lundi 8 février 2010

vol à voile

Faut-il interdire ou non le voile intégral ? Voilà le genre de question de type libre-antenne conçue pour cliver.

C'est l'objet de la mission commandée au parlement par le premier ministre, qui rendait son premier rapport le 21 janvier dernier.

La vraie question devrait être : Comment en 2010, à l’époque du scannage intégral des corps dans les aéroports, de l’heil-phone à l'école, des dissections en prime-time et des faux seins en silicone comme cadeau d'anniversaire de la part des mamans botoxées à leurs filles-poupées analphabètes de 15 ans, peut-on idéologiquement et pratiquement, interdire de porter un voile ?

La réponse est simple : C’est impossible.

Interdire le voile intégral au nom de la laïcité ? Allons bon. Puisque la religion le vaut bien, réquisitionnons alors les 40.000 églises de ce pays pour y loger les millions dans la galère. Rien à voir ? Bah si un peu quand même. Tu parles d'un signe extérieur de religiosité et d'attaque républicaine tout ce foncier inoccupé !

J'entends les arguments des "contre" mais au regard du climat gouvernemental qui charpente la question, j'oppose aux abus et aux cas particuliers mon sentiment de fond, à savoir que tout fait prétexte pour culpabiliser "d'être là" une catégorie de la population française au regard de son appartenance religieuse supposée.

Rappel : On peut être d'origine arabe et athée, je suis prêt à parier qu'il y en a même infiniment plus que de femmes concernées par le voile intégral.

Au regard de l'histoire pas si lointaine, ce pointage du doigt me semble plus important à corriger que le port ou non de la pièce incriminée.

Exemple observé ce weekend dans les transports en commun parisiens : Sur deux jeunes resquilleuses l'une 100% blanche et, deux minutes plus tard, une autre d'origine maghrébine et sans voile, seule cette dernière se fait réprimander et sortir du bus.

Le voile intégral ne disparaitra pas sur un claquement de loi et rien n'en sortira si ce n'est un renforcement de l'extrémisme religieux. A moins bien sur... que ce ne soit le but. Un pays trademarké catholique (mais en perte de vitesse autant sur la foi que sur l'économie) n'aurait-il pas besoin d'un énième ennemi intérieur pour réaffirmer ses valeurs en berne ?

Allez savoir... L'humanité en a vu d'autres.

14 commentaires:

Nicolas a dit…

Prem's !

Qui parle d'interdire le voile ?

Il y a un vague débat pour une candidate sur les listes NPA, en position inéligible et un vague truc à propos de la burqa.

Jean-François Mabuse a dit…

bon billet

pjan a dit…

Doit on également interdire les tenues intégrales des bonnes soeurs et des moines en capuche?

BA a dit…

Pour détendre l'atmosphère, un grand éclat de rire :

Bernard-Henri Lévy en flagrant délire.

Ce devait être le grand retour philosophique de Bernard-Henri Lévy. Patatras ! L’opération semble compromise par une énorme bourde contenue dans « De la guerre en philosophie », livre à paraître le 10 février. Une boulette atomique qui soulève pas mal de questions sur les méthodes de travail béhachéliennes.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/culture/20100208.OBS6232/bernardhenri_levy_en_flagrant_delire.html

miha a dit…

M'enfin ! Cacher son visage est interdit, que ce soit avec une cagoule, un masque (sauf jour de carnaval) ou un foulard.
Non ?
Je ne comprends pas ce débat.

Marginal ou pas, c'est in-ter-dit de se cacher le visage.

D'autre part, l'islam n'a rien à voir là-dedans puisqu'on nous répète encore et encore que ce n'est pas une prescription du Coran.
Enfin, ces femmes sont, pour la plupart, françaises.

Je ne comprends pas ce débat.

Ce que je ne comprends pas non plus, c'est d'où vient cette obsession concernant la chevelure féminine.
Il y a encore peu de temps, avant d'entrer dans une église, une femme devait se couvrir les cheveux.
Ce genre d'obligation est commun à toutes les religions (à ma connaissance).
Pourquoi cet universel "cachez ces cheveux que je ne saurais voir" ?
Quelqu'un le sait ?

Guyb a dit…

Besson se convertirait à l'Islam pour faire plaisir à sa belle famille tunisienne.

Source: http://www.bakchich.info/Besson-trebuche-dans-le-tapis-de,09972.html

A vérifier quand même !

Monsieur Poireau a dit…

En même temps, des seins siliconés sous une burqa, c'est une perte d'argent, non ?
:-))

BA a dit…

Mort de rire !

Je suis plié de rire !

Pour appuyer sa critique de l'inutilité du séminaire gouvernemental de lundi qui n'a fait resortir que de petites mesures, Jean-Michel Apathie a cité Georges Clemenceau: «Si vous voulez enterrer un problème, créez une commission».

«Clemenceau a le droit de dire ce qu'il souhaite. C'est son analyse, pas la mienne», a réagi Nadine Morano, visiblement perturbée par cette référence historique.

http://www.20minutes.fr/article/383360/Politique-Identite-nationale-Nadine-Morano-s-emporte-sur-RTL.php

Gildan a dit…

@Miha
C'est la faute à Paul d'aprés le pasteur Louis Pernot(voir le lien). Paul parlait pour les gens de son temps, certains ont vu là un commandement divin.
Et puis attention " l'universel " en question est " Couvrer..." et non pas 'Cachez...' ;^)
Voici le lien :
http://oratoiredulouvre.fr/faq/se-couvrir-les-cheveux-pour-rentrer-dans-l-eglise.html

JN a dit…

Et quid des femmes qui ont choisi de porter la "burqa"?

Si on me consultait sur le débat moisi de l'identité nationale, voilà ce que je répondrais: "Liberté, Egalité, Fraternité"

OK, commençons...
Liberté... ha zut, ça part mal....

Ce pays n'assume pas sa devise, qu'il la change ou alors qu'il se change lui-même, ce n'est qu'une question de sincérité.
Par exemple, comment un pays laïque peut-il encore utiliser le calendrier chrétien (St Machin, Ste Bidule...) lors de la météo sur des chaînes publiques...!!??
Il y a comme une contradiction, non?
Certains me diront "ce n'est qu'un détail"
Oui, bien sûr... mais au final, vu le nombre de personnes (femmes) concernées, la "burqa" n'est-elle pas aussi un détail?

Je suis français de naissance (enfin, j'espère), et mon éducation (française) m'a inculqué des valeurs qui sont censées être la devise de ce pays, des valeurs qu'en tant que citoyen j'aimerais pouvoir défendre (et même y ajouter la notion de respect)
Que dois-je conclure si je sens que le gouvernement actuel trahis ces valeurs?

Etre français ce n'est qu'avoir un tampon sur un bout de papier au bon vouloir de je-ne-sais-qui...


Au XXIè siècle la notion de nation (pays) est-elle encore, finalement, pertinente...?

Commençons par là.

des pas perdus a dit…

la droite instrumentalise le débat, certains fous de dieu aussi, alors taisons-nous...

:-)

girardvincent a dit…

"réquisitionnons alors les 40.000 églises de ce pays pour y loger les millions dans la galère."

Super, Lucien ! T'as tout compris toi. Je te suggère d'aller passer un week end dans une église, histoire d'expérimenter tes théories. J'avais les même ... à quatorze ans.

Ensuite tu nous fera un petit compte rendu aprés t'être remis de ton pneumothorax.

Sans parler de la rouste que les quelques catho encore en forme ne manqueront pas de te mettre.

seb musset a dit…

@girardvincent > c'est tellement fou que ça se fait (mais dans une visée une fois de + purement spéculative). Vu à maintes reprises en Angleterre : Des églises rachetées et réhabilitées en petits lofts.

François-Xavier-Henri a dit…

tout cela me rappelle de biens tristes souvenirs, lorsqu'un camarade et moi-même, avec une petite dose d'exagération, prédisions les pires choses avec de tels hommes au pouvoir...

On était allé loin mais ils nous dépassent largement...
toutes ces lois ou ces simples annonces nous font passer pour des gentils finalement...

je déteste cela...
On trie, on sélectionne, on rejette ceux qu'on ne veut pas...
soit on est gentil soit on est méchant...
On construit petit à petit la France qu'on veut avec seulement ceux qui, selon quelques avis bien subjectifs, méritent d'en faire partie...

mais, chut, je m'égare, je m'en vais...