mardi 21 septembre 2010

Le cabinet de la terreur

Trois ans déjà. On le pensait enseveli dans les grottes pyrénéennes après le bombardement de mai 2007 mais des journalistes du Figaro ont retrouvé sa piste, la mystérieuse "troisième voie".

François Bayrou, chef du groupuscule centro-extremiste MoDem, "l'homme de l'alternative" comme on l’appelait encore il y a quatre ans dans ce monde soumis au chaos des valeurs qu'était la République sans Monarque, refait parler de lui.

Le leader sudiste qui, sur fond de désarroi idéologique troublait en 2007 les perceptions populaires (de nombreux cas de confusion entre gauche et droite étant alors rapportés sur le territoire) met une nouvelle fois en garde la France.

Dans l’entretien qu’il livre aux journalistes français, F.Bayrou annonce une nouvelle étape dans la radicalisation de son mouvement avec la création d'un « shadow cabinet » qui se réunira régulièrement pour rejouer, en secret et en costumes d'époque, les plus grandes scènes politiques de la semaine, en version centriste.

« Inspiré des «Shadow Cabinet» britanniques, ce gouvernement fantôme du MoDem aura pour tâche de plancher et réagir sur les mêmes sujets d'actualité qu'un vrai exécutif. […] François Bayrou jouera plutôt le rôle d'un président de la République, présidant un Conseil des ministres, ou celui d'un premier ministre… »

Et le leader béarnais, via son porte-parole, d'avertir qui de droit : « On se met en ordre de bataille pour 2012. »
Pas besoin de clin d'œil, la menace est passée. Que le gouvernement recentre sa politique ou Le MoDem va, démocratiquement, tout faire péter !

Grâce à notre service infographie, nous sommes en mesure de vous livrer une simulation 3D du cabinet de l'ombre :

C'est le premier message du chef du MoDem depuis la semaine dernière. La bande n'a pas encore été authentifiée mais Beauvau précise par communiqué :

"- Le style ressemble à ceux des précédents enregistrements attribués au chef d'un mouvement centro-révolutionnaire dont la teinte choisie, orange, n'est pas sans rappeler celle de Casimir, le "monstre gentil" du "pays des enfants heureux, oh oui c'est un paradis" qu'était "L'ile aux Enfants" : une ruse probablement"

"Méfiance bien sûr" selon Xavier Raufer, consultant chouchou de TF1 en bombes qui pètent :

"- Par ce message désespéré l'homme clé de la nébuleuse veut montrer qu'il tient toujours les rênes des multiples branches du MoDem à travers le monde et mettre ainsi fin aux rumeurs évoquant un suicide collectif du dernier noyau dur d'adhérents en 2009."

Bernard Squarcini, patron du contre-espionnage, met lui aussi en garde un monde incrédule que l'insurrection vient :

« - Le leader du MoDem vient de comprendre que pour la présidence en 2007, c'est mort. Entouré d'une composante d'irréductibles qu'il attirera facilement sur son théâtre stratégique d'opération, le ridicule, il devient d'autant plus dangereux. »

Alain Bauer, professeur en terrorologie à l'université de Touléjouratatélé, souligne :

"- De par son côté "central", Paris pourrait avoir à subir les premières offensives MoDem sur sol français. Des tractages devant le Disney Store et des interventions à TéléMatin ne sont pas à exclure."

En revanche, en "off", tous se montrent plus pondérés à l'image de cet agent infiltré souhaitant conserver l'anonymat :

" - Paradoxalement, la nature même du MoDem protège notre pays d'une multiplication des actions. Difficile de propager la contagion dans un mouvement ultra-centralisé."

(Les premiers documents nous parvenant tendent à prouver que le règlement intérieur du cabinet de l'ombre MoDem est des plus autoritaires.)

Le corps scientifique alerte également l'opinion quant à un probable risque cataclysmique. Grischka Bogdanoff interrompt ses vacances à Menton pour se fendre d'une intervention solennelle sur Piwi :

" - On sous-estime le pouvoir destructeur du radicalisme par le centre : c'est du concentré d'antimatière à même de détruire toute forme de cohérence politique."

Seul dans ce concert des alarmes, Alain Duhamel, chroniqueur à RTL, reste confiant :

" - Il a toutes ses chances pour 2012."

A deux jours d'un nouveau mouvement social contre les réformes impopulaires du gouvernement, Le Ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, prend néanmoins la menace très au sérieux et déclenche le niveau écarlate du plan vigipirate.

Tremblon
s.


Illustrations : affiche, "les vécés étaient fermés de l'intérieur" P.Leconte (1974), Joker by robotalphabet

2 commentaires:

tueursnet a dit…

Il y a un dépité, qui occupe un siège sur le trottoir juste en face de l’assemblée, qui nous a fait part de son projet de loi…
Il s’agit de créer un nouveau délit : Le délit de Manipulation.
Parce que tous les passagers en ont assez de se faire mener en bateau pour des destinations qu’ils n’auraient même pas souhaité à leurs pires ennemis.
D’abord on leur dit que c’est gratuit. Pas besoin de ticket, c’est ce qu’on appelle la publicité. C’est ça le flop de la Manip.
Puis quand ils sont embarqués, on leur dit que le voyage va être amer pour leur épargner le mal de mer.
Et c’est le rôle ingrat des médias qui ne peuvent s’empêcher, à bâbord comme à tribord, de faire le jeu du capitaine qu’ils blâment ou qu’ils louent.
C’est ça le top de la manip qui leur fait dire à tous, tout et le contraire de tout.
«Arrêtez !!! » s’écrie l’une des victimes, Bayrou de Beyrouth.
« … c’en est assez… les sans couilles… J’ai saisi l’embrouille… je ne suis pas une andouille… Vous nous avez menti : en vérité, vous ne savez pas où vous allez ! »
En effet, il n’y a pas de port en Politique, aucun terme à ce genre de transport… mais un perpétuel report…
On nous a donc bien manipulé parce qu’ils savaient « qu’il était un petit navire… qui n’avait ja ja jamais navigué … »
Ce sont les derniers mots du dépité… avant de se tirer une balle dans le pied !

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Bayrou

BA a dit…

Affaire Wildenstein : Sarkozy a remis la légion d’honneur à Guy Wildenstein.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100921.OBS0188/affaire-wildenstein-sarkozy-a-remis-la-legion-d-honneur-a-guy-wildenstein.html

Comme d’habitude.

Comme d’habitude, un milliardaire fraude le fisc, donne des dizaines de milliers d’euros à l’UMP, n’est jamais inquiété par le moindre contrôle fiscal, … et reçoit en remerciement la Légion d’Honneur.

C’est lassant, les années Sarkozy. C’est toujours la même histoire.