo est superbe. On imagine la légende (ou pas)

romain blachier a dit…

ben tu vois le DSK peut être politique.

chrisdenice a dit…

Et si c'était vrai ?! L'impensable n'existant pas en politique. Bel article, bravo.

MHPA a dit…

Ah merde ! Pareillement scotché !
Redoutable analyse (d'un univers médiatique pourtant si prévisible...)
Bô billet.

Anonyme a dit…

Que DSK veuille revenir dans le jeu, c est certain. Qu il ait des chances d etre elu, aussi : apres tout Hollande a bien ete elu alors qu en 2009 personne n aurait parie un centime sur lui. Et vu la qualite de l alternance UMP (Fillon/Sarkozy/Cope et le Joker Juppe), on peut pas dire que l enthousiasme soit debordant: au royaume des aveugles les borgnes sont rois

Par contre tu oublies un detail: Flanby n a aucunement l intention de lui laisser la place !
Si en 2017 les resultats sont catastrophique, il pourrait eventuellement passer son tour mais ca sera un second tour Le Pen/UMP. Soit il estime avoir une chance, meme minime et il va tenter, comme avant lui Gicard ou Sarkozy (qui etaient tous les 2 persuadé de gagner). Et meme en admettant que Hollande renonce, Valls va certainement pas prendre le risque de laisser un rival lui piquer la place.
Donc a final, DSK pourra continuer de faire des bunga bunga, mais pas a l elysee

Nicolaï a dit…

Au moment où je lis ce billet (20.05.14, 12h40), j'entends justement les "juniors" de France info exprimer leur soutien à un DSK injustement accusé, qui pourrait bien faire son grand retour en 2017. Serendipité, clairvoyance, fatalité ?

Candide a dit…

Malheureusement aussi plausible que le retour de Sarko, vu le crétinisme impressionnant du votard moyen. Le procédé est éprouvé : six mois avant chaque élection déterminante, on nous ressort la vieille ficelle de la "menace FN", histoire de coller la trouille au peuple. Les groupuscules de la gauche de la gauche font leur boulot de rabatteurs de voix en direction du "vote utile", autrement appelé "front républicain". Même stratégie à droite, et c'est comme ça qu'on se retrouve depuis plus de quarante ans dans un système bipartiste qui sert les mêmes intérêts au détriment des mêmes, avec à sa tête les leaders les plus vérolés que l'on aura survendus dans les médias de masse en les faisant passer pour les premiers de la classe prépa du Messie en personne. Et ça continuera à marcher à tous les coups tant que le populo gardera sa télé allumée.

BA a dit…

Pour les élections européennes, Alain Lamassoure est la tête de liste UMP en Ile-de-France.

Mardi 20 mai 2014, sur France 3 Ile-de-France, Alain Lamassoure a prononcé cette phrase ahurissante :

"Il y a 27 pays qui vont bien en Europe, c’est-à-dire tous nos partenaires."

http://paris-ile-de-france.france3.fr/2014/05/19/suivez-en-direct-le-grand-debat-des-europeennes-ile-de-france-debateuropeennesidf-480405.html

Lisez ces phrases scandaleuses d'Alain Lamassoure :

"Il y a 27 pays qui vont bien en Europe, c’est-à-dire tous nos partenaires. L’Europe n’a jamais proclamé des politiques d’austérité. L’Europe a donné un certain nombre de conseils de bonne gestion à l’ensemble de ses membres. Et il se trouve que tous les pays qui ont suivi le plus tôt possible ces conseils se trouvent aujourd’hui en bonne position. Il y a des pays qui n’ont jamais eu à connaître l’austérité : toute l’Europe du Nord, et l’Allemagne, qui tournent aujourd’hui à 2 ou 3% de croissance par an. Il y a des pays qui ont fait des folies et qui ont jeté l’argent par les fenêtres et que l’Europe a sauvés grâce à sa solidarité : c’est les pays méditerranéens, la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande du Nord."

Anonyme a dit…

"vu le crétinisme impressionnant du votard moyen...... tant que le populo gardera sa télé allumée."
votard moyen.. populo...
D'où parlez-vous pour montrer un tel mépris ???

Anonyme a dit…

Ne pas oublier, quand même, qu'aux primaires du PS de 2006, DSK n'avait fait qu'un peu plus de 20% contre 60% pour S. Royal. Il n'était déjà pas très populaire auprès des militants et électeurs PS...

Candide a dit…

Lucidité, Anonyme, et non mépris...

Guy Liguili a dit…

Bon maintenant qu'on flippe tous sur Marennes La Pine, revenons aux Basics. DSK est le Raoul Volfoni du PS, l'homme qui signe son nom à la pointe de l'épée (ou plutôt aux gouttes qui s'en échappent).

Sylvain Giannetto a dit…

Cool ce blog ! A l'heure où l'on parle de plus en plus de DSK pour 2017, j'ai voulu m'amuser à comparer, en toute objectivité, Dominique Strauss-Kahn au personnage fictif de la série "Californication", Hank Moody...

http://montybuzz75.blogspot.fr/2014/06/dsk-versus-hank-moody.html

Anonyme a dit…

"on nous ressort la vieille ficelle de la "menace FN", histoire de coller la trouille au peuple"

Sauf que ça ne prend plus. Le FN est maintenant un parti comme les autres. De plus, comme il n'a jamais gouverné et il représente une alternative crédible aux partis qui ont échoué avec à leur tête un système mafieux particulièrement bien organisé. On ne tient pas assez compte de deux choses. La première est que le FN reste un parti de droite libéral et qu'il peut donc parfaitement se substituer à un autre parti de droite libéral. La seconde est que le personnel de ce parti se renouvelle et que ses thématiques prennent davantage en considération les préoccupations des populations qui subissent la crise de plein fouet. A cela il faut bien entendu ajouter le désamour du citoyen pour la politique et son écœurement fort compréhensible de la corruption érigé en système de gouvernance.
Le leitmotiv "Tous pourris" pourraient bien finir par porter ses fruits.

Bruno MOULIN-GROLEAU a dit…

Pour info dsk2017.com est déjà réservé...

Anonyme a dit…

Nous avons besoin d'une telle experience economique qu'aucun autre politicien francais ne peut amener.nous ne sommes pas dupes quant aux volontés politiques(francaises et etrangeres) de l'avoir ecarte de la presidence.Quant à la morale , les autres pretendants ne sont pas plus clairs et propres.

Anonyme a dit…

Si DSK osait se représenter, je pense qu'il serait élu. Concurrents : Hollande ? n'en parlons même pas. Les candidats de droite ? Juppé ? Sarkozy ? Ils ne font pas le poids.
Tout ce qu'on demande aux politiques, à l'heure qu'il est, c'est de la fermer, de travailler, et de produire des résultats. DSK n'est pas un bavard. Et il a un caractère tel qu'il peut aller droit au but.

Unknown a dit…

DSK est un economiste de renomee mondiale (holland et sarko:qu'ont ils prouvés economiquement?).
DSK est un homme avec tous ses defauts et ses envies viriles comme tant d'autres(Holland et Sarko nont ils pas du temps de leur regne, profité de la passion quont les femmes pour leshommes de pouvoir:ils en ont tous les deux , profites pour trouver une plus jeune conquete!! Je ne parle pas de Clinton ,un des hommes le plus puissant au monde qui au sein meme de la maison blanche a souillé sa propre femme avec une belle Monica!!
Et apres on ose dire que certains sont plus "propres"que d'autres ?
DSK à defaut dene pas etre plus propre qu'un autre et ,il est surement ,plus competent que tous reunis!!alorsOUI nous avons besoin de lui ,OUI il est surement plus à meme de relever notre pays afin que lon puisse garder nos boulots,nourrir nos enfants et de ne pas avoir plus honte de notre president que de tout autre ayant ete en place et etant toujours en place!!
Le talent est rare et lhomme restera toujours ce quil est:unhomme avec tous ses defauts et ses vices!!!!